Pirate Parfum : de la copie de grands parfums ?

EDIT DU 3 AVRIL 2012 : Pirate Parfums a dû supprimer le moteur de recherche de son site, qui est bien illégal. Cf. leur explication ici, puis ils ont rechangé d’avis et l’ont remis (cf ). Sinon la description Google a été modifiée, plus de mentions aux « grandes marques » : « Comparez la senteur de votre parfum, payez la qualité et pas la publicité ! Parfum à prix discount toute l’année, parfum femme et parfum homme moins cher. »

EDIT DU 14 SEPTEMBRE A 9H40 : Je viens d’avoir Pirate Parfum au téléphone. Je ne sais vraiment quoi penser… Au final, je préfère sincèrement ne pas encourager à acheter cette marque.

EDIT DU 14 SEPTEMBRE A 9H13 : L’image du site Internet de Pirate Parfum n’apparaît plus sur mon blog. J’ai été mise en demeure par Pirate Parfum. Je ne vous cache pas que je suis très en colère et croyez-moi que si la loi m’autorisait à diffuser les 3 mails que je me suis pris dans la nuit de la part de Pirate Parfum, je le ferais. On me ment, on me prend pour une buse, on s’embarque dans des explications à la mord-moi-le-noeud. Et pire encore, on en vient à employer des termes juridiques. Messieurs-dames de chez Pirate Parfum, vous qui tentez de vous lancer dans la communication auprès des blogueurs : attention à vous. Ce ne sont pas là des menaces, mais un conseil. Vous vous décrédibilisez, vous semblez n’accepter que les éloges et vous vous mettez à mépriser les blogueurs qui osent émettre un avis différent du vôtre en vous mettant à employer les grands moyens (mise en demeure, tentatives avortées d’explications, faux commentaires avec même adresse IP que la vôtre que vous justifiez ensuite par du hacking pur et simple d’IP parce qu’on vous veut du mal….). Et JAMAIS ô grand jamais vous ne cherchez à discuter TRANQUILLEMENT, ni même à formuler des EXCUSES pour les quasi-insultes à ma profession qui ont été proférées par un commentaire venant de votre propre adresse IP. Je me plie à votre demande car être hors la loi n’est pas mon fort. Mais croyez-moi, c’est bien la seule raison.

EDIT du 13 septembre à 22h44
Le sujet étant hyper touchy et étant responsable du contenu que j’héberge sur Babillages, je ne souhaite pas que le débat glisse, dérive et me mette dans l’embarras. Il serait très facile pour quiconque de venir ensuite m’attaquer ou me mettre en demeure pour diffamation. N’ayant clairement pas le temps de modérer les commentaires actuellement, je préfère vraiment clôturer le mode commentaire pour ce billet. Je le re-dis ici une bonne fois pour toute : attention à ne pas interpréter ce que je dis. Je n’oserais affirmer qu’il s’agit de contrefaçon parce que je n’en sais rien. Je ne suis pas experte, je suis encore moins juriste… J’explique juste dans mon billet que je trouve le concept et la manière de l’amener hyper déroutant. Et je me demande même si c’est franchement bien éthiquement parlant de faire ce genre de truc. Après, je soulève des interrogations… Voilà tout ! Merci de votre compréhension.

J’avais prévu de ne pas écrire sur Pirate Parfum, convaincue qu’il ne faut pas faire de publicité – bonne ou mauvaise – à ceux qui se lancent dans la copie plus ou moins réussie de grands artistes. Et puis, il y a eu l’excellent billet de ma copine Sophie (billet que j’avais déjà partagé sur ma fanpage). Et entre temps, j’ai vu fleurir masse de billets sur la blogosphère : des blogueurs & blogueuses font l’apologie de ce concept sans même savoir ce que Pirate Parfum fait véritablement…

Le concept : proposer des parfums de qualité à prix réduit. En gros, de la qualité à petit prix, idéal en ces temps de crise. Oui mais attendez, ce n’est pas tout. Ce qu’on vous propose là, ce n’est pas véritablement une création signée Pirate Parfum. Mais plutôt une espèce de copie des grands noms de la parfumerie. Le site Pirate Parfum dispose d’un moteur de recherche qui vous permet de retrouver votre parfum préféré.

Exemple : j’adore l’eau de toilette et le parfum Chloé de Chloé. Chez Sephora, l’eau de toilette coûte environ 64 euros. Grâce à Pirate Parfum, j’aurai la même chose pour la modique somme de 29 euros. (c’est du moins ce que permet de comprendre le site avec la mention « produit concurrent composé des mêmes composants principaux »)

Je n’ai pas poussé le vice jusqu’à accepter le test des produits Pirate Parfum pour dire si oui ou non ça ressemblait aux originaux. J’ai entendu plusieurs sons de cloche, ça me suffit. Et si c’est vraiment de la contrefaçon, ça m’aurait sacrément gêné d’avoir accepté un tel produit.

