Blogueuses beauté : on n’est pas des cruches ! – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Blogueuses beauté : on n’est pas des cruches !

Voilà une idée de post qui me trottait dans la tête depuis un bon bout de temps. Cela fait quatre ans que je blogue ici, et je ne compte plus le nombre de propositions envoyées par des marques ou des sites e-commerce pour que je parle d’eux. Pourtant, parmi ces milliers de mails, seules quelques opérations marketing m’ont marquées. D’autres ne m’ont pas tellement intéressées et une énorme poignée était tout simplement bonne à jeter.

Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne me campe pas en donneuse de leçons. Je n’ai aucune légitimité en soi, si ce n’est celle d’avoir acquis une petite expertise dans le domaine beauté sur le web. Et je n’ai pas non plus la prétention d’imposer ma vision comme LA ligne de conduite ultime à suivre aussi bien du côté blogueuse que du côté annonceur. Au contraire, je souhaite plutôt exposer mon avis et pourquoi pas donner quelques pistes de réflexion. Et j’espère même que vous serez prolixes dans les commentaires tant le débat sur la question est ouvert. Allez, cette entrée en matière est déjà bien trop longue !… On se lance !

Le cas du test de produits.

Un service de presse ou une agence nous propose de nous envoyer des produits de beauté dans l’espoir que l’on parle d’eux. Si le fait de recevoir des produits peut paraître flatteur – parce qu’on semble s’intéresser à notre contenu – il ne faut pourtant pas se sentir obligée d’écrire un billet en retour. Si le produit est super bon, les filles en parleront d’elles-mêmes. Et ça s’est vérifié dernièrement avec le Teint Lissant Perfecteur de Shiseido. A ma connaissance, les blogueuses n’ont pas été payées pour en parler, certaines ont reçu le produit, d’autres l’ont acheté. La plupart ont été conquises et c’est devenu le buzz beauté-teint du premier trimestre 2011. Comme ça, juste parce que le produit a tellement de qualités qu’on ne peut pas le nier. En revanche, si le produit est mauvais, là c’est à double tranchant. Soit c’est tellement nul qu’on préfère le jeter, l’oublier et ne pas le mentionner sur son blog. Soit c’est tellement nul qu’on a envie de le dire afin de mettre en garde nos lectrices. Et là, c’est un peu à chacune de faire comme bon lui semble.

Et que faire lorsqu’une marque nous relance ? On explique gentiment qu’à la base, un envoi de produit ou un test de service ne garantit pas une publication. C’est comme dans un magazine : vous pensez vraiment que les journalistes parlent de TOUT ce qu’elles reçoivent / testent ? Oh que non… Ce n’est pas parce qu’on est blogueuse et qu’on a tendance à être de plus en plus courtisée par les marques que l’on doit aussi se plier à leur bon vouloir. A ce moment-là, si une marque exige une publication… on rappelle qu’on est maître de notre ligne éditoriale. Et que si elle souhaite à tout prix paraître sur notre blog, eh bien ça s’appelle… de la publicité. Et là, ça peut prendre des formes multiples : bannière pub, billet sponsorisé, placement produit… Côté tarifs, je dirais que tout dépend de votre page rank, de votre audience, de l’implication de votre communauté, de votre image…

 

Quid des tests de produit contre échange de visibilité ?

Exemple 1: une marque vous demande de tester un produit X contre un texte qu’elle publiera gracieusement sur un autre site. C’est non. Le produit peut valoir tout l’or du monde, on ne paye pas un travail en cadeau. Si on vous propose de réaliser du contenu pour un site externe, il faut demander une rémunération. Même si la marque vous offre de la visibilité avec un lien sur son site. Du contenu contre un backlink… En termes de retour sur investissement, dans ce cas c’est la marque qui est gagnante. Et vous, eh bien souvent, ça risque de ne rien vous apporter. Il suffirait qu’en plus la marque intègre des liens en nofollow (en gros, qui ne vont rien changer pour votre référencement à vous), eh bien vous vous êtes fait entuber. On s’est servi de la visibilité de votre blog juste pour gagner en page rank (l’indice Google qui témoigne de l’importance d’un site, en gros. C’est grosso modo dépendant du nombre de backlinks entrants. Plus le site qui vous linke a un gros page rank, mieux c’est).

