Diagnostic & soin du cheveu : j’ai testé l’institut Leonor Greyl

Que d’aventures capillaires en ce moment ! Je re-situe le contexte, pour celles qui viennent d’arriver sur le blog :
– j’ai utilisé beaucoup de silicones. Certains n’ont pas causé trop de tort à mes cheveux. D’autres, en revanche….
j’ai cherché à opérer un tri plus sélectif de mes produits.
j’ai acheté des produits bio (dingue ! Celles qui me lisent depuis longtemps savent que ça y est, la révolution cosmétique est en marche)
– j’ai décidé de prendre soin de mes cheveux autrement et de mieux les comprendre.
– je suis allée réaliser un diagnostic & soin capillaire à l’institut Leonor Greyl.

Et je peux vous garantir que ce n’est que le début. Je ne suis pas la fille qui jure qu’elle ne touchera plus jamais aux silicones (ce n’est pas vrai, je me connais. Je suis capable de me fier à une routine pendant un bon moment. Et je peux aussi avoir envie de tester autre chose au bout de X mois). Mais, au moins j’ai la volonté d’apprendre, je suis ouverte aux changements… si j’arrive à les inclure dans ma routine. Et je me dis que « qui ne tente rien n’a rien ». En revanche, à côté de tout ça, je sais que je ne ferai aucune concession sur mon lissage brésilien bi-annuel. Chacun ses compromis, chacun ses choix, n’est-ce pas ?!

Quoi qu’il en soit, j’ai gentiment été invitée à éprouver les services de l’institut Leonor Greyl. Et je dois avouer que cette proposition tombait à pic, pile pendant mon questionnement cosméto. Mon objectif à moi ? Apprendre à mieux connaître mes cheveux et apprendre à rectifier le tir si je ne fais pas tout ce qu’il faut. Car je reste persuadée que la beauté est une histoire d’éducation et que parfois, on peut prendre le mauvais pli malgré nous… Vient alors le moment de prendre conscience, d’accepter et de ré-apprendre des gestuelles.

L’institut Leonor Greyl est situé au premier étage du 15 rue Tronchet à Paris. Le lieu est agréable et élégant. Le personnel y est très sympathique, discret. Aller ici permet notamment de mieux comprendre Leonor Greyl : c’est le lieu idéal pour sentir et appréhender la marque dans sa globalité. Certaines viennent y faire un brushing, d’autres une coloration… quand d’autres encore (moi en l’occurrence !) décident de s’enfermer dans une cabine double pour un diagnostic et soin capillaire. Quelle que soit la prestation choisie, on utilise (évidemment) des produits Leonor Greyl et les équipes sont là pour vous expliquer comment les utiliser et quelle routine adopter.

Pour ma part, j’ai été très étonnée, à mon arrivée, de m’enfermer dans un vestiaire pour enfiler un peignoir blanc… comme dans un vrai institut de beauté ! Je n’imaginais pas du tout ça comme ça : tout de suite, la notion de « soin du cheveu » prenait une autre dimension ! Ensuite, c’est l’adorable Cathy qui s’est occupée de moi. On a commencé les opérations par un diagnostic capillaire à l’aide d’une sonde. Cela permet de voir ce qui ne se voit justement pas à l’oeil nu. Et c’est là que Cathy nous en dit plus sur nos cheveux.

Mon diagnostic :

– je n’ai visiblement pas de trace de silicone sur le cuir chevelu. Alleluïa, j’ai réussi à tout faire partir à grand renfort de bains d’huile Leonor Greyl !
– j’ai des cheveux assez sains mais un peu déshydratés, surtout au niveau des pointes.
– j’ai quelques repousses capillaires qui nécessitent d’être stimulées
– visiblement, j’ai les bons gestes (je sais me laver les cheveux. C’est étonnant ce que je dis, mais vous lirez des conseils et astuces plus bas et vous verrez que ce n’est pas forcément le cas de tout le monde). Il ne me reste plus qu’à adopter des rituels plus orientés « hydratation ».

