Vernis à ongles The Beautyst by Babillages : dans les coulisses de la création du vernis – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Vernis à ongles The Beautyst by Babillages : dans les coulisses de la création du vernis

Si vous me suivez ici, vous savez que j’ai eu la grande chance de créer un vernis à ongles pour le site The Beautyst. Son petit nom ? « The Beautyst by Babillages« , tout simplement. Aujourd’hui, je souhaitais plutôt vous raconter faire part des coulisses de ce projet, vous expliquer comment ça s’est passé ! C’est parti !

Tout a commencé le 11 mars 2013. Je reçois un e-mail de Delphine, de The Beautyst, qui souhaite me parler « d’un projet secret ». On s’appelle, on échange pas mal au téléphone et par mail. On se dit qu’il faut qu’on se rencontre avec Géraldine et elle. A ce moment-là, le projet n’était pas encore totalement verrouillé : il fallait qu’on en discute, parce que l’équipe souhaitait également que cela soit une expérience à l’image des trois blogueuses sélectionnées. Ensuite, on s’est rencontrées, le feeling est hyper bien passé. Si bien qu’aujourd’hui, je me retrouve souvent à papoter au téléphone ou autour d’un déj’ avec la team The Beautyst. Ca peut être un détail pour vous (mais pour moi ça veut dire beaucoup, ah ah ah !), mais c’est la preuve que j’ai vécu une véritable aventure humaine, qu’on a construit un chouette truc ensemble, et que ça va bien au-delà d’une simple « opé blog » comme on peut l’imaginer. Bref, je reprends le fil de mon histoire. Je disais, le 11 mars… je suis donc tombée de ma chaise. Si bien que j’ai tweeté un truc du genre « c’est le projet le plus ouffissime de ma vie, je crois qu’après je peux mourir en paix« . Enfin, vous voyez le style, quoi. J’hyperventilais, je n’en croyais pas mes yeux. J’étais super méga heureuse !!!! Et tellement honorée que l’on pense à moi.

Ensuite, on a signé des contrats. Ca, c’est la partie la moins fun du truc. Mais je vous en parle uniquement pour vous raconter une petite anecdote. Le 8 avril 2011, je me suis dit que ça serait pas mal de déposer la marque Babillages à l’INPI. A chaque fois, dans mon entourage on se moquait de moi. Et mon argument ultime était toujours : « nan mais attends, demain une marque sort un vernis et l’appelle Babillages, bah… « . J’étais à des années lumières de m’imaginer que deux ans plus tard, je cèderai la licence de ma marque à The Beautyst, le temps de la création… d’un vernis à ongles. C’est drôle comme la vie est faite de petits hasards qui ont le don de vous faire sourire, non ?

Puis, la folle aventure a commencé. Terry de Gunzburg, avec qui nous avons collaboré, a souhaité nous connaître davantage. Elle m’a alors fait parvenir un questionnaire pouvant l’aider à mieux cerner ma personnalité. J’ai eu de la chance, parce que Terry m’a tout de suite comprise. Elle a tout de suite su que j’étais de la team « beauté naturelle », que je ne me bariolais pas de couleurs quand je me maquillais dans la vie de tous les jours, etc etc. Et quelques semaines plus tard, nous nous sommes retrouvées à l’atelier de création. C’était LE moment clef, celui où nous allions choisir et travailler notre couleur. Je laisse le soin à Emilie et Simone de raconter leur propre expérience sur leur blog, je ne me permettrai pas de parler en leur nom. Mais en ce qui me concerne, ce fut assez difficile.

Avant, j’avais réalisé des moodboards à la maison. Je ne les ai pas forcément partagés avec la team The Beautyst, mais ce fut pour moi un exercice long et un réel coup de boost. Car cela m’obligeait à faire le tri dans ma tête : « cette inspiration, j’aime ? j’aime pas ? je garde ? je jette ?« . Au moins, cela m’a permis de savoir ce que je voulais et ce que je ne voulais pas :
– je voulais… une couleur qui « me ressemble »
– je voulais… une couleur qui ne soit pas alambiquée, qui ne donne pas envie qu’on s’y désintéresse au bout de 3 essais car c’est trop difficile à porter.
– je voulais… la petite robe noire du vernis à ongles, un intemporel élégant et discret… que l’on peut customiser à souhait !
– je ne voulais pas… de paillettes, d’effets quelconques. La sobriété devait être de mise, comme une robe couture qui tombe parfaitement sans trop en faire. (c’est prétentieux de dire ça, je sais. Mais c’est surtout pour l’image)
– je ne voulais pas… quelque chose de clinquant, trop coloré. Car mon blog est plutôt dans les tons pastels… Il me fallait quelque chose de nude.
– je ne voulais pas… quelque chose de trop girly.
– je voulais… que ça corresponde aux plus jeunes qui vont au lycée comme aux plus âgées qui ont un poste à responsabilités.

Et puis, on a échangé avec Terry et la team The Beautyst. C’était assez étonnant car quand je suis arrivée à l’atelier de création, je voyais mon vernis. Je le visualisais totalement dans ma tête : mais j’étais incapable de décrire exactement ce que je voulais, ni même de savoir comment j’allais y parvenir. C’est là que Terry est intervenue : elle a su mettre les mots sur mon envie. Elle a su m’aiguiller, me dire ce qu’il fallait mettre en plus et en moins, comment arriver à ce résultat… Et surtout, elle m’a donné confiance en moi. Lorsque je lui ai demandé, paniquée : « mais si je me trompe, je fais quoi ? C’est grave ?« …. elle a souri, et m’a expliqué que non, il n’y avait pas mort d’homme. Que de toute façon, tout se rattrapait toujours d’une façon ou d’une autre.