Ce qui me chiffonne vraiment c’est

  • de se faire de la publicité sur le dos des grandes marques, des grands parfumeurs, de ceux qui créent… Surtout en les citant. Surtout en présentant leur site de cette manière.
  • de se référencer sur Google avec cette baseline : « Marques de Parfums vendus à prix discount. Grande marque de parfum pour femme et pour homme moins cher toute l’Année. Parfums de marque à prix réduit. » C’est totalement mensonger. Je sais qu’il faut filouter pour bien maîtriser les règles du référencement web mais le système a tout de même ses limites. Non, Pirate Parfum ne propose pas de la grande marque de parfum.
  • d’oser faire de tels trucs…

Je ne suis pas nez, je ne suis pas experte en la matière. Mais s’il-vous-plaît, amies blogueuses : arrêtez de faire la promotion de choses à la limite de la légalité (d’ailleurs l’est-ce vraiment ?).  Est-ce que vous iriez raconter sur votre blog que vous avez acheté ce sac là parce qu’il ressemble quasiment à votre Yves Saint Laurent tant rêvé ? Non… Vous parleriez de contrefaçon. Attention donc à ne pas tomber dans le piège de certains ;)

Quant à vous, chères lectrices : vous savez désormais que ça existe. A vous de faire votre choix !

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

64 Comments
  1. Techniquement ce n’est pas de la contrefaçon, malheureusement, les parfums ne sont pas protégés des copies (si on exclu les vraies copies, à savoir celles qui reprennent le flacon ET la fragrance).
    Mais sinon, apparemment, les parfums ne sont pas si fidèles que ça aux vrais, ça serait plus des inspirations basées sur les mêmes notes de fond.
    On m’avait proposé d’en tester et j’ai refusé, pas forcément pour le côté « pirate » mais plus parce que pour moi, un parfum, ça s’achète au coup de coeur, ça se sent, et que là, le choisir sur internet… je n’en aurai pas été capable !

    1. Perso, j’ai du mal avec ce type de concept : je « pseudo » crée un truc, j’essaie de plus ou moins bien imiter et je fais ma pub avec des noms de grandes marques. Ca me met hyper mal à l’aise.

  2. Finalement, cela s’approche pas mal de la logique actuelle du « Dupe ».

    Soit celle du « je veux le truc bien mais je n’ai pas envie de me le payer une fois par principe, alors je vais chercher 5 produits qui lui ressemblent… Sachant que la somme de tout ce que j’ai acheté pour lui ressembler est supérieure au prix du produit de grande marque ».

    Au lieu de faire ça avec des fards à paupière, on fait ça avec des produits chimiques odorants.

    1. Sauf que parfois, Chanel (admettons) sort un vernis dont la couleur existe déjà ailleurs. Je ne sais même pas s’ils le savent d’ailleurs. Le dupe, c’est plutôt un système D, une manière de trouver un truc le plus ressemblant possible en terme de couleurs. Et comme dit plus haut, la plupart du temps, ladite couleur dupe existait déjà !

      En revanche, le parfum… Je vois ça totalement différemment ! Je suis peut-être bornée, j’en sais rien. D’autant plus que dans ce cas, Pirate Parfum utilise clairement le nom des autres fragrances / marques pour se faire de la pub, ou pour inciter à la vente. S’il n’était pas écrit que tel parfum ressemble à mon parfum préféré, jamais je ne me serais penché dessus.

      1. J’ai quand même nettement moins confiance avec un parfum. Pour les fards, c’est une question de pigments…
        Le parfum, c’est de la chimie ! Concentration en alcool, allergie… c’est aussi le contrôle sur ces éléments qui fait le prix d’un parfum de grande marque.

        Et comme tu le dis, au moins les dupes de couleur ne se font pas de la pub sur le dos des autres avec un : « je suis la copie parfaite de Orgasm de NARS ».

        1. Non non, et non. Le prix d’un parfum, c’est la matière première et le nom de la marque. Pas les « contrôles » pour voir si la chimie est bonne. C’est un débat sans fin quand on voit que certaines marques de cosmétiques font les tests de santé avec LEUR propre labo. Ce qui n’est pas gage de qualité non plus ;)

  3. Pour moi, le parfum = un coup de coeur, une odeur, un joli packaging (et là, pirate ne me séduit pas du tout, à la différence de toutes celles qui l’ont encensé ! je ne fond pas devant le minimalisme du flacon !)
    ensuite, on présente ça comme un truc révolutionnaire, mais des copies de parfum, ça a tjours existé et effectivement, on ne s’en vante pas quand on n’a qu’une « vulgaire » copie (le vulgaire c’est pas pour dénigrer ouvertement, c’est pour utiliser la formule consacrée ;-) donc pour moi pirate = niet ! clairement ça ne m’intéresse pas ! quand à l’argument économique avancée par certaines, je me dis que c’est une fasse excuse quand on voit l’argent que les beauty addicts sont prêtes à mettre dans une palette X ou Y ;-)

    donc pour moi, le pirate ne me séduit pas du tout…

  4. je trouve que le parfum coûte chère en général, parce que l’on paie surtout la marque!

    Du coup, je suis plutôt pour, c’est juste une fragance qui se rapproche au plus près du parfum connu.

    Rien est copié à 100% car la bouteille n’est pas la même, ni même le nom.

    Je préfère acheter un parfum à 35 euros plutôt qu’à 100 euros.

    ps : Je trouve par contre un parfum beaucoup plus attrayant quand la bouteille est jolie mais pas jusqu’à en mettre le prix.

