No make-up ? – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

No make-up ?

nomakeup

Ces derniers temps, sur la blogosphère, on lit pas mal d’articles sur le « no make-up », le fait de s’assumer telle que l’on est, sans maquillage. Aujourd’hui, (enfin, pas aujourd’hui pour de vrai, puisque vous savez que mes billets sont programmés & qu’à l’heure où vous le lisez je suis quelque part en Asie !) j’avais envie de parler de tout ça, de livrer ma vision de la chose.

Make-up ou no-make-up : on s’en fout non ?

Ce que je vais vous dire là est incroyablement bateau. Et pourtant j’y crois dur comme fer, c’est ma philosophie depuis des années : l’essentiel est d’être bien comme on est, maquillée ou pas. L’essentiel est de se sentir soi-même comme on l’entend. Vraiment ! D’ailleurs, je pense qu’il y a autant de bonnes attitudes qu’il y a de femmes : à chacune de placer son propre curseur où bon lui semble. E,

Le make-up, une politesse sociale ?

Oui, c’est bien beau ce que je raconte plus haut mais… et les autres alors ? Et les normes sociales ? On ne vit pas seul(e) au monde, après tout ! Je lis souvent qu’on est sensée se maquiller pour soi, pas pour l’image que l’on renvoie. Pourtant, je peux comprendre que certaines femmes ressentent le besoin de se maquiller « pour travailler » ou pour une occasion particulière. Moi par exemple, quand j’ai un rendez-vous avec un client : je me maquille. Pas parce que je me sens plus forte et plus pertinente une fois maquillée, ça ne change rien à ma façon d’expliquer les choses. Juste parce que je travaille dans un univers lié à la beauté, que je suis chef d’entreprise, et que ma conception des choses est de ne pas « déranger » la personne en face de moi. J’entends par là : ne pas faire en sorte que mon interlocuteur se focalise sur le « no make-up » et en oublie l’importance de notre discussion. C’est con, mais je préfère que mon interlocuteur rentre voir ses collègues en disant « super projet, ça mériterait qu’on se penche dessus » plutôt que « c’est marrant, pour une blogueuse beauté, elle fait pas très… blogueuse beauté ». Alors moi, je vois le maquillage, dans certains cas, comme une espèce de « politesse sociale ». Ca ne m’empêche pas d’être moi-même, ça ne m’empêche pas de m’accomplir telle que je suis. Mais au moins, on ne s’attarde pas sur des trucs à la con du genre « tu as mauvaise mine aujourd’hui ».

Mais parfois, je sors sans make-up ! Et tout va bien !

Quand je vois mes amis, 97% du temps : je ne suis pas maquillée. Les jours où je bosse à la maison, je ne suis pas maquillée. Quand je reste dans mon quartier, je ne suis pas maquillée. Quand j’ai rendez-vous avec un contact pro que je connais depuis très longtemps, je mets juste un peu d’anti-cernes : mon contact connait déjà ma valeur, ne s’embête pas avec des préjugés à la con, donc je m’en fiche. Je n’ai aucun souci avec mon visage sans maquillage : plus on le voit ainsi, plus on l’aime ainsi !

Et tout ça, ça ne m’empêche pas de trouver du plaisir à me maquiller

J’aime me maquiller. Même dans le cadre de ma fameuse « politesse sociale » évoquée plus haut : parce que j’ai mon rituel à moi, celui qui me plait. Ma routine make-up consiste à être moi en mieux, mais pas à me transformer non plus. Je me maquille légèrement, je suis à l’aise avec ça et j’aime bien qu’on pense que je suis à peine maquillée. J’ai réussi à lâcher prise au sujet du « no make-up » en grandissant. Ma peau est plus belle qu’avant, donc forcément c’est plus facile que quand j’avais plein de boutons partout. Mais même, au-delà de ça : je crois que je m’aime comme je suis et que je me connais bien. Alors, je n’ai plus ce besoin de me « transformer » pour devenir quelqu’un d’autre. Maquillée ou pas maquillée, je suis fière de qui je suis, et j’ai de toute façon plus ou moins la même apparence. Je m’adapte juste à certaines situations, en suivant mes envies… Et tout va bien ! :)

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

38 commentaires
  1. J’ai écrit un billet il y a un moment sur le même thème et je partage ton point de vue. Pourquoi devrions-nous commencer à avoir presque HONTE d’être maquillée ? Le naturel va-t-il être maintenant une pression sociale ?