La couleur du vernis a été d’abord pensée avec de la peinture. Des couleurs primaires et pas seulement, un mélange de teintes… pour arriver à la mienne. Je dois vous avouer que j’étais décontenancée et paumée : je n’y arrivais pas !! Tous les essais dans lesquels je me lançais étaient foireux. Je me rendais alors compte que créer une teinte nude était sans doute l’une des choses les plus difficiles qui soit côté make-up. Intérieurement je me disais : « ah la la, mais dans quoi tu t’es embarquée ?! Le nude qui va à tout le monde, mais c’est impossible à faire ! Ah mais c’est immonde ce truc ! Aaaaaah, ça m’énerve !!!!!« . Et j’essayais encore et encore. Un peu plus de jaune. Un peu plus de blanc. Un peu plus de ceci, un peu moins de cela… Pfiouuuu ! J’arrive à un résultat, jauge l’ensemble… Et me rends compte que je serais sans doute meilleure élève dans la création d’un fond de teint : ça ressemble à tout sauf à une teinte de vernis ! Aaaaaah ! Je recommence. J’essaie de me projeter, de m’imaginer porter toutes ces couleurs… mais aussi, de les transposer sur d’autres carnations. Je réfléchis, je m’inquiète un peu… beaucoup. A ce moment-là, je pense très fort à vous toutes. Et je me demande si vraiment, ce projet vous intéressera. Si ce vernis à ongles sera à la hauteur de vos exigences. Mamma mia, quelle pression !

J’inspire, j’expire. Et c’est reparti. Plusieurs autres essais. Un qui me plaît vraiment beaucoup, qui me semble être pile ce que je voyais dans mon imagination. Mais je continue quand même : peut-être que les teintes suivantes seront les bonnes ? Eh bien non… Je reviens en arrière. Regarde cette teinte qui me plaît tant… Je la sens bien. Elle est belle, nuancée. De la nuance dans la neutralité, ça me plaît bien. J’esquisse un sourire et je sais que j’ai là, en face de moi, la couleur du vernis The Beautyst by Babillages. Ca y est, je rends ma copie… et l’ensemble peut partir en validation chez Terry… puis à l’usine. Car oui, après, il faut transposer ces peintures en vernis.

Puis sont venus les prototypes… puis les « vrais vernis »… Et la soirée de lancement est arrivée ! Je vous reparle bientôt de toutes les parutions liées autour de mon vernis. J’ai prévu de faire une mosaïque de photos avec vos clichés Instagram, notamment. Vous êtes nombreuses à avoir parlé de mon petit bébé et je vous en remercie, que vous l’ayez aimé ou un peu moins. Je suis actuellement en vacances, je n’ai pas eu le temps d’aller laisser un petit mot de remerciements à chacune d’entre vous, mais le coeur y est. Vraiment, vraiment, vraiment ! Si vous avez des questions sur le vernis The Beautyst by Babillages, n’hésitez pas à les poser, je vous répondrai avec grand plaisir _ peut-être pas hyper rapidement, je suis au Brésil à l’heure qu’il est, mais je rentre bientôt ;)

En attendant, si cela vous intéresse, sachez que vous pouvez vous procurer le vernis The Beautyst by Babillages ici !

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

13 commentaires
  1. C’est vraiment une belle aventure que tu as vécue là, et moi aussi, j’aurais sauté partout.
    Et puis au final après des sueurs froides, des inquiétudes, tu y est arrivé, et bravo pour cette ténacité, et ce beau projet qui a aboutit, et le résultat est à la hauteur de tes efforts.Il est vraiment superbe ton vernis, et je suis contente de le porter .

  2. Bonsoir Capucine! Comme tu le sais (peut être) je suis ton blog depuis un petit moment maintenant (bientôt un an et demi ^^), du coup quand j’ai appris que tu créais ton propre vernis, je me suis promis de l’essayer. Et je tenais à te féliciter car sans flatterie aucune c’est l’un des meilleurs vernis que j’aie essayé (même si à la base je ne suis pas une grande fan de vernis!). Points positifs: très bonne tenue (presque une semaine avec un top coat), un joli rendu sur les ongles sans avoir besoin d’en mettre quinze couches, brillant mais pas trop, et une teinte nude superbe qui s’accorde sans problème avec n’importe quelle tenue. Points négatifs: Euh… Pourquoi ne l’as tu pas fait avant??? Hahaha non aucun pour moi ce vernis est vraiment une totale réussite! Encore bravo à toi! :-)

  3. quelle magnifique expérience!!!! j’ai eu la chance de recevoir ton vernis ds ma dernière little box et j’en suis raide dingue, merci et bravo ! bizz

  4. Hello, j’ai eu la chance de recevoir ton vernis par le biais de My Little box et j’adore ! Ce vernis a une teinte très jolie, simple et passe partout. J’ai de longs ongles et du coup tout le monde pensent que ce sont de faux ongles avec ce vernis. Il va sur ongles courts et longs ! Un grand bravo et un grand merci.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.