    1. C’est justement sur ça qu’ils jouent. Je prends encore l’exemple du sac. Admettons que ton sac ultime soit un sac Céline. Si la marque XYZ le copie mais pas totalement histoire de pas trop se faire griller, en changeant des détails… Tu seras outrée ou pas ? C’est pas pour rien que des marques du groupe Inditex (Zara…) ont des articles qui restent à peine quelques jours en rayon ;)
      L’argument du prix, why not… Mais en avançant de telles choses, on contribue à encourager tout ceci et à surtout mettre de côté la création, la vraie. Je ne dis pas que créer = acte réservé aux grandes marques, bien au contraire. J’ai pour ma part cessé de fréquenter certaines boutiques ayant pignon sur rue car elles ont pompé allègrement du boulot de jeune créateur.

  5. Bonjour,

    Je n’achèterai rien chez eux sans même me sentir obligée de m’interroger sur la légalité du truc.
    C’est du parasitisme et c’est immoral.

    De plus, même si le concept est astucieux, la communication est nulle. La blogo est envahie d’articles et de concours pour gagner un de ces flacons de parfums (ou EDT). Qui a envie de payer, même 30 euros, pour un truc que la moitié de la ville aura eu gratuitement?

    Et puis, ce design franchement??
    Je passe sur le minimalisme de la bouteille qui était nécessaire pour s’accorder à tous les parfums et pour plaire au plus grand nombre. Par contre, je trouve la petite breloque détestable et inutile. C’est peut être de la provocation, ça colle sans doute au concept mais c’est laid. L’univers de ce site est laid; ça ne plait pas à grand monde.

    Enfin, ce design, cet univers, cette communication, ce foin sur toute la blogo, ça ne me fait pas rêver. Et pour que j’achète un truc superflu, surtout à ce prix (30€ c’est pas négligeable), il faut que j’en ai envie. Pirate-parfums, c’est raté.

  6. Je suis plutôt d’accord avec Claire.d, le concept Pirate Parfum ne me choque pas vraiment. Les parfums de grande marque coûtent un bras, et comme l’a précisé Claire on paie surement autant (voire plus!) pour la marque, la pub et autres que pour le jus en lui-même. ll y a beaucoup de gens qui ne peuvent pas se permettent de dépenser autant dans un seul produit, moi la première étant étudiante…
    On peut avoir un réel coup de coeur pour une fragance connue, je trouve ça dommage que ça ne soit pas accessible à tout le monde. Vous me direz, c’est le principe du luxe mais bon.
    Après, je suis toujours un peu déçue par l’idée de copier plutôt que créer, mais franchement, « copier » du Dior, du Chloé ou du Gautier, j’ai du mal à me dire « oh les pauvres créateurs ont les spolie » vu le fric que génère ces enseignes…
    En revanche, là où la copie me dérange, si on prend un exemple récent, c’est le cas de la marque de sac Velvetine par exemple. En fait, vis à vis des grandes marques du luxe, c’est peut-être dommage mais ça m’fait un peu ni chaud ni froid.

    1. Pour ma part, je ne partage pas ton avis car j’ai l’impression que tu fais une apologie de la contrefaçon, sous prétexte que le prix n’est pas accessible à tous. Les marques que tu cites sont des entreprises avant tout qui ont certes de l’argent, qui se doivent d’avancer dans une logique de rentabilité. Là-dessus je te rejoins totalement. Mais ce n’est pas parce que c’est un grand nom de la mode / cosmétique qu’on peut cautionner de tels trucs ! Il n’y a pas de nuance à faire, à mon sens, lorsque l’on parle de copie. Que l’on soit côté « jeune créateur » que « rouleau compresseur déjà bien célèbre » !
      Après, j’ai peut-être mal compris ce que tu voulais dire.

      1. Apologie de la contrefaçon, bof, pas vraiment. Mais la contrefaçon en elle-même ne me choque pas outre mesure. Ce qui me dérange profondément en revanche, c’est ce qu’il y a derrière tout ça, à savoir bien souvent la mafia ou autres trucs plus que louche. Là, dans le cas de Pirate Parfum, ça me dérange moins. Je crois que je me positionne sur cette question surtout par rapport à l’aspect financier plus que créatif, c’est ce qui doit te déranger, et je comprends totalement. Mais j’ai vraiment vraiment du mal à être gênée d’une copie Chanel plutôt que d’une copie Velvetine, pour reprendre cet exemple. Quand tu dis plus bas dans les commentaires « ca te viendrait à l’esprit d’arborer fièrement un faux sac Vuitton par exemple ? », j’ai envie de dire, où est le problème? Le sac en lui-même, qu’il soit faux ou vrai, bof, pour moi c’est pas le souci. Le problème pour moi vient vraiment de l’origine du truc, le fait que ce genre de produits contrefaits vendus sur les marchés ou autre cachent derrière des organisations pas nettes du tout (y’avait pas un spot publicitaire contre la contrefaçon qui disait d’ailleurs que celle-ci finançait bien souvent le crime organisé ou autre?). Bon et faut dire que les Vuitton, contrefaits ou pas, je trouve ça pas beau du tout, mais ça c’est un autre débat, et juste un avis personnel très subjectif! Et ceci dit, je comprends tout à fait ton point de vue sur la question Pirate Parfum.

