« Oui mais la compo n’est pas clean »

leighton-meester-biotherm-01

« Oui mais la compo n’est pas clean / est mauvaise » est l’un des commentaires qui revient le plus souvent sous mes articles, ces derniers temps. Je dois vous confesser une chose : cela a le don de m’agacer. Attention, je ne dis pas que mes lectrices m’agacent, mais que ce type de remarque devient lourde à la longue. Je pense qu’en réalité la plupart d’entre vous ne pense pas à mal en laissant ce genre de message, mais la perception dudit message n’est pas toujours bonne. Je m’explique.

  • C’est quoi une compo « clean » ? 

Parce que généralement quand vous laissez ce genre de message sur le blog, vous n’expliquez pas ce qui vous dérange dans ledit produit et ce que vous préféreriez à la place. Dans la même veine, vous ne nous aiguillez pas vers des produits de la même catégorie ayant une « compo clean ». Alors personnellement, je me sens frustrée : on m’explique que je consomme quelque chose de visiblement mauvais mais on s’en va avant même de m’avoir appris quelque chose…. C’est dommage.

  • Le terme « compo clean » veut tout et rien dire à mon sens

Justement, quand on n’explique pas ce que l’on entend par « compo clean », ça laisse la porte ouverte à toutes les suppositions. Il y en a qui consomment sans SLS, d’autres qui souhaitent uniquement virer les silicones et j’en passe… Ce que je veux dire par là c’est que les modes de consommation sont différents selon les convictions personnelles et que le « clean » de ma voisine de pallier n’est pas forcément le même « clean » que ma voisine du dessus.

  • J’ai l’impression d’avoir fait une bêtise

Quand je lis ce genre de message, j’ai l’impression d’être une très mauvaise élève et que l’on me le fait remarquer. Je vais vous avouer quelque chose : je consomme comme je l’entends et je respecte la diversité des opinions en la matière. Autrement dit, si j’ai choisi de ne pas me tourner vers un produit n’ayant aucun label bio, c’est mon choix fait en âme et conscience. Et je trouve dommage qu’on vienne sans cesse me pointer du doigt (c’est comme ça que je le ressens, du moins) parce que je fais ce choix.

  • Depuis 7 ans, je crie haut et fort que Babillages n’est absolument pas un blog 100% bio

Je ne pense pas vous tromper sur la marchandise : cela fait plus de 7 ans que je ne me cache pas d’utiliser des produits issus de la pétrochimie & co.  Je l’ai toujours dit. Et je ne rejette pas pour autant en bloc la cosméto bio / naturelle. Au contraire, je fais partie de ces consommatrices qui aiment piocher un peu partout, tester ce qui leur fait envie, etc… Je ne cherche aucunement à pointer du doigt telle ou telle manière de consommer. La seule chose avec laquelle je ne suis pas en phase, c’est l’extrémisme (dans un sens comme dans l’autre) car il devient alors impossible de communiquer de manière constructive. (J’en avais d’ailleurs un peu parlé dans ce billet)

J’ai hâte de lire vos commentaires à ce sujet : votre perception de la chose, etc… Je vous prie en revanche de rester respectueuses. Je sais à quel point ce genre de sujet peut être houleux sur un blog beauté ! :)

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 7 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

88 commentaires.
  1. J’avoue que je regarde très rarement la compo de ce que j’achète. Je vérifie juste si ça a été testé dermatologiquement car j’ai une peau très sensible. Ensuite, si c’est non-comédogène et/ou hypoallergénique, tant mieux ! Mais finalement, la compo on y comprend… rien ! Le jargon est tellement bizarre qu’on ne dicerne pas le bon du mauvais. On est sans arrêt exposé aux polluants, que ce soit dans les cosmétiques ou à l’extérieur. Je ne regarde jamais les compos, mais si on m’apprend que les produits que j’utilise sont « clean », et bien tant mieux. Si non, et bien…tant pis :p
    Bisous :)

  2. J’y fais attention depuis que j’ai fait le lien entre mes problèmes de peau et la compo de mes cosmétiques. S’il y a de l’alcool ou de la rose, je rougis, des silicones, je bourgeonne. Donc je suis vigilante, sans forcément acheter du bio tout le temps. Il y a des filles qui supportent très bien ces ingrédients, donc je ne fais pas de mon cas une généralité.
    Après, il y a les convictions écologistes de chacun, mais là, c’est un autre débat.

  3. Bonjour Capucine,

    Il y a encore 1 an et demi, je ne me souciais pas du tout de la composition des produits beauté que je consomme.
    C’est venu petit à petit et je trouve difficile de trouver la composition parfaite… peut-être en faisant ses propres cosmétiques ? Même pas sûr !
    Côté cheveux, j’ai éliminé les sls et le silicone, c’est déjà pas mal et ça me convient. Cela n’empêche pas que si je dois utiliser de la laque tous les 36 du mois je le ferais.
    En revanche côté peau, je suis attentive à limiter le nombre d’ingrédients contenus dans les produits, mais je suis encore loin du « sans paraben – sans conservateur – sans silicone – sans alcool – sans rien ».
    Et si c’est pour remplacer ces ingrédients par d’autres tout aussi nocifs, ça n’a pas d’intérêt.

    Alors oui parfois tu parles d’un super coup de coeur et je me dis que c’est dommage, mais c’est mon choix et je respecte le tien.
    Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir : à quoi bon vouloir du 100% clean di c’est pour se nourrir de cochonchetées ?

    1. Et encore, je trouve que faire ses propres cosmétiques peut souvent s’avérer être mauvais : on met trop de conservateurs ou pas assez, etc… C’est rarement bon, à mon humble avis.
      Je suis d’accord avec toi : tout ne peut pas être noir ou blanc !

  4. J’élimine uniquement le silicone dans les soins capillaires, c’est tout. Après, bio ou pas, voilà quoi, c’est pas un drame si cela ne l’est pas. Disons que si le produit est bio, c’est un plus. Mais en fait, ce que je ne supporte pas, c’est le côté moralisateur des personnes qui consomment uniquement du bio / naturel. J’ai juste envie de dire « on fait ce qu’on veut », c’est tout. C’est comme les poils, tu les épiles, tu les rases ou tu fais rien du tout, chacun voit midi à sa porte. Bref, cet article en fait, il tombe à point nommé :) .

  5. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Pour ma part je n’achète pas de produits bio parce qu’il est bio mais pas ce qu’il m’attire, que je pense qu’il me conviendrait, s’il est pas bio pas grave, je l’achète quand même, je fais pareil pour la nourriture et par rapport au prix aussi, c’est vrai que si un produit bio coûte à quelques centimes près le même prix que du non bio j’aurai tendance à aller vers le bio. Pour les compos, j’y connais pas grand chose, j’ai juste récemment trouvé un shampoing sans SLS, silicone (mais ça m’est plutôt égal ça) et plein d’autres trucs, mais c’est parce que je cherchais un shampoing sans sulfate car je suis quasi sur que c’est la cause de mes démangeaisons et autre désagrément… pareil pour le baume démêlant…

    1. Oh oui : j’ai essayé de lire toutes les listes INCI, je suis devenue dingue car je me suis rendue compte que ça n’était pas mon mode de consommation du moment, que telle que je suis actuellement je ne suis pas constituée pour agir et consommer ainsi.

  6. Bonjour Capucine, je suis tout à fait d’accord avec toi, chacun est libre d’utiliser ce que bon lui semble. Moi-même je ne privilégie pas les produits bio, je fais simplement attention à ce que j’achète de manière globale. Et effectivement dans le cas ou un composant serait vraiment nocif il serait idéal de le notifier pour notre bien à toutes ;)

  7. Je bosse dans la cosmétique et ce genre de phrase a aussi le don de m’agacer, tout simplement parce que TOUTES les matières premières sont analysées puis TOUS les produits sont testés afin de vérifier leur bonne tolérance et leur sécurité.
    Malheureusement le bouche à oreille sur internet va vite et on a vite fait de trouver de tout et n’importe quoi.

