Beauty Interview #3 : Andréa & Estelle, les secrets de beauté des Brésiliennes – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Beauty Interview #3 : Andréa & Estelle, les secrets de beauté des Brésiliennes

bresil-capucine-piot

Dites donc, le mois de mars a filé à toute allure et je n’ai pas eu le temps de poster la Beauty Interview mensuelle ! Alors en avril, vous en aurez deux pour le prix d’une puisque j’ai réalisé une interview croisée d’Estelle et Andréa, deux copines qui vivent à Rio de Janeiro.

Si vous avez suivi mes aventures, j’ai passé trois semaines au Brésil il y a quelques mois : je suis revenue de là-bas avec une seule envie… y retourner. Je suis tombée amoureuse de ce pays tout en contraste, que je n’ai pas (encore) pu visiter dans sa globalité tant il est vaste. Je ne suis pas là pour jouer les guides touristiques, mais puisque le Brésil est au coeur de l’actualité cette année, je pense qu’un post dédié aux secrets de beauté des Brésiliennes peut être une bonne idée. Sans compter que L’Occitane en Provence, marque que j’affectionne tout particulièrement, lance en France sa nouvelle ligne L’Occitane au Brésil, disponible dès le 16 avril.

L’Occitane au Brésil a d’abord été lancé au Brésil il y a un peu plus d’un an. Je vous posterai bientôt un billet très détaillé à ce sujet, avec mes coups de coeur notamment ! En attendant, je vous propose de rencontrer mes « partners in crime » du Brésil, Andréa et Estelle. Ce sont deux filles en or, que j’aimerais voir beaucoup plus souvent… heureusement que les réseaux sociaux existent car la distance ne nous permet pas d’aller boire un café aussi facilement ! Allez, je vous laisse en leur compagnie !

andrea-estelle

Présentez-vous en quelques mots ? 

Estelle : Je suis Française, mais j’ai passé mon enfance à l’île Maurice où vivent mes parents. Je suis arrivée à Paris à l’âge de 18 ans après avoir passé mon Bac. J’y ai commencé des études de Droit que j’ai vite laissé tomber au profit d’une école de mode. Je suis donc diplômée d’ESMOD-ISEM en Fashion Marketing depuis 2009. Après une première expérience professionnelle chez Abercrombie and Fitch en tant que Manager, j’ai décidé de suivre mon amoureux à l’autre bout du monde et donc de m’installer avec lui à Rio de Janeiro où nous habitons maintenant depuis presque deux ans. J’y ai trouvé une sorte d’équilibre, alliant les avantages tropicaux de mon île natale (Rio est sur le même hémisphère que Maurice) et les bons côtés d’une ville sans trop de stress. Aujourd’hui je donne des cours particuliers de Français et consacre également une partie de mon temps à des projets un peu plus « mode » qui me tiennent à coeur.

Andréa : Je m’appelle Andrea, j’ai 36 ans et je suis née à Rio de Janeiro où je vis. Je suis dentiste, réalisateur et scénariste : eh oui, j’exerce les 3 professions. Mon compagnon est Français, un pur Parisien ! Nous vivons ensemble à Ipanema depuis 3 ans. Nous avons aussi vécu 9 mois à Paris où j’ai passé le printemps, l’été et un hiver très rigoureux ! Je suis une véritable globe trotteuse et je suis attirée par l’univers esthétique via mes professions.

rio01

Comment définiriez-vous votre profil beauté ?

Estelle : J’adooooore les produits de beauté. Je les collectionne ! En revanche je ne suis pas très « make-up » (je me suis achetée mon premier fond de teint il y a un mois !). Au quotidien je me contente d’un bon produit nettoyant, d’une crème de jour toute douce avec indice de protection (quand on vit au soleil il faut faire attention tout le temps) et d’une crème de nuit « premières rides » que j’ai commencée à mettre à 25 ans.