        1. En me relisant je me rends quand même compte que j’suis un peu à côté du débat, parce qu’entre la contrefaçon Vuitton, Chanel, Dior et compagnie, et le cas Pirate Parfum, c’pas du tout le même aspect à mon sens. Je commence à fatiguer, désolée si je suis pas très claire! =/

      2. Mais rien n’indique que c’est de la contrefaçon ! Et le concept ne renvoie en rien à de la contrefaçon. Une enquête sérieuse a été menée ? Quelqu’un ici est en mesure de le confirmer ? Je ne pense pas.
        C’est limite diffamatoire sous prétexte d’avoir un avis bien tranché sur le fait de payer un parfum 60€ les 50ml parce qu’un parfum doit se payer 60€ les 50ml, blablabla.

        1. Attention à ne pas interpréter ce que je dis. Je n’oserais affirmer qu’il s’agit de contrefaçon parce que je n’en sais rien. Je ne suis pas experte, je suis encore moins juriste… J’explique juste dans mon billet que je trouve le concept et la manière de l’amener hyper déroutant. Et je me demande même si c’est franchement bien éthiquement parlant de faire ce genre de truc. Après, je soulève des interrogations, on verra bien par la suite !

  7. Pour ce qui est de la confiance dans la fabrication du parfum je serais au contraire davantage rassurée par Pirate Parfum: ce ne sont pas des clandestins enfermés dans une cave humide qui jouent les apprentis sorciers en mélangeant à l’oeil toutes sortes de produits douteux! Il ne faut pas oublier qu’il s’agit de vrais nez qui maitrisent la parfumerie dans de vrais laboratoires à Grasse, avec des matières premières de qualité.
    Donc craindre l’allergie foudroyante ou l’empoisonnement au mercure me semble légèrement exagéré.

    C’est sur le principe de fond qu’il y a débat (et heureusment!), ils nous obligent à nous pencher sur notre rapport au parfum. Quel est le plus important lorsqu’on se parfume? l’aura de luxe que nous évoque le flacon et la campagne promotionnelle qui gravite autour ou la pyramide d’odeurs qui va se fondre sur le corps? Pour moi clairement c’est l’odeur et la réaction chimique sur ma peau qui importe, je prends le même plaisir à me vaporiser du Guerlain qu’une eau de toilette Yves Rocher ou encore une eau ce Cologne qui va me rappeler ma grand-mère.

    Justement cette pyramide olfactive appartient-elle à quelqu’un? Je réponds oui dans le sens ou la formule exacte est le fruit d’un travail, tout comme un roman ou une partition musicale est une oeuvre originale, dont le compositeur doit être considéré comme propriétaire.
    Mais, selon moi, ce que propose Pirate Parfum ce n’est pas du plagia c’est de la citation pour reprendre la métaphore littéraire. En effet il existe de grandes familles olfactives aux multiples déclinaisons, comme il existe des grands genres litéraires, des sous-genres, des figures de styles, des images…qui ne sont pas la propriété d’un seul homme.
    Le grand public n’a pas forcement les clefs, le vocabulaire précis, pour en parler. Lorsqu’on parle parfum on a naturellement tendance à se référer aux grandes marques car ce sont elles qui sont le plus largement distribuées. Pirate Parfum vend du parfum sur internet, ce qui réduit fortement les coûts mais impose une difficulté notoire lorsqu’on parle de parfum: on ne peut pas le sentir. L’idée est donc d’évoquer à l’internaute l’odeur générale en se référant à un produit existant, plutôt que de le noyer sous une « littérature » quasi oenologique.

    Le côté sulfureux, l’évocation underground-militant-pirate n’est en fait qu’une image de marque, tout comme d’autre marques de parfum nous abreuvent d’une imagerie de luxe et de luxure.
    Désolée du pavé, ce n’est évidement que mon avis je comprends très bien qu’on puisse être mal à l’aise.

    1. Je comprends tout à fait ton avis, et no souci pour le gros pavé ! Ton commentaire est très intéressant même si tu t’en doutes, je ne suis pas d’accord sur tout. S’ils ont la capacité de (re)créer du parfum, pourquoi ont-ils besoin d’aller dans le sillage des vrais qui s’y frottent déjà ? Pourquoi ne créent-ils pas des fragrances ?

  8. J’ai moi aussi reçu deux flacons, alors effectivement l’odeur est vraiment la même que le parfum de marque concurrencé (en tout cas, ça l’est pour ceux que j’ai acheté) mais cela ne dure que 5 minutes. Au bout de ces 5 minutes, l’odeur tourne et je cite un de mes amis « tu sens la vieille ». Puis au bout d’une demi-heure, il n’y a déjà plus aucune odeur !
    Je ne pense pas faire un article pour parler de leurs produits car je n’aurai que des remarques négatives à faire, le flacon ne me plaît pas forcément et puis mettre 30€ dans un parfum qui ne sent plus au bout de 15 minutes c’est impensable. Je préfère mettre trois fois plus cher dans un vrai parfum qui tient longtemps et qui a un joli flacon.

  9. J’ai reçu aussi le produit dont j’ai fait une critique tout à fait objective. Perso je n’ai pas aimé mais je suis certaine que d’autres vont adorer. Les goûts et les couleurs…

    Par contre Pinupapple – Je pense que c’est important surtout en tant que blogueuse de donner son avis même s’il n’est pas toujours positif. Quel est l’intérêt sinon d’avoir un blog?

