Soin bio & naturel pour les cheveux : je n’y arrive pas ! – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Soin bio & naturel pour les cheveux : je n’y arrive pas !

cheveux-capucine-piot-bis

Novembre 2013 semble avoir été le mois de la remise en question cosmétique. Le 21, je publiais un billet tout simplement intitulé (re)mise en question cosmétique. Et le 23, je poussais un coup de gueule contre le Shampooing Lumière Eclat Saint-Algue Syoss, émettant alors le souhait de mieux consommer en matière de produits capillaires. Voilà 9 mois que ces bonnes paroles ont été couchées noir sur blanc en ligne. Certaines d’entre vous m’ont demandé un bilan, ce qu’il en était de ma routine capillaire plus naturelle voire bio. Eh bien, la réponse est dans le titre : je n’y parviens pas. Pour plein de raisons.

  • Le choix des produits bio / naturels pour les cheveux : pfff

Soyons tout à fait honnêtes : ça me saoule. A un point que vous n’imaginez même pas. Passer énormément de temps à l’arrière de mon supermarché bio à éplucher les listes INCI me gave. Surtout quand, en plus, je ne parviens pas à capter la 3G pour décrypter les noms que je ne connais pas. Alors, parfois, j’ai acheté en étant moins méticuleuse sur le choix du produit… et je me suis rendue compte qu’on remplaçait certains agents par de l’alcool. Disons que ça m’a moyennement emballée… Ou du moins, ça ne m’a pas donné envie d’aller encore plus loin.

  • Le plaisir de se laver les cheveux : jamais

J’ai vraiment été malheureuse pendant cette phase. Il faut dire qu’au départ, je n’avais acheté que du bio ou du naturel poussé à l’extrême et je ne me cantonnais qu’à une routine shampooing / masque. Franchement : c’était chiant. Mes cheveux étaient emmêlés. Je ne trouvais aucun plaisir à me masser le crâne. Me laver les cheveux devenait une corvée. Le fait que les odeurs soient différentes de mes produits habituels ne m’a pas dérangée, en revanche.

  • L’effet cheveux rêches du début, passe encore

Je crois que c’est ce qui me faisait le plus peur, en réalité. Je m’imaginais déjà faire le deuil de mes cheveux lissés sans aucun effort. En réalité, ma nature de cheveux n’a pas changé en me mettant à utiliser quelques produits bio & naturels achetés chez Bio C’Bon en bas de chez moi. Ils ont juste été un peu moins disciplinés. Les frisottis sont re-devenus mes meilleurs amis par temps de pluie. Je commençais à m’y habituer lorsque plusieurs personnes de mon entourage m’ont fait remarquer que mes cheveux étaient moins beaux / doux qu’avant. Je leur ai expliqué que non, au contraire, ils étaient NA-TU-RELS et donc plus beaux qu’avec plein de trucs cosmétos dessus. Mais je crois que moi-même, je n’étais pas vraiment convaincue de tout ce que je racontais…
Pour moi, le fait que mes cheveux changent sans trop changer, c’était la preuve que tous les capilliscopes de la terre ne mentaient pas : j’avais beau utiliser du silicone (et pas n’importe lesquels la plupart du temps), en rinçant mes cheveux comme il faut… ils ne se retrouvaient pas encapsulés sous une couche de silicone.

  • Les discours pro-naturel-et-bio-sans-tolérance : argh

Pendant cette phase de « j’essaie des trucs plus sains pour voir ce que ça donne », j’ai été confrontée à des avis hyper tranchés que j’avais peu appréhendés au préalable. Je ne souhaite absolument pas faire de généralité mais la plupart du temps, ces remarques venaient de la part de personnes totalement converties aux produits naturels & bios.
Ca donnait des trucs du genre : « les gens qui utilisent des produits siliconés and co sont vraiment fous » ou encore, « tout ce que tu as utilisé pendant des années, c’était tellement chimique… (en me pointant du doigt pas très sympathiquement…. ». Souvent, j’ai eu droit à des discours très moralisateurs, tendant à diaboliser tous mes comportements antérieurs.
Honnêtement, ça m’a bloquée. Parce qu’en réalité, je n’étais pas encore convaincue, j’amorçais une nouvelle démarche… et j’ai été dérangée par le fait que l’on ne tolère pas vraiment ceux qui faisaient le choix de consommer autrement (des silicones and co). On a eu beau me démontrer par A + B que je consommais soit-disant de la merde, les discours alarmistes sans demie-mesure m’ont gonflée. Je pars du principe que l’on peut avoir des convictions sans chercher à perpétuellement les imposer aux autres.

  • Mon manque de conviction bio-écolo-naturelle : oui

Il faut l’avouer, je fais partie de ces gens égoïstes qui ne parviennent pas à avoir une conscience globale de la planète Terre et de l’environnement au sens large du terme. Je ne jette pas mes déchets au sol. Je fais attention à ne pas consommer trop d’eau. Je mange souvent bio par habitude liée à mon éducation mais sans conviction particulière. Mais au-delà de tout ça, je ne vis pas dans une yourte sans électricité en plein milieu d’un no man’s land, je ne cherche pas à sans cesse faire du bien à ma planète, etc…
Disons que le terrain n’est pas hyper fertile pour que je parvienne à être persuadée que tout ça c’est génial, et que tout ce que j’utilisais avant c’était moins bien. J’imagine que certains me jugeront – c’est le jeu, je m’expose – mais au moins, je vous avoue tout.

Au final, rien de très grave. Je consomme comme je l’entends, je continue de faire mes tests. Je respecte totalement ceux qui font le choix de n’utiliser que du bio et du naturel. Et je n’exclue absolument pas le fait de tester des produits bio & naturels. Par exemple, je suis plus à l’aise avec une routine shampooing bio + soin coiffant non bio que l’inverse. Pour conclure, je dirais que je n’ai pas été dégoûtée de ces produits, juste que je ne suis pas prête à entrer dans une démarche 100% bio / naturelle en la matière. Mais que c’était cool d’essayer pour dresser cette conclusion.

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

137 commentaires
  1. Je te recommande de tester les soins Denovo si ce n’est pas déjà fait. J’ai les cheveux hyper fins et donc qui s’emmêlent très vite. Quand je suis passée au sans silicones ça a été terrible à en pleurer le soir pour défaire les noeuds >.<
    Par contre depuis que j'ai inclus le soin hydratant (crème lactée) et l'Oléosilk (huile sèche pour sceller), je vois vraiment une différence énorme. Mes cheveux sont vraiment plus beaux et surtout adieu la phobie de la brosse à cheveux xD

    Par contre, y a un truc qui m'interpelle dans ton article. Tu consommes du conventionnel et la compo ne te dérange pas. Alors pourquoi passer des heures à analyser celle des produits bios ?

    Puis passer au sans silicone n'inclut pas forcément le bio d'ailleurs. Tu peux rester sur du basique comme Leonor Greyl. C'est pas clean clean mais mieux que le conventionnel par exemple.

    Par contre, je reconnais qu'avant au moins, ça me coutait bien moins cher haha xD

    J'espère que tu vas finir par trouver le produit parfait !

    1. Déjà testé des produits Denovo et même constat : je n’aime pas, du coup je n’en ai pas parlé sur le blog car c’était surtout pour des raisons simples. Ca n’est pas du tout nul en soi, mais je n’étais pas prête à passer à des produits à la compo plus clean.
      Je regarde toujours rapidement la compo des produits conventionnels, mais sachant ce que j’achète (du conventionnel, pas du bio ou du naturel), je n’estime pas avoir besoin de tout regarder à la loupe. Alors que quand je cherchais à avoir une démarche + naturelle / bio, ça faisait totalement sens de tout regarder.
      Enfin pour ce qui est de Leonor Greyl, je suis une fidèle cliente de la marque depuis un bon bout de temps déjà ;)

      1. Je ne sais pas si du coup tu as pu te pencher sur le blog de Denovo mais Alice a fait un très bon article sur le pourquoi du comment certains produits naturels semblent ne pas fonctionner. C’est vraiment très instructif et ça permet de mieux comprendre là où on fait des erreurs de manière générale.

        Je te laisse le lien au cas où tu veux y jeter un oeil.

        http://blog.denovo-beaute.com/leffet-papillon-des-produits-capillaires/

        Après je comprends le fait de regarder, à se poser la question du « j’achète du naturel donc je veux m’assurer que c’est vrai » :p

          1. Sorry je me suis mal exprimée, je voulais pas parler des soins Denovo en particulier haha, juste en général pour comprendre pourquoi tes choix de soins cheveux ne vont pas.

            Même réaction avec Desert Essence ? (si t’as testé) Je sais que beaucoup commencent avec ça.

  2. Merci pour ce bilan déculpabilisant! je tente moi aussi d’éliminer progressivement les soins et shampoings avec silicone de ma salle de bain.. et je m’aperçois que c’est bien difficile! outre un budget plus conséquent, c’est aussi,comme très bien exprimé dans cet article, le manque de plaisir à utiliser certains produits.. Bravo pour cet article sans langue de bois!

    1. Eh oui, c’est vraiment difficile ! Perso, j’ai décidé d’arrêter de me contraindre à plein de choses alors qu’au fond de moi, je n’en ai peut-être pas si envie que cela ! Merci pour ton commentaire.

  3. Hello Capucine !

    Eh oui, les cheveux et le bio. J’y suis aussi, je teste, je déteste, puis je change. Depuis plusieurs mois, j’ai du essayer une bonne vingtaine de shampoings différents et tous bio : mon constat est souvent le même, des cheveux impossibles à démêler et qui crissent. Horrible sensation, qui disparait quand je reviens vers la gamme Klorane.

    Finalement, j’ai trouvé le compromis qui est d’alterner les produits, et d’introduire du bio/non-bio entre le lavant, l’après-shampoing et le masque. A essayer de bien faire, on y trouve pas vraiment son compte…mais je ne désespère pas de trouver un jour THE shampoing bio parfait.

    Belle fin de journée à toi. Bises. Alexandra.

    1. Sais-tu que Klorane est actuellement en train de re-formuler ses produits ? Apparemment sans sulfate & sans silicone. Pour le moment je crois qu’une seule gamme est concernée, mais ça devrait suivre pour les autres !

      1. Ah mais c’est une bonne nouvelle ça !
        Ma routine du moment, en attendant mieux, c’est shampoing bio à la rose Lavera (cosmétiques allemands), rinçage méticuleux et démêlage à l’aide de la crème de jour à la mangue Klorane.

