Allergie au soleil : que faire ?

Me voilà back dans les bacs sous la grisaille parisienne. Ô joie ! Figurez-vous qu’il m’est arrivé un truc bizarre pendant mes vacances : une allergie au soleil. Enfin, bizarre, pas tant que ça puisqu’il paraît que c’est assez courant chez les femmes à la peau claire qui s’exposent au soleil. Troisième jour d’exposition à Cannes : malgré un indice 50 renouvelé toutes les 30 minutes (oui je suis une psycho, mais le soleil me fait trop peur), je commence à rougir au niveau du ventre. Je peste : « mon Dieu, ma crème solaire c’est de la daube ! C’est pas possible ! ». Deux heures plus tard, ma copine s’exclame : « mais tu rougis de minute en minute ! ». Etrange, ça ne me brûle pas comme un coup de soleil. Ca ne me fait rien du tout.

Le soir, après une bonne douche, plus rien. Quelques rougeurs mais le plus gros a vraiment disparu. Je ne m’inquiète pas. Et je recommence donc à m’exposer tranquillement au soleil le lendemain, toujours avec une protection adaptée à ma carnation évidemment.

En plein milieu de l’après-midi, pendant une balade à Saint-Tropez, je me mets à me gratter le ventre. De manière frénétique. Je deviens dingue. J’ai envie de hurler, de pleurer. Je veux qu’on m’arrache le ventre tellement c’est insoutenable. Pause à l’ombre. Ca passe.

Rebelotte plus tard dans l’après-midi. Je me pose au bord de la piscine. Et là, ça démange PARTOUT. Jusqu’au cou.  Les plaques rouges sont de retour ! Miséricorde. Je tente de me plonger dans l’eau fraîche de la piscine. Ca soulage sur le coup, mais rien n’y fait. Je file donc m’enfermer dans la chambre. J’applique une grosse couche d’après-soleil Nivea que je laisse poser sur tout le corps. Et j’attends que ça passe.

A la tombée de la nuit, je suis un brin soulagée mais pas tant que ça. Je file dans une pharmacie où on me conseille de prendre du Zyrtec, un médicament contre les allergies et démangeaisons. Bingo, ça me fait dormir comme un bébé. Et ça me rend stone, aussi. Mais ça c’est une autre histoire.

Le lendemain matin, je reste à l’abri : RAS. L’après-midi je tente la plage. Je tiens à peine une heure et ça recommence. Je deviens dingue. Je passe à nouveau dans une pharmacie où on regarde mon ventre : « allergie au soleil, ma petite dame. Vous restez à l’ombre et vous soignez avec de la cortisone. »

Résultat : après 2 jours d’application d’Onctose + 1 gélule par jour de Zyrtec + de la Biafine pour apaiser la douleur, ça va mieux. Je ne me suis plus exposée au soleil, je sors la nuit comme les vampires. Et je revis. On m’a conseillé de préparer ma peau au soleil la prochaine fois, avec des gélules type Oenobiol.

Cela vous est-il déjà arrivé ? Vous avez fait quoi ? Vous avez des astuces ? Merci !

  • Céline18 août 2010 - 11:53

    Ma soeur et moi en avons tous les ans ! La fameuse « lucite estivale », des petits boutons ou plaques rouges qui apparaissent surtout sur le ventre, décolleté et bras. Pour info ça peut se déclencher à n’importe quel moment peut importe la protection : avec un indice 50 ou au bout de 2 semaines d’exposition.

    J’ai noté, d’expérience, que j’en fais surtout si je me suis trop exposée (plus de deux heures) et pas aux bonnes heures (aïe aïe avant 16h faut se méfier). C’est d’ailleurs ce que ma soeur a évoqué dans l’article qu’elle a fait la semaine dernière sur le sujet (qui complète le tien) ici : http://www.laviedelilie.fr/les-bavardages-de-lilie/ma-belle-allergie-solaire-la-lucite-estivale/

    Donc en gros, désolé mais pas de solution miracle … si ce n’est pour éviter zyrtec et crème : préparer sa peau (gellule), éviter les expositions prolongées aux mauvaises heures + indice max sur les zones à risque voir tee-shirt … (grande classe!)RépondreCancel

  • Junkan18 août 2010 - 11:55

    Jamais arrivé pour moi, mais c’est peut-être parce qu’avec ma peau, je dos m’exposer (vraiment style bronzette hein) peut-être 1 semaine dans toute l’année, et pas à la suite…
    Mais j’imagine tout à fait ce que ça peut faire comme type de démangeaisons, moi c’est certaines lessives qui me font ça.

    A mon avis la pharmacienne est de bon conseil, les gélules de préparation sont en général bien appréciées, et moins dangereuses que les UV.