Le soin :

Ensuite, vous passez à un autre siège. C’est là que le soin commence, détendez-vous ! Tout dépend de votre type de cheveu et du diagnostic établi au préalable. Vous raconter le détail de mon expérience ne vous sera certainement pas d’une grande aide. Mais grosso modo, après avoir stimulé mon cuir chevelu à l’aide d’un soin adapté, j’ai eu droit au masque le plus fou que l’on ne m’ait jamais proposé. Cathy a fait pas mal de mélanges pour réussir à booster à la fois le cuir chevelu et hydrater les longueurs, tout en respectant ma nature de cheveu. L’ensemble est alors appliqué raie par raie sur toute la masse capillaire et également à grands renforts de petits massages particulièrement agréables. Ensuite, le tout pose tranquillement sous une espèce de bain de vapeur. C’est agréable, mais pensez à venir avec du maquillage sur vous si vous souhaitez faire une retouche par la suite.

Ensuite…. tadaaam : massage des épaules et de la nuque. On en redemanderait tant c’est agréable ! Si je n’avais pas été si bavarde, j’aurais pu trouver le temps de piquer un petit somme…!
Puis vient le moment du rinçage. C’est une étape très importante et je vous expliquerai pourquoi plus tard.

J’ai ensuite eu droit à une stimulation et une ré-oxygénation du cuir chevelu avec des oligo-éléments puis à l’aide de ventouse. C’était… très étonnant, ma foi !

Enfin, passage dans le salon de coiffure pour un brushing souple et très naturel. Et là… découverte de jolis cheveux tout doux, tout beaux. Mamma miaaaaa !

Quels conseils beauté retenir de ce passage à l’institut Leonor Greyl ?

– Si l’eau que vous utilisez est trop calcaire, n’hésitez pas à utiliser de l’eau en bouteille… avec une pointe de bicarbonate de soude. Tout ceci pour le dernier rinçage : cela vous permettra de ne pas agresser vos cheveux.

– On ne fait qu’un seul shampooing. Si des coiffeurs vous imposent de réaliser deux voire trois (???!!!!!!) shampooings c’est une grave erreur : le cheveu n’a pas besoin de tout ça !

– Quand on se lave les cheveux, on se lave… le cuir chevelu. Inutile d’appliquer du shampooing sur les longueurs puisque le produit va naturellement glisser dessus quand vous l’émulsionnerez sur les racines. Là aussi, quand un coiffeur vous dit qu’il met un shampooing X sur le cuir chevelu et un shampooing Y sur les longueurs : c’est totalement inutile. Et on n’hésite pas à se masser le cuir chevelu : c’est très important !

– Le rinçage est l’étape clef dans le soin des cheveux. Il faut passer beaucoup de temps à rincer vos cheveux, jusqu’à ce qu’ils « crissent » après le shampooing.

– Pour optimiser la pause d’un masque, enfilez une charlotte. A la fin, posez une serviette chaude sur votre tête. Si vous posez une serviette chaude tout le temps du masque, la serviette aura tendance à trop absorber le soin… Dommage !

– L’huile s’applique avec parcimonie sur les longueurs. Mieux vaut en mettre peu quitte à en ajouter un peu… que l’inverse. Car le but n’est absolument pas de se retrouver avec les cheveux poisseux. Si c’est le cas, c’est qu’il y a un souci d’application.

Informations pratiques :

Institut Leonor Greyl.
15 rue Tronchet. Paris.
01.42.65.32.26
Ouvert du mardi au samedi de 9h à 17h.