    Pour moi une compo « clean » a la limite c’est une qui n’est pas trop mauvaise pour l’environnement, mais malheureusement je n’y fais pas trop attention car je suis comme toi : je pioche dans tous les produits de toutes marques … J’ai la chance d’avoir une peau bien tolérante donc je ne fais absolument pas attention a la compo, à part si elle contient un ingrédient controversé dont je suis sure à juste titre de son danger potentiel (je suis pro parabens ;) )

    1. Tu sais Emilie, je partage totalement ton avis. Je fais partie des gens qui pensent que si un produit est mis sur le marché Européen / Français, c’est qu’il a bénéficié de toutes les autorisations nécessaires. Bon, quand on bosse dans le milieu, on est forcément au courant de certaines marques qui ont pu mettre leur nouveauté sur le marché et dont le dossier n’a été finalement étudié que quelques mois après… et qui ont donc été contraintes de procéder à certains ajustements…. MAIS, dans 99,9% des cas, tout se passe super bien et les produits lancés sur le marché répondent à des normes en vigueur….
      Je suis également d’accord avec toi : le web a permis aux gens de s’informer plus facilement qu’avant, de partager des avis de consommateurs, etc…Mais le web est effectivement à prendre avec des pincettes dans certains cas car on peut y lire des bêtises (j’espère pas sur Babillages, mais si un jour je me trompe, j’espère qu’on me le fera remarquer pour que je corrige la bêtise au plus vite !) et véhiculer de fausses informations.

      1. Et bien je suis ravie, vraiment ! enfin une blogueuse avec de la jugeote !
        Je pense que les blogueuses beauté comme toi, populaires, ont un impact bien plus important qu’elles ne le pense, et je trouve vraiment agréable de lire ça :)

        Et je te rassure, pas d’idioties jusque la ;)
        continue comme ça, à informer sans obliger les gens à rallier ton mouvement comme les extrémistes ! ;)

  8. j’avoue que c’est une expression que je n’aime pas beaucoup, je la trouve un peu « bateau », cela vient tout dire et rien dire à la fois, et qu’est ce qu’une composition clean ou pas.

    J’essaie le plus possible pour les shampoings d’utiliser des compositions sans silicones, car j’ai remarqué que j’avais moins de démangeaisons, mais si un me fait de beaux cheveux et en contient un peu, je me dis que ce n’est pas grave.

    Et pour le visage et le corps, j’essaie plutôt des produits dermatologique, mais je ne regarde pas trop la compo à la loupe, je ne fais pas une fixette, du moment que ma peau la supporte.

    Et je ne suis pas vraiment pour le ‘tout bio », souvent les produits ne sont pas toujours top.et comme tu dis, le plus dérangeant c’est les extrémistes,.

    1. C’est un peu comme « quel est le meilleur mascara ? ». Je n’ai de cesse qu’un mascara ça se choisit en fonction de ses cils et de ce que l’on souhaite obtenir. Une compo clean, du coup ça varie selon les sensibilités, j’imagine !

  9. J’avoue ne jamais lire les compo des produits… Je ne suis pas insensible aux sirènes marketing du sans machin ou sans bidule, j’en ai parfois testé, mais au final je crois que je préfère nettement les produits efficaces, quelle que soit leur compo.
    Je te rejoins aussi sur le fait qu’il ne suffit pas de dire « non au composant machin » encore faut-il pouvoir le remplacer par autre chose, qui soit efficace et qui n’ait pas plus d’effets négatifs.
    Et au final, je suis bien d’accord, chacun fait bien ce qui lui plait et ce qui lui convient :-)

  10. La question de la « compo clean », je me la pose depuis quelque temps déjà. A force d’essayer de manger des choses plus saines (en supprimant les plats tout fait, en privilégiant les produits locaux et/ou bio même s’il s’agit de choses différentes), je me suis interrogée sur ce que je me collais sur la peau. Ça et le fait que j’étais (fausse) rousse et que j’avais lu que cette couleur est très sensible, notamment au SLS.
    J’ai essayé le bio intégral, mais ça a en grande partie échoué. Puis j’ai fait mes choix, produit par produit, pour finalement arriver à un équilibre qui me convient pour le moment entre produits bio (savon de Marseille (ça n’assèche pas !), mousse visage, dentifrice, déo, quelques produits make up de chez Une ou Kure Bazaar), produits dermato (Avène ou LRP pour tout ce qui est crème visage et corps)et produits « normaux » (tout le make up ou presque). Ainsi, pour les produits capillaires, je varie entre les shampoings Nuxe bio (celui pour cheveux normaux est top) et Timotei et les après shampoings ou masques Christophe Robin (les meilleurs pour moi, malgré le prix) et de nouveau Timotei pure. Bref, tout ça c’est un équilibre à trouver en fonction de ses critères propres. D’ailleurs je suis sûre que le fait de ne pas aimer les produits parfumés m’aide beaucoup pour aller du côté « vert » de la force :)

    J’écris trop, mais merci beaucoup Capucine d’initier la discussion sur le sujet ! parce que si la phrase « la compo n’est pas clean » ne m’agace pas, j’aimerais, comme toi, qu’elle soit plus approfondie (qu’est ce qui pose problème ? quel autre produit est mieux ?) et qu’elle reste accessible (non, je ne suis pas prête à fabriquer mes cosmétiques :))

    1. Votre avis à ce sujet m’intéresse beaucoup en général. Car j’aime savoir comment vous consommez, comment vous percevez les cosmétiques, etc… Pour moi, tout ça doit être un échange. Et même si on consomme différemment, je suis persuadée qu’on peut se respecter et échanger pour débattre intelligemment. Merci pour ton commentaire super constructif :)

  11. Alors là je suis soufflée! Je lis ton blog quotidiennement mais je ne prend pas la peine de lire les commentaires souvent trop nombreux. Mais le « la compo n,’est pas clean » est excellent!

  12. chacun devrais pouvoir choisir les produits qu’il veut utiliser, perso mettre 10 euro dans une crème pour les mains bio alors que la petite a coté d’elle est a 2 euro et sent divinement bon mais est chimique je te laisse deviner celle qui ira dans mon sac … bisou !

  13. Je fais assez attention aux compos des produits que j’achète, je lis les étiquettes. Mais ça ne se limite pas qu’aux cosmétiques. Je fais attention à ce que j’achète en général. Par contre, ce que les autres achètent, je m’en fiche un peu, chacun fait bien ce qu’il veut ! Mais j’ai l’impression que les « compos clean ont le vent en poupe. Ce que je vais dire ne va peut être pas plaire, mais j’ai l’impression que certaines personnes cherchent des « compos clean » parce que c’est « tendance ». Le « Green » est à la mode ». Mais bon, reste encore à savoir ce qu’est une « compo clean » ;-)

    1. Oui, je pense qu’il y a quelque chose de tendance. Mais pas seulement. Pour moi, il y a aussi un vrai retour à la « naturalité » en général. J’ai l’impression que de plus en plus de gens essaient de « mieux » consommer ou du moins d’être plus conscients de ce qu’ils consomment.

  14. Bonjour Capucine !

    Pour ma part, je ne fais que très peu attention à la composition des produits que je consomme / applique sur ma peau. Je sais qu’avec ma peau sèche il faut que j’évite l’alcool, alors en effet, je vérifie. Quant au sans paraben, c’est un plus, mais pas obligatoire pour autant …
    Et j’avoue avec la même opinion que toi, cet espèce de ras-le-bol d’être montrée du doigt dès que tu fais quelque chose qui ne plait pas. (A vrai dire, je suis dans le même cas de figure, mais dans mon domaine, à savoir les études d’informatique. On a beaucoup de moralisateur « anti-Apple » et si on ose vouloir acheter un iPhone / Mac on est un pigeon, un mouton, on ne comprends rien à la vie, on cautionne la fin de la liberté d’expression, on s’agenouille devant eux, etc. Rien de plus horripilant !)