    Et welcome back chez toi ;)RépondreCancel

  • BlueBoude18 août 2010 - 12:00

    Salut,
    Perso, ça fait 3 ans que j’ai ça et comme Céline au dessus, pas d’exposition aux mauvaises heures et toujours le crémage obligatoire lors de toute exposition. Par contre, au niveau boulot je suis un peu obligée des fois d’aller au soleil dans la journée avec peu de possibilité de me passer de la crème.
    Cette année j’ai de la « chance », y’a pas de soleil dans l’Est de la France mais sinon, j’ai entendu parler de la marque Daylong qui serait efficace toute une journée après une application.
    Piste à tester donc ;)RépondreCancel

  • Raphaëlle18 août 2010 - 12:01

    Ca m’est arrivé quand j’avais 10 ans je crois. J’étais partie en vacances à Monaco avec mes parents et j’ai eu des plaques rouges sur tout le corps, même le visage. Pourtant je suis brune avec une peau ‘normale’, pas si blanche que ça quoi. Enfin bref, il m’était impossible de m’exposer au soleil. Mes parents ont pris un RDV en urgence chez le dermato, et j’ai du passer le reste de ma semaine en chemise à manches longues, pantalon, chapeau, lunettes de soleil, chaussures fermées et tout ça.. LE RÊVE !
    Le dermato m’a préscrit du Diprosone (crème normalement préscrite pour soigner l’eczéma) et de l’Onctose.
    Ca ne s’est encore jamais reproduit depuis mais il faut dire que je fais très attention à mes heures d’expositions et aux protections solaires que j’utilise.RépondreCancel

  • platinegirl18 août 2010 - 12:05

    J’en souffre aussi, mon remède miracle, c’est les gélules de préparation solaire!RépondreCancel

  • Fanny18 août 2010 - 12:14

    Cela m’est arrivé la semaine dernière! Après une piqûre dans la fesse aux urgences du pôle santé de St Tropez, antistaminiques type Aerius ou Zyrtek et Solupred (a base de cortisone) et crème Locoïd… mon mal est passé… Pourtant j’avais fait des UV B (pluvathérapie) à Paris pendant 2 mois avant pour préparer ma peau au soleil…. donc la solution c’est de s’exposer à petite dose… ou d’adopter le parasol… pas très glam mais efficace!! On m’a conseillé aussi de faire des bains de permanganate… Why not?!?RépondreCancel

  • frootloops18 août 2010 - 12:40

    je connais bien, j’y ai le droit tous les étés, pas de remède miracle mais ce qui marche plutôt bien pour moi c’est de quelques mois avant l’été et l’exposition au soleil prendre des gelules pour préparer la peau au soleil, ils en font exprès pour ça pour peaux sensibles et intolérantes au soleil. Sinon j’évite les heures de grosses exposition car même avec la crème solaire si on est allergique, la chaleur suffit à provoquer les urticaires.RépondreCancel

  • Oh Beauty !18 août 2010 - 12:50

    Je suis méditerranéenne, chaque été je m’expose beaucoup au soleil et parfois même sans la moindre protection. Je n’ai jamais rien eu ! Depuis deux ans je commence à me protéger dès les premiers rayons avec un indice 20, et cette année malgré la protection, j’ai eu une lucite, comme ça d’un coup ! Je suis vite passée à l’indice 50 en espérant que ça ne recommence pas chaque année !!! Pourtant j’ai la peau d’origine mate clair (c’est à dire qu’elle est claire en hiver, mais bronze facilement sans rougir).RépondreCancel

  • Poopoopidoo18 août 2010 - 12:54

    La lucite solaire, je connais bien !!! Après avoir fait des crises même à Paris, avoir pris des anti-histaminiques + oenobiol, j’ai enfin trouvé la solution miracle : l’homéopathie + oenobiol.
    Je commence l’oenobiol dès avril jusqu’en septembre. Puis je commence l’homéopathie 15 jours avant le départ, et au début des vacances.
    Et franchement, quand tu prends bien tout comme il faut, plus d’horribles séances de gratouille et de petits boutons après chaque exposition au soleil (l’été dernier, j’avais oublié mon traitement homéo et ben, ça n’a pas loupé : lucite)RépondreCancel

  • hanae18 août 2010 - 13:26

    rhooooo, j’avais fait un long commentaire et la page a sauté lors de la validation…
    Du coup en resumé: Moi aussi depuis 5 ans j’en suis atteinte. Je me fais une cure de fruits/legumes à base de caroten. je ne sais pas si ca m’aide par contre.
    Exposition sous parasol et avec creme indice 30 car que ce soit 50 ou 30 j’ai le meme resultat.
    A l’apparition des premieres démangeaisons je mets de la creme apaisil anti demangeaison ca peut passer
    Si cela persiste, je mets une creme à base de cortisone et là ca passe mais il faut encore eviter le soleil apres.
    Je ne connaissais pas le systeme des pillules préparatoires, j’essayerai voir si j’en ai moins voir plus.
    Le pire c’est si tu te grattes, là ca gratte encore plus et les boutons apparaissent par dizaine!
    Je suis d’abord atteinte sur le dessus des mains et autour des chevilles, ceux sont mes signes d’alerte ;-)RépondreCancel