        Je vais faire quelques recherches au sujet de cette reformulation chez Klorane, et voir quelle gamme est concernée. Merci pour l’information ;)

        Alexandra.

  4. Ton article est très parlant et je me sens concernée mais … dans le sens inverse ! Je ne peux plus retourner en arrière, c’est assez drôle ! Mais je comprend ce que tu veux dire quand tu parle de ne pas être convaincue ! Pour ma part je suis tombée dans le bio petit a petit sans m’ne rendre trop compte mais maintenant lorsque j’achète ou j’utilise quelque chose de siliconé ou de non naturel comme le Sachajuan par exemple dont j’adore l’odeur et la texture et le packaging, je suis assez peu satisfaite du résultat mine de rien et je sens mes cheveux comme lourds et poisseux pourtant il reste hyper léger comme soin, et ça me stresse ! Parce que justement je me disais que j’étais peut être trop carrée sur les soins bios et naturels et compagnie mais je n’arrive que peu a faire des petits pas en arrière, je pensais et pense toujours qu’avec cette discipline je me ferme a de super produits (on a pas inventé la chimie pour rien et puis si on mange les ingrédients du gâteau 1 par 1 ça ne nous donne pas le gout du gâteau et sa texture à la fin) Bref tout ça pour dire que pro bio ou non ce qui compte c’est l’ouverture d’esprit quand à la cosmétique et la lucidité ! et savoir également évaluer nos priorités quand on cherche un moyen de palier a nos besoins, c’est très personnel et individuel ! Mais comme toujours lorsqu’il s’agit des autres certaines devraient être surement plus respectueuses !

    1. Ah ah comme quoi ! Pour le Sacha Juan dont tu parles je comprends. Je l’adore, mais je ne l’utilise pas systématiquement et surtout… juste une petite lichette sinon il rend mes cheveux lourds, tu as raison :)
      Merci pour ton commentaire ô combien respectueux et constructif, j’apprécie !

  5. J’ai beaucoup aimé ton article plein de franchise ! J’essaie de faire attention à ce que j’utilise, même si je suis loin du 100% bio, mais je comprends tout à fait ceux qui n’ont pas envie / qui ne sont pas convaincus / qui en sont revenus.
    Dans le genre « produits naturels pas parfaits mais pas trop cracras », les shampoings Mulato sont plutôt pas mal…

    1. Merci Aurélie ! Je n’ai pas (encore !) essayé les shampooins Mulato, je vais me pencher sur la question quand j’aurai terminé tous les shappooings qui m’attendent dans mon placard beauté ;)

  6. ccoucou .
    je crois qu’on est toutes passées par cette phase de désarroi avant de trouver le bon produit . Je ne conseille à parsonne (sauf ma pire ennemie ;-) la marque Alépia qui fait le cheveu gras et moche ….
    Mais y a de super marques Loren Kadi, les délices d’azylis, leonor greyl , mulato etc….
    bonne quête, bises

  7. Très bon article Capucine. J’aime beaucoup ta franchise et ta lucidité. Je suis moi même passée au 100% bio pour mes cheveux, et même si je suis globalement satisfaite, c’est malgré tout frustrant d’avoir une routine (terme que je n’utilisais pas avant de passer au bio) si complète avec autant de produits pour pouvoir démêler ma tignasse et en prendre soin. Je pense que les marques bios/naturelles ont encore beaucoup de boulot en termes de packaging, communication et surtout composition pour pouvoir nous convertir et nous fidéliser ;)

  8. Hello !

    Selon moi il n’y a pas besoin de connaître absolument TOUS les composants d’un soin capillaire, je pense qu’il faut simplement reconnaître les sulfates et les silicones. Après le reste… perso moi qui fait attention je pousse pas le vice plus loin et je repère seulement silicones et SLS/ALS. Le minimum syndical ^^

    Toutefois je comprends ton point de vue global. Il m’arrive (certes rarement) d’utiliser le produit CHI pour démêler mes cheveux rapidement quand je dois partir vite, en 3 sec le silicone lisse mes cheveux et pouf la brosse glisse x)

    J’apprécie pas trop qu’on juge les autres sous prétexte que nous on consomme bio donc « mieux » soi-disant. Au final chacun consomme ce qu’il souhaite, le principal c’est de savoir ce qu’on utilise.

    Perso j’utilise tjrs des shampooings naturels (sauf quand le chéri n’a que du Head&Shoulders…) et je ne trouve pas mes cheveux super beaux.. hormis si j’utilise un masque à la kératine de Coslys qui est top, ou bien du vinaigre de cidre en rinçage, ça fait briller un max ! Sinon bof.. j’ai aussi tout plein de frisottis et ça me dérange.

    Pareil, pour les bains d’huile, perso j’en ressens pas le besoin, j’ai le cheveu tout fin et ça me gave plus qu’autre chose que de devoir faire 45 shampooings pour retirer l’huile… et niveau résultat bah bof pareil.
    Ceci dit je vais essayer aujourd’hui la technique en spray de bicarbonate de soude + eau pour laver les cheveux, ça durera pas 2 jours je pense mais ça peut être top, à essayer… j’espère que ça sera pas un fail !

    Biz

    1. Je ne connaissais pas cette technique de spray de bicabornate de soude et eau pour laver les cheveux. Si tu en parles sur ta chaîne Youtube, j’irai voir de quoi il en retourne & ton ressenti au sujet de cette expérience. Merci pour ton témoignage !

  9. Comme toi j’ai essayé il y a quelques temps de passer aux 100% bio/naturel et c’était la cata sur mes cheveux
    Je crois que ça dépend vraiment du type de cheveux
    J’ai les cheveux secs, colorés et longs. Avec des produits 100% clean c’est impossible de les démêler
    J’ai éliminer les sulfates (pour préserver mon lissage brésilien). Par contre pour les silicones, c’est un peu difficile..

    1. Oui et ça dépend de plein d’autres choses aussi ! Je crois que certaines personnes sont sensibles à un mode de consommation, d’autres à un autre. C’est ainsi… et au final, ça n’est pas très grave :)

  10. Cet article me parle, je suis en plein dedans.

    J’ai presque banni le shampoing de ma salle de bain que j’ai remplacé par du bicarbonate de soude et du citron/vinaigre de cidre et huile essentielle d’Ylang Ylang.

    Je dis « presque » car après des mois et des mois de cette routine, j’ai eu envie de refaire un « vrai » shampoing il n’y a pas très longtemps. Le résultat n’était pas folichon…

    Mon compagnon s’y est mis aussi. Nos cheveux vont très bien, et pour ma part même mieux qu’avant : je retrouve de vraies belles boucles et pas des frisottis moisis, et j’ai gagné en pousse.

    Chacun doit trouver ce qu’il lui convient le mieux ;)
    Pour nous, le silicone est OUT et on a pas une liste de composants à analyser.

    1. Ah tu es la deuxième à mentionner le bicabornate de soude, c’est intéressant. Je vais aller me renseigner à ce sujet ! Merci pour ton message rassurant qui me parle de liste INCI à ne pas analyser :p

  11. Personnellement, je suis passée au no silicone depuis 2 ans maintenant. Je ne prône pas le bio, parce que clairement, que le produit capillaire soit bio ou pas, je m’en fous. Tout ce que je veux, c’est qu’il ne possède pas de diméthicone et consoeurs dans la compo. Même si le fait de checker la compo à chaque fois me gave, je ne retournerai pas en arrière, pour la raison qu’une demoiselle a évoqué plus haut : cheveux poisseux et lourds. Néanmoins, je sais que certains shampoings utilisent des quats, un dérivé de silicones, mais qui sont plus légers et qui s’éliminent plus facilement et rapidement que le dimethicone. Donc bon, si je devais utiliser des soins avec du silicone, ça me gênerait moins d’utiliser des soins avec du quats dedans.

  12. Article super intéressant ! J’ai essayé de changer ma routine capillaire il y a quelques mois, et il n’y a pas à dire, rien ne remplacera mon shampoing et mon soin L’Oréal… Je ne sais pas trop ce qu’il y a dedans, mais c’est vraiment ce qui rend mes cheveux les plus heureux.
    Sans ça, j’ai une crinière moche, rêche et qui semble en mauvaise santé.
    Merci pour le suivi de ton expérience, c’est vraiment très instructif !

    1. Je suis comme toi. J’ai la sensation à ce jour que je ne parviendrai jamais à devenir une 100% bio-addict côté capillaire. M’enfin, ça n’est pas très grave : ça ne nous empêche pas de continuer à être de véritables beauty addicts ! :)

  13. Salut!

    Je suis une fervente utilisatrice du naturel/bio et j’ai lu ton article jusqu’au bout. Sans juger. Sans sourciller. Je suis passée par cette phase et JAMAIS je n’ai trouvé un shampoing bio (ou pas bio d’ailleurs) efficace. J’ai failli laisser tomber jusqu’au jour où j’ai découvert les poudres ayurvédiques, le henné etc. Je ne reviendrais jamais en arrière.
    J’ai fait partie de ces personnes qui essayaient de convaincre les autres mais je me suis rendue compte qu’ils venaient vers moi s’ils en avaient envie. Mais il ne faut pas oublier que le camp « adverse » n’est pas tendre non plus avec des tambouilleuses comme moi: « t’as vraiment que ça à faire que de faire tes savons toi-même », « mais il mousse pas ton shampoing! comment tu supportes ça? » …
    Bref, ce long monologue pour dire que le jour où tu trouveras chaussure à ton pied (ou plutôt shampoing bio/naturel à ton cheveu;), ce sera le début d’une nouvelle ère:)

    1. Shampooing à mon cheveu, ah ah ah j’adore ! Pas d’inquiétude, il y a déjà beaucoup de produits capillaires que j’aime et que je consomme. J’alterne juste, en fonction de mon humeur ;) Merci pour ton témoignage !