Variante : une marque vous demande d’écrire un texte répondant à un brief bien précis, qui sera publié sur son site et d’inciter vos lectrices à voter pour vous et à vous faire gagner un voyage si vous avez un max de clics. On vous garantit un backlink. Nice. Et c’est ce que Lancaster m’a proposé hier. La dotation a l’air chouette. Mais au final, j’ai une chance sur 39 (dans le cas de Lancaster, ils ont demandé à 39 blogueuses) de gagner. Et j’aurai donc réalisé de l’éditorial pour un site web de marque sans être rémunérée, en plus de ça j’aurai offert un backlink à ce même site et ce n’est pas fini : je lui aurais fait bénéficier de ma visibilité. Ca, multiplié par 39 blogs… Vous devinez bien que Lancaster était largement gagnant dans ce cas-là. Et même si on vous offre des solaires en compensation, c’est no way : on vous en demande déjà beaucoup trop.

En revanche, lorsqu’il y a une chouette expérience à vivre avec pourquoi pas une dotation comme un voyage à la clef, mettant en compet’ plusieurs blogueuses : why not. Pour le goût du challenge, pour le côté convivial et humain on peut carrément se lancer. Je pense notamment à l’opé de shooting beauté menée par Listérine l’hiver dernier. C’était chouette, les blogueuses avaient l’air contentes ! N’oublions pas que le blogging c’est aussi une aventure humaine.

Exemple 2 : un site marchand vous propose des produits contre un backlink sur votre blog. Là-dessus, je suis plutôt mitigée. Dans mon cas – et je pense que c’est aussi celui de pas mal d’autres blogueuses – je suis contactée environ 5 à 10 fois par jour pour du netlinking. Je refuse quasiment systématiquement parce que c’est saoulant. La plupart du temps les mails passent à la trappe, c’est dire. Mais, parfois, un concept de site web me plaît. Alors pourquoi pas essayer quelques produits et s’ils me plaisent, mettre un lien en fin de billet vers leur site. Mais sinon, sachez que le netlinking peut aussi se faire payer ;) (Oui en fait, en soi, on peut tout monétiser… même la soit-disant bonne parole de certaines qui n’hésiteront pas à dire qu’un déodorant est génial alors qu’en réalité il fait transpirer ET puer… Il suffit de l’essayer et de lire les avis sur les forums pour s’en rendre compte…)

Et l’échange de liens ?

Déjà, vérifiez le page rank de la page de laquelle le site va vous linker. Si c’est inférieur à votre page rank actuel de blog (ou de page vers laquelle ils comptent pointer), ça ne vaut pas vraiment le coup en soi. Et puis le but n’est pas non plus que votre blog ressemble à un sapin de Noël avec plein de liens partout… ! Je peux comprendre que l’on cherche de la visibilité, mais parfois il faut aussi savoir dire non à des propositions qui en fait ne sont pas à prendre en compte.

Conclusion

En clair, sachons étudier attentivement les propositions ! Ne nous précipitons pas ! Un blog, tout seul, ce n’est pas tellement important. Mais plusieurs, mis à côté des autres, c’est une puissance certaine. Et c’est un moyen pour certains de s’offrir une visibilité quasiment gratuite. C’est entre autre pour ça qu’on nous contacte, et certains même ne prennent pas la peine de lire notre contenu… J’ai bien conscience que certaines filles voient leur blog comme une passion et n’intègrent pas la dimension marketing à leur travail de blogueuse. Mais parfois, je pense qu’il est nécessaire de se poser les bonnes questions et de ne pas forcément laisser certains gagner du terrain sous prétexte « qu’une blogueuse beauté, c’est superficiel, alors t’inquiète, elle ne verra pas qu’on l’utilise bien comme il faut » (je grossis hein, mais parfois, vu certaines propositions, on peut avoir des doutes). En acceptant des propositions plutôt foireuses que d’autres refusent, c’est contribuer à faire tourner la machine. C’est faire avancer ceux qui veulent utiliser le capital blog pour se faire de l’audience ou du fric plus rapidement (je schématise).

Ce billet étant trop long, j’ai volontairement squizzé certains types de partenariats et certaines opérations blog. Mais je pense qu’on a là les clefs pour un début de réflexion. L’idée n’est pas forcément de TOUT se faire rémunérer mais de réaliser des partenariats intelligents. C’est entre autres pour ça que je pense que des partenariats avec des ambassadeurs de marque peut être intéressant, avec du contenu de qualité… Mais ce n’est qu’une piste.

Si vous êtes blogueuses, vous pouvez aussi rejoindre la fanpage « On n’est pas des cruches » dédiée aux opés foireuses qu’on nous propose… Et vous pouvez aussi lire le billet de Melle Gima à ce sujet.

Et vous, vous gérez ça comment ?!