  • Pinupapple18 août 2010 - 13:27

    ça m’est arrivé en juin lorsque les premiers gros rayons de soleil sont apparus, je croyais que c’était des coups de soleil mais ça ne me brûlait pas , c’était des grosses plaques rouges qui sont restées une semaine. Je n’ai rien fait de spécial pour qu’elles partent, à part mettre un peu d’après-soleil, et à présent elles se sont transformées en bronzageRépondreCancel

  • Elodie18 août 2010 - 13:46

    Pour info, le zyrtec (ou plutôt la cetirizine, le principe actif que l’on peut retrouvr dans plein d’autres médicaments anti-allergies) ne permet pas de prévenir la crise. Il ne sert à rien d’en prendre avant d’aller au soleil.
    Par contre, une fois que la crise d’allergie a commencé, la cetirizine peut calmer très rapidement la crise.RépondreCancel

  • isabelle18 août 2010 - 13:57

    coucou, moi je souffre d’allergie au soleil depuis que je suis toute petite (de la tête aux pieds !!) et c’est de famille ! Chez moi rien de fonctionnait (uv, gélules oenobiol, même crème indice 50) sauf une injection d’allerglobuline qui a été malheureusement retiré du marché. Un dermato à l’époque m’a prescrit du PABASUN (efficace pendant quelques années) puis c’est revenu mais de moins en moins intense (maintenant j’en ai que sur les avant bras et les mollets). Pour finir, une super dermato m’a prescrit un médicament préventif que l’on prend contre le paludisme et c’est super efficace, plus rien et même si je ne mets qu’une crème à 30.
    En bref, je trouve que çà vaux le coup de consulter.
    Bisous à toutes et bonne reprise pour celles qui viennent de rentrerRépondreCancel

  • clairette18 août 2010 - 14:08

    Les allergies au soleil…. rhhaaa je connais ça tous les ans depuis… ben depuis toujours, puisque j’ai eu ma première à un an à peine à la montagne en plein hiver (alors que je suis restée à peine 10 minutes au soleil et avec de la crème solaire of course)!

    Mes règles d’or: pas d’exposition entre 11h et 16h, crème solaire La Roche Posay indice 50+ pour peau intolérante (la meilleure pour moi), et j’ai tenté cette année les gélules OXELIO (même principe qu’ Oenobiol mais plus dosées et donc plus efficaces.)
    Pour la première fois, j’ai eu moins de problème que d’habitude, mais j’ai aussi fait beaucoup beaucoup plus attention que l’an dernier où j’avais dû écourter mes vacances tellement je souffrais.
    Bon faut dire aussi que cette année j’étais en vacances en Bretagne et ça tappe moins que dans le Sud!

    Sinon, je sais qu’il existe des traitements à base d’antipaludéens qui semblent être plutôt efficaces ainsi que des séances de puvathérapie. Mais je n’ai testé aucun des deux pour le moment.
    Je pense essayer les antipaludéens l’an prochain ou pourquoi pas l’homéopathie puisque je viens de découvrir en lisant les commentaires que cela pouvait être efficace!RépondreCancel

  • Bouquetdebamboo18 août 2010 - 14:20

    J’ai fais ma première allergie au soleil cet année, en Thaïlande. Une plaque rouge sur le bras. Pourtant j’avais préparé ma peau avec Oenobiol et je m’expose très peu (et avec une crème indice 50)
    Cet été, en France, rien a signaler alors que je me suis exposée et que je n’ai pas préparé ma peau. Va comprendre Charles !RépondreCancel

  • sylvie18 août 2010 - 14:20

    Bonjour,
    Un traitement d’antibiotiques pris quelques jours avant m’avait provoqué une réaction similaire à la tienne au soleil. Ce n’était pas ton cas ?RépondreCancel

  • Roz18 août 2010 - 14:27

    La lucite est mon ennemie depuis plus de 20 ans!!! Mon arme pour y échapper à coup sûr: préparer ma peau 1 à 2 mois avant l’été et pendant l’été avec Photoderm Oral de Bioderma. Une gélule par jour et youpi tout va bien!!! Et ces gélules là ne donnent pas un teint de carotte…. Avantage non négligeable!!
    Et bien sûr, protection avec Anthélios 50 de la Roche Posay et Posthélios le soir…
    Avec ce rituel, plus aucun problème!RépondreCancel

  • astuces-du-quotidien18 août 2010 - 14:31

    Coucou !