    Anaïs

  2. je préfère le no make-up au no shampoo! On dirait que les filles sont tombées sur la tête en 2014! Où est passé le bon sens de nos grands-mères? La féminité? Le plaisir de prendre soin de soi? Tu as raison, chacun fait ce qui lui plait! Je sors souvent sans maquillage, par paresse, manque de temps et aussi parfois manque d’estime de moi, ce qui me fait apprécier encore plus les jours où je prends le temps d’améliorer mon teint et de faire ressortir mes yeux, car là tout d’un coup je me dis: oui, je peux être jolie. Si je veux!

    1. Bonjour Polly, je ne comprends pas pourquoi tu considères que le no shampoo = manque de féminité et ne pas prendre soin de soi ? Ce n’est pas par flemme, négligence ou conviction féministe mais parce que les 90% des produits que l’on utilise sur nos cheveux sont malheureusement bourrés d’ingrédients chimiques qui ont des effets à long terme comme un cercle vicieux : plus on décape le cuir chevelu, plus il va sécréter du sébum et plus on devra les laver souvent… sans parler des silicones, parabens… qui ont des effets sur la santé et sur l’environnement :)
      Pour connaître une fille qui a réussi à arrêter complètement d’utiliser du shampooing à proprement parler (elle utilise une fois par semaine un mélange qu’elle fait elle-même à base de vinaigre de cidre et de bicarbonate de soude, je crois, à la place), ses cheveux sont vraiment beaucoup plus beaux et « sains » maintenant. Elle continue à se coiffer, à les brosser, elle prend soin d’elle et tout ça :) Prendre soin de soi ce n’est pas seulement se faire belle, quitte à utiliser des produits nocifs, c’est aussi prendre conscience de ce qui est le mieux pour nous et notre santé ! Chose dont l’industrie cosmétique se fiche complètement, sois en sûre, il n’appartient qu’à nous de consommer responsable en vérifiant les compositions et en s’informant sur les produits et les pratiques à éviter :)

  3. Ton point de vue est trés intéressant et trés honnête.
    Je pense que le sujet de fond n’est pas vraiment de savoir s’il c’est bien ou non de se maquiller.
    Chacun fait ce qui lui plait, l’émancipation de la femme a bien avancé c’est pas pour se mette soit même des bâtons dans les roues.
    Le sujet de base, c’est la société dans laquelle on vit et qui nous oblige à certains acte qui vont à l’encontre de la nature de beaucoup de femme (et pas que au final les hommes vont y avoir droit).
    De notre société de consommation qui nous pousse à croire qu’être belle, féminine ça ne passe QUE par le maquillage, les robes, les talons etc …
    Pourquoi fait-on passer les femmes pour des personnes négligées lorsqu’elles ne sont pas maquillées? pourquoi dans le monde du travail on donnera plus facilement un poste à une femme maquillée plutôt qu’à celle qui ne l’est pas mais qui est tout aussi compétente? (et ça oui je l’ai vu mis en pratique!)
    Comme tu l’expliques, tu travailles dans ce domaine donc on va dire qu’il y a une logique dans cette démarche, mais ce n’est pas le cas de toutes.
    Le fait de remettre en question le maquillage c’est dénoncer cette pression sociale et mercantile que les femmes subissent quotidiennement!
    En tout cas merci de ce partage, c’est sympa de lire tout les avis sur la question :)

  4. Je te suis complètement !
    Pour ma part, je ne me maquille quasiment jamais l’été (juste du mascara) et l’hiver, le fond de teint est là pour éviter de me demander si je ne vais pas « tomber dans les pommes tellement tu es pâle » !
    Bonne journée et surtout bon voyage !

  5. Hello Capucine !

    Excellent ce billet. Plus qu’une « tendance », je pense que le « no make-up », c’est une habitude de pas mal de femmes : en prenant un peu de recul, on se rend quand même compte que toutes les femmes ne se maquillent pas. Ca rejoint donc ton premier intertitre : on s’en fout carrément finalement, chacune fait sa sauce.

    Pour le deuxième point, je suis d’accord avec l’idée de la politesse sociale. C’est mon cas, je ne me maquille plus en ce moment, je préfère prendre soin de ma peau, qui en a d’autant plus besoin avec le froid, et je ne me maquille que si je dois voir des personnes inhabituelles et que je dois « faire bonne impression ».