    Bref, tout ça pour dire, consommons ce qu’on a envie de consommer ! :)

  15. Moi je te dis MERCI! J’en ai maaaaaaaaaaaaaaaaaaaarre de ses discours hyper culpabilisants et/ou effrayants, ton déo va te donner un cancer, les silicones ou les sulfates te rendre chauve et ainsi de suite. Moi je dis MERDE faites ce que vous voulez et arrêtez d’em….. les autres!

  16. Bonsoir,
    juste pour dire que c’est une phrase effectivement bateau. Qu’est ce qu’on appelle clean? moi, j’aime le rêve associé aux produits que j’utilise. Mais je suis de plus en plus attentive à la composition. le livre qui m’a ouvert les yeux: la vérité sur les cosmétiques. L’industrialisation, le profit, réduire le coût d’un produit au niveau de la compo (produit actif/ produit de base). La liste INCI est présente et c’est important d’en prendre connaissance en tant que consommateur. Après je ne suis pas extrémiste….par rapport aux maquillages notamment, les prouesses de l’industrie sur la tenue, le confort, le parfum, le contenant du produit ….me font toujours craqué…..
    en tout cas, j’aime beaucoup ce blog, mais je lis aussi des blog plus orientés bio…Et alors? l’important, c’est l’échange sans jugement…

    1. Oui c’est vrai qu’il y a eu beaucoup d’innovations techno en matière de make-up qui n’impliquent pas une composition forcément hyper bio ;) Je suis d’accord avec toi, l’important est l’échange sans jugement :)

  17. Amen :-)

    Franchement ? Je ne vérifie pas tant que ça les compositions. C’est du charabia pour moi. J’ai beau me renseigner, farfouiller, quand on voit la longue liste des ingrédients dits nocifs, ça fait fuir. En plus, pour la blague, j’ai fait l’expérience sur plusieurs produits de regarder la composition de produits bio et non bio. On nous dit que le bio est plus sain mais la composition est tout aussi mauvaise. La plupart du temps on modifie un ingrédient qui a son nom pour le remplacer par un ingrédient peu connu… mais qui reste nocif !

    Enfin, c’est aussi – pas que bien sûr – un côté merchandising. Comme le disait « Mély », on est dans la mode du Green, on ne peut pas le nier et les magazines féminins nous le rappelent (et j’adore les magazines féminins !).

    Ce que je cherche avant tout : c’est un produit qui me plaît, tant en matière de parfum, que de matière, d’onctuosité, de fraîcheur, de sensation, de réaction, etc.

  18. bonjour Capucine. Cela fait déjà longtemps que je suis ton blog quotidiennement et j’avoue être surprise par tes derniers billets où nombre de « reproches » fusent envers tes lectrices…je ne parle pas de « la compo n’est pas clean » car tout le monde est libre de faire ce qu’il lui plait et de l’exprimer ou non mais plutot d’une maniere générale…il y a eu l’histoire du billet sponsorisé, puis du nouveau blog..malheureusement chaque personne ne peut pas aller tout le temps dans ton sens, les critiques font parties de l’apprentissage et font avancer. si la vie pouvait être un long fleuve tranquille, ça se saurait !!!

    1. Je pense qu’il y a vraiment quiproquo, Jessica ! Tout est une histoire d’échange et si les lectrices ont bien évidemment le droit d’exprimer leur avis, j’ai aussi le droit de donner le mien. Ca n’est pas de la morale, en l’occurrence ici c’est pour susciter un débat, savoir comment consomment mes lectrices, ce qu’elles attendent de leurs cosmétos, etc… La preuve, il y a plein de commentaires ultra constructifs !

      1. Je n’ai pas l’impression- en tout cas je ne vois pas à quel moment- tu essaies d’ouvrir le débat. Pour moi tu pousses un coup de gueule. Et tu en as bien le droit mais je pense que tu devrais prendre du recul par rapport aux commentaires des uns et des autres car sinon tu ne vas jamais n finir

  19. Coucou, bio ou pas si ça fonctionne et ne fait ni bouton ni allergie je prend, le bio c’est tendance ça veut pas dire que c’est efficace ni totalement meilleur. Exemple pour les cheveux, le bio sur moi ça me donne un tas de foin pour les cheveux donc j’essaye de trouver juste les produits qui me conviennent et me font plaisir et chacun fait ce qu’il veut voilà. A bientôt.

  20. Effectivement tu n’as pas vocation à être un blog bio donc les personnes n’utilisant QUE des produits à la compo DITE « clean » ne vont pas être satisfaites des produits testés sur ton blog…Alors à elles de lire les blogs qui leur convienne. Moi par exemple, il y a plusieurs produits que tu affectionnes que je ne pourrai pas aimer car j’ai la peau trop réactive. après ce n’est pas pour ça que je mets en commentaire: « compo pas adaptée pour peau sensible ».
    Je m’intéresse au bio mais certains blog totalement bio sont assez sectaires, moralisateurs, culpabilisants et rendent parano à la fin…

    1. Je suis comme toi : certains blogs bio me font flipper ! Il y a des auteurs qui racontent n’importe quoi et ne tolèrent absolument pas qu’on consomme autrement. Pour moi, c’est de l’extrémisme et je comprends que certaines marques n’hésitent pas à les attaquer pour diffamation….

  21. Bonsoir
    Pour ma part, je trouve ça informatif même si comme toi je préférerai plus de détails. Mais avoir juste cet avertissement me permet de me poser la question car je commence à remarquer qu’en vieillissant ma peau supporte moins certains ingrédients (plutôt dans ce qui pénètre la peau que les nettoyants/démaquillants qui n’y restent que peu). J’espère finir par trouver le point commun des produits qui ne m’ont pas convenu et donc parfois ça peut m’aider.
    Après je ne suis que lectrice du coup, du coup j’échappe à l’effet culpabilisant que cela peut avoir qd on est la rédactrice du billet.
    De manière globale, j’ai la chance de ne pas me sentir culpabilisée par les discours écolos, je tâche de faire le tri et de ne garder que ce qui est utile/informatif.
    Mais si tes lectrices pouvaient préciser de quoi elles parlent, ça garderait le côté informatif sans le coté frustrant et culpabilisant.
    bonne soirée

  22. Bonsoir Capicine, j’ai beaucoup aime ton billet pour plusieurs raisons. 1: ici c’est ton blog et tu fais ce que tu veux. C’est ta maison en quelques sortes. Après ceux et celles qui ne sont pas d’accord ne sont pas obligées de te lire:-) 2: depuis plusieurs années le bio et l’écolo sont le nouveau Graal … Si tu as le malheur de partir dans une autre direction, tu t’exposes à des commentaires un peu piquants … Et je trouve ça fort do’mmage, chacun est libre de se mettre de la pétrochimie sur le visage ou le corps … Sans risquer des commentaires parfois ayatolesques (nouveau mot tout juste inventé rien que pour toi :-) et je te fais une confession : ma peau ultra sensible ne supporte quasiment que le chimique … Le bio me rend toute rouge, et pas de plaisir :-) enfin, dernier frein à mon sens : le bio est fort cher il faut être honnête … J’ai récemment acheté une crème antirides bio qui m’a coûte le double de ma crème Ystheal Avene … Voilà, ma petite contribution à ce sujet qui me tient à cœur ! Bises

  23. Je fais attention à la compo des produits que j’achète pour diverse raisons : déjà, étant sujette aux allergies de toutes sortes, alimentaires et autres, forcément ça rend méfiant. Donc je me méfie des parfums un peu bizarres, et je sais à peu près déchiffrer une liste inci .
    Ensuite, je fais mes choix selon tout un tas de critères qui me sont propres : compo, lieu de fabrication, packaging sur emballage etc. Je fais attention aux fruits et légumes de saison, à consommer bio et/ou local quand je peux, c’est pas pour me coller n’importe quoi sur la figure, surtout en produit non rincé.
    Mais chacun ses choix. Et la critique doit être constructive. La compo n’est pas clean , c’est juste un commentaire inutile . Et franchement, dans la mesure où ton blog n’est pas axé sur le bio/naturel , je ne comprends pas qu’on te fasse cette remarque. Je lis parfois tes articles en me disant que, vu mes critères, le produit ne me correspond pas, je ne vais pas te mettre un commentaire pour ça !