    En me rappellant mes vacances, je me suis souvenue avoir fait, je pense, une allergie au soleil, en effet après 2-3 jours d’exposition prolongée au soleil, avec évidemment crème solaire indice 50+, je me suis rendu compte de démengaisons sur les bras et le dos, et j’ai cru à des piqures d’insectes pendant la nuit ( fenetre ouverte à cause de la chaleur etouffante ), et après réflexion récente, je me suis dit, qu’après la douche, quand je restais à l’abris du soleil, les démengaisons s’estompaient, de plus, croyant aux piqures d’insectes, je suis allée en pharmacie, pour demander une crème contre, et on m’a filé de l’Onctose, sur moi ça a bof marché, mais en même je restais exposée au soleil, ne savant pas que c’était surment une allergie au soleil !RépondreCancel

  • Tigri18 août 2010 - 16:01

    Salut!
    J’ai fait une lucite une année mais beaucoup plus soft que la tienne. Elle se cantonnait au décolleté et ne grattait pas trop.
    Depuis, sur conseil du Dermato, je prends des gellules pour le soleil (Juvamine : bien moins cher et aussi efficace que l’oenobiol=> j’ai testé les deux)1 semaine avant de partir et je mange beaucoup de fruits et légumes oranges/rouges pour me gaver de béta carotènes.
    Effet positif, je bronze beaucoup plus vite même avec un indice 30(et pas « orange » comme les fruits que je mange ;o). Donc, je m’expose moins et c’est mieux pour la peau!RépondreCancel

  • Majandra18 août 2010 - 16:18

    Mon copain fait ce genre d’allergie tout les ans depuis 4ans. Mais cette année miracle rien a signalé, pas de crise horrible de démangeaison pendant la nuit, ou rougeur.
    En réalité, ces allergies sont vraiment au cas par cas, les solutions sont:

    -préparer sa peau avec des gélules avant exposition (mais ça ca n’a rien fait)
    -s’exposer 5 à 10min tout les jours avant les vacances (pas plus!) pour préparer la peau
    -prendre un traitement style aerius ou xyrtex
    -une bonne crème et souvent

    Cette année, nous avons essayez la Bioderma, spéciale « peau allergique » aux soleils indice 50. Elle a « marchait » pour lui et sur moi (non allergique) le résultat a été super (beau bronzage même à 50 pour des heures d’expositions très raisonnable)

    Puis pour finir exposition
    -Après 16h ou le matin
    -Pas plus d’1h d’un coup

    Ma pauvre Capucine, j’espère que tu sera plus chanceuse l’année prochaine!RépondreCancel

  • Cela peut arriver à tout le monde !
    Je suis brune à peau plutôt mate et le soleil et moi étions amis autrefois, et puis un jour sans crier gare je me suis mise à avoir des allégies au soleil, la fameuse lucite estivale.
    Je tiens à préciser que je n’ai jamais été une dingue du soleil qui s’expose aux heures les plus chaudes, la plage pour moi c’était, déjà avant allergie, avant 12h00 et après 16h00.
    Depuis cette fameuse mésaventure, qui m’a obligé à porter un t-shirt sur la plage (lucite au niveau des bras et du décolleté), je fais de la prévention.
    Je fais une cure de deux ou trois mois d’oenobiol solaire, et ça fonctionne !
    J’ai également découvert les bienfaits de la spiruline (une algue d’eau douce), vendue en boutique bio, qui a les mêmes qualités préventives que les gélules à base de caroténoïdes.

    Je comprend tout à fait ton calvaire pour l’avoir vécu !

    ;-)RépondreCancel

  • Elise18 août 2010 - 17:42

    Coucou!
    Moi j’ai fait ma première allergie au soleil il y a 2 ans: des petits boutons qui démangent.
    Résultat depuis je prends des gélules pour préparer la peau au soleil et je n’ai jamais eu de petits boutons depuis.

    Une copine m’a conseillé la gamme solaire « photoderm » de bioderma, spécialement conçu pour les peaux allergiques au soleil.
    J’achète les gélules photoderm du coup, qui sont un peu moins chères que les oenobiols (et genre au début de l’été, tu as toujours des promos du style 2 boîtes achetées, 1 gratuite).
    Cette année j’ai pris une autre crème que photoderm, donc j’imagine que la prise de gélule me suffit.

    Les démangeaisons sont horribles sur ces allergies, je te comprends ;-)RépondreCancel

  • Spring18 août 2010 - 17:42

    You’re back! Welcome home! (comme tu dis, Junkan:))
    Pour les allergies au soleil, je n’ai jamais eu. (ouf- c’a l’air feroce). Ma mere l’a eu, mais elle a tomber dans les pommes, carrement. (En faite, elle a fait un « empoisonment du soleil »- elle a la peau TRES clair, ma mere) J’ai la peau comme « Oh Beauty », et j’ai honte de dire que c’est presque la premiere ete que je mets du sunblock- du 50, en plus! J’avais que ca un jour (piquer de mon fiance qui se tartine de 50 et qui se couvre comme un Touareg quand il n’est pas dans l’eau). Le soleil tappee des le matin, donc je me suis dis qu’il fallait faire gaffe…et franchement, genial! J’ai eu une bronzage impec, doree, foncee, sans aucun « sous-rouge », et j’avais la peau hydrater en plus (du waterproof) ca ne me filait pas des boutons sur le visage, et ca sentais super bon l’ete.
    Depuis, j’adore mon 50! Par contre, je le mets apres ma douche, avant d’aller a la mer/piscine- il faut 20 minutes pour que ca soit reelement efficace. Et c’est plus facile a bien etaler partout quand on est chez soi.
    MAIS C’EST SUPER CON que je ne me suis pas mise plutot, car j’aurais une plus belle peau si j’en avais misE pendant mes annees d’adulation du soleil! (et mon fiance, le Touareg? Une peau de bebe.)
    Tu risque a etre un peu susceptible aux allergies, maintenant, ma belle- tu peux faire les UV treeees leger, genre 5 minutes tous les 3 jours, avant d’aller t’exposer, egalement que les gelules.RépondreCancel