  14. Je commente rarement mais là il le faut : ton billet est top.
    Ca fait du bien d’entendre ça ! Je suis un peu dans le même cas et encore, j’ai un peu moins de volonté. Décrypter les ingrédients d’une bouteille de shampoing m’ennuie au plus haut point.
    Je fais donc confiance aux gens comme toi, qui teste et disent honnêtement ce qu’ils en pensent.
    J’ai testé kkes produits et le constat est souvent le même : Mes cheveux sont propres certes, mais soit ils sentent le foin (bon sang les fabricants de bio devraient vraiment faire un effort sur les odeurs parfois) ou alors ils sont désagréables au toucher.
    C’est pas forcément chouette quand c’est le chéri qui fait la remarque, en plus.
    Donc bon, je suis déjà passée à la coloration des cheveux ultra naturelle (et ca c’est magique), mais pour les soins j’ai pas encore trouvé de solution miracle…
    Espérons que les efforts perdurent du coté des fabricants et qu’on trouve bientot notre bonheur !

    1. Et tu veux que je te dise ? Ca fait du bien de lire autant de commentaires qui parlent de tout ça. De ces doutes. De ces essais avortés. De ces revirements de situation. De ces espoirs. De ces découvertes. En tout cas merci pour ton commentaire ! C’est cool quand on sort de l’ombre ;))

  15. Bonjour Capucine,
    Personnellement je suis passée aux produits bio pour il y a plus d’un an et mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux et en forme. Contrairement à beaucoup de personnes dont le passage au naturel = cheveux horribles pendant quelque temps, je n’ai pas du tout eu de probl?me, au contraire mes cheveux qui étaient « saturés » par les soins avec du silicone se sont révélés plus beaux au fur et à mesure de mon changement de routine. J’ai d’abord utilisé des produits lavera (gamme à la mangue) puis la révélation : les produits John Masters Organics. Sérieusement, ces produits coûtent un bras mais c’est le top du top niveau bio du point de vue de la formulation, de l’odeur et même du packaging ! Shampoing, après shampoing et masque sont géniaux, pas moins.
    Je raconte tout ça ici, http://lemoncoco.fr/routine-de-soins-pour-de-beaux-cheveux/#.U_MY79CvTMI si ça peut te donner des pistes.
    Bonne chance dans tes recherches !
    Marline

  16. Pour ma part je suis passée vraiment très facilement à une routine capillaire 100% bio ! Il suffit de tomber sur les bons produits et perso je suis pas du genre a me prendre la tête avec les compo des produits! Eviter juste le Green Washing !!!

  17. Étant une vraie psychopathe de mes cheveux je me suis résignée et n’utilise pas de bio sinon mes cheveux sont plats de chez plats (tu vois un teckel mouillé par la pluie? Bon ben voilà :-/ )et raides alors qu ils sont bouclés normalement. Au contraire je cherche tous les produits qui peuvent me donner de belles boucles et un volume de dingue et malheureusement les compos de ces produits sont vraiment limites voire craignos! Mais au moins le résultat est là. Du coup pour être honnête je m en fous que ce soit bio ou pas tant que je ressemble à quelque chose et que j ai le résultat escompté….

    Bonne journée.
    La bise

    1. Psychopathe capillaire, carrément ?! Doublé d’un teckel mouillé ?! AH AH AH, le portrait de fou fou ! ;) Blague à part, merci pour ton message témoignage, je suis comme toi !

  18. Hello Capucine!
    Merci pour cet article! J’ai autre souci de fille complètement névrosée! j’achète quasiment tout bio et naturel sauf le shampoing (le Timothée est top d’ailleurs). Je ne met que rarement de l’après shampoing (environ 3 fois par mois). Mais depuis quelques temps, sans trop savoir pourquoi, j’essaie d’alléger au max mon coin beauté (certaines ont des placards et moi une mini étagère)
    Mes copines me prennent pour une dingue. Evidemment je ne suis jamais satisfaite et trouve que j’utilise trop de choses encore (j’ai n’ai que 10 produits en tout).
    Oui oui névrosée!

    1. Absolument pas névrosée ! Tu cherches à adopter un mode de consommation cosmétique qui TE convient et c’est bien là l’essentiel ! Bravo pour ta démarche !

  19. Merci enfin pour un article traitant du sujet du sans silicones honnête et franc!!!
    J’essaie également ee faire attention à ce que je mets sur ma tête bon sauf les coiffants c’est tjs pas ça ^^ mais je refuse qu’un moment de plaisir devienne une corvée. Chacune devrait pouvoir choisir sans se faire diaboliser parce qu’elle n’a pas la démarche bio de l’extrême.
    L’essentiel étant que nous pouvons tenter et dire que nous aimons ou au contraire que ce n’est pas pour nous et qu’on n’aime pas. trop de gens commentent, incitent ou critiquent gratuitement à croire que leur démarche qui devrait être personnelle ils n’en sont pas vraiment convaincus puisqu’ils ont besoin de convaincre et de critiquer autrui….ou alors les nanas sont tellement frustrées que le bio leur fasse des cheveux tous compliques quelles se défoulent en critiquant les autres en mode gourou hystérique :) :) (je rigole ne me tapez pas!!)
    Bref encore merci , c’est honnête, courageux et tellement vrai :)

    1. Idem, je suis comme toi : « je refuse qu’un moment de plaisir devienne une corvée ». Car personnellement, au-delà de me laver, je conçois ce moment comme un instant de détente et de déconnexion intense ! Merci encore pour ton commentaire tout à fait honnête et sincère !

  20. Ton retour sur cette routine capillaire « naturelle » est vraiment intéressant, car cela permet de nuancer et de montrer que ce n’est pas une solution miracle, mais qu’encore une fois chacune doit trouver et choisir ce qui lui est le plus adapté, et non pas ce qu’on lui dicte.

    Je suis passée au sans silicone à l’automne 2012, et au « naturel » en bannissant les SLS 1 an plus tard.
    Je savais à quoi m’attendre pour la phase « cheveux rêches », et ça n’a pas été aussi catastrophique que prévu, je n’ai jamais rencontré de problème à les démêler, donc je continue mais tous les produits ne se valent pas.

    Si mes cheveux étaient devenus moches, je crois que j’aurai moi aussi fait marche arrière pour trouver un compromis entre les deux.

    1. Tu as tout résumé. Je ne rejette rien en bloc. Je nuance. Je tâtonne. Et je pense que c’est aussi important de raconter ce genre de parcours pour aider à décomplexer certaines démarches, dans un sens comme dans l’autre !

  21. C’est mon combat du moment, et il est vrai que je ressens à peu de choses les mêmes sentiments que toi.Après avoir testé une vingtaine de produits chez furterer, leonor greyl, melvita and co j’ai fait ma petite sélection, et ma routine cheveux commence à se maintenir (cheveux fins, bouclées, volumineux avec bcp de reflets naturels, zéro teinture)et ma crinière retrouve un aspect humain.

    bain/masque d’huile de coco 13 € en boutique bio
    Ou L’Huile de Leonor Greyl 33€ (avec une préférence pour l’huile de coco qui pénètre si bien la texture du cheveux que le masque n’est plus indispensable)
    Leonor Greyl Shampooing Reviviscence 50€
    j’alterne masque conditionner entre masque Fleurs de Jasmin leonor Greyl et les masque tonus et accanthe de Furterer 20/30€ chaque(bof bof)
    En produits sans rinçage j’ai acheté la Caviar CC Cream
    CC Cream pour cheveux de la marque alterna après l’avoir testée en échantillon : must have 30€
    Et j’ai également Caviar Repair Rx
    Protein Cream – Crème Protectrice Réparatrice Protéin 35/40 €

  22. Des moralisateurs, il y en a dans tous les domaines et je confirme, c’est dérangeant. Le pire c’est qu’ils s’imaginent tout savoir et n’hésitent pas à nous insulter ! Moi j’y ai surtout droit de la part de tout ce qui est végétariens&co, parce que j’ose dire que j’aime les animaux, que je m’intéresse au bien-être animal, sans être végétarienne. Et après ça parle d’ouverture d’esprit -_-

  23. C’est bizarre je lis toujours que les shampoings bio rendent les cheveux secs et indémêlables mais sur mes cheveux frisés ça n’a jamais fait ça. Mais je peux comprendre que ce soit galère de s’adapter au 100% bio.

  24. J’aime beaucoup cet article, je suis passée par une phase bio et franchement en shampoings je n’avais pas trouvé de produit qui convienne à mes cheveux longs et fins :(
    Pour ce qui est de l’alcool dans la compo, dans la mesure où la plupart des conservateurs sont interdits dans les cosmétiques bio, l’alcool est indispensable sinon ce serait un nid à bactéries.
    Merci pour d’avoir publié ce bilan ;-)

  25. Au moins tu parles en connaissance de cause car pas mal de personnes testent une fois un produit naturel/bio pour les cheveux, ne l’aiment pas et de suite critiquent ces produits sans essayer à en essayer d’autres. Ce n’est pas facile de passer au naturel, surtout au début. J’ai sauté le cap moi aussi il y plusieurs mois et même si j’ai essayé de bons produits je ne suis pas sure d’avoir encore trouvé ceux qui me conviennent.
    Ceci étant les produits Desert Essence sont très biens : je combine leur shampoing et après shampoing et pas de problème de démêlage alors que j’ai les cheveux assez longs et fins.

    Ton retour est trés intéressant en tous cas :)

    1. J’essaie de parler en connaissance de cause, en lisant pas mal de choses, en adoptant la bonne routine & les bons gestes pour ma chevelure. Je ne connais pas encore les produits Desert Essence, j’irai m’en procurer quand j’aurai terminé mon stock de produits ! Merci pour le recommandation !

  26. En ce moment je regarde pas mal les étiquettes de mes shampoings et gel douche, la faute au petit être qui pousse en moi et qui, il parait, est un tantinet sensible. J’ai donc tenté d’acheter des produits un peu plus respectueux sans forcément tomber dans l’ultra bio. Même constatation que toi, mes cheveux n’ont franchement pas embelli et moi qui les ai long, c’était même difficile a demeler.
    Au final je suis revenue à des choses plus commerciales sans parano, je continue de faire attention, j’ai retiré certains composants et je cherche des marque d’engagement bio sur les etiquettes. Je pense que je fais de meilleurs choix qu’avant, mais je ne referais plus le pari du tout bio en terme de cheveux. (la peau, passe encore)

  27. Ce n’est pas possible d’être au bio et au naturel du jour au lendemain, de toute façon pour les personnes qui le sont, ne le sont jamais à 100%, c’est pas possible d’être parfaitement écologique,bio,naturelle,… Donc prend déjà le temps d’essayer, de découvrir, de tâter le terrain quoi :p Essaie aussi tout les produits qui sont dans ta cuisine genre citron miel huile pour les cheveux, ou les poudres comme Rhassoul ou Shikakai pour nettoyer le cheveu, .. ! Mais comme tu le dis, c’est un travail de dingue de faire attention, cela prend du temps, énormément de temps! Avec le temps, j’ai réussi à m’y faire et je sais les produits que je prendre et ceux qui ne méritent pas d’avoir mon attention, pareil pour les ingrédients petit à petit je les connais par coeur! Le plus important dans tout ça c’est que toi tu te sentes à l’aise avec les produits que tu utilises et avec tes cheveux !! Tant qu’on a des cheveux, c’est le plus important aussi :p
    bisouuu !