(édit : pour les non-blogueuses qui se fichent des trucs un peu orientés marketing…. Je suis désolée !!! J’ai pondu un énooorme pavé. Et promis, je me rattrape demain avec un vrai billet beauté ;) )

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

86 commentaires
  1. Je suis non bloggeuse et ce type de billet m’intéresse complétement! Je trouve ça chouette de voir comment ça marche de l’intérieur et me mettre un peu à votre place et souhaitant etre attaché de presse, c’est quand même un milieu vers lequel je dois me renseigner un peu je pense :)

  2. Salut Capucine,
    Merci pour ce billet fort intéressant! Pour ma part j’ai mon blog depuis 3 mois seulement et je ne me doutais pas de tout ce que tu as cité dans ton article. J’imaginais pas que cela pouvait prendre de telles dimensions…
    Mais bon, avant d’arriver là j’ai encore du chemin à faire:)

    Concernant le backlinking, j’ai déjà attendu parler et apparemment c’est important mais je suis nulle dans la matière :) Sais-tu comment on peut savoir le fameux « page rank » dont tu parles? Si jamais un jour ça m’arrive je serai armée LOL

    Merci beaucoup et dès que j’arrive à me faire ma page FaceBook (je galère comme pas possible!), je rejoindrai avec plaisir la fameuse fanpage!

      1. Merci beaucoup pour le lien! Bizarrement il ne marche pas pour mon site (il marche pour les autres), mon PR doit être nul au point qu’il ne le trouve même pas LOL

        1. Bonjour!
          si je puis me permettre sur les navigateurs internet (firefox, chrome…) il y a des extensions pour connaitre le PageRank de chaque site (et le sien également^^) il se met automatiquement dans la barre de navigation quand on navigue sur internet! C’est super pratique!!!^^ après je sais pas sur quoi vous naviguer… J espère ne pas avoir dérangé…

  3. Je trouve ton billet très instructif, il n’est en effet pas évident de distinguer toutes ces formes de marketing. Perso je suis à milles lieux de tout ceci, il va peut être falloir que je me penche plus serieusement sur tout ça…
    Merci

    1. Tu sais, quand j’ai lancé Babillages, je n’y connaissais rien du tout. Et puis les pratiques étaient bien différentes, on était plutôt aux balbutiements des opés blgos à l’époque. Mais aujourd’hui, les choses ont évolué. Et c’est aussi ça qui est intéressant : dans mon cas, j’ai vachement pu me professionnaliser et en apprendre grâce à Babillages. Et c’est utile tous les jours dans le cadre de mon boulot. Alors c’est tout bénéf ;)

    2. Moi aussi, je suis ravie de trouver de l’info provenant de femmes qui font attention à elles. Merci aussi !

  4. Je suis aussi non blogueuse et j’ai été captivé par ce billet!
    C’est fou ce que les annonceurs sont prêts à faire pour avoir de la visibilité « gratuitement ».
    En tout cas, pour Babillages, continue comme ça, je trouve que c’est un blog très intéressant, ludique, qui ne se prend pas au sérieux (contrairement à ce que certaines peuvent penser) et, ce n’est que mon avis, tu gères hyper les différents billets que tu publies (sponsorisés ou non/backlink/netlink…)

    Longue vie à Babillages!

  5. Oui c’est sûre que certaines accepteront n’importe quoi tout ça pour avoir des produits gratuits! Tu as bien raison! J’imagine que certaines marques doivent vraiment être désespérés pour demander et vraiment (trop) insister!

  6. Salut !
    Il est très intéressant ton billet, c’est même dommage que tu aies squizzé les thèmes dont tu parles à la fin.
    Merci, en tout cas, c’est très instructif.
    Bonne journée !

    1. Je voulais notamment parler des concours. Maintenant, de plus en plus de marques ou de sites e-commerce nous proposent un concours à organiser sur notre blog. C’est un moyen détourné de nous obliger à parler du produit / du service / de la marque. Et souvent, ce ne sont pas des grosses dotations. Genre, 5 crèmes à 10 euros, admettons : ça te fait 50 euros de dotation. Ce qui revient à une publicité pas chère ;)

      Mais après, il ne faut pas généraliser. Il y a des concours que j’accepte de bon coeur parce que j’ai vraiment envie d’essayer le bazar ou d’en faire profiter mes lectrices juste parce que ça m’a plu :)

    1. Jennifer, vous êtes sérieuse là ?!!!! Vous commentez pile sur un billet où on parle de bonnes pratiques e-marketing et vous vous mettez à commenter ici pour lâcher votre publicité…

              1. Là, c’est plus un cheveu, c’est une perruque entière!! lol

                Visiblement, elle n’a pas lu l’article de Capucine avant de poster sa pub, ou alors elle n’a pas tout compris…

                PS : très intéressant cet article ;-)

  7. La seule chose que je reprocherais à ce billet, c’est de se limiter aux « blogs beautés ».

    Ca concerne tous les types de blogs, ce billet est excellent. Si seulement tu avais plus de temps pour écrire des dossiers sur ce type de sujet. Voir un livre.