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 7 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

20 commentaires.
  1. j’adore leur produits, et j’imagine ton bonheur.Bon je vois que je ne fais pas trop d’erreur dans le lavage lol, je me masse le cuir chevelu.Mais je termine entre deux eaux de rinçage par du vinaigre de rinçage de Furterer.
    Mais par contre, je m’aperçois que finalement je dois mettre un peu trop de leur huile que j’applique avant champoing.
    J’adore chouchouter mes cheveux, et ils me le rendent un peu bien, car on me dit souvent que j’ai des cheveux brillants.Mais bon j’utilise de bon produits et surtout je les nourris de l’interieur avec une bonne alimentation et un kiwi tous les matins

  2. ah vous avez du passer un moment merveilleux

    j’espere que vous en avez bien profitez et merci pour les conseils

    je vous souhaite une bonne soiree

    stephanie

  3. Tu as du passer un super moment ^^. Par contre leurs conseils sont pas tellement vrai. Pour un cuir chevelu gras ou sec les dermatologues conseillent un shampooing cheveux gras ou sec et un shampooing doux pour le bas des cheveux. Faut mettre deux couches de shampooing sur le haut de la tête pour assainir une première fois le cuir chevelu et la deuxième fois on masse délicatement le cuir chevelu et on laisse agir son shampooing de 2 à 5min.
    De plus, ils disent que même si on a les cheveux secs qu’il ne faut JAMAIS appliquer un masque dés la racine du cheveu.
    J’ai vu plusieurs dermatologues et ils m’ont tous dit ça …

    1. Bonjour Lili^^
      J’ai travaillé chez Leonor Greyl, et je suis toujours amoureux de leur produits.

      Leonor ne conseille pas de faire de shampooing sur les longueurs tout simplement.
      Quand une cliente vient, on applique systématiquement de l’huile leonor greyl sur les longueurs. Ensuite le shampooing (adapté au cuir chevelu)est appliqué sur les racines. On émulsionne/masse sans en mettre intentionnellement sur les longueurs. Quand on rince, le passage du shampooing sur les longueurs suffit à laver correctement (sauf cas exceptionnel ex cheveux métisse/afro gomina, cire ect…).
      Ensuite, il est vrai qu’il est déconseillé de faire un masque à la racine. Mais dans le cas des produits Leonor Greyl qui ne contiennent aucuns silicones(qui étouffent le cuir chevelu), on peut se permettre au besoin d’en appliquer sur le cuir chevelu à condition de bien le rincer. Il faut malgré tout garder à l’esprit que le rôle du shampooing, en dehors de simplement laver, est de traiter le cuir chevelu, quant au masque de traiter les longueurs.
      Il n’est donc pas exclu d’utiliser un shampooing pour cheveux gras et un masque pour cheveux secs.

      Voilà, j’espère en avoir aidé plus d’une^^
      Bonne routine capillaire à toutes ;)
      Anthony

  4. bonjour
    moi j’aurais une question :
    quelle fréquence pour les shampooings? Tous les jours est ce trop ou est ce bien , tous les 2 jours?
    Merci!

  5. @ lequotidiendunefille : Ah ah :) Oui, c’était top !
    @ Gaelle R : oui, l’alimentation, c’est aussi très important !
    @ Marjorie : Oui, mes cheveux sont ra-vis !
    @ Stéphanie : Je t’en prie ! Oui c’était top !
    @ Lili : Donc, si on suit les conseils des dermatologues, il faut s’amuser à se laver le cuir de chevelu plusieurs fois pour ne pas l’agresser ? Ce n’est pas très logique, tu ne trouves pas ? Par ailleurs, mettre trop de shampooing est une jolie bêtise, souvent conseillée par ceux qui ont tendance à vouloir vendre beaucoup de produits. Je préfère suivre les conseils des meilleurs coiffeurs (beaucoup m’ont tenu exactement le même discours que ce que je rapporte là) ou de personnes qui formulent les produits de beauté… et bizarrement, au diagnostic capillaire, on me dit que j’ai des cheveux particulièrement sains… Enfin, le masque que l’on m’a fait est un masque réservé à l’institut car c’est aussi un masque lavant. Eh oui, ça existe…!
    @ Emilie : Oh la la, JAMAIS tous les jours ! Plus tu espaces tes shampooings… mieux c’est !!!!