    1. Oui, je pense que tu as raison en parlant de changement radical du jour au lendemain, je pense que c’est trop… radical, justement. Merci pour toutes ces recommandations. Si le coeur m’en dit, je vais essayer ! :)

  28. Bonjour, merci pour cet article.
    Pour ma part je me suis mise au naturel/bio depuis quelque temps, y compris pour les cheveux : je suis très contente de mon shampooing et de mon soin (après-shampooing en fait) Lavera. Je n’ai pas de mal à les démêler, je les peigne sous la douche quand j’ai mis l’après-shampooing, et après rinçage pas de problème.
    Peut-être faut-il attendre quelques mois d’utilisation avant de sentir les effets de la transition vers le bio ? Mais c’est sûrement ce que tu as fait.
    Sinon justement je me disais qu’en utilisant des produits bio j’ai moins besoin de regarder les étiquettes, parce qu’il y a déjà pas mal de substances interdites, mais généralement (pas forcément pour les cheveux), selon notre terrain allergique il faut jeter un coup d’oeil aux huiles essentielles par exemple.
    Je vois très bien ce que tu veux dire concernant les gens qui regardent d’un mauvais oeil ceux qui utilisent du conventionnel. Je pense qu’il y en a toujours, mais il me semble que ça évolue quand même parce que beaucoup de gens « lambda » (!) se mettent au bio sans aller dans les extrêmes. Ça se démocratise, ça va changer ! En tout cas dans un sens comme dans l’autre, c’est sûr qu’il faut respecter les choix de chacun, il y en a aussi qui voient toujours ceux qui consomment bio comme des genres de hippies en marge de la société.

  29. Article très intéressant et qui je pense, finalement, concerne beaucoup de femmes soucieuses de leurs cheveux !
    Je me suis moi même mise à adopter une routine plus saine il y a 6 mois et il est vrai que les débuts étaient assez difficiles. J’ai commencé directement par un shampooing par semaine (au lieu d’un tous les 2/3 jours…) qui était composé d’un mini peu de shampooing Yves Rocher et de bicarbonate, je rinçais ensuite au vinaigre de cidre. Mes cheveux étaient quelque peu poisseux aux racines et très secs aux pointes… pas une réussite !
    Finalement, je pense que c’était au shampooing sain qui a été compliqué car au bout d’un mois mes cheveux avaient retrouvé de la force et de jolies boucles ! Plus de problèmes de démêlage ardu non plus.
    Maintenant j’ai trouvé le bon compromis ! J’utilise le shampooing bio au kiwi de chez Intermarché, composition assez neutre et un prix qui le rend accessible aux petites bourses. Sur cheveux humides je mets de l’huile pour éviter les pointes sèches, et c’est tout !
    En fin de compte, le bio c’est pas si compliqué que je pensais. :)

      1. Je ne connais pas du tout ce produit Intermarché dont tu parles, il faudra que j’aille voir si j’en trouve dans mon quartier (pas d’Intermarché autour de chez moi, ça va être rude !). Merci !

  30. J’ai aussi voulu changer ma routine (décidément çà trotte dans la tête de tt le monde).
    Dans un premier temps, j’ai eu de mauvaise expérience avec des shampooing bio (odeur trop forte, cheveux qui se démêlent mal…)
    Je savais qu’il fallait que les cheveux s’habituent et que dans un premier temps, ils allaient être moins beau mais çà ne me convenait pas du tout !
    J’ai récemment retenté l’expérience avec la gamme Yves Rocher sans paraben et sans silicone [ce n’est pas le cas de tt leur shamp.] et je suis vraiment très satisfaite.
    Odeur très douce, lave et démêle bien et passé une ptite phase de « désaccoutumance » pour mes cheveux, ils sont de nouveau tout doux et brillants.
    Ils ont aussi un gamme d’après shamp et masque, mais pr l’instant je n’en ai pas eu besoin.
    Si tu as envie de tester après tes mauvaises expérience…
    La bouteille est à 6€ mais chez YR, il a très souvent des promos.

    1. Tu fais bien de me parler d’Yves Rocher, j’avais totalement occulté le fait qu’ils faisaient aussi des produits capillaires (j’utilisais une crème de soin avant, achetée à Marrakech, que J’A-DO-RAIS !). Je vais y retourner, merci pour l’info !

  31. Le bio ne veut pas dire des cheveux de sirène d’un premier coup, faut fouiller, trouver la routine qui nous convient, la transition prend du temps, il faut se patienter et surtout trouver les produits adaptés ! C’est mon avis :)

  32. Merci pour l’article,
    Je suis moi aussi plutôt tentée par les produits à compo assez clean. Je suis donc passée au naturel (bio) pour par mal de cosmétiques.
    Je dois dire que ça a été difficile pour les cheveux: même constats =>cheveux secs, impossibles à démêler, ou alors en ajoutant un après shampoing. Le CAPIFORCE de Melvita est mon préféré.
    Bref, sinon quand j’en ai assez de cumuler els produits pour avoir un bon rendu, je me tourne tout simplement vers la gamme ULTRA DOUX (le camomille est sans paraben et sans silicones) ou encore LE PETIT MARSEILLAIS (je ne me souviens plus lequel). Bref, compo moyenne, mais cheveux légers!

  33. Bonjour…

    Je comprends mais je reste perplexe…
    J’ai les cheveux hyper fins, qui s’emmêlent d’un rien, 89 cm de longueur à démêler c’est obligatoirement dans le « sans douleur » ou pas du tout!
    Je n’ai pas de routine, je suis au bio, ou naturel (henné, shikakai une fois par semaine c’est mon moment « je prends soin de moi »)et je me lave la tête avec une simple base lavante. Pour le démêlage, j’ai choisi d’enduire quotidiennement mes cheveux d’un leave-in aloe vera + huile séche, et eau de rinçage au vinaigre quand je fais un shamp (3x/semaine).
    Conclusion:
    Au naturel 3 produits + vinaigre blanc (lavage 3 x/semaine)
    Au chimique shamp+démêlant+ soin (et ce au quotidien)
    Pour moi le bio est moins cher, moins prise de tête et écolo.
    Mais c’est mon avis :)

  34. Salut à toi chevelue ^^
    Article pour le moins honnête. Ça fais plaisir !
    Je suis moi aussi passé par ces phases délicates de savoir qu’est ce qui me correspondrais le mieux. Shampoing bio, poudre lavante, shampoing sec, et j’en passe… J’avoue que j’ai l’avantage d’avoir des cheveux qui ne sont pas difficiles ^^. Et puis j’ai finalement tester un shampoeuf (2 oeufs entier cru, 4 cs de vinaigre de pomme, 1 cc de cannelle et de l eau tiède. Le tout mixé au blender pour ma part) et là ce fut ma révélation !
    Je ne prône rien, je ne juge pas, je ne fais que partager mon expérience. Et si j’ose te conseiller quelque chose, et bien c est d’essayer ^^

    Bon courage pour ta recherche ^^

  35. Bonjour Capucine,

    Je partage assez ton avis: évitons de nous « prendre la tête » avec les soins capillaires. J’ai de la chance, les produits bio me réussissent plutôt bien, mais il est vrai que j’ai les cheveux fins et raides, donc plus faciles à démêler. Ce qui m’embête c’est que d’une je n’y connais rien en listes INCI et ingrédients et que je n’ai pas envie de passer trois heures à décrypter les formules de shampoing pour voir s’il y a des parabènes, silicones, sulfates, quats…et d’autre part, si on supprime ces produits pour les remplacer par d’autres encore pires…à qui se fier! Pour les différents produits que j’ai testés, j’ai bien apprécié les marques Less is more, John Master Organic, ainsi que les marques « pas bio mais bien quand même » Leonor Greyl et Christophe Robin. Et puis il reste la question des colorations car franchement le henné…quelle galère et on est très limité niveau couleurs. Bon courage dans ta quête de la routine parfaite. Cécile

  36. Ce sujet fait partie de mes préoccupations en ce moment, ça et comment espacer les shampoings! Pour que mes cheveux soient beaux et bien coiffés, je suis obligée de faire un shampoing quotidien! J’ai réussi pendant mes congés à espacer de deux voire trois jours : petite victoire. En ce qui concerne le bio pour les cheveux, je n’ai rien essayé pour l’instant, j’y pense seulement. Ton expérience est très intéressante. Merci pour cet article.

    1. Visiblement, nous sommes beaucoup à nous poser des questions à ce sujet ! Personnellement, je parviens à espacer mes shampooings depuis toute petite puisque mes parents m’ont éduquée en ne me faisant pas laver les cheveux tous les jours, ils m’expliquaient que cela n’était pas nécessaire. Et je m’en sors très bien, j’ai de la chance sur ce coup-là !

  37. Super article qui résume tout ! J’ai été attirée vers le bio et naturel aussi, j’ai eu ma « révolution capillaire anti-chimique » à une période, mais je te comprends, déchiffrer les INCI c’est chiant et pas pratique du tout (je l’ai fais, et je perdais un temps fou dans les rayons), et retenir tous les composants « nocifs » à éviter, Bonjour la prise de tête ! Alors j’ai décidé tout simplement de me limiter au anti-silicone et c’est tout, le reste tant pis !
    Et après avoir testé un shampoing bio/naturel, mes cheveux ont du m’insulter tellement ils n’ont pas appréciés, heureusement le masque (non bio/naturel) était là pour arranger la cata ha ha ! Bises !