    P.S.Secret : JE T’AIME

    1. Oui, ça s’applique à mon sens à tous les blogs en général. Mais je tiens un blog beauté, alors je parle de ma propre expérience.

      Je pense que tu me connais suffisamment pour avoir entendu bon nombre de mes théories au sujet du sponsoring des blogs, j’en ai encore plein à raconter…. !

      PS : merci :)

      1. Capucine, on repond pas a une declaration par un « merci »… Tum’as fais rire et ce matin c’etait pas gagne!

        Sinon combien de mails tu recois par jour juste pour Babillages? A peu pres, ca me « curiosite » cette affaire….

        1. J’ai deux boîtes mail dédiées à Babillages. Je reçois en moyenne une grosse centaine de mails, dossiers de presse confondus. Après, tu m’étonnes qu’on ait du mal à assurer le suivi des mails quand on a une activité et une vie perso à côté ;)

          1. c’est fou! chapeau alors car en plus tu trouves le temps pour répondre aux commentaires ce qui est fort appréciable car n’est pas tjrs le cas

  8. Merci pour cet article très instructif, je ne me doutais pas qu’une blogueuse beauté pouvait être autant sollicité! J’apprécie que tu partages les « backstages beauty blog » avec tes lectrices, je pense que cette transparence est très importante! Pour ma part je suis nouvelle dans le monde de la blogosphère, j’ai crée mon blog y’a tout juste une semaine, donc bon je suis encore loin de tous ça ;-)

  9. Et bin… c’est un article très intéressant !!

    C’est sûr que j’ai déjà connu une marque qui me poussait au cul pour parler de ses produits alors que perso ça me disait pas des masses car les produits ne me parlaient pas du tout et ne m’avaient pas du tout convaincus… Et cette marque pensait que j’allais vraiment parler de TOUS les produits que j’avais reçus…. Euuh, bah si elle veut de la mauvaise « pub », qu’elle le dise u_u ….

    C’est effectivement vrai qu’il faut faire attention aux propositions qu’on reçoit… Des fois les intentions des marques sont, je vais pas non plus dire mauvaise, mais le but c’juste de se faire de la pub comme tu dis…

  10. Salut!
    En voila un billet fort instructif!
    Je me suis tjr demandé comment se passer l envers du décor! Et wahouuu!
    Que de tractations!!

    Je blogue depuis aout dernier, sans penser a toutes ces petites Techniques marketing, sollicitations en toit genre, car je n en ai reçu qu une en 8 mois LOL !

    J ai tjr pensé être pas assez  » connue », influente voire inintéressante :s

    J ai appris peu que les marques se foutaient complètement du contenu ou ligne éditoriale et même de notre visibilité , du moment qu on parle d elles, elles te balancent des produits.. Ca sera tjr moins cher qu une parution ds la presse^^
    Y a plein de filles qui viennent gratter a leurs portes . et qui blogue que pour recevoir des produits on dirait ! Leur blog c est télé shopping a force !!!

    Je me dis que je suis peut être bien conne de pas faire pareil ….

    1. Effectivement Marinux, tu soulèves un très bon point. De plus en plus de filles ouvrent un blog pour recevoir des produits gratuitement. Il n’y a qu’à traîner sur les forums comme Doctissimo ou Beaute-Test pour se rendre compte que beaucoup de filles se plaignent en disant « mais pourquoi elle, elle reçoit tel produit ? Je comprends pas, son blog est pourri. Je le veux moi, ce produit ! » ou alors s’échangent par message privé des coordonnées d’attachées de presse pour gratter encore plus de produits. Je me suis déjà plongée dans ce type de topics de forums (surtout sur Beaute Test) pour me rendre compte que certaines ouvraient leur blog, juste par appât du gain et du cadeau. Après tout, il faut toujours (je pense) une motivation certaine pour se lancer dans un projet mais je ne suis pas certaine que ça soit la bonne.