    Avec mes amis, c’est aléatoire. J’utilise la métaphore du maillot de bain. Pur ceux qui m’ont vu en maillot sur la plage, je peux bien leur montrer mon acné et mes cernes. Pour les autres, je m’excuse d’afficher une mine fatiguée, et j’explique que ma peau tolère mal les cochonneries en ce moment.

    Enfin, comme tu l’évoques en troisième point, l’âge faisant, on se sent moins en besoin d’afficher une autre face que la nôtre, plus édulcorée et superficielle.

    Bonne fin de séjour en Asie, et à bientôt.
    Alexandra.

  6. Très bel article ! Lorsque j’étais adolescente, le maquillage me permettait de m’assumer un peu plus, de cacher mes imperfections et de me trouver jolie. Maintenant, je ne sors toujours pas sans maquillage, pas parce que je ne m’assume plus mais parce que j’aime me maquiller. L’été, mon maquillage est light, l’hiver il est un peu plus « cocoonant » pour protéger ma peau.
    Au final j’aime me maquiller, mais si je suis obligée de sortir sans maquillage, c’est sans problème, après tout, tant que je me trouve jolie c’est le principal.

  7. Intéressant comme sujet ! Personnellement, même les fois où je ne sors pas de chez moi, je me maquille. Je vis avec mon chéri, et c’est vrai que je me sens beaucoup mieux maquillée.

    Je ne me maquille pas à outrance, mais le peu de maquillage que je porte change complètement mon humeur et le regard que je porte sur moi. Je ne me sens pas super les rares fois où je sors faire mes courses sans fond de teint, je me fais toute petite pour ne pas qu’on me remarque.

  8. Je crois que dans tout le sujet, on oublie l’important. Dans le commentaire plus haut on évoque la Honte d’être maquillée, pour autant il n’en ai rien, on est pas là dans un débat pro maquillage versus contre, on est juste là dans un mouvement de prise de conscience. Comme tu l’as bien noté, c’est justement une attitude face au maquillage différente pour chaque femme, et je n’ai jamais vu d’article qui évoquait autre chose que l’envie, l’attitude et l’inspiration de la blogueuse qu’elle exprimait.

    Personne ne force personne et ce n’est pas un courant de pensé, ce sont juste des femmes qui assument de dire « je suis blogueuse, maquillée, féminine, brouillonne, garçonne, no make up  » etc … chaque jour son humeur, et pour le maquillage c’est pareil.

    Enfin voila, c’est un peu confus ce que je dis, mais je trouverais ça dommage si ça devenait un naturel VS maquillage, car au final ce que ça aura permis ce petit courant de naturel, c’est de montrer aux femmes qu’on peut être belle de pleins de manières différentes et qu’on a le choix.

  9. Tout à fait d’accord avec cette philosophie. Je ne suis pas maquillée la plupart du temps, parce que je n’en ressens pas le besoin. J’ai appris à aimer ma peau, ses défauts et surtout à en prendre soin.

    Quand je travaillais en entreprise, je ne me maquillais pas non plus. Je préférais ne pas passer tout mon temps le matin à me préparer, et dans le cadre du travail (devant un écran) je trouvais que c’était tout simplement inutile. Mon énergie était utilisée pour autre chose que ces préoccupations makeup.

    Par contre, si j’ai quelque chose « d’important » et/ou que je dois me montrer en tant que blogueuse beauté, je me maquille. Même très légèrement, ça me suffit mais au moins cela « confirme » un statut.

  10. Je partage complètement ta vision des choses.
    Au delà de la politesse sociale, j’ai parfois envie d’être pouponné pour un RDV, parce que je suis juste contente d’avoir ce RDV et que j’ai envie d’être coquette ;)
    Et comme tu le dis très bien, make up ou no make up, on s’en balance un peu. Il faut avant tout faire ce que l’on a envie quand on en a envie.

  11. Le matin, quand je ne me maquille pas, j’ai vraiment l’impression de gagner du temps (et surtout de ne pas en perdre). Mais plus la journée passe, plus je me trouve mauvaise mine et l’air maladif (trop habituée à mon visage maquillé ?) et plus je déprime ! Je finis souvent par me mettre un peu de rouge à lèvres pour retrouver mon tonus ! J’en déduis que je me maquille bien pour moi-même !

  12. Article personnel très intéressant, c’est bien que tu te sentes toi même maquillée ou pas maquillée.
    Très pertinente cette remarque Anaïs, oui le naturel va devenir une pression sociale puisque l’environnement donc notre survie directe et à court terme sont en jeu.