    1. Tu as raison, on peut consommer comme on en a envie et c’est l’essentiel. Moi j’ai décidé d’arrêter de me prendre la tête, c’est le cas de le dire :p

  38. Merci Capucine pour cet article :)

    Je t’avoue avoir bien rigolé en lisant « je ne vis pas dans une yourte sans électricité » …

    Tout comme toi, j’ai tenté les produits capillaires bio mais sans grande conviction, du coup, j’essaye d’acheter les produits avec le moins de cochonneries mais pas forcément bio …

    Merci pour cet article très intéressant ! Bisous

  39. Tu as déjà eu le courage de tenter une routine « plus saine » c’est déjà bien et pas évident comme tu le dis.

    Néanmoins, il peut être intéressant que les gens se renseignent sur l’ensemble des marques proposant des cosmétiques bio car il y a vraiment des enseignent qui gagnent à être connues et des supers produits qui existent.

  40. Je me retrouve totalemment danc cet article!
    Il y a quelques années j’ai fait un balayage dans un salon « naturel » avec les produits qui suivent, et j’ai été décue, j’en ai refait un l’année suivante, mon coiffeur évidemment m’a dit que « rien de mieux que le chimique pour que ca tienne ». Honnête mais vérifié pour ma part.
    En effet, les sillicones permettent quand même une bonne hydratation du cheveu, y’a pas à dire..

    Après moult tergiversations personnelles, j’ai un shampoing bio, et un après shampoing bien chimique. Certains n’y verront aucun interêt, mais moi je m’y retrouve bien comme cela :)

    Bisous, et merci pour cet article :)

    1. En réalité, les silicones te donnent surtout l’illusion d’une meilleure hydratation (je joue sur les mots, mais c’est la vérité). Et tu as tout à fait raison : il vaut mieux utiliser un shampooing bio + un après-shampooing chimique que l’inverse :)

  41. Salut ! Un article intéressant qui reflète la difficulté de passer au naturel même avec toute la bonne volonté du monde. Je suis passer aux produits plus sains il n’y a pas si longtemps que ça grâce au blog « les cheveux de Mini » (une véritable bible capillaire pour toute chevelue qui se respecte ahah). Il faut accepter de payer plus cher, mais par contre grâce à ce blog je n’ai pas eu à déchiffrer les INCI, l’auteur propose pleins de produits sains :) (personnellement j’ai un shampoing et un après shampoing Unique beauty absolument géniaux).
    Après je trouve ça dommage que quand on passe au naturel on se sente obliger de tout jeter, il faut parfois déculpabiliser, moi il m’arrive d’appliquer du masque Ultra Doux (OHMONDIEU) sur mes pointes, car elles sont saines : ça ne leur fait rien et ça les rend plus belles !

    1. Merci pour ton commentaire ! Je me suis permis d’éditer ton commentaire en supprimant le lien que tu me recommandais car cela fait partie à mon sens du genre de contenu, bien qu’instructif, totalement intolérant vis-à-vis de ceux qui ont choisi de consommer du silicone and co. Merci pour ta compréhension !

      1. Je comprend totalement, ce blog peut être vu sous un ton moralisateur mais il peut surtout aider à trouver des produits adaptés sans trop se creuser ! Mais bon à mon sens il n’y a rien de mieux que les trucs basiques : l’huile de coco et l’aloé vera font des miracles, coutent trois fois rien et pas besoin de passer des heures à lire l’étiquette ;)

  42. Yep!

    Sympa ton article, c’est bien d’être honnête et de déculpabiliser les gens à qui le naturel ne réussit pas, n’ont peut être pas trouvé leur routine / pdts et qui n’ont pas envie d’insister. En + tu ne fais ni l’apologie d’un truc ou de l’autre, juste ton expérience.

    Ton passage « Les discours pro-naturel-et-bio-sans-tolérance : argh’ m’a interpellé (et attristé) Je comprends tout à fait ton point de vue, c’est chiant qu’on te pointe ce qui va pas alors que tu essaie de faire un effort et c’est intéressant d’avoir ce témoignage pour ne pas enquiquiner les gens quand on est dans cette démarche (ce qui est à mon sens complètement contre productif, la preuve). Chacun fait son chemin, y’à pas de mode de vie parfait, mais c’est important (de mon point de vue) de s’interroger, se remettre en question et rester humble et ouvert surtout! Conseiller, partager c’est bien, convaincre de force, « convertir » à tout prix ça sert à rien. Donc tu as bien fait de le souligner, même si comme partout faut pas généraliser! Heureusement tout le monde n’est pas comme ça! :)

    Pour ma part comme j’avais pas envie de passer 3 heures à décrypter les étiquettes, je tambouille! (aromazone est mon ami).
    ça se teste c’est pas forcément si contraignant que ça (parce que je le fais 1x semaine, pas plus) et ça fait passer un moment sympa, enfin moi je trouve ça ludique mais bon, je comprends qu’on préfère un pdt tout prêt parce que pas le temps ou simplement pas envie!
    (enfin, moi qui m’en foutais complet de mes tifs, finalement j’attends avec impatience le jour du soin).

    Si jamais t’as envie de retenter l’aventure ou de tester de nouveaux trucs : shikakai, hénné (neutre ou pas), sidr, rhassoul argile blanche ou verte lavent et tu peux faire des masques avec ta cuisine pdts laitiers, oeufs, huile, miel (ce dernier se rince bien à l’eau!) + aloé, HE et pleiiiiiins de poudres au plantes ^^

    Bref, merci d’avoir lu mon « petit pavé » bonne continuation que ça soit en mode synthétique, naturel ou un peu des 2 ;) et pitèt à une prochaine! :)

    1. Exactement, je pense qu’il y a des trucs cools partout. j’essaie, je fais mes expériences et advienne que pourra !!!
      Merci pour toutes ces références, si nombreuses, qui devraient bien m’aider si je me décide à retourner dans cette voie-là ou à me lancer dans de nouveaux essais ! :)

      1. bah même si tu utilises des produits synthétique, rien ne t’empêches de tenter un masque aux poudres, yaourth, un bain d’huile ou que sais je. Y’à pas de tout ou rien ;)
        (et encore si tu savais tout ce qu’il existe ne serait ce que dans les poudres, ça met le tournis lol! ça m’étonne toujours ^^)

        enfin j’arrête là va, je suis trop bavarde ^^

  43. Sans faire un revirement à 180° par rapport à la routine siliconée (personnellement je les évite comme la peste, je me suis rendue compte de l’effet alourdissant sur mes tirs à moi), il m’avait semblé être un bon compromis d’utiliser les produits René Furterer ou Phyto, avant j’étais adepte des Klorane mais finalement j’ai trouvé 2-3 produits chez chacun de ces deux là que j’aime bien plus que les Klorane!

  44. Coucou Capucine !
    Je partage certaines sensations, j’ai essayé de m’y mettre avec mes cheveux fins, longs et colorés, et …. pffff c’est dur et les shampoings ne sont plus un plaisir non plus. Je me pensais impatiente, mais finalement, je me rends compte que certaines ont les mêmes problématiques et que pour toi aussi ce n’est pas facile ! Merci d’avoir partagé cet avis franc et sans chichi ! ;-)
    Belle rentrée à toi !

    1. Je t’en prie, Pauline ! C’est cool qu’on soit aussi nombreuse à échanger à ce sujet, c’est super intéressant ! Merci pour ton message & bonne rentrée à toi aussi.

  45. Cheveux + Bio, je n’y arrive pas non plus. Je me souviens d’une scène du Patient Anglais où l’Indien aux cheveux de jais enduisait sa chevelure d’huile d’olive avant de porter son turban, Juliette Binoche lui apportait cette fameuse huile… C’est certainement là une des clés pour avoir de beaux cheveux, des huiles pures et Bio mais de là à faire ce rituel évidemment pas facile. Quant au discours stéréotypé des adeptes du Bio, je m’en méfie beaucoup, la plupart du temps le point de vue est sectaire, sans nuances voire dangereux. Je pense que l’avenir tient dans cette équation là : chimie + nature. Les huiles sont excellentes mais c’est une routine contraignante au quotidien, bref il faut s’équiper^^ taies, protections etc.. Le lavage des cheveux n’est pas indispensable ( juste un rinçage ), sauf de temps en temps. J’avoue que je n’ai pas encore essayé la technique huiles, mais en effet pourquoi pas.

    1. Ce passage, je l’adore : « Quant au discours stéréotypé des adeptes du Bio, je m’en méfie beaucoup, la plupart du temps le point de vue est sectaire, sans nuances voire dangereux. Je pense que l’avenir tient dans cette équation là : chimie + nature. » AMEN !!! Merci Dominique pour ce commentaire ô combien intelligent et bourré de sens critique !

      1. Oui lol il m’arrive d’avoir des éclairs de lucidité, surtout dans ce domaine^^ et plus sérieusement je pense être dans le vrai.

    2. yep je me permet de mettre mon grain de sel pour souligner qu’il n’y à pas que les huiles, y’à aussi le miel, le yaourth, l’aloé, les oeufs, les HE, les poudres et j’en oublie certainement!
      J’ai jamais fais de bain d’huile et ça ne me tente pas pour l’instant, par contre mes tifs aiment bien les pdts laitiers!
      (faut tester, expérimenter, enfin si on est attiré par le côté tambouille bien sûr!)
      Puis pour rester sur les huiles il y’en à des + ou moins riches (mais bon en bain d’huile ça fait quand même un truc costaud!)
      Je te rejoins pour le lavage, y’en à qui ne font que des lavage à l’eau et ça leur réussit!
      Par contre je dirais plutôt que l’équation c’est synthétique + naturel (le savon peut être naturel mais il sera tjs le fruit d’une réaction chimique comme d’autres choses naturelles). Désolé je suis un peu à cheval avec ce terme patapé!^^
      Et pour revenir sur le synthétique effectivement il ne faut pas le rejeter en bloc car parfois ce sont des composés de plante qui sont reproduits mais de manière à les rendre utilisables pour des peaux réactives par exemple (atopie, eczema….etc).
      Bon si ça peut ne pas être polluant c’est mieux mais bon walla ^^ faut trouver un équilibre entre tout é pi walla ^^.