  24. Ahhhh làlàlàlà
    un commentaire qui reviens fréquemment, moi j’essai d’aller vers des soins plus ‘clean’, avec le plus de produits naturels possibles (pas forcément bio), mais en fait je fuis principalement les allergènes (le MET par exemple qui ça y est me provoque des démangeaisons carabinées…. snif snif Aussie je te dis adieu à la seconde utilisation… j’en pleure de rage).
    J’ai constaté en utilisant des soins bio que pour les cheveux c’est miraculeux, pour le corps …. heu parfois oui parfois non ^^ (les silicones et parabènes je les aimes bien finalement, même si il est vrai que pour la nature c’est pas le top), mais pour le visage je fuis les silicones, ma peau s’étouffe et j’ai des rougeurs. Je tâtonne pour trouver ma routine idéale, mais avant tout je pense qu’il faut faire comme on le sent. Je me suis cachée avec certaines marques à cause des vendeuses exécrables, et j’utilise aussi bien des soins dit naturels que les plus classiques (et chic… Givenchy par exemple n’est absolument pas bio mais me fait absolument rêver..)
    Bref, c’est avant tout un choix personnel et aussi un choix de ‘la peau’ (tu as la peau sensible, nous sommes nombreuses dans ce cas là, et parfois c’est l’amour pour une marque mais la peau refuse de réagir positivement, … snif snif encore une fois avec la crème karité corps de L’Occitane, une odeur à tomber mais des démangeaisons immédiates… bref je m’égare comme à chaque fois ^^)
    Pour moi la compo, je la regarde à chaque fois pour éviter les ingrédients qui me provoquent de méchantes réactions, mais je n’irais pas jusqu’à critiquer…
    Et si tu souhaite des noms de produits ou marques ‘cleans’, je veux bien t’en conseiller, tu as juste à me dire quel type de soin tu cherche et je réfléchirais à ce qui pourrais correspondre ^^

  25. Je suis de manière globale du même avis que toi, et je rajouterais en plus que les personnes qui se permettent se genre de jugement me paraîssent légèrement hautaines! Je fais partie de ces blogueuses qui piochent dans le bio, dans le grand public et dans le luxe sans aucun problème, et si j’ai parfois envie de passer à des routines plus saines, il y a toujours un produit à « la compo pourrie » qui me fait envie (et certains sont même mes chouchous et j’aurais du mal à m’en passer… vilaine fille jusqu’au bout!). Et puis merde, tu fais comme bon te semble, c’est ton blog, ton univers, et celles qui ne consomment que bio/sans SLS/sans eau/sans poivre et sans sel ça les regarde!

    Bisettes,
    Lola

  26. Bonsoir Capucine,

    Perso je suis plutôt de ton avis, la composition 100% clean, je trouve ça un peu bidon. Ça me fait penser à une mauvaise pub pour un shampoing ou un produit pour le visage.
    Il y a une chose à laquelle je fais attention maintenant, c’est l’alcool présent dans certains produits pour le visage, depuis certaines réactions allergiques.
    Mais malgré tout je consomme certains produits qui contiennent de l’alcool et ça passe bien (et je le vis bien). Je crois surtout que le meilleur moyen pour savoir si un produit est adapté ou non à notre peau est de le tester. Vive les échantillons! En tout cas, je ne suis pas du genre à critiquer pour telle ou telle raison. Ton blog m’as appris beaucoup de choses utiles, et j’ai tester parfois les mêmes produits que toi. Certains m’ont réussi et d’autres pas. Et je ne t’en veux pas, rassures toi ! ;)
    Au fur et à mesure, je me suis rendue compte que la compo de chaque produit réagira différemment sur plusieurs peaux. La preuve, ma mère à une peau mature (51 ans) et se tourne vers les produits anti-âges. jusque là, normal. Sauf qu’elle a découvert qu’elle est allergique à l’acide hyaluronique. Problème, car il y a de plus en plus de produits anti-âges qui contiennent de l’acide hyaluronique. Balo hein? :)

  27. tu oses pointer du doigt un sujet chouchou à certaines blogueuses, bravo à toi pour ta franchise! Pour ma part, je fais 50/50,bio, pas bio, je poche dans ce qui me fait envie, selon les textures, les odeurs….certaines ont de véritables convictions et vivent green toute l’année; ou encore parce que ces personnes sont sensibles ou allergiques à un produit en particulier; d’autres ont suivi un peu la tendance, et prononcent cette fameuse phrase, même sans la comprendre:certaines demandent du bio pour les soins, mais font l’impasse pour le maquillage et tout le reste.La phrase n’a pas le même sens selon qui la prononce: pour certaines personnes, cela peut seulement vouloir dire que s’il n’y a pas de parabènes cela leur suffit, d’autres du silicone, Je ne suis pas sûre que tout le monde connaisse sur le bout des doigts une vraie compo clean, moi la première! Tu as raison, quand quelqu’un émet un doute, c’est toujours bien de savoir pourquoi…. tout le monde s’enrichit comme ça!
    bonne journée
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  28. Il faut être ingénieur chimiste pour déterminer le clean du pas clean. Longtemps ces mêmes chimistes décédaient de cancers plus que les autres scientifiques, ils manipulaient des substances pas clean toute la journée sans prendre de précautions, aujourd’hui ils sont plus protégés ( gants, masques et normes ). Au quotidien, nous sommes tous confrontés au.  » pas clean  » d’une manière ou d’une autre, en voiture ( ça m’amuse toujours de lire je roule propre parce qu’on roule au gaz ou à l’électricité donc au nucléaire ), au bureau, etc.. Les pommes sont la 1ère source de pesticides en ce qui concerne les fruits ( très bien pour le mauvais cholestérol, désastreux pour la santé en général ), les cosmétiques n’échappent pas à la règle : substances controversées , Bio qui ne l’est pas à 100% donc pas bio car le 1% restant n’est souvent pas clean du tout etc.. Une compo clean ça veut dire quoi ? Pour moi, seul un chimiste ( ou une chimiste ) peut dire ce qui est toxique ou ne l’est pas et encore avec le recul actuel puisque de nouvelles substances sont inventées et mises au point au fur et à mesure que la Recherche avance. Quant au Bio, ce n’est pas des labels qu’il faudrait, assez peu restrictifs au final même si difficiles à obtenir mais des normes plus transparentes et sans doute une autre conception du  » naturel  » ou du  » clean », ou plutôt une autre vision de ces notions là, tellement galvaudées qu’elles en ont perdu leur sens originel .

