Le face mapping ou comment comprendre la cause de ses imperfections cutanées


Petits soucis cutanés récurrents ? Imperfections qui ne veulent pas s’en aller ? Il y a (sans doute) une explication plus que rationnelle : la peau de votre visage est le reflet de ce qui se passe dans votre corps. Des médecins ont mis au point une technique – pas nouvelle, soit – appelée Face Mapping. Le principe, on « découpe » visuellement le visage en plusieurs zones, chaque parcelle étant censée cibler une partie du corps. Je vous explique.

En fait, chaque déstabilisation de l’épiderme s’explique, que ce soit un dessèchement cutané ou un bouton. Beaucoup de dermatologues et / ou marques de cosmétiques ont recours au face mapping pour proposer des soins adaptés au souci ciblé.

Zones à problèmes / ce qu’elles veulent dire :

  • Zones 1 & 3 : vessie & système digestif. Les boutons à ce niveau peuvent venir d’une élimination déficitaire. Boire & manger des aliments complets peut être une solution.
  • Zone 2 : le foie.
  • Zones 4 et 10 : les reins. Si les oreilles sont très chaudes, c’est peut-être synonyme de reins fatigués. On boit beaucoup d’eau et hop, ça passe.
  • Zones 5 & 9 : Problèmes de voies respiratoires + stress.
  • Zones 6 & 8 : gros soucis de cernes… il ne faut pas se fier à 100% à cette affirmation, mais le manque d’hydratation autour des yeux pourrait être plus ou moins lié à un souci de reins.
  • Zone 7 : Rougeurs, peut-être un signe d’hypertension.
  • Zones 11 & 13 : Parfois, les personnes qui ont subi des interventions dentaires assez importantes peuvent se retrouver avec des imperfections à ce niveau.
  • Zone 12 : Les boutons à cet endroit, c’est souvent synonyme de dérèglement hormonal.
Bien entendu, ces résultats et affirmations ne sont pas à prendre comme des vérités vraies. Je veux dire par là que vos soucis de peau peuvent avoir d’autres raisons. Mais il est évident que ce sont des pistes à creuser.
Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

15 commentaires.
  1. Interessant tout ça ! Moi je sais que quand j’ai des imperfections, c’est parceque je stresse ou que je mange mal, et elles apparaissent souvent sur le front comme le dit ton shéma.

  2. Pas crédible parce que là où sont situés mes boutons (quand j’en ai) ; à savoir sur les zones 5 et 9, la cause ne correspond absolument pas. Et c’est pareil pour les zones 11 et 13 : je n’ai jamais eu de soucis dentaires ! Tout cela pour dire que la méthode reste réductrice. On oublie trop souvent de lier les problèmes de l’ordre du psychisme (stress, angoisses, périodes difficiles…) aux petits soucis de santé. La peau reflète assez bien les états d’âme. Les dermatologues n’ont pas eux même de réponse à ce jour quant à la persistance de l’acné au delà de l’âge fatidique de l’adolescence. Ce n’est pas toujours hormonal !

    1. Eh bien figure toi qu’en consultant un endocrinologue on comprend assez vite d’où vient le problème d’acné perdurant après l’adolescence. Le problème c’est que bon nombre de dermato (j’en ai consulté 4 différents quand même…) n’ont pas le réflexe d’envoyer leur patient chez un médecin spécialisé dans le domaine des hormones. Résultat je n’ai compris qu’à 21 que j’avais un problème d’ovaires polykystiques dû à une trop grande sécrétion de LH (hormone faisant partie de notre cycle) qui finalement me donnait des boutons au niveau des mandibules et c’est le cas, d’après mon médecin, pour 90% des femmes ayant de l’acné adulte, le reste étant un problème au niveau des glandes surrénales. Il lui a juste fallu un bilan hormonale et une échographie pour le comprendre et ce fut un réel soulagement de pouvoir enfin comprendre. Alors le vrai problème ce serait plutôt de travailler en équipe au lieu de vouloir garder son patient pdt des années sans avoir rien d’autre à faire que de lui refourguer des crèmes et traitements qui ne fonctionnent pas…

  3. Oh moi je le trouves plutôt concluant ce petit schéma . Mais comment se fait il que j’en ai pratiquement toutes les semaines au menton ! Je n’ai pourtant pas mes règles aussi fréquemment … Cependant je dois admettre que lorsque j’approche de mon cycle les imperfections se font plus nombreuses au menton ! Et puis tout le reste de ma peau est super clean sauf en période de stress où j’en ai un sur la zone 5 ou 9 . Enfin c’est un calvaire que je ne comprends pas !

  4. Moi jen ai tout le temps sur les zones 11 12 13 des que je suis en période rouge sa y est l’invasion commence ! ! donc je pense que oui la zone 12 est bien du aux hormones!

  5. moi j’en ai souvent sur les joues et au menton et ce qui est expliqué est vrai: je stress bcp et j’ai des petits problèmes respiratoires et un méga pas normal ( pour le quel je suis suivi) dérèglement hormonal
    ceci dis sur le nez et le menton c’es t+ des points noirs mais bon..

  6. Merci Capucine pour ce nouveau Babillages resplendissant de nouveautés !
    Ce petit schéma est top et correspond bien aux explications de mes imperfections qui se situent en zones 5, 9 et 12, puisque mes boutons de stress apparaissent toujours sur les joues, et les hormonaux au menton.
    Et en ce moment pas de stress mais une bronchite qui se termine après 1 mois et… ça fait 1 mois que j’ai des boutons sur les joues !

  7. On voit apparaître un petit 14 dans le cou ?

    Ca correspond à quoi ? çà m’intéresse ^^
    sinon zone 2, 11, 12 et 13 : tout est vrai (mais pas en même temps heureusement :) )

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.