      Bonne continuation, no stress, peace…etc lol!! :)

  46. Chouette article, j’apprécie surtout ta franchise, fiou ça fait du bien de lire ça! :)
    Sans parler de bio, mais pour le coup petit soin sans rien de superflu, un peu d’huile (Nuxe ou autre) dans un fromage blanc, 30 min en masque, cheveux tout doux.
    J’ai testé en dimanche soir où le chéri n’était pas là (ah j’étais belle!), juste pour voir, et ça réhydrate vraiment bien! cheveux doux et souples les jours suivants, et contrairement à ce qu’on peut croire ça n’est pas difficile à rincer.
    Voilà voilà, bonne soirée ;)

  47. Bonjour Capucine,
    Te lisant attentivement très régulièrement depuis plus de 3 ans, je n’ai jamais osé commenter tes articles. Mais là je saute le pas car je me reconnais également dans cet article. Je suis passé difficilement au naturel/bain d’huile depuis 2 ans après avoir lu de nombreux débats sur les silicones et compagnie et car cela s’inscrivait également dans mon mode de vie ecolo/végétarien. Je tente les produits capillaires bio mais peu me conviennent. Comme toi, je suis tout à fait d’accord pour dire qu’il est important de faire comme cela nous convient, changer progressivement si on le souhaite sans stigmatiser et vouloir à tout prix « convertir » ceux qui font différemment. Comme cela a déjà été dit plus haut cela peu vite devenir sectaire et malsain. D’ailleurs, quand je parle des produits bios et du végétarisme j’essaie le plus possible d’expliquer ma démarche tout en étant objective sans juger la façon de faire des autres.
    Pour ce qui est de mes cheveux je ne reviendrai en arrière pour rien au monde car ils se portent beaucoup mieux actuellement.
    J’aime beaucoup tes articles et surtout ton objectivité, ces échanges sont super enrichissants !
    Au plaisir de te lire encore et toujours !

  48. Merci pour ton article je me sens moins seule en le lisant, j’ai les cheveux colorés,balayés, long et épais et sec..j’ai voulu testé aussi les produits « plus naturels » et bah ça a été la cata ,-(!!
    Impossible à déméler, un vrai sac de noeud !!
    J’ai fait une allergie également au shampoing lush (et la vendeuse de m’assurer que nan nan c’est pas possible..) cuir chevelu irrité tout rouge juste après leur shampoing donc oui j’étais sure de moi.
    Je suis donc revenue aux gammes classiques : j’aime bien la gamme ever riche de l’oreal,sans sulfates.
    en plus ca me permet d’espacer les shampoings depuis que j’utilise ces produits.et me cheveux sont redevenus doux et beaucoup plus disciplinés!!

  49. Pendant des mois d’arrêt de silicones: Cheveux rêches, impossible à démêler. Tellement qu’il y a un moment je me suis dis que j’allais me raser les cheveux.

    Maintenant bah ça va mieux. Et je pourrais plus me passer de mes « nouveaux » cheveux. Effectivement, c’est pas une démarche simple à prendre à la légère et il est d’ailleurs conseillé d’arrêter progressivement. C’est une démarche qui doit être réfléchi et donc bien pensée.

    Et à aujourd’hui par ailleurs, j’ai trouvé LE shampooing qui me va tellement bien que…. j’ai plus besoin de démêlant :) C’est le shampooing doux au lait d’ânesse de So Bio et je suis en train de tester un de la marque Coolys: c’est pire que tout en terme d’absence de noeud! Bref, ma routine cheveux? De l’huile une fois de temps en temps, un shampooing qui me convient après moult recherches…Et…c’est tout. Enfin presque…du henné deux fois par an aussi

  50. Je me reconnais totalement dans ton article car j’ai suivi la même démarche que toi et j’en arrive au même constat.
    Quant aux moralisateurs dans ce domaine (comme dans les autres) qu’est-ce que ça peut être agaçant…Après tout: « On fait ce qu’on veut avec nos cheveux » ;) Et puis personnellement je n’ai pas un budget illimité me permettant de tester tous les shampoings/soins bio de la terre avant de trouver LE bon, surtout que les avis sont tellement contradictoires…Bref je garde le shampoing Lavera à l’amande et effectivement les shampoings et soins Yves Rocher sans silicone je recommande aussi! Et si demain je trouve un produit non bio qui me convient bien et ben je le garderai aussi!

  51. Bonjour !

    De même, j’ai essayé pendant un an les produits naturels et ou bio. Mes cheveux étaient plus laids, je me suis dit que si c’était pour qu’ils soient plus beaux par la suite, je peux prendre sur moi, résultat après un an, ils sont juste une horreur. J’ai tout essayé, bref, j’en viens à une conclusion similaire. Et je pense que les silicones, même avec tout ce qu’on dit, protège mes cheveux des agressions. Et puis honnêtement, je ne vois pas le problème avec les silicones ou certains dans la mesure où l’on rince le shampoing, donc ils ne devraient pas tellement avoir le temps d’étouffer le cheveu ou le cuir chevelu. Et puis tant pis pour le bio ou naturel si ça ne me convient pas. Je préfère avoir de beaux cheveux ayant l’air sain que des filasses prêtes à tomber avec pour seul trophée d’avoir bonne conscience. Bon courage pour la recherche d’une routine cosmétique qui convient !

  52. Yeahhhhh, merci pour cet article, c’est EXACTEMENT ce que je pense et je suis ravie d’enfin lire une bloggeuse influente qui ose dire ça tout haut!
    Go ahead girl!
    Gertrude

  53. salut, tu sais le shampooing ne va pas changer les choses, il nettoie on est bien d’accord, il reste très peu de temps sur la tête et tu rince, si tu veux soigner tes cheveux , en prendre soin, les rendre beaux le secret est dans les soins, les masques naturels que tu pourra laisser des heures, voir nuit, car plus longtemps il restera sur tes cheveux plus il pénétrera à la fibre, chose que les masques conventionnels ne font pas et n’auront pas d’effets car ils ne contiennent pas d’actifs ni rien de bon en faite(dommage), les bains d’huile aussi (huile végétale neutre et non pas de petrole, minerale ou vidange :) lol) ces huiles repareront tes pointes et longueurs, cheveux brillants etc tu devra laver tes cheveux 2 ou 3 fois mais le resultats est top, les masques tu peux te les faire avec du yaourt coco, aloe vera, henné neutre, des acttifs, karité ect c’est un pure bonheur, aucuns masques ds le commerce ne soignent et réparent les cheveux ainsi, c’est impossible, je te le promets, soigner ses cheveux au naturel ne suffit pas à achetesalut, tu sais le shampooing ne va pas changer les choses, il nettoie on est bien d’accord, il reste très peu de temps sur la tête et tu rince, si tu veux soigner tes cheveux , en prendre soin, les rendre beaux le secret est dans les soins, les masques naturels que tu pourra laisser des heures, voir nuit, car plus longtemps il restera sur tes cheveux plus il pénétrera à la fibre, chose que les masques conventionnels ne font pas et n’auront pas d’effets car ils ne contiennent pas d’actifs ni rien de bon en faite(dommage), les bains d’huile aussi (huile végétale neutre et non pas de petrole, minerale ou vidange :) lol) ces huiles repareront tes pointes et longueurs, cheveux brillants etc tu devra laver tes cheveux 2 ou 3 fois mais le resultats est top, les masques tu peux te les faire r un shampooing ecrit Bio dessus ds ton supermarché ou boutique(la plupart contiennent des sulfates, bonjour^^)ammonium lauryl sulfate ou coco sulfate)mais il suffit de prendre le plaisir de se faire ses tambouilles ses masques capillaire, de se faire des hennés colorants etc, les meilleurs shampooing naturel de chez nature, sont les noix de lavage, la poudre de Sidr, le shikakai, le ghassaoul certe tu ne trouvera ceux ci que sur le net ou par quelqu’un, le ghassoul se trouve partout, mais au moins ça ça te rendra les cheveux beaux, brillants, tu espacera tes shampooings, c’est testé, c’est certains voilà, quel roman, ça me tenais à coeur de t’écrire et de t’aider dans ta démarche :) à bientôt

    1. Minceen copiant mon com au risque de le perdre jai copié un bout, pfff ça ne veut plus rien dire, alors à partir du haut arrête toi à « SOIGNER SES CHEVEUX AU NATUREL NE SUFFIT PAS A » et ça reprend en dessous à  » UN SHAMPOOING ECRIT BIO DESSUS DANS TON SUPERMARCHE OU BOUTIQUE » mince quel bordel et je peux pas modifier, désolée j’espère que tu as pu lire, et comprendre ce que je voulais dire, en tout cas si tu n’a jamais fait de henné, ça c’est la perle des beaux cheveux, il existe une multitude de recette de melange de poudre colorante, et il n’y a aucuns risque que tes cheveux soient moche ou abimés car au contraire il te les gainera, soignera bref moi je suis trop fan de mes cheveux brillants :)

  54. Pas évident de trouver de bons produits naturels pour les cheveux, je suis passée par pas mal de désillusions aussi. Des textures qui ne moussent pas et du coup, tu en mets trois tonnes (= totalement contre-productif), des résultats plus qu’en demi-teinte, des cheveux rêches, des pointes qui s’emmêlent, … Mais j’ai tenu bon – certainement par entêtement, parce que je n’avais pas envie de faire marche-arrière.

    J’ai trouvé mon bonheur un peu chez Lavera (leur après-shampoing à l’avocat et l’amande douce est top quand on la tignasse un peu terne) et surtout chez Rahua et John Masters Organic. Ces deux dernières marques ne sont pas à la portée de toutes les bourses (30 € un shampoing, ça pique le porte-monnaie) mais j’ai préféré investir plutôt que de revenir à des produits conventionnels.

    Et j’ai été complètement enchantée, notamment avec le masque Miel & Hibiscus de JMO qui a sauvé mes longueurs sèches. C’est le soin, et de bien loin, le meilleur que j’ai pu tester jusqu’à présent. Je le laisse poser toute la nuit, je rince le matin et magie, des cheveux souples, doux et super brillants après séchage. Si un jour tu as l’occasion de l’essayer, je te le sur-conseille :)

    Globalement depuis que j’ai une routine capillaire naturelle qui me convient, mes cheveux sont plus volumineux et plus brillants qu’avant. Je n’ai pas senti vraiment de transition entre l’arrêt des produits conventionnels et le passage au naturel, j’imagine que c’est aussi une question de nature de cheveux.