  10. Dans le principe je suis d’accord, mais bon ça marche aussi dans l’autre sens: les grands créateurs ont souvent piqué le taf des petits, voire même de leur stagiaires, faut pas rêver… Les maîtres, quels qu’ils soient, ont souvent illégitimement signé des oeuvres Donc bon, j’ai pas trop tendance à avoir les boules pour ceux qui ne paniquent pas sur le montant de leurs charges, mais ce n’est que mon avis =)

    1. Lorsque tu es stagiaire / employé d’une société, bien souvent tes créations / productions appartiennent à la société dans laquelle tu bosses. Et ensuite la loi de la hiérarchie joue. C’est « normal ».

      1. « Bien souvent », non, car bien souvent le contrat de travail ou la convention de stage indique « toute création appartiendra à l’entreprise », sauf que face à une création protégée par le droit d’auteur, cela ne suffit pas, il faut un contrat en bonne et due forme spécifique à chaque création cédée à l’entreprise. La jurisprudence foisonne d’exemples où le salarié a pu gagner, voire un stagiaire … Pour autant, dans la majorité des cas, tu ne vas pas faire de procès, ça te coûterait beaucoup plus cher qu’autre chose, et encore faut-il que ta création entre dans les critères du droit d’auteur.
        Après dans certains domaines, des régimes particuliers s’appliquent, où des mécanismes de transmission automatique des droits sont prévus (journalisme, audiovisuel).

        Pour Pirate parfum, techniquement on ne peut pas parler de contrefaçon par rapport au concept , la fragrance n’étant pas susceptible de protection par la propriété intellectuelle, du moins à l’heure actuelle. Il peut y avoir en revanche un problème en droit des marques, au niveau concurrence ou droit de la consommation.

  11. Interessante ta note…Ceci dit, ça fait des dizaines d’année qu’à Grasse, certains copient ouvertement et publiquement (puisqu’ils ont de superbes boutiques attenantes à leurs usines) les grands parfumeurs et ils n’ont jamais été inquiétés ou attaqués pour contrefaçon. Il fut un temps où j’y ai emmené des centaines de touristes lors de circuits touristiques. ( chez Molinard, Fragonard…) et mes clients ont tjrs été satisfaits par les produits et l’économie réalisée.

    Alors ou et quand commence la notion de contrefaçon? j’avoue que je n’en sais rien…mais en effet, ce n’est pas très clair.

    Concernant les produits du site dont tu parles… ( Pas été voir) J’ignore si c’est le même principe ou de pales copies qu’on retrouve sur les marchés à 10 euros… Si c’est le cas, mieux vaut éviter, afin de ne pas se pulvériser n’importe quoi sur la peau.

    1. Ah ?! Je ne savais pas, je ne suis jamais allée à Grasse. C’est dingue ça !!! Je ne sais pas ce qu’il en est vraiment de la loi. Sophie de Démaquillages en parle un peu dans son post de blog, mais je serais curieuse d’en savoir davantage à ce sujet.

  12. Et alors ? si certain veulent pas claquer 80€ dans un parfum en quoi ca vous derangent ! moi je trouve ce concept geniale

    Les meme createurs que vous defendez ne se genent pas pour piquer des idées chez des concurents ca a lair de moin te deranger pfff

    merci pour cette bonne idée et pour la pub je connaissais pas ;)

    1. Cf mes commentaires précédents sur l’apologie de la copie. Ca te viendrait à l’esprit d’arborer fièrement un faux sac Vuitton par exemple ?

  13. Sans compter que je ne voudrais pas mettre ce truc sur ma peau, comment savoir quels sont les ingrédients ? On ne sait pas d’où ils viennent, s’il y a des contrôles qualités, une réglementation…

  14. Je tiens juste à mettre deux de tes phrases en parallèle :
    – des blogueurs & blogueuses font l’apologie de ce concept sans même savoir ce que Pirate Parfum fait véritablement…
    – Je n’ai pas poussé le vice jusqu’à accepter le test des produits Pirate Parfum pour dire si oui ou non ça ressemblait aux originaux.

    Bon alors ?
    Pourquoi tu causes puisque tu dis toi-même qu’il vaut mieux se la fermer quand on ne sait pas de quoi on cause ?

    Excuse-moi mais les blogueuses ne sont pas des buses, en tout cas je n’en suis pas (et pas ton « amie blogueuse » non plus d’ailleurs, vu comme tu me mets dans un grand panier pour m’écharper tranquille avec les autres…) et je SAIS de quoi je parle en défendant le concept Pirate Parfum. Je me suis renseignée. Et pas que ! J’ai aussi mis en branle mon esprit critique, auquel j’ai adjoint mon sens de l’éthique et les deux m’ont intimé de soutenir ce concept…

    1. Pas très cool de sortir les phrases de leur contexte et de ne pas faire ressortir l’idée de chaque paragraphe !

      N’hésite pas à nous donner l’URL de ton blog afin de nous faire partager ton avis sur Pirate Parfum.

      PS : zen !!!