  13. C’est comme le no-poo ou low-poo, ça dépend de nos cheveux !!!! Comme le dit si bien Anais, une pression sociale maintenant ? Non merci ! Moi, je me sens bien maquillé, surtout les yeux que je mets ‘en valeur’. Parfois, je me maquille pas chez-moi, ça laisse respirer ma peau, c’est tout. Mais au boulot, je suis toujours maquillé et j’aime ça !

  14. Billet très intéressant. Je ne sors jamais sans maquillage pour ma part. Tout simplement car ma peau ne le permet pas vraiment. Et c’est vrai que je sens une pression imaginaire je pense pour ma part rien que pour acheter du pain. Le peu de fois où j’ose je me sens vraiment pas je ne regarde pas les gens mais me sol. Pourtant je ne me maquille pas énormement comme tu le dis je me rend moi en moeil je cache mes cernes ou le petit bouton du mascara et voilà. Par contre quand on voyage, c’est vrai que je m’en fou. Je suis également en Asie en Thaïlande. 0 make un 0 coupe à quoi bon avec la chaleur et la je le vis très bien. Peut être ça va être le déclic même si je ne pense pas …

  15. Bonjour Capucine!

    Je me maquille très souvent parce que, avant tout, j’adore me maquiller. Je suis très coquette, j’aime être bien habillée et bien maquillée, mais je le fais avant tout pour moi.
    Je travaille dans une boutique et ma chef me demande d’être maquillée. Je trouve cela logique : je représente une marque auprès de la clientèle, un minimum de maquillage est indispensable.
    Je me maquille aussi parce que je suis très blanche de peau et que, à chaque fois que je ne suis pas maquillée et que je vais à la fac, les gens me demandent « ça va? t’as l’air malade? ». Et ça saoûle à la longue, d’autant plus que je ne suis ni malade ni maquillée, juste que je ne suis pas maquillée.
    Pour finir, je rejoins ce que Anaïs a dit : on se maquille si on en a envie, point final. Certaines personnes disent « ouai, le maquillage, c’est pas naturel, c’est superficiel ». Et alors? On a tous des choses qui nous font plaisir (la bouffe, les voitures, les voyages, les bouquins, etc), moi j’aime le maquillage. Pourquoi en faire tout un patacaisse? J’adore me maquillée mais je suis capable de sortir sans maquillage (et je le fais souvent). A mon sens, ce qui est problématique, c’est si qn n’arrive pas à se montrer aux autres sans maquillage.
    Conclusion : qu’on se maquille ou non, on fait ce qu’on veut et les autres n’ont rien à dire.
    Merci à toi Capucine d’avoir abordé ce sujet! Bisous :)

  16. Je crois que comme tu dis le plus important est d’être bien avec soi, dans sa tête.
    Moi aussi il m’arrive de n’être pas maquillée, et je le vis très bien, (même si parfois on me demande pourquoi je suis pâle hihi);
    Et j’adore me maquiller aussi, alors j’adapte aux circonstances et je me vois mal aussi aller à un entretien sans maquillage où à un rendez vous avec ma conseillère pour l’emploi alors que je recherche dans la beauté entre autre

    merci pour cet article très interessant

  17. J’avais également parlé de ce sujet en compagnie de quelques blogueuses que j’apprécie sur mon blog sous forme de témoignage et c’est vrai qu’aujourd’hui c’est un peu LA grande question.
    Pour ma part j’ai la même conception que toi à ce sujet, ton article est très bien mené.
    Gros bisous et merci pour ton joli point de vue ?

  18. Perso je me maquille tous les jours, même quand je ne sors pas de chez moi. Parce que je préfère voir ma tronche avec le coup de pouce du maquillage ;)

    Avant je ne me maquillais que quand je sortais (boulot, soirée…). Mais je faisais quelque chose de beaucoup plus chargé, avec un fond de teint très couvrant, et plusieurs teintes sur les yeux.