    Bref, tout ça pour dire : essaies Rahua et John Masters Organic si tu en as envie, ça pourrait peut-être te réconcilier avec le naturel :)

  55. j’ai essayé pas mal de shampoings et après-shampoings bio, j’avoue avoir été surtout déçue par les après-shampoings, car je voulais qu’ils démêlent mes cheveux, et ce n’était pas le cas. Je cherche encore à ce jour la perle. En attendant, je suis revenue aux shampoings basiques! je n’en fait pas non plus une maladie de ne pas faire bio à 100%, j’ai d’autres produits de beauté bio, c’est toujours ça de gagner pour ma petite santé! Que celui qui se juge tout bio et naturel de la tête aux pieds et dans son mode de vie, me jette la première pierre ( il ne pourra pas, il n’a sûrement pas d’ordi, ni de portable greffé à l’oreille qui capte les mauvaises ondes toute la journée;) )
    bonne journée!
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  56. Bonjour

    C’est amusant car c’est en lisant ton billet sur le shampoing bio que je m’y suis mise. ça faisait un moment que je me rendais compte que mes cheveux étaient en mauvais état et j’ai franchi le pas. Bon, soyons honnête, je ne suis pas passée au 100% bio, j’utilise les produits lush. J’ai soit un shampoing liquide ou un solide et j’alterne. Par contre, j’ai remarqué que pour le solide, je dois faire un après shampoing (lush également) sinon mes cheveux sont tout rêche. Et une fois par semaine un masque Leonore Grey.
    Mais je suis d’accord avec toi, ce n’est pas facile de trouver ce qui nous convient, au milieu de cette multitude de produits.

      1. Je sais que tu as toujours écrit sur ce blog que tu n’adhérais pas à la marque Lush pourtant, pour les avoir testés, je trouve leurs shampoings de qualité :-) Et même s’ils ne sont pas du bio, ils ont au moins le mérite de ne pas contenir de silicones ^^

        Malheureusement, il y a très très peu de boutiques Lush en Belgique, genre 2 ou 3. Et la plus proche de chez moi se situe à 1h de route, à Bruxelles (où circuler est un vrai cauchemar, genre pire qu’à Paris :-O ).

        Du coup, j’ai abandonné et j’utilise maintenant les shampoings de la marque Ducray, que j’achète en parapharmacie. Je n’ai pas à me plaindre de son efficacité, c’est sans silicones et j’en trouve facilement. Donc ça me convient ^^

  57. Bonjour !

    Marrant je suis en train d’essayer de passer à du plus naturel après une espèce d’allergie à un combo de marque de supermarché… Donc maintenant Leonor Greyl (découvert grâce à ton blog, merci ! C’est génial), Lush que j’adore, Hip et AS Nuxe Bio (acheté mais pas testé encore). Bon OK pas complètement bio, mais c’est mieux qu’avant, et mes cheveux ont l’air d’aimer pour l’instant ! Wait and see !
    En tout cas merci pour ton blog, je te lis depuis très peu de temps mais vraiment j’aime bcp ton style et… ta tolérance, cf l’article ci-dessus !

  58. Deux ou trois choses m’interpellent particulièrement dans ton article :

    – Je ne comprends pas comment tu passes à la conclusion du « je rince bien le silicone sur mes cheveux donc ils étaient mieux avant ». En général, les cheveux doux et lisses avec des produits non-conventionnels, on les obtient justement en grande partie grâce aux silicones qui donnent ce toucher doux et soyeux. Du coup, j’aurais au contraire pensé que tu concluerais qu’effectivement, tes cheveux ne peuvent pas se passer de silicone puisque tu les trouves rêches depuis que tu es passée au « naturel »…

    – Je n’utilise que des produits capillaires aux compos clean (le plus clean possible, en tout cas) et je prends le même plaisir à me laver les cheveux qu’avant. Odeur, texture, efficacité, j’ai vraiment trouvé tout ce que je voulais, et pas qu’en shampoing ou après-shampoing. Par contre, je me fournis beaucoup sur internet (j’ai beau avoir terminé un court stage chez Bio c’ Bon récemment, je n’ai jamais testé les shampoings qu’ils vendent et même s’ils sont produits par des marques en lesquelles j’ai confiance, je ne sais donc pas ce qu’ils valent – mais sur internet, promis, tu trouveras des merveilles). Je n’essaie pas de te convaincre d’y passer à tout prix, je souligne juste que tu n’es peut-être pas tombée sur les bons produits.

    – Enfin, s’il est vrai que tu as forcément dû recevoir des commentaires un peu trop tranchés, je trouve ton avis très réducteur également : comme si pour être un véritable adepte du bio, il fallait « vivre dans une yourte sans électricité au milieu d’un no man’s land ». Les pro-bio t’ont un peu vite collé une étiquette mais bon, tu fais la même chose avec eux ;)

    1. Absolument pas. Il faut juste lire entre les lignes : je ne conçois pas de m’engager dans quelque chose sans le faire à fond. D’où le fait que je caricature en parlant de la yourte, car tout ce qu’on fait dans notre vie pollue. J’explique juste que je ne me sens pas concernée par tous ces trucs écolos.

    2. J’ai beau avoir trouvé cet article très honnête, et très vrai dans la mesure où moi aussi j’ai testé le bio pour mes cheveux (les Weleda particulièrement)et j’ai vraiment détesté! Néanmoins ça fait des années que je fais attention à ne plus utiliser de silicones, je trouve que les shampooings sans deviennent même assez facile à trouver et accessibles, comme certains chez Garnier ou les fameux Timotei Pure!
      Mais je suis consciente que cela reste un choix personnel qui ne (me) laisse pas le droit de juger celles/ceux qui ne le font pas, par exemple mes copines, à qui je refile d’ailleurs mes produits quand je me rends compte (après lecture des étiquettes ET une connexion internet comme tu l’as bien souligné…) que la compo n’est pas aussi clean que je le voudrais; et d’ailleurs elles en sont bien contentes!
      Je suis d’accord avec Lo dans la mesure où tu as un peu caricaturé les pro-bios dans ton article…ce n’était certainement pas volontaire cependant, je te lis depuis 5 ans et je sais que tu es ouverte d’esprit, mais ça peut être pris bizarrement par les pro-bios qui te lisent… Tout comme visiblement tu n’as pas vraiment apprécié le « jugement » (parfois déplacé) de certains pro-bios (ce terme est très réducteur lui-même également)!
      Malheureusement les jugements viennent d’un côté comme de l’autre..personnellement j’ai du supporter pas mal de remarques déplacées sur mes convictions (je suis branchée écologie et je suis végétarienne depuis plusieurs années)!
      Je pense qu’au final tu n’es pas tombé sur les bonnes personnes, car ceux qui ont réellement des convictions qui sont quand même, je trouve, en marge de notre société de consommation, ce qui est souvent difficile à vivre/à assumer; ne cherchent pas à convaincre les autres de les adopter!
      Bonne chance dans ta quête des bons produits pour tes cheveux, ou du moins ceux qui te correspondent!

  59. Salut Capucine !
    Moi ça fait 1 an que j’essayait de changer d’habitude j’avais décider d’arrêter sulfates et silicones. J’ai les cheveux assez épais et le cuir chevelu « normal » (ni à tendance grasse ni seche) et j’ai du avoir seulement 2-3 semaine de cheveux emmeler mais apres plus de souci ils sont devenus soyeux et ne s’emmelent quasiment plus (chose qui m’étonne toujours autant d’ailleurs). J’avais trouvé un shampooing parfait selon mes petites convictions il s’agissait d’un timotei bio delice le top ! Pas cher, facile à trouver, sans sulfates, sans parabenes et sans silicones! Le pied! Seulement le desinteret des gens pour ce produit l’a fait disparaitre j’ai contacté le service client de timotei qui m’a avoué avoir eu de tres bon retours sur ce produit mais trop peu de ventes pour le garder dans la gamme…
    C’est assez drole car les gens ont l’air de toujours nous jugés quelque soit nos convictions. Pour ma part on me regarde toujours avec des yeux ronds quand je dis chercher une routine plus bio/naturel …
    Bref du coup j’ai carément pris un tournant dans ma routine capillaire je n’utilise PLUS JAMAIS de shampooing :)
    Si cela t’interesse eventuellement, j’utilise du GHASSOUL (une terre argileuse) melangée à de l’eau tiède ca forme une pate « onctueuse ». je prepare mon petit bol avant de faire ma douche (2 c.a.c et de l’eau tiède) et ensuite je me douche et j’ai mon « shampooing » avec cette pate. Ca ne mousse pas vraiment mais il faute bien en mettre sur tout le cuir chevelu en massant doucement et laisser agir qqs instant (le temps de se faire un gommage du corps par exemple) puis de rincer normalment. Au final ca ne complique pas du tout la vie si ce n’est qu’il faut prendre 5 seconde pour préparer la pate avant la douche(moi ca me convient).
    Alors au debut j’avais peur que ca nettoie mal ou que ca ne desseche mes pointes mais au final c’est PAR-FAIT ! Cela donne du volume et de la brillance, ca absorbe tout le gras et comme on ne l’applique que sur le cuir chevelu le rincage suffit a nettoyer les longueurs sans les assecher.
    (avec un rincage avec de l’eau glacée et un filet d’eau citronée c’est la maxi brillance assurée)
    Seul bémol à mon gout ce n’est pas une routine pratique quand on part en deplacement ou en vacances mais j’ai des shampooing de secours :)
    Voila je ne sais pas si ça pourra t’aider en tout cas je pense qu’on doit être libre de faire ce qu’on veut avec nos cheveux tant que ça nous rend bien dans notre tête :)
    Bon courage

    Continue comme ca, j’adore tes articles sans jamais de faux semblant on voit que tu fais ce qui te plait et pas ce que le blogosphère te dicte de faire et c’est plutot appréciable ;)

  60. bonjour capucine
    je suis entierremnt d’accord avec toi moi le desastre a commencer apres mon lissage bresilien partant sur de nouvelle base seine et en plus il est fortement conseiller de bannir les SLS dc je me suis plongé dans les compos et tant cas fair je me suis dit bas on va retirer egalement les silicone et donc mon choi c tourner sur le timoté delice bi et la horreur le shampoing ne lave pas racine grasse colante on orai di javais du gel dans les chevux c t horrible et donc lavage des cheveux en urgence avec kerastase ki contient du SLS maleureusement et la miracle mais cheveux sont redevenu normal par contre l’apres shampoing et top

    Pour information je suis Formulatrice donc je m’y connais bcp en compo donc si tu a besoin d’aide a se sujet ou pour ecrir un article la dessus tu pe compter sur moi j’ador ton blog il est varier et tu a l’esprit ouvert tu sais en travaillant dans se metier on voi d horreur limite a tant degouter et pourtant jutilise bcp de chimique la seul chose ki me tien a coeur c l’ecologie et l’environement mais le souci c ke le bio d supermarcher (si on pe appeler sa comme sa ) n’ai que du marketing pour la plus par des cas. Gspr ke tu me recontactera pour kon puisse en parler
    Bizou

  61. En soin pour cheveux bio, pourquoi n’essaye tu pas l’huile de noix de coco? Tu trouveras ca en magasin bio (et oui, tu peux aussi cuisiner avec). A laisser poser en masque AVANT de faire le shampoing (1h, ou 1 nuit). Je suis comme toi, j’ai du mal avec le « bio pour le bio » je suis de plus en plus « clean » niveau produit mais pas parfaite. Ce soin la est le plus facile à utiliser, le plus pratique et surtout vraiment efficace ! Ca laisse les cheveux tout doux, bien nourris, et facile à déméler

  62. Je comprends toute la difficulté de trouver son bonheur dans des routines de soins bio et/ou non bio. Pour ma part je me retrouve dans ton article. Malgré tout, j’ai opté, apres plusieurs tests, pour un shampooing bio de la marque desert essence. Il convient à mes cheveux. J’espace mes shampooings aussi. Je pense que ca joue sur mon cuir chevelu. Je ne culpabilise pas quand j’utilise mon masque le petit marseillais car il fait bien son job!!