  • Spring18 août 2010 - 18:02

    Hey les filles (et garcons) juste un (deux) truc(s) de plus- ce n’est pas les « allergies aux soleil » drolement aggrave par les (preparez-vous) les puces des sables? Ils sont invisibles parfois, mais ils attaquent et apres on gratouille partout- et le soleil n’arrange pas les choses, car les puces laissent une espece de salive toxique qui est aggravee par le soleil.

    Parfois ca peut etre, aussi, une ‘ecole » de meduses dans l’eau, et on ne sait pas. Il lache leur…whatever- leurs poison, quoi- dans l’eau et meme si on est legerement toucher (par l’eau) la peau deviens extremement sujets aux boutons, rougeurs et horribles demangeaisons. (Je vous dis pas si la meduse elle meme te touche. J’ai pris une dans l’oeil une fois, par une vague sur la tete- et il y avait des centaines dans l’eau- les gens touchee pleuraient sous les douches de plage, je vous jure. J’ai mis 2 heures avant que ca arrete de bruler et que mon oeil degonfle. )
    Bon, maintenant que je degouter tout le monde de la plage…. C’est peut-etre mieux une allergie au soleil…. Mais franchement, les puces, ca arrive souvent…
    Ok, ok! I’ll stop!
    :)RépondreCancel

  • Nour18 août 2010 - 18:14

    Moi ça a commencé comme toi mais c’est un peu différent, on va dire que c’est de famille merci papa surtout que mon projet et de m’installer au Maroc.. J’ai donc été voir un dermato car j’avais du une fois resté enfermé à l’hopital car ma peau ne se renouvelais plus a cause de ça enfin bref le dermato m’a soigné avec des micro séance d’UV mais c’est très contraignant apres 4 ans de traitement je suis soignée ! YOUPI !!RépondreCancel

  • sophietagel18 août 2010 - 19:01

    Il m’arrive la même chose que toi chaque année : mon remède zyrtek aussiRépondreCancel

  • Séverine18 août 2010 - 21:42

    J’ai connu aussi des allergies au soleil mais soit avec une crème qui a été ouvert quelques mois auparavant, soit en m’exposant bêtement au soleil sans rien mettre( en me promenant par exemple). En fait, contre ça, quand j’étais à Paris et que je passais peu de temps au soleil sur toute une année, je faisais une cure de juvamine( un truc piqué à mon ex). J’ai essayé Oenobiol mais avec ma peau mixte à grasse, j’ai trouvé que cela me graissait la peau. Alors finalement pour les peaux grasses juvamine finalement c’est très bien. L’alimentation est aussi importante. Dés qu’on a des fruits et des légumes d’été, il ne faut pas hésiter à en consommer. Ca ne peut que faire du bien. Aussi, j’ai remarqué que soigner sa peau en l’hydratant pas seulement en vacances mais bien avant, ça peut être payant.
    Cette année, j’ai eu la chance de m’exposer petit à petit dès le mois de mai. Ca aussi, il vaut mieux une exposition progressive. Et je mets de la crème solaire Clinique indice 40. Avec elle, je n’ai eu aucun problème d’allergies.RépondreCancel

  • Petit Lampion19 août 2010 - 08:55

    Bonjour Capucine, c’est mon premier commentaire sur ton blog que je lis régulièrement avec plaisir. Pour éviter la lucite estivale, je te conseille d’utiliser une crème solaire minérale (Avène, Uriage) en plus des gélules pour préparer l’exposition.

    Crème solaire minérale très haute protection SPF 50+ Eau Thermale Avène
    Uriage SPF 50+ Crème Solaire Minérale Sans ParfumRépondreCancel

  • Nour19 août 2010 - 12:00

    @Petit Lampion : Moi j’utilise la Avène c’est celle que mon dermato m’avait conseillé et c’est vrai que je n’ai pas de problème avec parcontre je lui reproche d’être trop épaisseRépondreCancel

  • Womaninthemakeup19 août 2010 - 14:33

    Je comprends ta douleur, j’ai fais une allergie au soleil pour la 1ère fois de ma vie cet été aussi, et je dois dire que ç’était impressionant. Ca a commençé par une plaque rouge et gonflée sur une jambe, qui ne m’a pas trop inquiétée, et le lendemain et pour les trois jours suivants, j’ai eu le corps entièrement recouvert d’urticaire. Ca me grattait, me brûlait et surtout c’était particulièrement horrible à voir… J’ai soigné ça avec une semaine d’anti-histaminiques, mais l’année prochaine je m’arrangerai pour éviter le choc solaire !!RépondreCancel

  • Carlita19 août 2010 - 19:25

    Personnellement, j’en souffre depuis la classe de neige en CM1 dont je vous tairez mon âge mais cela fait quelques décennies.