      1. Ahaha, très marrant que tu parles de BT car je participe quotidiennement dessus ^^ donc ces lectures, je les ai faites!
        Julia, de Bazsrdefilles, nous en a déja parlé, car elle recoit pas mal de mails de filles qui lui disent comment faire pour avoir des produits gratos :/
        Et j’ai remarqué moi meme, pourtant jeune blogueuse, la recrudescence de nouveaux blogs beauté… Tant mieux tu me diras, on propage la bonne parole hihi!
        Mais y’en a ca sent direct l appat du gain..
        Bloguer c est un plaisir avant tout !! C est pas tiens comment je pourrais me gaver quoi !
        J ‘ai fais 2/3 concours, j’ai tjr payé de ma poche. Tous mes produits présentés ( a part 1 ou 2) je l’ai aussi acheté.
        Bref, je commence a avoir ma petite audience, mes visites augmentent, mes lectrices sont, je l’espere fidèles, mais personne vient a moi, ouinnn quoi!
        Car ca fait tjr plaisir d etre démarchée, on se sent « reconnue », on se dit qu’on fait pas de la merde quoi. C’est hyper flatteur!
        Comme je te disais, j’etais persuadée que les marques verifiaient le blog, les articles, la qualité rédactionnelle, demandait des stats comme google analytics! et que nenni! Tu viens toquer a leur porte et zouuuu, tu recois des produits..Enfin pas toutes en envoie j imagine, c est pas NOEL aussi !
        Bref, je me demande si, sans etre avide ou vénale, je devrais pas aussi démarcher les marques qui me plaisent ou me tentent ^^
        Comme ca je pourrais faire plus de petits concours et surtout, tester et utiliser des produits inabordables ou innovants!

  11. Très bien ton article!!

    Je suis un peu dans le monde des bisounours avec mon bloguounet, moi! ^^
    Dans tous les cas, la grosse hallu par rapport à certaines demandes o_O

    1. Oh que oui… Le pire c’est que parfois quand tu leur démontres par A + B que leur opé n’est pas viable et qu’on ne fait pas non plus du bénévolat pour la noble cause des annonceurs, ils arrivent encore à nier ;)

  12. Ton article est très intéressant !
    Et je confirme que certaines marques ne s’intéressent pas au contenu. Pour preuve, fût un temps où j’avais un blog de cosméto home made que j’ai abandonné depuis plus d’un an. Et bien il y a peu, j’ai reçu une proposition via les commentaires… Depuis je supprimé ce blog et j’en ai réouvert un autre..

  13. Comme le dit très justement Matthieu, ça concerne tous les types de blogs.

    En ce qui me concerne, j’ai débuté mon blog il y a à peine quatre mois et je suis impressionnée d’être déjà sollicitée (j’avais d’ailleurs prévu un billet à ce sujet xD).

    Pour me décider, je me place en tant que journaliste que je suis : je n’écrirai pas un article contre « rémunération » (cadeau en tout genre, promos…) pour mon journal, alors pourquoi le ferais-je sur mon blog ? Je suis donc très sélective dans mes « partenariats », même si au début c’est assez grisant d’être sollicitée.

    C’est sympa ce genre d’article :)

  14. Merci pour cet article ! Ta mise en garde est importante, non seulement pour ne pas faire de pub gratuite aux marques et faire passer les blogueuses pour des cruches, comme tu le dis si bien, mais également pour maintenir un certain niveau de qualité de la blogo : la blogueuse qui accepte toutes les propositions transforme son (sûrement joli, à l’origine) blog en billet sponsorisé géant, avec option sapin de Noël. Ça ne fait pas de bien à la blogosphère. D’ailleurs, ça ne sert pas la marque non plus, quand tu vois 7 billets sur un produit un peu inconnu dans la même semaine, tu comprends vite que la marque a fait de l’envoi massif et tu lis différemment lesdits billets.

  15. Très intéressant ce billet. Moi non plus je ne suis pas vraiment au fait de tous les tenants et aboutissants du e-marketing, et à vrai dire ça m’agace un peu d’être plus ou moins forcée de me former à ce sujet.
    Quand j’ai créé mon blog il y a presque 3 ans, je ne savais même pas que je serais courtisée par des marques. Après, on se demande toujours ou est la limite entre être rémunérée pour de la publicité ou un travail effectué au bénéfice d’une marque et être tout simplement une vendue.

    J’ai l’impression que l’argent perverti tout. -_-‘

  16. très instructif, et très intéressant… je remercie tous les jours le cyberspace que des blogs comme le tien existe… on découvre pleins trucs… c’est une approche différent d’un article dans un magazine, et le one-on-one est sympa… quant aux démarches des marques…. je travaille dans la pub, donc mal placée pour commenter… mais je comprends tout à fait…

  17. Intéressant, perso, je fais attention aux propositions que je reçois, mais je ne calcule pas non plus les choses au « centime » près ! Il m’est aussi arrivé d’accepter des propositions qui pourraient être considérées comme de « l’entubage » par d’autres, mais à moi ça me faisait plaisir et j’y « trouvais mon compte » donc c’est l’essentiel, je trouve. Je suis tout à fait d’accord aussi sur Listerine, une des participantes m’a confirmé que c’était vrt une chouette expérience !