  15. Je tiens juste à mettre deux de tes phrases en parallèle :
    – des blogueurs & blogueuses font l’apologie de ce concept sans même savoir ce que Pirate Parfum fait véritablement…
    – Je n’ai pas poussé le vice jusqu’à accepter le test des produits Pirate Parfum pour dire si oui ou non ça ressemblait aux originaux.

    Bon alors ?
    Pourquoi tu causes puisque tu dis toi-même qu’il vaut mieux se la fermer quand on ne sait pas de quoi on cause ?

    Excuse-moi mais les blogueuses ne sont pas des buses, en tout cas je n’en suis pas (et pas ton « amie blogueuse » non plus d’ailleurs, vu comme tu me mets dans un grand panier pour m’écharper tranquille avec les autres…) et je SAIS de quoi je parle en défendant le concept Pirate Parfum. Je me suis renseignée. Et pas que ! J’ai aussi mis en branle mon esprit critique, auquel j’ai adjoint mon sens de l’éthique et les deux m’ont intimé de soutenir ce concept…

    (copie du comm précédent qui été le mien, logguée que j’étais avec mon cyber alter-ego)

  16. Javais deja entendu de ce concept. En gros toi tu trouves cela normal de payer des parfums 70 euro, en sachant très bien que ce n’est pas sa vrais valeur et que l on paie le marketing et compagnie ?

    Voici les avantages de pirates parfums:

    – le prix (ils arrivent bien a faire un bon parfum pour pas cher, alors pourquoi les grandes marquent ne le font pas ou plutôt ne veulent pas le faire ? Pour s en foutre plus dans la poche évidemment

    – ils travaillent avec de jeunes nez, et pour une fois que ce ne sont pas 3 mecs qui ont a leur actif 10 parfums au moins, ça fait du bien un peu de changement.

    – leur concept est audacieux, rien que le nom PIRATES PARFUMS sonne comme une revendication, et ils le présentent en tant que tel, osez ce lancer la dedans alors que c’est vachement cloisonne (cf la société Givaudan que fabrique les odeurs. dont un ami bosse la bas) rien que pour ça je leur dit

    BRAVO D OSER

    1. J’ai tout à fait conscience que les parfums font partie d’une logique à part entière de marketing. Et qu’aujourd’hui, on sort souvent un parfum parce qu’il faut en sortir un, quitte à ce qu’il ne reste pas très longtemps en magasin ou quitte à ce qu’il soit remplacé par une autre fragrance dans quelques mois.
      D’ailleurs, beaucoup font bosser des sociétés spécialisées qui peuvent créer des trucs fantastiques tout comme des choses vraiment médiocres qui sont juste là pour « faire leur job ».

      Perso, lorsque j’achète du luxe, j’achète parce que j’aime, parce que j’en ai envie et aussi parce que c’est du luxe. Ca ne me viendrait pas à l’esprit de me balader avec un faux sac Vuitton sous prétexte que les mecs qui ont pensé à cette quasi imitation dudit sac ont osé et sont créatifs !

  17. Je rejoins wizzz. Je suis une perfumista, je pense m’y connaître un peu et j’aimerais dire 2-3 petites choses, sans pourtant fait l’expérience de ces jus, mais a priori:
    1/ ce qui me choque vraiment, c’est qu’à force de mettre tous les sous de la fabrication d’un parfum dans la campagne publicitaire et la bouteille, les jus sont de pire en pire, même chez des marques soit-disant « prestigieuses ». Et les blogs de fashionista font souvent l’apologie de jus pourris. La véritable arnaque est de payer ces parfums 50-60 euro « parce-que Kate Moss, elle est jolie et la bouteille aussi ».
    2/ certains « nez » qui créent pour de grandes marques créent aussi pour des marques moins prestigieuses, parfois des parfums de qualité aussi bonne, mais beaucoup moins chers (Yves Rocher, certains parfums de « star » et autres marques « cheap »). Ça me choque beaucoup plus de payer certains jus infâmes 50 euro que d’autres à moins de 20 euro mille fois meilleurs.
    3/ ça ne pourra jamais être la formule exacte des originaux, simplement n’importe qui ne saura pas dire à un nez « j’aimerais un parfum composé de fève tonka immortelle et musc », la plupart des filles ne savent même pas si le parfum qu’elles portent est oriental, floral, chypré ou autre. Alors c’est plus simple de dire à ces nez « j’aime bien Flower de Kenzo », et les nez leur concocteront un mélange similaire.

    Avant d’acheter un parfum, le mieux c’est encore de faire des recherches sur google, il y a des blogs de perfumista avec des forums de passionnés qui adorent aider les novices à trouver leur parfum, histoire de pas payer une daube 50 euro, ou d’en acheter un vraiment très bon si on a une centaine d’euro à investir :)

    1. Ca je suis tout à fait d’accord avec toi. De toute façon, pour moi, le parfum ultime est signé Serge Lutens. Mon Dieu vivant, je l’admire tellement.

  18. Oui bah en fait je viens de visiter le site et c’est vraiment pas du piratage du tout, c’est juste pour aider celles qui ne savent pas définir leur famille olfactive de prédilection à trouver un parfum à petit prix qui leur plaise! Il n’y a qu’un parfum par catégorie! Sur ce coup-ci, l’indignation est mal placée, les filles, tapez plutôt sur les marques qui vendent des parfums insipides et sans aucune tenue pour des fortunes, ce qu’il y a dans ces bouteilles-là ne vaut souvent pas plus de 3-4 euro!!!!!!