    A l’heure actuelle j’ai simplifié ma routine make up, je travaille surtout mon teint (fond de teint ou BB cream + anticernes + poudre libre + blush), et j’en fais très peu sur les yeux (une ombre à paupière + crayon irisé + mascara). Le résultat général reste très discret (le genre « moi en mieux » quoi).
    J’avoue que je me fous un peu de ce que les gens peuvent en penser en fait. Je me sens bien comme ça, c’est tout ce qui m’importe ;)

  19. Très intéressant!
    Personnellement j’ai du mal à sortir sans un minimum de maquillage… genre au moins un petit peu de mascara (et encore, ça c’est si je sais que je ne vais pas voir grand monde, juste croiser quelques inconnus dans la rue…)
    Mais c’est clair que c’est une question de manque de confiance en soi, de difficulté à s’accepter, et parfois j’aimerai bien réussir à passer par dessus tout ça!

  20. Coucou

    Complètement en phase avec ton avis dans cet article ! Se maquiller, c’est d’abord vouloir se faire belle pour soi. Et si on n’en a pas envie, politesse sociale ou pas, on fait ce qu’on veut ;) De nos jours pour être une fille qui « rend bien » il faut faire du 34, être habillée avec les derniers accessoires à la mode et être sur son 31 niveau maquillage. Sauf que la vraie vie est tout autre :)

    Bisous à toi

    Elodie et Mathilde de http://makeuptwice.blogspot.fr/

  21. Oui, c’est plus facile de sortir dehors sans make-up quand on a une peau propre et lisse, zéro boutons en éruption, zéro taches et des rougeurs disgracieuses, pas trop de rides, cernes etc. Mais malheureusement il n y a pas beaucoup de femmes avec une telle peau :/ Pourquoi donc ne pas se maquiller si avec le maquillage on se sent mieux et si on est plus en confiance ?

    Joli, petit article: pas de jugement, juste une réflexion :)
    Biz,
    http://www.happywomantv.com/

  22. Bonjour Capucine!
    je suis une adepte (ancien tyran pour beaucoup) du no make up.Pour les occas’ très spéciales je mets du mascara. Et puis, petit à petit, et de temps en temps, je tente un peu de blush + mascara ou mascara transparent (si si) + bouche teintée. Fréquenter les blogs beauté permet aussi de s’y retrouver alors merci!
    Bonne journée!

  23. Bonjour,
    Je comprends que tu aies besoin d’être maquillée en entretien avec un client par exemple, mais je ne vois pas du tout en quoi cela est une politesse sociale.. En fait je vois ce que tu veux dire, mais ces mots « politesse sociale », on dirait que tu te maquille histoire de ne pas choquer ton interlocuteur et que c’est vraiment indispensable.
    Je sais que ce n’est pas ce que tu as voulu dire mais voilà, j’avais besoin de donner mon point de vue ^^.
    Sinon j’approuve totalement que tu réussisses à ne pas porter de maquillage assez souvent, moi j’ai du mal, même avec mes amis, l’habitude sûrement !

  24. Je suis, comme doudou plus haut, un peu choquée par tes propos.
    Je m’explique: tu parles de « politesse sociale » comme si ne pas être maquillée était impoli. Donc se montrer telle que l’on est, sans fard, serait impoli? donc les enfants sont impolis? les hommes (qui ne se maquillent jamais) sont impolis?
    j’ai du mal avec ce genre de propos qui va dans le sens des impératifs imposés aux femmes (comme l’épilation, les colorations capillaires, les régimes et compagnie).
    Je ne fais pas partie des passionarias du no make up ou du no shampoo et pour cause j’adooooooooooore me maquiller mais pas pour être polie, juste pour MOI.
    J’espère que tu ne prendras pas mal ce commentaire c’est juste que j’avais besoin d’exprimer mon point de vue.
    bises

  25. Capucine, mais je dois te dire un GRAND merci pour cet article complètement déculpabilisant… Parce que y’en a marre de voir sur la blogosphère des filles prônant le no make-up en te prouvant par a + b que c’est la meilleure manière de vivre! Je t’explique, ça a le don de m’hérisser les poils un par un!!!!…

    En bref une fille qu’elle se maquille ou pas, l’essentiel est qu’elle se sente bien dans sa peau, point barre. Personnellement, pour aller bosser ou pour un dîner/soirée je me sens obligée de me maquiller (c’est complètement du à la pression sociale c’est clair, parce que les gens te jugent sur l’apparence comme tu l’as si bien résumé mais voilà comme ça je suis plus sure de moi et j’ai l’impression que mon interlocuteur le ressent…)
    Par contre quand je reste chez moi, en weekend ou même en vacances je ne me maquille pas et ma peau me remercie de lui laisser quelques moments de répit, elle en est d’autant plus jolie.
    J’éprouve quand même beaucoup de plaisir à me maquiller tous les matins de la semaine même si je travaille « uniquement » mon teint avec une touche de mascara et un peu de ràl, ça suffit à faire mon bonheur et à avoir bonne mine… Oui il m’en faut peu je sais ^^ Mais il y a des jours où j’ai envie d’être plus sophistiquée et hop du fard à paupières en plus et le tour est joué !