    Question : quand tu parles du déo qui pue et fait transpirer, est-ce que tu parles de l’opé Dove (à laquelle je participe) ? De mon côté ,le test a vraiment été satisfaisant (surtout le parfum j’adore, et l’efficacité est normale, un déo quoi^^) et une autre blogueuse avec qui j’en ai parlé est aussi satisfaite. Donc si c’est bien de cette opération dont tu voulais parler, même si je te confirme qu’un article démontant le produit n’aurait pas été accepté, je te confirme aussi qu’il ne suffit pas de sortir un chèque pour acheter l’honnêteté de l’avis d’une blogueuse. T’inquiètes, je ne suis pas là pour polémiquer/prendre la mouche, je tenais juste à apporter mon « témoignage ». Et si tu ne parlais pas de cette opé, ben désolée du pavé hein ^^

      1. Aaaah ça ne me dit rien ! Je t’avoue que de mon côté quand j’ai eu la proposition Dove et que j’ai reçu leurs déos, j’ai été « soulagée » de constater qu’ils étaient satisfaisants, même si je ne l’aurais pas fait avec plaisir, j’aurais refusé l’opé’ si ça avait été le cas.

        PS : tiens, pr le moment, ça va, les commentaires ne partent pas « dans tous les sens » comme tu le craignais !

  18. Je viens d’ouvrir un blog alors ce genre de question ne se posera peut être jamais à moi, mais si c’est le cas, je me réfèrerai à ce billet. Blogueuse ou non blogueuse c’est toujours intéressant de ce savoir de ce qui se passe dans les « coulisses ».

    Merci babillages :)

  19. Je suis nouvelle dans l’univers du blog (le mien n’a qu’un mois) mais je ne pense pas que je serai concernée un jour (vu que je ne raconte que ma vie, même si elle est géniale et même si c’est moi…aucune chance que Chanel m’envoie un tailleur).
    Cependant, j’avoue m’être posée toutes ces questions en découvrant ce nouveau monde. Et je te suis particulièrement reconnaissante de ton billet qui me permet de comprendre pas mal de choses. C’est également une belle leçon de marketing pour la communicante que je suis (enfin, étais).
    Merci bien !

  20. Super article, je me perds un peu avec les netlinkin ou les backlink mais je pense que tout ce que tu dis est très intéressant.
    Perso, j’ai pas un petit blog et je serai complètement incapable d’interagir comme tu le fais avec les marques.

    Par contre en parlant de lien, ta pub Mama mia tout en haut me rend dingue. Dès que je vais fermer la fenêtre la musique se lance…

      1. En attendant je me suis bien mise a rire quand la musique s’est lancé et que mon chéri se réveille (bave coulante :-P) « hein quoi qu’es-ce qui se passe ? » …

        Par contre j’ai un petit blog et pas un gros, faute en écrivant :-P

  21. Non blogueuse également cela dit je trouve ce billet très intéressant d’autant que j’ai effectivement remarqué que les marques avaient légèrement tendance à se faire de la pub gratos et à grande échelle. Exemple perso en tête : l’opé fructis de cet hiver. On en a entendu parlé sur tous les blogs beauté, ça a été énorme, un grand vacarme pour au final … pas grand chose. Je ne sais pas ce qu’il en est pour les autres gagnantes de l’opé mais perso j’ai été tirée au sort comme gagnante d’une coupe/coiffure dans l’atelier d’Olivier Lebrun, prévenue le 27 décembre dernier et malgré les nombreuses relances de l’agence de com’ qui s’occupe de l’opé auprès de L’Oréal, « aucun retour de leur part ». Cela fait déjà quatre mois que cela dure et au final j’ai bien l’impression que la marque s’est offerte une opé de com’ de grande ampleur pour relancer les ventes des produits fructis « gratuitement » puisque l’adage chose promise, chose due n’a pas l’air de trouver écho chez eux ! Enfin bon voilà, tout ça pour dire que de manière générale je pense en effet qu’il faut faire très attention à ce que les marques proposent aux blogs car effectivement elles ont l’air souvent d’en tirer plus d’avantages que ce qu’elles offrent.
    Voilà pour ma petite participation et bravo pour ce billet Capucine.
    Gros bisous à toutes.