Andréa : Je confesse avoir commencé à prendre plus soin de moi après mes 25 ans. Ma coquetterie est davantage associée a la santé, c’est pour cela que je pratique plusieurs sports comme toutes les Cariocas :  le yoga, le pilates, la musculation.. J’aime bien m’alimenter , avec de la nourriture variée et fraiche, rien de congelé. Comme je suis Carioca et que je vais tout le temps a la plage, j’ai beaucoup exposé ma peau pendant des années au soleil, mais c’est seulement aujourd’hui que j’en prend soin… et aussi depuis que j’ai vécu en France, lorsque j’ai laissé ma peau se reposer sans beaucoup de soleil. Comme je ne peux plus revenir en arrière, les produits que je recherche visent à diminuer les rides d’expression, tâches de soleil, le mélasma et la perte d’élasticité.
J’aime beaucoup les produits qui accentue le bronzage, comme de l’huile d’amande (ma peau est très seche), et des crèmes qui font briller la peau. Les Cariocas ne sont pas adeptes des produits de bronzage artificiel ! Nous préférons toujours le naturel, comme un bon jus de betteraves et carottes avant la plage !
Je fais aussi du botox pour les rides d’expression chez le dermatologue. C’est très commun ici au Brésil ! Je suis très superstitieuse, comme tous les Brésiliens : nous croyons beaucoup aux produits qui aident à chasser le mauvais œil et les énergies négatives via des ingrédients comme l’arruda. J’aime beaucoup les cosmétiques fruitées et  pleines de vitamines comme l’acai , la noix du Brésil , la noix de coco , la grenade et l’avocat. 

Rio02

L’Occitane au Brésil existe chez vous depuis près d’un an. Si vous deviez intégrer un produit L’Occitane au Brésil dans votre routine beauté, lequel serait-il et pourquoi ?

 Estelle : Le lait pour le corps Vitória-Régia Day Flower. J’ai les jambes sèches et tous les matins en sortant de la douche je me fais un devoir de les hydrater.

Andréa : Pour moi, c’est  L’Huile de Douche Jenipapo car elle lave et elle hydrate en même temps. Comme j’ai la peau sèche, je suis une bonne cliente !

Rio04

Si vous deviez chacune citer trois habitudes beauté incontournables au Brésil lesquelles seraient-elles ?

Estelle : La crème de jour avec indice de protection, avoir les ongles faits et me protéger entièrement (cheveux et lèvres inclus) avec des produits de qualité lorsque je vais à la plage.

Andréa : L’hydratation, le soin des cheveux avec une bonne brosse à cheveux, la manucure et la pédicure, et le sport !
Rio09
Voyez-vous des différences notoires dans la façon d’aborder la beauté entre le Brésil et la France ?
Estelle : Hormis la différence de culture, je crois que le climat joue un rôle assez important dans la façon d’aborder la beauté au Brésil. Par exemple avec toute l’humidité ambiante, les cheveux frisent et ce n’est pas un hasard si le lissage dit « brésilien » existe. Aussi, si l’on considère que les Brésiliennes (en tout cas celles habitant sur les côtes comme les Cariocas) sont souvent en maillot de bain, ou bien les gambettes à l’air, l’épilation a certainement une place plus importante dans leurs habitudes quotidiennes que chez les Françaises.
Andréa : Le Brésil a une faune et une flore très riches , il y a donc de nombreux produits avec des fruits naturels. La Carioca est constamment bronzée et elle porte moins de maquillage que d’autres Brésiliennes (comme São Paulo et Minas Gerais ) et moins que les Françaises !
Rio10
Avez-vous de bonnes adresses shopping beauté (make-up) à nous recommander au Brésil ?
Estelle : A Rio le shopping Rio Sul reste un incontournable, on y trouve tout ce dont on a besoin et ce n’est pas une locale qui me contredira. Les Spas, de manière générale, sont aussi des valeurs sûres. Souvent très chers pour le pouvoir d’achat local, vous y trouverez tous les soins et l’attention nécessaire. Après pour être honnête, je fais encore une grande partie de mon shopping beauté en France. A chacun de mes voyages en France, je fais le plein, ou je profite de la visite d’un ami ou d’un membre de ma famille pour lui donner une petite liste de produit à m’apporter.
Rio11
loccitaneOK