  29. Pas clean veut à mon sens dire issu de la pétrochimie avec paraben, silicones et autres joyeusetés… Privilègier des produits naturels (huile végétale, hydrolats,…) peut paraître une démarche hippie mais c est finalement assez simple et fait énormément de bien…

  30. C’est mon premier commentaire mais ton article me fait sourire. Cela me rappelle il y a quelques années lors d’un passage chez Sephora, avec une amie. La vendeuse veut nous faire découvrir le parfum de Lady Gaga. Elle prend mon poignet et en s’apprêtant à vaporiser me dit « il ne faut pas croire ce qu’on dit sur Internet, il n’y a ni sperme ni sang dans ce parfum, »

    Voilà ce que j’aurai appelé une compo pas clean…

    Bref, j’en rigole encore (même si j’ai enlevé ma main si vite que j’aurai pu la gifler dans le même mouvement)

  31. Je comprends tout à fait ton agacement, et j’ai réfléchi un moment avant d’utiliser les mots que j’ai employés dans mon commentaire de ton article précédent.
    J’aurais dû développer davantage parce que comme tu le dis, c’est un sujet sensible.
    J’attends d’un produit de beauté qu’il soit efficace pour ma peau, qu’il soit gentil pour mon porte-monnaie, du moins, que son rapport qualité-prix me convienne, qu’il ne me donne pas de boutons, qu’il soit pratique à emporter, qu’il n’agresse pas ma peau (ce qui conduit souvent à acheter d’autres produits pour soigner de nouveaux maux).
    Je suis plutôt une adepte de la slow cosmétique, je commence un produit quand j’ai fini le précédent, je suis plutôt fidèle à un produit quand il me convient, j’aime cette idée qu’un seul produit peut avoir plusieurs usages et bénéfices différents.

    J’ai bien précisé que la compo est « mauvaise » pour moi, c’est-à-dire qu’elle ne me convient pas, pour autant, si le produit plaît et convient à d’autres, tant mieux, c’est l’essentiel.
    Chacun consomme comme il l’entend, je suis totalement d’accord avec toi et les avis déjà donnés.
    Même si mes produits de beauté son majoritairement bio, je ne consomme pas 100% bio, malheureusement, on ne trouve pas toujours de bonnes alternatives (celles qui me conviennent à moi) en bio des produits issus de la pétrochimie.
    C’est impossible aujourd’hui de consommer 100% bio (je ne parle donc pas que de cosméto), en tout cas à Paris, à moins d’avoir un budget illimité et d’accepter de n’avoir aucune vie sociale.

    J’essaie de faire attention à ce que je mets sur ma peau, surtout du visage, parce qu’elle a toujours été source de complexes pour moi. Un corps qui me plaît, c’est déjà le début d’un esprit sain, alors si je peux contribuer à entretenir ce corps pour qu’il perdure, par le biais des cosmétiques, entre autres, je le fais.

    Ca n’est jamais évident pour moi de trouver des mots qui ne risquent pas de froisser ou culpabiliser ceux qui ne consomment pas comme moi. Chacun fait ses choix de consommation pour X raisons, l’essentiel c’est que ça convienne.

    Continue de partager tes coups de coeur beauté, tes produits du quotidien, de t’agacer, de rester fidèle à tes convictions et lectrices. :D

  32. Depuis quelques temps, j’ai commencé à me tourner vers des produits plus « naturels » pour ma peau (huiles végétales, huiles essentielles, …) et j’avoue que les résultats se font sentir progressivement. Mais je reste convaincue qu’au delà de la compo des produits, c’est le ressenti et les résultats sur la peau qui importent. Comme tu l’as très bien exprimé dans ton article sur les shampooings bio, tu n’es pas satisfaite du résultat alors pourquoi s’entêter à continuer à utiliser ces produits?

    Maintenant il y a le débat écologique du fait de consommer des cosmétiques issues de la pétrochimie mais c’est totalement différent… (Et j’avoue me demander parfois si tout le monde de mettait à consommer des huiles végétales si cela serait réellement bénéfique pour la planète…)

    1. Bonne question et oui les huiles végétales et donc la déforestation. L’huile de palme en est un bon exemple. Pas étonnant que les primates disparaissent un à un et que certaines espèces aient gagné en agressivité ( mais là les scientifiques sont divisés sur cette question, le pourquoi est visiblement sujet à controverse ) et que les zoos ou centres spécialisés soient devenu le seul espoir de conservation des espèces. On tue des arbres parce que c’est le mot, par là même on tue le vivant en général. Les huiles végétales c’est très bien si elles sont issues de cultures locales et/ou éco-gérées. Ce que l’on fait de plus en plus heureusement.

  33. Franchement on s’en fout un peu que la compo soit clean ou pas? Ce qui compte c’est le résultat que l’on attend du produit que l’on achète et le résultat que l’on a au final non? il y a de très bons produits bio comme de très mauvais.

    Après tu fais ce que tu veux de ton blog (qui est d’ailleurs très bien comme ça et c’est pour ça qu’on l’aime: parce qu’il est diversifié) et comme tu dis il n’a pas vocation de faire du bio à 100%

    Et puis on réagit tellement différemment aux produits, bio ou pas.

    Personnellement, la seule chose que j’évite ce sont les parabens, c’est tout, je ne suis pas assez calée pour décrypter toutes les étiquettes et de toutes façon ça me gonflerait de le faire!!

    Bonne journée Capucine!
    La bise

  34. Je comprends ça peut être énervant d’entendre toujours la même phrase sans explications derrière !
    Pour te répondre , moi je fais surtout attention à ce que mes produits ne soient pas testés sur les animaux . C’est surtout niveau éthique. Bio ne veut pas toujours dire non testé donc bio ou pas bio pour moi personnellement ce n’est pas la question .
    Il m’arrive de prendre des produits pas « clean  » mais qui correspondent quand même à ma façon de voir les choses .
    Alors je comprends ta façon de penser même si elle est différente de la mienne pour le coup :)
    J’aime bien que tu lances un débat et que tu ne sois pas fermé sur le sujet :)
    Bonne journée !

  35. Hello Capucine!
    Merci beaucoup pour cet article et le débat passionné qu’il lance ;) !
    J’ai un blog moi aussi, et, à mon tout petit niveau, j’ai déjà eu ce genre de réflexions: j’étais toute contente d’avoir trouvé un après-shampoing « clean » (sans paraben, sans silicone, sans Sodium Lauryl Sulfate et sans colorant) qui me fasse des beaux cheveux mais on m’a fait remarquer de manière assez virulente qu’il contenait tout un tas d’autres produits toxiques et que je n’aurais jamais dû utiliser le mot « clean » pour le décrire. Je me souviens que je me suis sentie un peu « agressée » par ce discours moralisateur!
    Je suis très sensible à la composition des produits et je privilégie le bio quand je le peux, pour mon bien-être et celui de la planète. Mais j’avoue trouver le sujet anxiogène. Il semble que rien ne soit assez « safe », on lit tout et son contraire, des ingrédients nocifs sont remplacés par d’autres plus nocifs mais moins connus, on se crée des cancers, on tue la faune et la flore, on pollue la nappe phréatique, on passe des heures dans les rayons à essayer de déchiffrer les listes INCI sans rien y comprendre…
    Pour moi, la beauté, c’est avant tout un moment de plaisir et chacun fait ce qu’il veut, en son âme et conscience!
    Merci pour ton blog que j’adore!
    Marion

  36. Bonjour Capucine,
    j’aime beaucoup ton blog et tes billets. C’est toujours très intéressant.
    Quant aux fameuses « compo pas clean », et je lis ça également très souvent dans les commentaires, je trouve assez ridicule de l’ajouter si le produit en question n’a pas été cité comme étant bio !
    Pour ma part, je consomme des produits « pas clean » et très peu de produits très clean (bio donc) depuis de nombreuses années. Si des produits pas clean présentaient un quelconque danger, pensez-vous vraiment qu’ils seraient mis sur le marché ?? D’autre part, nous sommes dans un pays démocratique non ? Chacun est donc libre de faire ce qu’il veut sans avoir à se justifier ?
    Par ailleurs, les gens qui pensent acheter des produits à peu près « clean » sur lesquelles est inscrit « sans paraben » se trompent lourdement. Il faut savoir que de toute façon, le paraben est remplacé par un autre produit issu de la pétrochimie et qui se révèle plus nocif et provoquant de plus en plus d’irritations et d’eczéma.
    Alors le mot « clean » ne veut rien dire et tout dire à la fois.
    A bientôt !