  6. Ce type de diagnostic me tente bien, c’est important de voir où l’on se situe capillairement parlant ! ^^
    Un jour, je sauterai le pas ! Les conseils donnés à la fin sont très précieux, j’en applique déjà plusieurs mais le coup de la charlotte, je vais essayer de retenir pour mes prochains soins !! ;)
    Bisous et bonne soirée !

  7. J’adore les produits Léonor Greyl, tu as du passer un moment très agréable.

    J’ai également fait le diagnostic chez eux il y a environ 15 ans (l’année de mes 20 ans) et ça m’a été très bénéfique car j’entretenais mal ma tignasse.
    Je compte y retourner justement car malgré tous les soins que je leur apporte, ils ne vont pas bien.

    Bises

  8. Bonjour Capucine!
    Je suis intéressée par ce diagnostic, est ce que tu pourrais nous en dire un peu plus au niveau des prix? et aurais-tu une photo du « après » de tes cheveux?
    J’aime beaucoup les produits Leonor Grey et étant sur Paris en ce moment, j’aimerais bien faire comme toi ^^
    Merci beaucoup!
    Bonne journée

  9. Hi ! @ll

    Sympa ce petit reportage ! Toujours bon de lire quelques conseils sur comment se laver les cheveux. Perso, j’avoue que je n’ai jamais utilisé de soins LG. Je n’ai pas de problèmes particuliers avec mes cheveux, ils sont courts et le fait de les couper sans arrêt doit y être pour quelque chose. Je suis aussi passée aux sans SLS pour voir ! j’irais pas jusqu’à dire que je me roule de joie sur le rendu. Il faut quasi obligatoirement utiliser un après-shamp, chose que je ne faisais pas avant systématiquement, soit ! pour le moment, ça me donne bonne conscience, on verra sur le temps
    La ré-oxygénation du cuir chevelu, le truc que je savais même pas que ça existait !! ça doit être un peu l’équivalent de ce que préconise certains coiffeurs, à savoir se masser la peau du crâne en la faisant bouger sous les doigts , why not …
    J’ai déjà un truc bien dans les conseils, je me rince les cheveux énormément, habitude incrustée du temps où j’avais les cheveux dans le dos
    Non mais ! dans le genre idiote ! la 3ème photo, j’ai cru que c’était une loupe géante ! (diagnostic, tout ça …) si ! si ! j’ai mes lunettes 0_o

  10. @ Totally Beauty Addict : Moi aussi, je vais tenter la prochaine fois que je me laverai les cheveux !
    @ Make Up by Yasmine : C’est vrai que c’est un rendez-vous bénéfique, pour (re)partir sur un bon pied capillairement parlant !
    @ Roxane : C’est environ 100/140 euros si mes souvenirs sont bons. A re-vérifier !
    @ Tan Brunette : Il paraît que justement, ça ne sert à rien de rendre les cheveux huileux. Il faut laisser le cheveux absorber tranquillement le produit sans le sur-charger, sinon le rinçage est catastrophique. Pour le diagnostic, il s’agit d’une sonde que l’on place sur le crâne et le long des cheveux.
    @ Lemonade : Ah ah ! Merci pour ton long témoignage !
    @ Sofia : Oui ;)
    @ Ju : Environ 100/140 euros, à re-vérifier !
    @ Chloé : Je t’en prie.
    @ Moon : Non, je la refais cette semaine, mes cheveux sont ternes ;)

  11. Déception pour cet institut : le soin est très agréable avec une praticienne douce et charmante mais rien d’exceptionnel comme résultat ( seulement des cheveux un peu plus doux ). Quand au coiffeur pour le brushing une vraie catastrophe : très agacé de devoir me faire ce brushing à l’heure du déjeuner il a tenté de m’en dissuader, l’a fait en se plaignant de la qualité de mes cheveux ( qui venaient d’être jugées en bonne santé lors du soin ) et a finalement une coiffure tellement ratée que les amies que je rejoignaient me l’ont fait remarquer. Je recommande tout de même le soin pour la qualité du moment mais pour coupe et coiffure fuyez ! Je n’avais jamais vu cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.