  19. @Vanessa, le parasitisme, ce sont les grandes marques qui augmentent le prix des parfums en en baissant la qualité. Je serais bien curieuse de savoir quel « jus » tu portes, ça pourra faire rire je pense. Mais la bouteille est sûrement « Jolie », ça doit faire une belle déco dans la salle de bain mdr
    Quelques fois, vaut mieux éviter de dire n’importe quoi quand on n’y connaît rien sur un sujet, je ne sais pas quels nez sont derrière ces parfums et je n’en ai senti aucun, ce que j’en ai écrit plus haut se base uniquement sur ce que j’ai pu en comprendre en regardant le site.

    1. Reste polie, on dirait que tu défends ton assiette de soupe.

      Je ne porte pas de parfum. Je sens naturellement bon (lol).

      Tu ne sembles pas en savoir beaucoup plus que moi, tu le dis toi-même, et pourtant je te fais grâce de ne pas t’inviter à « éviter de dire n’importe quoi quand on n’y connaît rien sur un sujet ».

  20. Dommage de critiquer sans même avoir testé la marque, ton article ne nous apprend rien, c’est la version remplie de lieux-communs que l’on lit déjà sur les blogs beauté mal renseignés …

    1. Je ne souhaite pas recevoir de produits qui s’apparentent à de la pâle copie, je me fie à des choses encore plus concrètes. Cf l’excellent billet de Sophie de Démaquillages qui est très bien renseignée sur la question.

  21. Ce débat est vraiment stérile parce-que ce concept existe depuis déjà des dizaines d’années et a toujours cohabité sagement en toute légalité avec les grandes enseignes. Tu faisais le parallèle avec les sacs, moi personnellement quand je vois des femmes qui portent des copies dans le métro jamais je ne me dis qu’elles ne devraient pas être fières, si ça les rend plus heureuses. Et Coco Chanel disait elle même: « Pour moi, la copie, c’est le succès. Il n’y a pas de succès sans copie et sans imitation ! », sage parole!

  22. sur le fond je suis d’accord avec toi mais payé une cinquantaine d’euros un parfum et payé une vingtaine d’euros un parfum à qualité similaire. je me dit quand même que les chanel dior guerlain chloé et compagnie ils abusent un peu de notre faiblesse et qu’ils devraient ce remettre en question après est-ce vraiment de la contre façon ou des parfum qui ont des similitudes olfactives . personnellement payer 50 euros voir plus pour un emballage je ne suis pas d’accord non plus.

  23. Hmmm j’adore les Lutens, mais franchement ça ne vaut pas ce que ça coûte! Ils pourraient tranquillement vendre leurs parfums moitité moins cher, c’est du pur snobisme, ces prix! Même si, je répète, pour moi la vraie arnaque, c’est la plupart des parfums mauvais de marques prestigieuses à 50 euro. Désolée, mais Sophie de démaquillage ne m’a pas l’air très calée en parfums non plus, ce serait bien si les blagueuses de mode et de beauté s’exprimaient avec plus de prudence sur les parfums qu’elles connaissent si mal! Et il y a tellement d’autres sujets liés à la parfumerie sur lesquels vous devriez alerter les consomatrices, tels que la ref émulation sauvage des classiques et les restrictions abusives sur les formules, par exemple! Intéressez-vous au sujet, vraiment, au lieu de vous indigner comme ça pour n’importe quoi! Ces parfums-là ne sont pas des contrefaçons.

  24. Toi qui a d’hab plein d’argument, j’aurais espéré un peu plus que « zen » en réponse à tout ce que j’ai commenté.

    Je suis très zen, tu sais. Je peux très calmement, et c’est ce que j’ai fait, démonter tes arguments un par un car tu en donnes toi-même les moyens. Il ne s’agit pas de sortir des phrases de leurs contextes, au contraire on est en plein dans le contexte… Tu ne peux pas dénigrer les blogueuses en insinuant que c’est des truffes qui parlent sans savoir et demander juste après qu’on t’accorde du crédit sur ta simple parole alors que tu parles justement sans savoir : sans être allée voir je pense sur les blogs de la plupart des nanas qui ont soutenu PP (sinon tu aurais vu qu’elles sont bien plus renseignées que tu ne l’es) et sans être allée plus de trois minutes sur le site de la marque (sinon tu n’avancerais pas qu’ils misent tout sur le concept de copie). Je constate donc ici un manque flagrant de professionnalisme, et ce n’est pas la première fois sur ce blog, que ce soit dans le fond ou dans la forme. Je me dis que ça explique peut-être la baisse de régime manifeste que ta popularité connaît et que tu sembles vouloir nier. Une personne sérieuse et sage se remettrait en question.

    Mais sinon, je ne te suis pas depuis très longtemps, je me trompe peut-être en ayant cru que tu faisais des études d’attaché de presse ? Tu es peut-être dans un emploi ? Ou au contraire tu n’as pas validé ces études ?