  37. Merci pour ce chouette article! Je trouve ça dommage que ce genre de commentaires soient récurrent! Ton site n’est pas labélisé 100% bio donc ce genre de remarque c’est inutile à mon sens! Il y a assez de blog sur la toile pour satisfaire tout le monde :D

    Audrey, une autre Apple addict :D

  38. Au contraire je trouve que c’est un bon argument de dire que l’on pioche partout. S’il existe autant de marques et de produits c’est avant tout pour le marketing mais aussi pour plaire à une clientèle large. Le bio c’est pas la solution aux problèmes de peau forcement.
    Je suis d’accord avec toi et ton raisonnement !

  39. Il y a quelque temps, j’ai cru que faire la révolution chez moi en matière de cosmétiques allait être la meilleure des solutions pour ma peau mixte, boutonneuse et ultrasensible…J’ai fait énormément de recherches sur des tas de sites/blog pronant le « naturel ».Ce fut un fiasco! lol:
    -maquillage minéral–> on me demande: »t’as pas mis un peu trop de poudre la??? » (bah oui quand on a bcp d’imperfection, le minéral c’est bien, mais faut mettre la dose!)
    -Huile végétale pour se démaquiller–> des boutons des boutons encore des boutons…
    -Dissolvant « bio »: euh sinon, t’as qlq chose pour enlever le vernis???? »
    BREF, le naturel, c’est pas pour moi! j’aurais du m’en douter, à chaque fois que j’utilise les produits Cattier préférés de ma pote ayant une peau « sensible à tout ce qui est chimique », je me retrouve avec un visage rouge et gonflé!Pour moi les meilleurs produits se trouvent en parapharmacie :) Apres c’est vrai que j’essaie de ne pas mettre de silicones dans mes crèmes pour le visage, et j’évite l’alcool aussi (adieu basic 3 temps qui m’a détruite en 10 jours…)

  40. Clean ou pas je trouve ça facile de laisser un tel commentaire sans expliquer ou proposer des alternative(s), puis le clean ou bio peut aussi filer des allergies : en essayant des produits qu’on m’avait conseillés ça m’est arrivé ! Donc chacun chacune fait comme il ou elle veut ou peut mais arrêtez de juger les autres :)

  41. Tiens, je pourrais totalement reprendre ton article à tel point je suis d’accord avec toi. Moi aussi j’ai l’impression qu’on me pointe du doigt lorsque je reçois un commentaire de ce genre sur mon blog. J’aime toucher à tout et j’avoue que souvent, j’ai des coups de coeur pour des produits qui contiennent soit du silicone soit des parabens ou je ne sais quel ingrédient encore. Mais je suis honnête, je le dis, je ne suis pas non plus à l’affût du 100% bio, ce n’est pas mon critère de choix. Et j’aimerais aussi qu’on m’apporte comme un exemple un produit avec une meilleure compo que le produit que je présente, là au moins, ce serait plus constructif. Et comme tu dis, nous n’avons pas toutes les mêmes exigences en matière de compo, il faut laisser chacun libre d’utiliser ce qu’il veut tant qu’il est conscient de ce que son produit comporte comme ingrédients. Merci d’avoir remis les choses au clair pour de nombreuses blogueuses !!! Bisous !!!

  42. Bonjour capucine,

    Je suis ton blog régulièrement car j’aime son ton léger tout en étant informatif.
    Mais je me permets de te faire part de mon incompréhension face à ta réaction sur ce sujet.

    Selon moi, le passage d’un consommateur à un consom´acteur est un progrès : plus les personnes sauront ce contiennent les produits de beauté, plus elles seront à même de faire des choix « éclairés » (que ce soit de continuer à consommer des produits de beauté conventionnels ou de se tourner vers des poduits bio). Mais il est certain que cela demande un petit effort de recherche.

    Pour illustrer mon propos, je te ferais part de mon expérience. J’utilisais la crème main l’occitane, elle sent bon et sa texture est très agréable. Mais quand j’ai vu qu’en dehors des parabens et silicones elle contient des peg cancerigènes et de la paraffine, j’ai cesser de l’acheter. J’ai fait de même avec les baumes à lèvres du commerce. J’ai remplacé ces produits par du beurre de karité ou de l’huile de coco, et bien, à mon étonnement, ces zones sont devenues beaucoup moins sèches et il peut se passer plusieurs jours sans que je ne ressente le besoin de les hydrater.
    Je pense que ces baumes et crèmes industriels réparent en surface mais abiment et déssèchent sur le long terme au vue de leurs compos. Mais je reconnais que le beurre de karité pur (bien moins chère et bien plus efficace, selon moi toujours) n’est pas aussi attirant…

    Pour résumer, je pense que la question de la compo ne doit pas être reservée aux adeptes du bio : son analyse permet de savoir si l’on achète plûtot de l’efficacité ou plûtot du marketing (ou les deux !) et permet donc à chaque consommateur de faire son choix consciemment. Et il n’est bien sur pas question de juger le choix de chacun.

    Je te remercie de avoir lu ma tartine :-).

  43. Je t’avoue que je suis un peu mitigée te concernant… En lisant les commentaires ainsi que tes réponses je trouve que tu es un peu contradictoire. Je m’explique, tu dis que tu ne juges pas la façon de consommer extrême de certaines personnes mais les commentaires que je lis ici ne vont que dans ton sens et ainsi tu considères qu’ils sont constructifs et ça donne l’impression qu’au final tu n’es peut-être pas plus ouverte que les autres?…

    Je vais être une voix dissidente donc, enfin juste à moitié! Depuis 2 ans à peu près, je suis passée aux soins bio/naturels et ma peau ainsi que mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux, c’est fou ça a changé ma vie. Les hydrolats et huiles végétales sont devenus ma routine quotidienne et j’ai découvert de merveilleuses marques telles que Ren, Dr Hauschka, Antipodes, Rahua…
    Cela dit, je suis moins regardante sur la compo des produits de maquillage puisqu’il ne s’agit que d’un masque que l’on met sur son visage en quelque sorte. Etant donné qu’ils ne pénètrent pas dans la peau et n’ont pas d’objectifs soin j’ai envie de me faire plaisir malgré tout, les produits sains faisant barrière auparant. J’aime les rouges à lèvres bien pigmentés, je suis fan du teint touche éclat d’YSL, les vernis Essie c’est ma came aussi… La liste serait trop longue à énumérer hein. Mais je peux dire que j’ai trouvé un équilibre qui me convient :) !

  44. je l’avoue je fais attention à ce que je mets sur la peau et je regarde de plus en plus les compositions et j’achète de plus en plus bio ou des produits sans sulfates ni silicone. Je privilégie ma santé. Les prises de conscience vont avec des allergies récurrentes pour ma part, des problèmes de santé. Je préfère cela pour moi, il n’y a pas de diktat pour les autres mais je n’en veux pas pour moi non plus. Chacun doit rester libre de ses choix et si la compo n’est pas clean ,on achète ou pas mais on est informée. Comme celia je pense qu’il est important de devenir consom acteur ….

  45. Bonjour,
    Je respecte tout à fait ton choix de ne pas présenter sur ce blog des produits bios. Mais je ne comprends pas trop ta réaction d’agacement…
    Les gens deviennent des acteurs de leur consommation, et se posent des questions sur la composition des produits, qui est d’ailleurs très difficile à décrypter. Cela ne m’étonne donc pas que certaines lectrices de ton blog te fassent cette objection sur la compo, c’est un souci de beaucoup, et c’est plus qu’une mode : c’est normal que sur un blog beauté on retrouve dans les commentaires cette préoccupation, il ne faut pas le prendre comme une remise en question…

  46. Alors moi je suis un schizo sur ce sujet : autant je vais faire attention sur les produits de soin, ne prendre quasi que du bio / naturel … Pour moi c’est aussi une question d’éthique, j’aime privilégier les marques qui ne testent pas sur les animaux, qui vont moins polluer l’environnement etc !
    Par contre en termes de maquillage, je n’y arrive pas du tout ! J’ai essayé des marques comme Une, Dr hauska pour le teint notamment mais pour le moment je ne suis pas du tout satisfaite, j’avais l’impression que ça ou rien c’était pareil !

