Revue de presse – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Revue de presse

Plus le temps passe moins je suis assidue en matière de parutions presse. J’oublie de vous en parler. Peut-être que vous vous en fichez, mais après tout, ça peut être cool que vous sachiez qu’on parle de ce blog dans la presse ! La première parution date de ce jeudi, dans le Nouvel Observateur. Je vous laisse parcourir l’article en cliquant ici pour la première partie & là pour la seconde.

Pour ce qui est de la deuxième parution presse, elle est plus ancienne, je viens de remettre la main dessus.

Je vous souhaite un bon week-end à toutes.

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

10 commentaires
  1. personnellement, les articles parutions presse ne sont pas ceux qui m’intéresse le plus (même si là, cet article est pas mal)

    Toutefois, je suis contente pour toi de la renommée de ton blog!

    Bonne continuation

  2. Petite question :)

    Tu dis que les blogueurs ont parfois des infos avant les journalistes, mais n’est-ce pas parce que toi, tu es aussi journaliste que tu as ces infos ? Es-ce que les autres blogueuses les ont avant ?
    Tu sais comme moi que la presse est au courant env. 3 mois avant la sortie des produits pour tenir compte des délais de parution et que les retombées presse retombent en même temps que le lancement sur le marché, alors quel intérêt pour une marque d’en parler à des blogueuses qui risquent poster l’info bien avant que le produit ne soit disponible ? A part faire un peu de buzz (modeste le buzz qd même, car on n’est pas des blogueuses mode)… J’aimerais bien avoir ton avis sur le sujet !

    Sinon je suis d’accord avec le risque de blacklistage, mais à mon sens, marketingment parlant, il vaut mieux que l’on parle de d’un produit que pas du tout, quitte à ce que ça ne soit pas hyper élogieux. Finalement, quand un produit déplait vraiment, mais que la démarche de la marque est sincère, bcp de blogueuses n’en parlent pas, sauf si c’est un « foutage de gueule » mais là, la marque l’a bien cherché !!!

  3. J’aime beaucoup ta façon de penser et de t’exprimer dans cet article, ça me donne encore plus envie de te lire. Ce que j’apprécie dans tes écrits c’est que tu ne dis pas toujours qu’un produit est bien sous prétexte qu’il faut en faire sa pub, tu donnes réellement ton avis, c’est important pour nous lectrices. A très vite !

  4. Je ne comprends pas que l’on puisse parler d’un produit en bien alors que celui-ci n’en vaut pas la peine. En general, cela se voit tres vite et decredibilise la bloggueuse . En meme temps c’est ce qui se passe dans les redac de certains magazines a cause de la pression pub mais une bloggueuse peut vivre sans l’aide de certaines marques, elle ne vit pas de la pub…sinon felicitation pour ces belles parution

  5. Je ne comprends pas que l’on puisse parler d’un produit en bien alors que celui-ci n’en vaut pas la peine. En general, cela se voit tres vite et decredibilise la bloggueuse . En meme temps c’est ce qui se passe dans les redac de certains magazines a cause de la pression pub mais une bloggueuse peut vivre sans l’aide de certaines marques, elle ne vit pas de la pub…sinon felicitation pour ces belles parutions

  6. Salut, tu pourrais faire une video de comment appliquer sa terracotta de Guerlain please ?
    J’veux pas r’ssembler a une carotte alors je m’en remets aux pro, donc toi !
    Bisous

  7. Ah ben je découvre que t’es de Lille ?
    Moi aussi ;-)

    Et t’as été chez les soeurs en pension à Paris ?
    J’en rêvais, y’a longtemps. Il parait que c’est un peu cher niveau logement. C’est vrai ?
    J’ai une copine qui a vécu dans ce foyer plusieurs mois. Mais les horaires, c’était assez serré et pas le droit de recevoir de garçon…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.