    La seule solution, encore testée cet été, est un traitement préventif d’Oenobiol que l’on trouve en pharmacie. J’ai eu essayé d’autres marques sans succès. Je l’ai commencé 15 jours avant exposition cette année, selon les indications, (je ne m’étais pas mise au soleil ces dernières années) mais l’allergie a quand même pointé son nez la première semaine, puis m’a laissé tranquille ensuite.

    Je pense commencer le traitement 3 semaines voire un mois plutôt la prochaine fois pour être tranquille mais quel soulagement d’avoir cette solution car en ce qui me concerne, c’est l’enfer.RépondreCancel

  • Cassandra19 août 2010 - 20:36

    J’ai pas tout lu mais j’ai qu’un mot à dire P20

    C’est génial, tu peux aller au soleil sans problème après !RépondreCancel

  • olivia19 août 2010 - 21:00

    ça m’arrivait tous les ans ! depuis 2/3 ans avant de partir en vacances je prends des medocs 1 semaine avant, c’est pour éviter les allergies. Il faut continuer à en prendre pendant les vacances mais elles ont disparu !
    c’est vraiment pénibles parce que ça apparait n’importe quand, parfois je pouvais rester toute la matinée au soleil j’avais rien et en fin d’aprem j’en avais partout ! c’était surtout sur les jambes et le buste, quand on porte une petite robe et que presque toute la peau qui est nue en est couvert c’est vraiment gênant !RépondreCancel

  • Jul'19 août 2010 - 21:35

    La seule solution que j’ai trouvé à ma lucite, c’est la préparation au soleil et … l’indice 50 pendant 3 semaines quasi non-stop, un peu de 30 à la fin du séjour et la seule fois où je me suis test à ne rien mettre, mis à part les coups de soleils (qui apparaissent évident dans ce cas), des démangeaisons de fou. Quand on a une peau de trou du cul -sans vouloir être vulgaire- et que l’on veut passer ses vacances au Sud, l’indice 50+ d’vient notre meilleur ami. Bref, tu as eu bien de la chance, ça aurait pu être pire :).RépondreCancel

  • katyleen19 août 2010 - 22:55

    j’ai une amie qui fait une allergie au soleil. Sa solution c’est effectivement les capsules Oenobiol. Mais uniquement cette marque car les autres ne sont pas efficaces parait-il…..Bon, j’espère que ça ne t’empêchera pas de revenir sur notre belle côte d’Uzure….. ;)RépondreCancel

  • Ambre20 août 2010 - 00:38

    Il m’est arrivé la même chose cette année. Avec les beaux jours de juin je me suis posée dans le parc près de chez moi et en rentrant le soir : catastrophe des plaques rouge dans le cou et le décolté, même après une douche ça me démangeais à sang. Le lendemain toujours pareil, je fonce en pharmacie et là verdict « vous êtes allergique au soleil » o_O ?! Ha ba tient c’est nouveau ça !
    Elle m’a donné de la crème apaisyl et du zyrtec. Aucun effet particulier, si ce n’est que le zyrtec me fais l’effet d’un somnifère et que je suis encore stone après avoir dormi, une catastrophe !
    Je reviens d’une semaine en Tunisie où je n’ai fais qu’une petite crise le 2ème jour, j’avais juste une crème solaire adapté, mais je n’avais pas préparer ma peau (vacances à la dernière minute !)
    Si les gélules de préparation sont efficaces ce serait top !
    Mais j’ai déjà pris des gélules auparavant, du type renforcement des cheveux et des ongles, et systématiquement au bout de quelques jours, apparaissent d’énormes boutons sur mon visage du type kyste ! Pas de preuve que ce soit lié, mais du coup ça me rebute un peu !RépondreCancel

  • Debbie20 août 2010 - 21:13

    Bienvenue dans le monde merveilleux des Blanche Neige et de leur lucite estivale. :D
    Les gélules fonctionnent assez bien, mais pareil, indice 50 en permanence et exposition au soleil réduite…

    L’astuce suprême: quand les autres filles se baladent en micro short, tu dégaines le jean ou les collants sous ta jupette. Pas glam, mais pas de plaques rouges de boutons qui grattent!
    (Chez moi, c’est collants même par 40 degrés parce que les boutons qui te démangent de la mort sur les pieds, bah j’ai donné l’année dernière et merci bien….)RépondreCancel

  • Steph2920 août 2010 - 22:58

    Ah mon amie la lucite!
    J’ai la peau claire et réactive donc au moindre rayon du soleil, hop je me retrouve couverte de milliards de petits boutons rouges qui démangent comme pas possible!