  63. Dejà, j’adore ton blog et je te trouve ravissante! Je suis passé aux produits bio (ou du moins naturels) pour les cheveux depuis décembre dernier. Ils sont fins, bouclés et j’en ai peu, donc ce n’est pas l’idéal de vivre sans produits coiffants. Au début, j’ai eu du mal, mes cheveux perdaient leur forme, étaient reches, emmelés, bref la transition habituelle. Les produits américains (bien que moins stricts que les français) que j’achète sur iherb ou vitacost (les produits desert essence sont géniaux) m’ont changé la vie, tout comme le blog lescheveuxdemini. Je me suis coupé les cheveux depuis et ca fait 6 mois sans une fourche (pour comparer, mes cheveux ne tenaient pas 2 jours avant), ils regraissent moins rapidement et sont beaucoup plus équilibrés et plus doux, et j’ai plein de petites repousses. Je fais ca un peu à ma sauce. Tout comme toi, je ne le fait pas vraiment pour la planète, je n’aime pas le discours radical ou même l’univers qui va souvent avec les gens qui utilisent ce genre de produits et en parlent: crudivorisme, refus de la médecine conventionnelle (mm pour les maladies graves), refus de porter un pantalon etc (non pas que je trouve ca condamnable, mais ce n’est vraiment pas mon opinion ni mon univers). Tout ca pour dire, choisis ce qui te plait, mais si tu veux continuer dans les produits bio, il faut un peu de patience!

    1. (ah je précise: les changements, sur mes cheveux du moins, n’ont pas été radicaux, mais suffisamment pour que j’en sois contente)

  64. Assez juste cet article ! Je pense un peu comme toi, j’ essaye de passer à des produits plus clean, mais en ce qui concerne les AS totalement bios, je n’ y arrive pas, mes cheveux sont tt emmêlés, rêches… J’ ai trouvé mon bonheur chez John Master Organics avec l’ AS intensif lavande et avocat :)
    Bises

  65. J’aime le ton neutre que tu emploies dans ton article.
    J’ai eu une routine conventionnelle-chimique-et pendant des années, avec sèche-cheveux/fer à lisser en prime. Ça ne convenait pas du tout à ma nature de cheveux. Ils étaient frisés, très fins, secs, sans volume. Plus le temps passait et plus ça empirait. J’ai pris la décision de faire un lissage japonais il y a à peu près un an. Je suis donc passée par la case « shampooings sans SLS ». Je me suis ensuite intéressée de plus près à ce que la cosmétique naturelle avait à proposer, je recherchais encore plus de douceur car le lissage m’a bien abîmé le cuir chevelu. En plus, mes repoussent étaient lisses, sans frisottis, beaucoup plus raides (aujourd’hui je n’ai que quelques ondulations…), plus épaisses… Je me suis dit, pourquoi ne pas continuer à « épurer » mes produits ?

    Aujourd’hui je cherche encore ma routine idéale, c’est vrai. Pour l’instant je n’ai pas trouvé d’après-shampooing/masque qui me convienne, je fais des masques avec ce que j’ai dans le frigo. Je n’utilise plus de chaleur pour me lisser les cheveux (un wrap suffit amplement !) Je n’ai qu’un shampooing Douce Nature. Mais quel shampooing… Il mousse à peine (les plus engagées diront que le tensioactif est toujours agressif, mais on est loin du SLS…), c’est certes perturbant, et en un an de shampooing qui ne moussent pas (les shampooings « post lissage » sont logés à la même enseigne, la mousse est là mais tellement peu épaisse comparée à celle des shampooings classiques), C’EST VRAI, le plaisir d’avoir les mains dans la mousse me manque encore. Mais ce shampooing se suffit à lui-même. Je n’ai même pas besoin de démêlant. Mes cheveux sont doux et brillants.

    Tant qu’on trouve une routine adaptée au final… Si on n’en a pas la conviction, rien ne sert de se forcer à passer au bio. Moi mes cheveux vivaient très mal tous les produits conventionnels que j’utilisais. Si les tiens les aiment, dans ce cas…

    Bonne continuation :)

  66. Personnellement moi je n fais plus confiance au produits bio il me rendent les cheveux tellement moche…!!

    Je préfère des shampoings avec de la silicone que des shampoings bio après cela reste mon propre opinions !

    Timotei est pour moi la marque parfaite elle est pas bio mais assez clean, et me rend les cheveux superbes !

    Lea

  67. Bonjour ! Je suis également en plein dans cette phase, et je crois avoir trouvé un bon shampoing : la marque Sapon’hair ! Je te le conseille à l’occasion :)

  68. Mais es-tu complètement rebutée sur le bio, ou juste car les produits que tu en as trouvé ne te convenait pas ?
    Moi j’ai une super marque, ça s’appelle MULATO, t’as une gamme pour tout (cheveux secs, colorés etc..) et tu trouves ça dans les boutiques de coiffeur type Cyra Lido. Ça reste des shampoings donc ils moussent, et je n’ai pas du tout les cheveux emmêlés après ça. T’as des gammes toutes simples à l’oeuf, etc.. C’est la seule marque « bio » que je supporte.
    Après je ne m’empêche pas à des bains à l’huile, ou des masques pour les cheveux naturels, ça leur fait du bien.
    Enfin je ne fais pas ça sérieusement comme celles qui ne voient que par le bio, mais j’me dis qu’au long terme mes cheveux me le rendront bien !

  69. Hello !

    pour ma part j’utilise le shampoing doux Helvetia Natura, une marque suisse labellisée Nature & progres donc entièrement naturelle. Je ne fais que ça … un shampoing puis éventuellement un peu de crème lactée Denovo. Une fois par mois j’applique de l’huile végétale que je garde tout une nuit Mes cheveux n’ont jamais été aussi brillants… Cela fait maintenant plus d’un an que j’ai banni les shu uemura et autres .. mon porte monnaie va bcp mieux et mes cheveux me remercie !

  70. Hello!

    Je suis d’accord a 100% avec tout ce que tu dis :)

    Cela fait plaisir qu’une blogueuse beauté avoue ce genre de chose, tu n’essaies pas de nous faire croire que tu veux sauver la planète en utilisant un shampoing bio ( #foutaise :), chacun voir le jour à sa porte concernant sa tignasse.

    Le principale est que tu es trouvé ce qui te convient :)

    Bonne journée et merci pour ton retour

  71. OH MON DIEU MERCI !

    Tu as très bien résumé ce que je pense dans ta partie « Les discours pro-naturel-et-bio-sans-tolérance : argh ». Je pense la même chose et c’est également ce que je pense des végétariens. On les laisse aimer le bio, le naturel, ne pas manger de viande etc, mais eux ne nous laissent pas libres de nos choix, nos choix sont forcément mauvais… Une fois une fille m’a dit que je mangeais de la viande par habitude (elle n’a pas demandé elle a affirmé) non, je mange de la viande parce que j’aime ça !

    Concernant les cosmétiques, j’ai arrêté (je crois, d’après mes faibles connaissances en compo de produits) les silicones dans les shampoings mais pas dans les produits que je mets sur les pointes et je suis super contente de mes cheveux. Je ne sais pas si je continuerai à utiliser des shampoings sans silicone pendant longtemps (on est vite limité non ? et j’aime changer souvent) mais en tout cas pour l’instant cela me va.
    J’ai effectivement l’impression que les soins pour les pointes sont moins efficaces quand ils sont naturels. Je fais cependant des masques à l’huile d’argan et c’est top avant le shampoing.

    Bref, j’aime faire les choses dans la demi mesure, je n’ai pas envie de me priver de produits qui sentent bon et font briller mes cheveux malgré le silicone, comme je n’ai pas envie de ne manger que des légumes et du boulgour. Il faut savoir faire les deux, manger sainement et manger gras parfois, comme utiliser du bio et aussi des produits chimiques et agréables :)

  72. Je découvre ce blog. Concernant le thème de l’article, déjà le bio/écolo ne va pas forcément de pair. Le plus écolo étant de mon point de vue les préparations maison à base de produits naturels. Sauf que techniquement c’est compliqué (pour les colorations en particulier, pour les masque de beauté pour la peau par contre je trouve que la préparation maison c le top. Pour ma part, après pas mal de détours (j’ai 45 ans !) du henné de mon adolescence en passant par toutes les formules petit chimiste … j’ai développé une allergie qui me conduit à reconsidérer la question et pour l’instant le résultat n’est pas probant … mais il faut du temps pour un résultat en profondeur plutôt que du cache misère (très efficace mais la sanction de l’allergie marque le coup d’arrêt de tout ça ….).
    Bon en tout cas je constate que j’ai dans ma salle de bain une tonne de produits/échantillons à peine entamés voire non utilisés. Régulièrement, je trie et je remplis un sac poubelle 30 l… ça fait des années, (que dis je un quart de siècle !!!) que ça dure…
    Le bilan, j’y perds du temps et de l’argent … donc ma résolution c’est d’épurer, simplifier et surtout me canaliser (terminer mes tubes de crèmes qui me conviennent et ne pas me disperser sur 4 ou 5 crèmes de jours par ex…); et ce malgré l’offre affolante du marché : parce que trop de choix dans la salle de bain = produits périmés et gaspillage.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.