    Je n’ai pas l’impression d’être paradoxale mais juste d’avoir envie de me sentir bien dans ma peau et je suis à 3000% d’accord avec toi! Mon commentaire n’est clairement pas le plus constructif mais voilà ça fait tellement de bien de ne pas se sentir jugée.

  26. Bonjour,

    J’aime beaucoup cet article. Pour ma part je ne sors jamais sans maquillage. Ça ne signifie pas pour autant que je me maquille comme si je sortais en boîte de nuit^^ Ça me permet d’avoir meilleure mine. Chez moi je ne me maquille jamais, je n’en vois pas l’intérêt. Pour ma part, je me sens plus jolie avec que sans maquillage et plus à l’aise dans ma peau.

    http://blackbeautyskin.blogspot.com

  27. Sympa ce post. Pour moi c’est pareil, certains jours je ne me maquille pas et je me sens bien comme ça, le maquillage est seulement censé embellir et non transformer un visage ! Et je pense qu’il faut l’utiliser avec parcimonie.. :)

  28. Sujet très pertinent, peut-être léger aux yeux de certain(e)s…
    Pour ma part, je ne peux sortir pour aller travailler, pour un entretien, en soirée etc. sans maquillage ça m’ est très difficile ! C’ est moi en mieux et je me sens tellement plus sûre de moi maquillée !
    Par contre si je reste chez moi ou des courses dans mon quartier je laisse mon visage un peu tranquille :)

  29. Le maquillage devrait rester un plaisir et non une nécessité. Malheureusement, ce n’est pas à la portée de tout le monde. Chacun a ses petits (et grands) défauts à cacher. L’essentiel est de s’accepter tel que l’on est, sans faire du maquillage une prison dorée, dont nous seul avons la clef.

  30. Je me maquille tous les jours dés que je sors de chez moi ou que je reçois chez moi parce que j’adore mettre en valeur ma peau de bb, mes yeux verts bouteilles, mes longs cils, mes pommettes… Et vu que j’ai une coupe à la garçonne on voit encore plus mon visage et le maquillage aidé montrer encore plus mon visage.

    Je ne me transforme pas en une autre personne, je ne camoufle aucune imperfection, je SUBlME ! Et je mets en valeur ce que j’aime chez moi.

    Le maquillage n’est pas fait pour se transformer sinon on serait des travelo et non pas des femmes et le maquillage ne camoufle pas !

    Suis quand même déçue par ton article (ce n’est que mon avis, ce n’est pas une insulte et ça ne s’adresse qu’à Capucine merci de votre compréhension).

  31. Bonjour,
    Ce que je vais dire va peut-être en choquer certain(e), mais personnellement, je ne me maquille jamais. Que ce soit au travail quand je vois des clients, lors de mon entretien pour mon poste actuel je n’étais pas maquillée et on ne m’a jamais dis de le faire, quand je vais à une fête ou que je suis avec mon copain, je ne suis jamais maquillée. D’une part parce que je n’en ressent pas l’utilité, ça n’a encore jamais traumatisé quelqu’un non plus, d’autre part parce que je trouve que ça ne me va pas.De plus, les quelques fois ou j’ai voulu essayé un rouge lèvre ma peau a plutôt mal réagit donc comme ça au moins,si même mon corps ne veut pas de maquillage…

  32. coucou
    merci pour ton article, pour ma part, c’est pareil, je ne me maquille pas tout les jours et je le vis bien lol, surtout en ce moment je fais une petite grève, mais cela ne me pose pas de soucis, par contre je n’aurais pas tenue le meme discourt étant plus jeune haha sans maquillage jamais, meme pour aller acheter une baguette, c’est fou quand j’y re panse lol :) belle soirée a toi gros bisoux :)