    Mon remède miracle prescrit par mon dermato: traitement estival d’OXELIO + TELFAST = plus d’allergie et un été tranquille au soleil!RépondreCancel

  • Tiatia21 août 2010 - 12:02

    c’est parce que ta peau n’est pas habitué à être « trop » exposé au soleil.
    il aurait fallu donc que tu fasses une exposition progressive.. 30 minute, 1h, 1h30 .. etc etc.
    sinon c’est le drame. Et je te rassure pas une fois que tu as eu la lucite estivale, en général tous les ans t’y a droit :)
    Mais il existe des traitements maintenant !RépondreCancel

  • elisabeth21 août 2010 - 23:33

    j’ai vécu deux étés de suite une allergie une fois allergie au soleil salut les plaques boutons et la gratte et la deuxième fois c’était à cause d’un composant qui se trouve dans le piz buin qui m’a crée l’allergie démangeaison horrible petits boutons il faut faire attention dans les crèmes solaires il y a des principes actifs allergisants pour certaines
    le mieux se préparer au soleil naturel régulièrement à petites doses en complètant avec les gélules solaires qui sont géniales à prendre 15 avant les vacances pendant les vacances et moi je les prends encore 1 mois et je ne pèle pas du tout et ma peau n’est pas sèche vraiment génial
    je fais ma cure chaque été
    voilà je te fais profiter de mes expériences et je suis un peu désolée pour toi et tes vacances car lorsque l’on a ces allergies c’est de la vraie merdeRépondreCancel

  • Morgane23 août 2010 - 19:14

    Il y a deux ans à Brest, j’ai fait une allergie au soleil.
    Enfaite de retour chez moi, ma mère et moi étions assez rouge,ma mère était un peu gonflée, mais moi j’étais très rouge de la tête et toute gonflée (alors que je n’avais pas eu de coup de soleil sur la tête). Je suis allée chez le médecin, quelques jours après ça a dégonflé. Depuis je me suis exposé au soleil, et Rien A Signaler. Cependant il est vrai que je suis très blanche de peau. J’ai une amie, assez blanche aussi, qui utilise ces pillules oenobiol. Ca l’a fait même bronzé plus !!RépondreCancel

  • jessica30 août 2010 - 17:30

    Coucou moi toute les années depuis mes 16 ans (où je ne me suis pas protégé et avec la réverbération du soleil sur le bateau j’ai tout gagné lol,) je suis embêté ,si je ne suis pas mon programme à la lettre :
    -gélules Oenobiol Solaire (intensif protecteur) cure durant 2 mois de mi-avril à mi-juin environ pour bien préparer ma peau au soleil.
    -ensuite vue que j’ai la chance d’avoir le soleil toute l’année vue que j’habite dans le sud (50 km avant St tropez) je me protège assez rapidement avec du 50 et descend progressivement jusqu’au 20 à la fin de l’été.
    -je ne me m’expose pas 2 jours de suite au soleil.

    Et un traitement d’urgence pour moi ce qui marche c’est : l’histaminium 9CH donc l’homéopathie qui enraye ma lucite estivale bénigne, personnellement mes symptômes sont les démangeaisons et des tous petits bouton sur les bras,décolté ,voir visage donc les zones les plus exposés.

    Allez courage pour l’année prochaine,bisous.RépondreCancel

  • Grall31 août 2011 - 17:18

    Je vois que l’allergie au soleil touche beaucoup de personne. Je peux vous témoigner mon experience ou comùme vous, le simple fait de me mettre au soleil suffisait a me donner des plaques rouges avec de petits boutons qui démangent a se rendre dingue. Pareil que vous les dermatos me disaient « conclusion : plus de soleil pour vous jusqu’a la fin des temps » Merci du conseil !
    Il s’est avéré en fait que je suis allergique au lait de vache depuis ma tendre enfance. Mon corps a tenté de me le dire bien des fois par des otites a répétition, des rhumes bronchites, et pour finir des plaques en réaction au soleil.
    Je peux vous dire que le jour ou j’ai arreté le lait de vache et ses dérivés, yaourts, cremes…JE N’AI PLUS JAMAIS EU UN SEUL BOUTON. Plus jamais jamais. Et cela fait maintenant 12 ans que cela dur. Non seulement je n’ai plus de boutons mais je bronze bien plus vite qu’avant. Ce qui ne m’empeche pas de me protéger. C’est le jour et la nuit.
    Je sais depuis que le lait de vache est une sacré « cochonnerie » pour l’etre humain malgré ce que disent « les produits laitiers sont vos amis pour la vie ». Tres peu de gens en fait digerent la protéine de vache qui, a la base est fabriquée pour etre assimilé par le veau. Elle est donc beaucoup trop grosse pour nous. Donc indigeste. Et pour peu que vous n’entendiez pas votre corps (ballonnement, maux de ventre…) vous dire qu’il n’en veux pas, et bien il utilise la maniere forte : Une réaction tres désgréable.
    Faites le test : supprimez le lait de vache de votre alimentation, remplacez le par des produits de brebis ou de soja (bio) et vous verrez vos bouton….RépondreCancel