    1. Dans mon cas, j’avais été rémunérée par Fructis pour parler d’eux. J’ai donc retranscrit les infos dans un billet sponsorisé qui a bien été signalé comme tel auprès de mes lectrices. Après, je ne sais pas si toutes les blogueuses ont été payées pour cette opé, aucune idée. Mais c’est clair que c’est énervant quand des grands comptes ne gèrent pas le suivi d’une opé après…

      Bon, et du coup tu me fais penser que je dois encore gérer des envois de lots pour des concours… Mais je pense que les lectrices peuvent comprendre le léger retard, je ne suis pas une multinationale ;) ;)

      1. C’est sûr rien à voir avec L’Oréal qui ne répond à aucun de coup de fil. Oui je me souviens bien que l’opé était sponsorisée effectivement, cela-dit c’est plutôt l’effet « grande ampleur » avec pleins de lots pour au final rien derrière qui me choque. Bon courage pour tes envois de lots. Gros bisous.

  22. Et là j’ai envie de te tuer Capucine ! Lancaster qui me propose des solaires et leur fameux et miraculeux  » accélérateur de bronzage  » je dirais pas non moi !! Tu es folle ! Trève de plaisanteries, certes, il ne faut pas tout monnayer mais tout de même si en échange d’un lien tu peux avoir des produits en cadeau qui valent plus cher qu’un simple lien sur un blog, je dis oui sans chipoter lol !

  23. Personnellement le test produits je publie même quand je n’aime pas, par contre pour les livres c’est pas automatique parce qu’en plus ça demande plus de temps, donc je sélectionne ce que je publie ou pas.

    Pour l’échange de lien je n’en fais pas sauf si il y a envoi de produits avec, c’est normal je pense, je mets un lien vers le site de la marque en question.

    Aujourd’hui j’ai eu une demande d’une maison de disque pour parler d’un évènement, un évènement qui m’intéresse et dont j’aurais probablement parlé sans qu’on me contacte donc j’ai accepté sans être rémunérée, en contrepartie ils linkent mon blog sur FB, Twitter et leurs sites… ça me convient, d’autant plus que je suis invitée à assister à l’évènement prochainement.

    Par contre on se doute aussi que certaines blogueuses publient des rédactionnels rémunérés très positifs, sans préciser qu’il s’agit d’un article rémunéré et ça, je suis contre ! Pour moi, c’est tromper les internautes qui pensent lire des articles neutres et vrais alors qu’il n’en ai rien…

  24. Je viens régulièrement jeter un oeil sur ton blog, et je le trouve plutôt bien fait. Mais là c’est un peu exagéré tout de même… Tu ne veux pas qu’on se moque de toi alors que toi même tu ignores 75% des propositions qui te sont faites et donc tu prends un peu les gens pour des abrutis. Ca s’appelle « cracher dans la soupe ».
    Oui je bosse au marketing au fait :)
    Dis toi que derrière ces propositions commerciales il y a des gens qui travaillent, et que si tu es sollicitée c’est que tu es considérée comme influente. Donc soit tu restes ds la catégorie de la blogueuse amatrice et ne pas être rémunérée systématiquement dès que tu mets un coup de gloss ne doit pas te poser de problème, soit tu te considères comme pro et là tu ne dois pas snobber les demandes qui te sont faites, au moins une réponse négative, mais pas de l’ignorance…

    1. Dans la page « contact » et dans la FAQ, j’explique explicitement à quelles demandes je ne réponds pas. Libre à chacun d’envoyer un mail pour faire une proposition, mais je considère que c’est fait en toute connaissance de la chose vu que je l’ai écrit noir sur blanc dans des onglets dédiés aux propositions commerciales.

      Donc, merci de ne pas me taxer de vile ignorance ;)

  25. Moi personne ne me contacte alors comme cela le problème est réglé…
    Peut-être que chez nous les blogs de mecs on est épargné surement du fait que notre visibilité est moi importante. Qu’en penses-tu ma Piot ?