  47. J’avoue être assez dans le même état d’esprit que toi. Cette problématique du clean/vert/bio/sans-a-peu-près-tout, me laisse dans une sorte de marasme, avec en fond un gros sentiment de mal agir, mal réagir face aux produits, de passer à côté, de ne pas être assez attentive et aussi avec une grosse pointe de culpabilité.

    Je pense qu’il est très bien d’être informé et conscient de la question de la composition des produits, mais que changer totalement une routine d’action beauté est complexe et puis surtout qu’il n’y a pas d’obligation. Chacun(e) ses attentes et envies en matière de soin et make up. Cela doit demeurer un choix personnel et non une obligation :)

  48. Hello,

    Je pense que quand certaines lectrices écrivent « Oui mais la compo n’est pas clean / est mauvaise » : il faut peut être le comprendre comme « ce produit a l’air intéressant mais ne correspond pas à mes critères de choix ». Cela n’implique pas forcément de critique. Après c’est sûr que c’est mieux si la remarque est explicitée ;)(ingrédient(s) refusé(s) par exemple)…

  49. Bonsoir :-)

    c’est la première fois que je commente ton blog car je suis tombée sur cet article et j’ai souhaité commenter.
    Tout d’abord je suis retournée au naturel il y a 10 ans et depuis tout ce temps je n’utilise que des produits bio ou naturels. En fait je fabrique mes cosmétiques depuis plus de 10 ans donc je n’en achète plus depuis tout ce temps. Je travaille dans le domaine de la cosmétique.
    J’aimerais te dire que je trouve déplacée que des gens puissent venir commenter tes articles en disant cela. Pour ma part je suis une grande adepte du bio, je le revendique sur tous mes réseaux sociaux mais je ne me permettrais pas de venir le dire sur le blog des gens.

    Qu’est-ce qu’un produit clean? Contrairement à toi je ne pense pas que cela soit subjectif mais je pense que c’est basé sur une réelle objectivité et une réelle véracité scientifique. Un moment tu as dit que si un produit est produit en France c’est qu’il est bon. En fait le problème ne situe pas çà ce niveau. Oui il est bon au niveau administratif. Mais cela ne signifie pas qu’il soit bon au niveau de sa compo. Les parabènes ont été utilisés durant des décennies avec autorisation de mise sur le marché, et pourtant on sait tous que c’est un perturbateurs endocrinien. La cigarette est en vente libre pourtant tout le monde connait sa dangerosité. Le triclosan présent dans les cosmétiques depuis tant d’années vient d’être interdit et je pense qu’on assistera à ce genre de chose de plus en plus souvent pour les cosmétiques conventionnelles.

    Une compo clean sur un plan objectif est une compo créée avec des matières végétales, avec un système de fabrication non polluant et écologique. Avec des agents détergents non irritants pour la peau ou les muqueuses, avec des huiles végétales et non des huiles issues d’hydrocarbures. Sans ingrédient qui saturent le cheveu ou qui bouchent le cuir chevelu. Sans des parfums de synthèses contenant tout un tas d’allergènes chimiques, sans conservateur perturbateurs endocriniens ou créant des allergies à tout va. Sans ingrédients libérateurs de formaldéhyde, sans ammoniums quaternaires, sans silicones etc… Peut-être que j’oublie des choses mais ce sont les principales.

    Je vais te donner quelques ingrédients auxquels je fais référence plus haut . Par exemple: les huiles minérales qui sont cancérogènes, le cyclométhicone, diméthicone et autres silicones, les polyquaterniums, le cetrimonium chloride, le behentrimonium methosulfate etc… Les agents masquants chimiques comme l’hexyl cinnamal, les libérateurs de formaldéhydes tels: DMDM hydantoin, diazolidinyl urea, imidazolidinyl urea, methenamine, quaternium 15. Les parabens, le methylisothiazolinone, le phenoxyéthanol etc… Les PEG et PPG, tous les ingrédients éthoxylés. Le processus d’éthoxylation est un processus chimique dure et polluant obtenu à partir de gaz de combat… Les classiques tensioactifs sodium lauryl sulfate, sodium laurETH (tensioactif éthoxylé) sulfate, ammonium lauryl sulfate, cocamidopropyl betaine etc… La liste n’est pas exhaustive évidemment je t’ai cité les plus courant mais il y en a encore des centaines.

    Lorsque l’on bannit tous ces ingrédients, que reste t-il? Il reste les cosmétiques biologiques et naturels (et encore il faut quand-même vérifier les compo).

    Tous les ingrédients que je t’ai cité posent objectivement des problèmes soit sur la santé humaine soit sur l’environnement. De mon côté cela fais 10 ans que je m’en suis débarrassée. J’ai utilisé des ammoniums quaternaires durant quelques mois puis je les ai bannit totalement depuis 2 ans et mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux.

    Pour ma part je n’ai pas honte d’affirmer que je prône et revendique les produits biologiques et naturels, mais comme je te l’ai dit, je n’irais pas dire aux gens sur leurs réseaux que leurs produits ne sont pas bien etc.. Je trouve plus correct de le dire sur mes réseaux à mon audience.

    Les produits cosmétiques conventionnels devraient être comme la cigarette: tout le monde sait et est d’accord pour dire que c’est mauvais, mais ça n’empêche pas les gens de fumer ou d’utiliser ce type de cosmétiques.

    Voilà je suis désolée pour la longueur de ce post, mais j’ai voulu rebondir sur ta demande. Je te souhaite une bonne soirée :-)

    Naturi Ebene.

  50. Je travaille dans une parfumerie/para. Très souvent, mes clientes me demandent des produits « sans parabens! ». Ok
    Mais quand je leur demande si elles savent ce que sont les parabens, dans 90% des cas elles me répondent « euh non pas vraiment, mais ça donne le cancer alors je n’en veux pas ».
    Donc elles ont peur de quelques choses dont elles ignorent ce que c’est vraiment. Après une mise au point, certaines d’entres elles se tournent alors vers le BIO (ce qui ne pose en soi aucun problème, j’en consomme moi-même) et qui vois-je revenir quelques jours plus tard: les mêmes clientes qui râlent parce que « ça ne sent pas bon » ou « je suis toute rouge, ça brûle ». L

  51. Le problème avec le bio, c’est que quand on parle avec des personnes qui consomment bio ils veulent nous convertir absolument. Je ne comprend pas qu’on ne puisse pas, si on le veut, consommer bio et non bio à la fois. J’ai l’impression d’avoir à me justifier de mon choix de consommation, bref de parler à des consommateurs extrémistes me fait un peu peur j’ai même l’impression que ça devient sectaire…

  52. Je te dirai une seule chose.Fait ce qu’il te plaît.C’est déjà ce que je voulais te dire lorsque tu as évoqué les critiques de tes lectrices concernant la mutation de ton blog.J’essaie moi-même d’être vigilante quant à la composition des produits mais j’utilise toujours des produits de parapharmacie que j’apprécie et qui ne sont pas parfaits et j’avoue avoir souvent le sentiment que beaucoup d’informations approximatives sur les marques, sur les ingrédients nocifs circulent dans les médias et la toile.Ces informations seront peut-être obsolètes, voir corrigées dans 2, 3 quatre ou dix ans.En matière de produits bio, certaines huiles essentielles d’ailleurs peuvent être nocives.Donc à travers tout ça, je navigue tout en sachant que n’étant pas ingénieur chimiste, même si je suis une consommatrice avertie je fais sûrement des erreurs (je ne maîtrise pas du tout la liste de tous les ingrédients indésirables) mais que je me fais plaisir en achetant des produits qui m’apportent du bien être et du confort en me rendant plus belle. Cela me suffit.