    1. Je ne peux que plussoyer ce que tu dis chère PsychoSexy.
      :), du coup… j’ai rien à rajouter…
      Si ce n’est qu’il ne faut pas oublier, avec tout le respect que je dois à Sophie de Démaquillage, qu’elle défend aussi et avant tout les marques qu’elle représente . Elle non plus n’a apparemment pas testé les produits. M’enfin, c’est un débat stérile, d’autant plus que cet article manque à mon goût d’information…
      Les produits ne sont pas d’origine inconnues, tout est élaboré dans des labos à Grasse… Mince alors ça ressemble pas du tout à du clandestins vendu sur le marché… (Par là même l’argumentaire du « j’aurais peur de mettre n’importe quoi sur ma peau » tombe à l’eau…)

  25. J’ai fait un article sur Pirate Parfum sur mon blog et je ne crois pas en avoir fait l’apologie… j’ai posé les questions qui font mal directement à la marque pour avoir les réponses officielles !
    Après à chacun de se faire son avis.
    Perso j’ai reçu 2 parfums que je n’ai absolument pas choisis pour leurs ressemblances (ou pas) avec des jus de grandes marques, mais parce que leur description me donnait envie !

  26. Je vois que certains de vos lecteurs ne partagent pas votre avis, nous en sommes ravis d’ailleurs pour ne rien vous cacher.

    Effectivement nous produisons en France et Italie, avec une société réelle et basée au Luxembourg pour vendre sur l’Europe entière; le luxembourg n’étant pas un lieu pour éviter les lois puisque cet état fait parti de l’Europe je vous rappelle.

    Nous sommes ouvert à répondre à vos questions, sachant que de voir de tels commentaires et erreurs de compréhensions sur nos produits et notre société montre un manque de recherche sur le monde du parfum français et international d’ailleurs.

    A tous ceux qui doute, sachez que nous remboursons les parfums que vous n’aimez pas ce qui prouve quand même que nous sommes plus que sérieux que la qualité et la relation client.

    Nous ne vendons pas des marques copiées comme vous le mentionnez, point très important et d’ailleurs sujet à tant de polémique; nous faisons de la publicité comparative d’ingrédients et de famille/ sous-famille olfactive; point totalement légal en Europe et en France aujourd’hui.

    Nous sommes une marque à part entière, et nous n’en avons pas honte.

    La nouveauté dérange, choque, étonne; nous revendiquons totalement cette image de commerçant différents; nous allons d’ailleurs le démontrer dans les semaines qui arrivent en fiançant des associations.

    Je pose la question ici : de quoi est fait le prix de votre parfum ?

    Nous expliquons que l’odeur n’a pas de propriétaire et vendons online pour faire profiter à nos clients de prix sans intermédiaires, ce qui explique le prix de nos produits et non pas une qualité médiocre qui me parait être évoquée par des personnes n’ayant pas essayé nos parfums très souvent.

    Merci en tout cas pour votre avis, je déplore qu’il ne soit pas attribué suite à un essai de nos parfums.

  27. AU contraire de toi j ai testé ces parfums et c est pour cela que j en ai parler sur mon blog …Excuse moi de ne pas partager ton avis sur Pirate Parfum mais je ne me considère pas pour autant comme une buse

  28. Leçon 1 du journalisme : « des fois il vaut mieux se taire que de raconter des conneries »

    Leçon 2 : « Ne jamais citer des amis qui ne le sont pas »

    Leçon 3 : « TOUJOURS SAVOIR DE QUOI ON PARLE » et pour cela pas besoin d’études, mais de curiosité !

    Leçon 4 : « Rester humble » surtout cela la au fond

    Leçon 5 : Arrête de croire ce qu’on te dit, et réfléchis plutôt que de parler.

    A bonne entendeur…

  29. Une petite réponse à Antoine de chez Pirate Parfum et Laura : il serait très intelligent de ne pas venir quasiment m’insulter avec une autre identité. Votre IP semble vous trahir : pas très intelligent pour tenter d’échanger intelligemment…. Antoine, vous avez un e-mail avec capture d’écran à l’appui histoire de mettre les choses au clair…. Je n’aime pas être prise pour une buse !

  30. Si le concept ne me choque pas, c’est vrai que ça me dérange cette comparaison avec des parfums connus, qui va jusqu’au moteur de recherche. En effet, Pirate Parfums s’est déjà défendu de copier des parfums connus en expliquant qu’ils utilisaient les noms pour que les personnes puissent s’imaginer à quoi ressemblerait la fragrance de leur parfum mais que celle-ci serait une fragrance originale… Pas convaincant mais éventuellement plausible… sauf qu’avec un moteur de recherche, ça induit carrément une réflexion type « je veux une copie du parfum célèbre machin ». Plus du tout plausible.
    Après, je pense qu’en effet ça peut plaire à des personnes qui ont des moyens limités et qui veulent des « dupes » de leur parfum. Ca se fait aussi sur les marchés et personne ne se scandalise, sauf que là, justement on essaye de le faire avec classe donc ça fait davantage parler.
    Donc, je ne condamne pas vraiment mais je désapprouve le côté « langue de bois » de la marque qui se défend d’utiliser les images des parfums alors que c’est partie intégrante de leur marketing.

  31. Ah je vois déjà la polémique arriver …. :)
    Je trouve personnellement que le concept est …. comment dire, nul ?
    Même si personnellement je ne me parfume pas en grande marque et pas en France (Andorre est mon amie la plus précieuse pour les parfums :))