Dans la gamme L’Occitane au Brésil, quel est votre (ou quels sont vos) produit(s) préféré(s) et pourquoi ?
Estelle : Les Eaux de Cologne Vitória-Régia Day Flower et Night Flower sont mes produits préférés pour le moment dans la gamme L’Occitane au Brésil. Leur odeur m’a tout de suite plue et quand on habite un pays chaud, les Eaux de Cologne sont très adaptées, car elles rafraîchissent. Leurs parfums doux et légers sont faciles et très agréables à porter. Je les ai déjà adoptées !
Andréa : Définitivement, L’Huile de Douche Jenipapo !!! Comme je l’expliquais précédemment, j’ai la peau sèche et je privilégie des produits qui lavent la peau tout en en prenant soin et en l’hydratant.
loccitane01loccitane02
Hop, fin de l’interview ! J’espère que ça vous a plu ! Sachez que la gamme L’Occitane au Brésil est disponible chez L’Occitane en Provence dès le 16 avril 2014. Et attention, (très) bon plan (mode) ! Pour tout achat de 15 euros en boutique ou sur l’e-shop (avec le code HIPA14), un collier Hipanema vous est offert ! Plusieurs colliers ont été développés en exclusivité pour L’Occitane, je me suis amusée à tous les porter pour les présenter afin que vous puissiez voir ce que cela donne. L’avantage, c’est qu’on les porter séparément, ou au contraire, assemblés. Ca sent bon l’été, n’est-ce pas ?!
Interview réalisée dans le cadre d'un partenariat avec L'Occitane
Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

13 commentaires
  1. Ah le Brésil, j’ai failli y aller lorsque mon frère y habitait, et je crois même qu’il habitait vers ipanema, peut être qu’un jour…
    Et merci pour cette belle interview, elles sont vraiment mimi tes amies.
    Je pense que dès le 16, je vais aller voir sur le site de l’occitane

  2. Bonjour,

    Merci pour ces deux interviews qui sont très chouettes. On voit bien la différence de l’approche de la beauté par rapport aux françaises surtout chez Andréa. Andréa est-elle la jeune femme avec les lunettes de soleil sur la tête ? Si oui elle ne fait absolument pas ses 36 ans, c’est à peine si on lui en donne 25… Elles ont en de la chance ces cariocas :-) !!!
    Très bonne soirée.

    1. La jeune femme avec des lunettes de soleil s’appellle Estelle. Elle n’a que 27 ans et elle a la beauté naturelle des filles du soleil. Elle a vécu jusqu’à 18 ans à l »île Maurice. Merci du compliment car je suis sa maman ;) bonne soirée

  3. interviews très intéressantes; on apprend plein de choses sur les habitudes des brésiliennes qui ne sont pas les mêmes que chez nous.
    Je découvre également grâce à toi la nouvelle ligne de l’occitane. Ce matin, c’est tout bénéf!
    bon week end
    jaivoulutester.over-blog.com

  4. c’est vrai que le bresil est un très jolie pays mais à ce que j’ai entendu, il parait qu’il faut être très prudent car il y a des agressions fréquentes vis à vis des touristes qui sont les plus vulnérables.
    Du coup, cette ville me fait un peu peur.

    1. On entend beaucoup de choses sur le Brésil et Rio en général. Ceux qui disent que c’est une ville sûre sont des menteurs ou vivent dans leur bulle car ce n’est pas vrai. Il faut faire attention et s’habiller « local » si je puis dire, mais ça c’est ce qu’on fait partout quand on voyage en général ;)

  5. Ah, le Brésil… je rêve d’y aller, de vivre dans cette culture, dans ces paysages, avec ces personnes…et évidemment, de découvrir les rituels et les secrets de beauté des Brésiliennes !

  6. Salut! Je suis brésilienne et je vais à Paris le dimanche proche pour le premier fois. Qu’est-ce que vous me recommande pour acheter de produits de beauté? Merci.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.