  • mathilde30 mars 2012 - 18:51

    Moi même je suis allergique au soleil depuis des années maintenant.
    Je n’ai même pas besoin de m’exposer au soleil pour que ça m’arrive…
    Quand l’allergie fait son apparition, rien n’apparaît sur mon corps ( ni coups de soleil, ni boutons, RIEN ) mais par contre des crises de démangeaisons à ne plus savoir où se mettre.
    Cette allergie m’empêche de passer de bonnes vacances…
    C’est HORRIBLE ..
    Surtout, que rien ne fait effet on m’a prescrit des dizaines de crèmes et de médicaments mais rien, SAUF un médicament pour endormir …
    Demain, je vais chez le dermatologue pour me traiter avant l’été ..
    En espérant que cela marche, je ne sais pas encore ce qu’il va me faire.
    J’en dirais des nouvelles.
    Bon courage à tous ceux qui subissent cela, et qui passe des vacances *pourries à cause de cette allergie.
    JE RE-POSTERAIS UN MESSAGE POUR PARLER DE CE QUE VA ME FAIRE LE DERMATO°RépondreCancel

  • maria tchaika27 juin 2012 - 21:30

    pour moi ça a commencé l’année dérnière avec des plaques rouges gonflées et chaudes au touché cela a duré plus de 2 semaines aprés ça a disparu et n’a commencé a réapparaitre qu’au soleil. puis c’est partis au bout d’un mois. et la cette année surprise encore une fois le méme scénario jsui allé voir un allérgologue il m’a dis que c’est due au stress du coup il m’a préscrit des pillules a prendre et j’essay d’évité le max l’exposition au soleil si nn sa va commencé a mgratté de partt é jdeviens tte rouge. je c pa tro ske jdoi fér y a pa de reméd miracle a cela.RépondreCancel

  • Mathilde27 avril 2013 - 13:22

    Moi ça va faire à peu près trois ans que j’ai une allergie au soleil, mais la chaleur suffit ! J’ai 12 ans je suis née en fin d’année donc en octobre j’en aurais 13. Je crois que mon allergie à commencer soit en Espagne ou à l’Ile Maurice. J’ai des plaques rouges, aux pieds, au torse, au colle, aux bras… bref un peu partout. C’est INSUPPORTABLE ! J’ai l’impression de devenir folle car ça me démange trop. Il n’y a pas longtemps, à Saint Brieuc (où j’habite) il a fait 19C° du coup je suis allée sur ma terrasse me mettre au soleil, pendant 1h30, sans mettre de crème solaire, j’ai pris des coups de soleil au torse, au colle et aux bras, mais le résultat est que j’ai mon allergie !! ça va faire 3 jours que je l’ai ! Pendant les vacances je m’expose 2 ou 3 jours au soleil et sa me suffit sinon 3 ou 4 jours après sa devient infernal ! j’aimerais tellement que ça se finisse, tellement que j’en pleure !! Alors je sais pas si il y a des traitements pour les enfants de moins de 15 ans qui ne sont pas dangereux !RépondreCancel

  • lena5 juin 2013 - 15:51

    Ma chère petite Mathilde, je compatie a ton malheur étant donner que je n’es que 15 ans. Je suis allergique au soleil depuis mes 12 ans environ aussi. Apparemment dans ma famille c’est héréditaire et sa aurait aussi un rapport avec le fait que toute ma famille est née en hiver (moi inclut).
    Personnellement je refuse de prendre des médicaments non adapter a mon âge même si on me le conseil, j’ai donc trouver une solution seule. Je ne sort presque jamais mais quand il le faut je prend un parapluie (ou une ombrelle comme tu veut) qui ne laisse pas passer le soleil pour m’abriter dessous. Certain me regarde de travers a cause de sa mais je ne m’en porte pas plus mal étant donner que sa marche, j’ai très rarement des éruptions de boutons ou de plaque rouge grâce a sa.RépondreCancel

  • Sarah9 juillet 2013 - 18:27

    Bonjour, je reviens d’une semaine de vacances ou il a fait très beau, j’ai 14ans et en revenant (j’habite à st brieuc aussi pour Mathilde) , tout était normal puis la nuit à passée et le lendemain CATASTROPHE! J’avais le visage gonflé, (joues + paupières) et de petits bouton (pas trop mais il y en avait) sur mes jambes également mais que sur l’intérieur de celles-ci.. J’ai consulté mon médecin et il m’a prescrit de la cortisone puis en plus je dois mettre de la biafine, cela fait maintenant deux jours, j’ai « dégonflé » mais il y a encore de petits boutons.. On m’a dit de me protéger avec de la crème solaire +50 après que sa aille mieux mais j’ai peur que l’allergie revienne ou que mon visage gonfle encore…RépondreCancel

Votre e-mail ne sera pas utilisé et n'apparaîtra pas en ligne Champs requis *

*

*