  53. Bonjour à toutes,
    je me permets d’intervenir sur ce sujet car il me touche de prêt !
    je bosse dans la cosmétique depuis quelques années maintenant et au cours de mes rencontres pro et de mes expériences, j’ai appris à travailler mon esprit critique.
    Premièrement, je n’achète jamais de produit cosmétique sans lire ce qu’il y a dedans. C’est certainement une déformation professionnelle, mais malgré cela, je ne me vois pas acheter les yeux fermés sans être un peu consciente de ce qu’un produit contient. Au delà de la pub attractive, du coté plaisir et des conseils qu’on peut me donner lors de l’achat, si je m’aperçois qu’un ingrédient présent ne me convient pas, je remettrai le produit en rayon.
    En fait je ne conçois pas l’acte d’achat d’un produit qui va pénétrer dans ma peau sans un minimum de curiosité au sujet de ce qui le compose, tout simplement parce que les ingrédients sont le produit cosmétique.
    Deuxièmement, il existe quand même peu d’ingrédients, aujourd’hui, qui me rebutent au point de ne pas acheter. En règle générale je suis ouverte à tout mais après avoir testé des milliers de produits je peux dire que je ne suis absolument pas fan du bio. Déjà parce que les discours moralisateur et culpabilisant me gonflent royalement. Ensuite parce que le bio n’a jamais arrangé mes problèmes de peau, pire il les a aggravés. Je ne mets pas tous les produits bio dans le même panier, mais j’ai beaucoup de mal avec cette tendance qui à mes yeux est hypocrite. Je m’explique : la guerre contre les parfums synthétiques me fais bien rire surtout quand on voit les marques bio blindées leurs produits d’huiles essentielles qui pour la grande majorité d’entre elles sont bourrées d’allergènes… La mention « sans conservateur » me fait rire aussi surtout quand on se rend compte que le produit est bourré d’ethanol irritant et asséchant pour la peau, qui remplace les conservateurs habituels… etc…
    Le débat n’est pas de savoir si le bio est mieux que le traditionnel, chacun voit midi à se porte, il s’agit surtout de connaitre et reconnaitre les ingrédients que l’on a décidé de bannir et de choisir un produit en toute connaissance de cause, et pour moi ceci passe par une lecture de la liste des ingrédients…

  54. Il y a le « clean pour la/ma peau » et le « clean pour l’environnement ». Sur ce dernier point, certaines marques font des efforts, bio ou non, mais globalement 99% des gens s’en foutent, le robinet à silicones/plastique/procédés douteux a encore de beaux jours devant lui. Alors heureusement que les gens font et pensent comme ils veulent mais ce serait bien un jour que beaucoup se rendent compte qu’on est tous dans la même planète aux ressources limitées (ou polluées) et que les efforts individuels font les avancées collectives.
    Et à toutes ceux qui pensent que les cosmétiques bio sont plus chers, c’est erroné : il y a désormais autant de gammes de prix en bio qu’en conventionnel. Par exemple Jonzac est certifié bio, n’utilise pas d’HE et se situe dans les mêmes prix qu’Avène pour des produits également à base d’eau thermale pour les peaux sensibles.

    Souvent les plus féroces détracteurs du bio ont testé un ou deux produits bio qui ne leur ont pas convenu et mettent tous les produits bio dans le même panier. Alors que c’est pas parce qu’elles ne sont pas satisfaites de produits cosmétiques conventionnels qu’elles arrêtent la cosméto conventionnelle.
    Après c’est vrai que pour lire la liste INCI, il faut posséder cette rare compétence qui est de savoir lire. Rude.

    1. C’est surtout qu’aujourd’hui, on ne prend plus le temps pour ce qui est important. Du moins, ce qui est important ne l’est plus pour la majorité des gens : la santé (autant physique que mentale).
      On n’a plus le temps dans nos sociétés de consommation ou on zappe, jette, on n’a tout simplement plus le temps.
      Quand le temps nous manquera (mais ça, on ne s’en aperçoit que bien trop tard), c’est là qu’on réalisera à quel point il nous est si précieux.

      Lire, bon nombre en est capable.
      Prendre le temps de déchiffrer une liste INCI, c’est du charabia, c’est gonflant, ça demande du temps (qu’on n’a jamais, bien évidemment), temps que l’on choisit de consacrer à autre chose (qu’à sa santé) de plus important.

      Chacun ses priorités.
      D’où les sempiternelles divergences d’opinion et clivages bio/non bio, culpabilisateurs/moralisateurs (parfois extrémistes) versus non moralisateurs.

  55. Chère Capucine, toi qui te plains de souffrir de sérieux problèmes dermatologiques (dermatite atopique), tu devrais pourtant être ultra sensibilisée à la composition des produits que tu mets en avant sur ton blog.

  56. Je pense que l’unique raison pour laquelle tu n’aimes pas cette remarque, c’est que tu ne la comprends pas.
    Moi aussi je m’explique. Pas clean ne veut absolument pas tout et rien dire. Ca veut dire qu’au moins un des ingredient pollue tout simplement l’utilisateur, d’une maniere ou d’une autre. Certains composes sont trop agressifs pour la peau, d’autre carrement cancerigenes, d’autres encore polluent fortement l’environnement au moment de leur fabrication… Qu’importe, tu vois tres bien ce que ça veut dire. C’est fini l’ere des annees 80 ou 90 ou on pouvait faire le porc avec les ingredients en promettant aux femmes toujours plus de conneries dans les pubs. Tout ça n en veut plus, et on peut dire « pas clean » plutot que de devoir s’expliquer comme si on devait des explications ou encore conne si tu ne comprenais pas. Ne dis pas que tu comprends pas car je crois que c’est de la mauvaise foi.
    Apres libre a toi d’utiliser ce que tu veux. Mais libre aux lectrices de s’exprimer sur la composition des produits sans te l’expliquer comme a une petite fille…

  57. Capucine,

    Je pense qu’il faut faire la distinction entre « compo clean » et « ce qui me dérange de mettre sur mon visage ». Personnellement j’estime que vu le prix que je dépense pour mes soins et mes produits de beauté., je n’ai pas envie de me « tartiner » n’importe quoi. Quand on est une beautyaddict et que l’on utilise tous les jours des crème, soin, masques qui contiennent des plastiques, dérivés de pétrochimie, silicone, irritants connus et reconnus, je trouve qu’il est nécessaire d’en avoir conscience.
    Je fabrique mes cosmétiques, masques oneshot au sucre, soin du jour à la clémentine, démaquillant à l’aloé vera, huile scintillante à l’odeur paradisiaque. Je n’ai jamais eue une peau aussi rayonnante. Alors certe le coût de revient est sensiblement le même que les produits en grande surface. Sauf que j’ai la certitude de ne pas me mettre sur le visage des ingrédients inertes pour la peau, dangereux pour la planète à la fabrication tout cela juste pour une texture, une couleur ou l’odeur.

    Voilà mon avis sur la question. Et il est vrai que lorsque je que vois que l’on vente les mérites de telle ou telle crème de jour/antiride/anticellulite alors que dans la réglementation européenne aucun actif ne doit traversé la barrière naturelle qu’est la peau. Je me demande juste si toutes les consommatrices (toi comprise) soient bien informées ou juste victime du marketing.

    Ton blog est très bien fait et ton travail est remarquable. En revanche je trouve que sur ce point la il y a quelque chose qui manque. Note note d’information concernant la compo (clean, ou slow) serai une vrai valeur ajouté. Et tu apporterai une vision des choses qui est plus complète à mon sens.

    Merci pour la lecture de mon commentaire. Je ne suis pas dutout là pour donner des leçon de moral, ou pour rétablir une vérité. Mais il est vrai que tu nous donnes une excellente occasion d’ouvrir le débat.

    Bon courage à toi, et bonne continuation. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.