  33. Bonjour Capucine!
    Je suis une dingue de maquillage (j’ai plus de 20 palettes chez moi, pour dire) et quand je me maquille, j’adore me faire de jolis yeux fardés. Ce qui étonne toujours mes amis c’est que je peux sortir sans maquillage sans aucun problème! Un dimanche matin, je suis allée avec une amie chercher du pain et il a fallu qu’elle se maquille car elle ne voulait pas sortir sans maquillage. je trouve ça triste de se sentir obligée de se maquiller… La plupart du temps, je me maquille quand j’en ai envie, mais il m’arrive de me maquiller par « obligation » : quand j’ai un rdv pro, quand je passe un oral à la fac, quand je bosse dans la boutique dans laquelle je travaille. Quand j’ai un rdv pro ou que je passe un oral, le maquillage me parait être une politesse élémentaire, à moins d’avoir un teint super naturellement, je me maquille et je m’habille en conséquence. La marque pour laquelle je travaille me demande d’être maquillée, ce qui est logique car je suis dans le commerce.
    Pour toutes les autres situations, je le fais selon mes envies! Et je ne supporte pas les gens qui, quand je suis maquillée, me disent « mais tu ne trouves pas belle au naturel? ». Si, mais j’aime me maquiller, c’est un pb?

  34. Bonjour Capucine,

    Je n’ai pas pris le temps de lire l’ensemble des commentaires, donc je m’excuse d’avance si certaines de mes opinions sont redondantes.

    Les cernes sont la marque de fabrique de ma famille. Après 1 semaine avec 8h de bon sommeil par nuit, application de serviettes froides, masque anti-cerne, massage, application de la meilleur crème anti-cerne du monde (Restoring Eye Cream de bbcip : Cher mais MAGIQUE) je n’ai plus de « cernes » seulement des capillaires bleus et rouges parfaitement définis sous les yeux…Ca c’était pour poser le contexte…
    Je vis bien avec mes cernes au quotidien, je suis une experte des soins anti-cernes, des massages et drainages, mais surtout du maquillage anti-cernes.

    Je ne peux donc pas aller au travail sans maquillage de risque de me voir assaillie de questions sur ma santé.
    Par contre, je n’ai aucun soucis à rester sans maquillage le weekend. Même si cela continue à faire rire mes amis.

    En tout cas, je suis certaine que cela fait du bien à ma peau !

    En tout cas, je trouve que c’est un sujet intéressant.
    Merci.
    Et bon voyage !!!

  35. Perso, je me maquille dès que je sors (sauf pour aller au marché et ce genre de petits trajets)
    Et pourtant… j’aimerais pouvoir ne rien mettre ! Le problème quand je n’ai rien sur la peau, c’est que je me sens moche, avec de petits yeux, le teint tout maussade… J’envie celles qui sont jolies en ne mettant rien sur elle… Du coup, j’essaye de me maquiller un peu moins, que ça fasse un peu plus naturel diront nous.

  36. Avant lorsque j’étais étudiante je me maquillais tous les jours, je ne me sentais pas « belle », pas « normale » si je ne le faisais pas et aussi parce que tout le monde le fait. Puis j’ai rencontré mon petit ami actuel, il est ni pour ni contre le make up mais moi je me sens bien plus belle sans maquillage, bien plus à l’aise aussi. Je me maquille pour Noël ou lors d’une soirée, mais pas au travail. Sauf que j’ai un problème, je fais jeune sans maquillage. à 26 ans on m’en donne 15 tout le temps. (c’est déprimant mais à 50 ans quand on m’en donnera 10 de moins je rigolerai bien j’imagine) et cette jeunesse est mal vu à mon travail. Si bien que ma chef m’ordonne de me maquiller et de porter de fausses lunettes (je porte des verres de contact justement parce que je ne supporte pas les lunettes mais ça elle n’a pas à le savoir). Je ne sais plus quoi faire. J’ai tenté de lui dire que le make-up était interdit dans ma religion (foutaise je ne crois pas en la religion) mais elle me dit que le maquillage est nécessaire pour paraître sérieuse et sûr de soi. Et aussi « le maquillage change la perception que l’on a de nous même et que les autres peuvent avoir de nous donc c’est capital ». Je me demande parfois pourquoi les gens ont tellement besoin d’artifice pour exister… L’important c’est de se sentir bien maquillée ou pas, que les autres en aient besoin ça me va, mais pourquoi faire tant de polémique au sujet du maquillage ? Est ce qu’être maquillée change la personne que l’on est au fond de nous-même ou nos idées ?
    En ce qui concerne le travail je me demande même si c’est légale d’obliger une personne à se maquiller…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.