Points noirs : connaître son ennemi pour mieux le combattre

Les points noirs, sujet hautement glamour, n’est-ce pas ?! Pourtant, nous sommes beaucoup à en souffrir et à chercher à les enlever. J’ai donc posé plusieurs questions au Docteur Christelle Comte, Médecin Conseil pour la marque Eucerin.
Le compte-rendu de cette interview sera posté sur Babillages en deux temps (car c’est un peu long) afin de vous aider à mieux appréhender la chose. Aujourd’hui, nous allons chercher à bien identifier ce que sont les points noirs… et lundi, nous aborderons le point « éradication » ! J’espère que tout ceci vous aidera. Bonne lecture !

points noirs

Un point noir, qu’est-ce que c’est ?

Le point noir, également appelé comédon ouvert est une des formes de l’acné rétentionnelle. Les points noirs prennent un aspect de petites surélévations blanches et sont également nommés microkystes.

Les points noirs : quelle est leur cause ?

Les points noirs sont dus à une obstruction du canal pilaire par un mélange de sébum et de cellules mortes qui ne desquament plus. Ces cellules mortes vont alors s’oxyder au contact de l’air et boucher le canal, laissant apparaître des comédons à la surface de la peau. Avec le temps l’amas de cellules mortes s’agrandit et le point noir grossit. Il peut rester sous cette forme, ou, dans certains cas, se compliquer d’une inflammation : il devient alors rouge et gonflé, avec éventuellement du pu à l’intérieur : c’est l’acné inflammatoire.

Les pores dilatés sont-ils des points noirs ?

La distinction entre points noirs et pores dilatés est également à noter : les pores dilatés sont une caractéristique anatomique individuelle, et correspondent à l’abouchement des glandes sébacées au niveau de la surface de la peau, mais ne s’accompagnent pas d’une surélévation de la peau autour de l’orifice, et ne constituent pas une forme d’acné.  Ils ne peuvent pas être éliminés via des produits cosmétiques, mais peuvent être nettoyés par des gels nettoyants, des gommages, des patchs purifiants. Pour réellement les atténuer, il faut faire appel à des traitements plus lourds: laser, peeling…

Rendez-vous lundi 11 mai 2015 sur Babillages pour découvrir les conseils du Dr Christelle Comte… Patience !

Crédit photo / Madame Figaro

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

12 commentaires.
  1. J’ai appris quelque chose aujourd’hui. Je savais que le point noir était une forme d’acné rétentionnelle puisque j’en ai. Mais je ne pensais pas que le point noir était une forme de microkyste ! Je pensais que le microkyste et le point noir étaient 2 choses bien différentes.

  2. Hello Capucine, article intéressant, j’ai hâte de lire la suite. J’aime bien ce genre d’articles.
    Je suis tout de même perplexe par rapport aux produits apparentés: crème mains, liner et mascara? points noirs… mascara noir? c’est assez surprenant ;)

  3. Article intéressent et qui m’intéresse beaucoup ( j ai souvent des points noirs sur le nez peu visible des autres mais bien trop pour moi) vivement la suite de l’article lundi

  4. Même si ce n’est pas mon problème principal, c’est vrai qu’on parle de nos problèmes de peau sans vraiment les connaître. On achète des soins pour les contrer sans connaître la cause de leur apparition. Vraiment intéressant de pouvoir en savoir plus. Merci

    1. Je t’en prie ! C’est effectivement très important de connaître la cause d’un problème pour pouvoir le traiter. Et aussi de pouvoir bien identifier le problème sans se tromper !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.