  26. En juin cela fera un an que mon blog existe. Peu de demande de la part des marques, mais celles qui ont été faites auront toutes obtenue la meme réponse. Je n’accepte pas d’argent, je veux bien recevoir le produit et SI il correspond à ma ligne editoriale du blog alors j’en parlerai avec FRANCHISE. A chaque fois j’ai un tres bon retour des marques qui comprennent et ne me demande pas de parler positivement du produit ou d’en parler tout court.
    Après je me suis permise de contacter des personnes et ou marques qui me tiennent à coeur et c’est ensemble que l’on a crée des liens pour monter un projet. Cette partie je l’adore!
    Et en ce qui concerne les concours que j’organise et où je participe je le fais toujours pour que cela reste un plaisir à offrir ou à recevoir.
    Merci pour toutes ces infos car mine de rien j’ai encore beaucoup de choses à apprendre!
    Bises

  27. Merci beaucoup pour cet article, je me rends réellement compte qu’il faut que je me penche beaucoup plus sur la question;
    Mon blog aura un an à la fin du mois, certaines propositions commencent à arriver et je me retrouve un peu perdue et à me demander si pour telle ou telle chose, je me fais avoir ou non…! Il me faudrait une « conseillère » comme toi en fait aha ^^

  28. De passage chez Malicia, me voici ici… Je n’ai pas de blog, j’en parcours quelques uns… J’ai trouvé ton article super intéressant… J’étais à 100 000 lieux de m’imaginer que ça se passait comme ça…

    Je me demandais bien suite à des concours chez Malicia et Platinegirl comment elles pouvaient s’en sortir en mettant de si beaux lots à gagner, au final j’ai l’impression que c’est toute une organisation, qui en plus doit vous demander beaucoup de temps !!

    Chapeau !!

    A bientôt,

  29. Même combat pour la thématique cuisine. Mais beaucoup plus de naïveté et de crédulité de la part de blogueuses qui acceptent de parler gratuitement d’un site ou d’un produit, voire de rédiger des articles sur leurs blogs ou ailleurs. La flatterie ou l’impression de faire partie de la blogo qui compte, ça marche souvent ;(

  30. Très bon article Capucine! J’avoue avoir été assez crédule à mes débuts…
    Maintenant c’est plus trop le cas vu que je ne parle que des produits que j ai aimé!!!

    Si j ai trop de trucs, je les fais gagner, ça fait des heureuses et accroît ma visibilité…

    Bon je suis là pour tester aussi! Et pour connaitre mon opinion il y a mon fameux « j’aime » et « j’aime pas » qui ne semble pas être trop mal accueilli par les marques en général… De toutes façons on a pas le droit de mentir! Des lectrices nous font confiance!

    Si je reçois des communiqués de presse, je fais le tri… En général et heureusement, les agences de presse le savent.

    (Dommage que tu aies squizzé certains types de partenariats! lol ^^)

  31. Ma petite Capucine,
    Je suis une passionnée de beauté et de cosmétique. Je m’intéresse depuis peu aux blogs beauté, et le tien fait partie de mes préférés.
    Le principe des concours est bien, car ça fait gagner des produits que l’on aurait peut être jamais acheté, et d’un autre côté cela fait de la publicité pour les marques et leurs produits. Malheureusement, je vois des fois des concours « profiteurs » qui se font un méga Buzz pou presque rien. On demande aux participantes de partager le concours sur facebook, twitter et différents réseaux sociaux, ce qui crée une énorme publicité pour les marques qui au retour offrent des cadeaux radins (genre un petit rouge à lèvre, le cas dernièrement pour Burberry qui inonde la blogosphère…).
    Les blogueuses, surtout les débutantes, sont malheureusement crédules, elles acceptent qu’on se serve d’elles et de leurs lectrices et demandent très peu en retour.
    Personnellement, je préfère les concours comme ceux que tu proposes, où il faut rédiger un petit texte en relation avec le thème du produit, et les gains en valent la peine (ex: un lot de 13 gels douches Tahiti). Cela nous amène à réfléchir et chacune peut tenter sa chance. Par contre, les concours qui demandent d’augmenter ses chances en faisant du buzz sur les réseaux sociaux relèvent d’une forme de « chantage » et d’abus quelque part (une telle pub coute des milliers d’euros et non pas un simple RAL)
    Pour résumer:
    – Je préfère les concours où on questionne ma créativité et non pas mes contacts!
    – Je préfère les concours où le succès du produit est attendu après que les gagnantes le testent et non pas ceux qui veulent à tout prix qu’on créent pour eux une mega pub avant même d’avoir essayé le produit en question (car si ça se trouve il n’en vaut pas la peine).
    Bref, un petit coup de gueule contre certaines marques radines et profiteuses…
    Bisous ma belle

  32. Je ne blogue pas mais je m’y connais un peu en « Marketing en ligne » :)

    Il faut garder la tête froide pour savoir dire non non et non!
    Le plus important est, je pense, de « ne pas vendre son âme au diable » et de rester fidèle à son concept. Ce que tu fais par ailleurs!

    Longue vie à ton blog! Je l’ai découvert il y a peu et je l’aime beaucoup :D

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.