Pourquoi je ne fais plus de shopping beauté en magasin – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Pourquoi je ne fais plus de shopping beauté en magasin

Avant, mon shopping beauté se faisait systématiquement en magasin. Pour toucher, pour voir, pour être certaine de faire le bon choix. Mais ça c’était avant.

maquillage

Aujourd’hui, 98% de mon shopping cosméto se fait en ligne. Déjà parce que je suis une cliente exigeante et avertie, j’ai parfois le chic de vouloir certains produits pas encore disponibles en France. Mais surtout, parce que je ne supporte plus de mettre un pied dans une enseigne beauté. Florilège :

  • Quand tu entres dans le magasin et qu’on te saute dessus pour te faire découvrir la nouvelle fragrance BiduleChouette. Un jour, on m’a parfumée sans me le demander (???!!!!!!!!!!) : je passais dans l’allée et pshitt pshitt, on m’a balancé deux sprays bien sentis sur la poitrine et l’épaule. Euh. « Ça c’est mon espace de danse et ça c’est ton espace de danse. Tu n’envahis pas mon espace, je n’envahis pas ton espace ». 
  • Quand tu demandes un conseil et que tu tombes sur la conseillère Y qui cherche tant bien que mal à te faire venir sur le stand Y et surtout pas chez X alors que toi tu as bien spécifié que tu voulais un produit X car tu adores X.
  • Variante : quand il y a un challenge entre toutes les conseillères, et que celle qui vendra le plus de produit Z remportera un chèque-cadeau. Et que toi, tu mets les pieds dans le magasin pile le jour du challenge Z. Un jour, une conseillère m’a expliqué par le menu que Z était GENIALISSIME pour moi. Z était un produit pour peau mixte à grasse. J’ai la peau sèche à tendance déshydratée. Je vous laisse imaginer le drame qui se profilait sur mon horizon épidermique.
  • Quand les testeurs sont archi-crades et jamais désinfectés entre deux clientes qui y mettent leurs doigts.
  • Quand l’éclairage de cette fichue boutique est tellement mauvais qu’il te fait acheter des fonds de teint trop foncés pour toi. Déjà vécu plusieurs fois : maintenant, je pose le fond de teint sur mes maxillaires et je sors du magasin pour me regarder dans un miroir de poche.
  • Quand tu remercie poliment en disant que tu n’as pas besoin d’aide mais qu’une conseillère te suit partout malgré tout, se permettant de commenter tout ce que tu mets dans ton panier.
  • Quand une conseillère t’explique que ce que tu as vu sur un blog beauté est sans doute erroné / faux parce que, je cite : « il ne faut pas faire confiance à ces sites ». Je crois d’ailleurs que c’est aussi arrivé à une lectrice qui a montré un code promo qui m’avait été communiquée par les responsables du magasin avec lesquels je travaille, la conseillère avait refusé d’appliquer la promo (?!!!!!), argumentant que Babillages n’était pas un site très fiable (!!!).
  • Quand tu poses des questions sur la composition d’un produit et qu’on te balade gentiment…
  • Quand le vigile te suit partout parce qu’il croit que tu vas voler des cosmétiques. Je comprends que la sécurité est importante et j’imagine qu’il doit y avoir pas mal de vols dans ce type de magasin. Mais bon sang, se faire suivre par un vigile qui observe TOUT ce qu’on fait est hyper désagréable. Et moi dans ce cas-là, je sors et je vais ailleurs. Un jour, j’ai demandé au vigile d’une enseigne bien connue de cesser de me suivre ainsi et d’au moins rester à plusieurs mètres de moi et de faire ça discrètement, il m’a répondu « on ne sait jamais, vous pourriez voler ». Voilà voilà…
  • Quand tu découvres un cafard mort sous la vitre d’un présentoir d’une marque. Véridique. Et dégueulasse.
  • Quand on te pousse absolument à prendre une carte de fidélité. Et qu’on te balance un désagréable « ah bon mais pourquoi ?! » quand tu réponds non poliment. Et que tu es obligée de te justifier de ne pas avoir envie d’être fichée dans un fichier CRM.

Et vous ? Vous en pensez quoi ?

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

138 commentaires
  1. Il y a pas mal de point qui se ressemble pour moi ! Je ne supporte plus rentrer dans un magasin avec une idée en tête et qu’elles tentent le tout pour le tout pour te faire changer d’avis pour la marque promo… et puis, tout n’est pas toujours dispo alors qu’en ligne oui ! Je ne me fais plus souffrance et je fais mon shopping à mon aise !

  2. Ahaha le coup de la conseillère qui te parfume sans te demander (merci pour cocoter..) ou qui te harcèle c’est tellement vrai ! On a l’impression qu’elles sont plus là pour des challenges de vente que pour véritablement conseiller. Une fois je suis allée en magasin pour demander des conseils sur une marque de cosmétique de Luxe pour qui je passais un entretien le lendemain: la conseillère était incapable de me renseigner dessus, sur les nouveautés, sur les termes de merchandising aussi … Bref on est toujours mieux servie que par soi-même.. ou par de bons blogs beauté comme le tien ! D’ailleurs merci pour tes articles, complets, ils m’ont aidé pour chacun de mes entretiens ;)

  3. Je suis également comme toi face au magasins de cosmétiques, qui je trouve bien souvent ne ciblent pas tes besoins mais leurs objectifs vente ect… Pour ma part j’en suis presque à devenir désagréable ou répondre un non gentillement puis plus sèchement lorsque vraisemblablement la vendeuse n’a as réussie a interpréter mon premier NON :)

  4. Je suis plutôt très d’accord ! Effectivement, les vendeuses de certaines marques t’entrainent systématiquement vers des produits de leur marque alors que tu as envie de comparer et d’avoir un avis objectif. Et oui, dans un certain magasin très connu de beauté, je me fais SYSTÉMATIQUEMENT suivre par un vigile, qui épie le moindre rouge à lèvres que je touche, bonjour la confiance ! Et j’ai aussi un autre problème, c’est que je suis jeune (17 ans) et que je n’ai pas l’allure d’une fille qui va ressortir avec au minimum 80€ d’achats, donc on m’envoit toujours des stagiaires incompétentes, supers conseils ! Mais je refuse d’acheter par Internet ce qui est produit pour le teint, car un ràl ou une ombre à paupière qui ne ressemblent pas à la photo du site, on peut les arranger, les travailler. Mais j’ai d’importants problèmes d’acné et en plus je suis blanche comme si je vivais au Pole Nord ! Donc pour trouver un fdt couvrant mais en rapport avec ma couleur de peau, c’est la cata… (Si d’ailleurs tuconnais ce produit miracle, je suis preneuse de tes conseils haha. ;))

  5. Bien dit, enfin écrit !! Perso je me suis faite piéger en achetant du fond de teint chez Séphora, l’eclairage n’est pas top, la lumière se réfléchit sur des stands qui sont noirs brillants . Resultat il était un chouia plus foncé

  6. Bonjour Capucine,

    Entièrement d’accord avec ton article. Mais comment faire pour tester les produits ? Choisir la bonne teinte de rouge à lèves ? Je n’arrive pas, même si j’achète en ligne, à ne pas devoir passer par la case « boutique » pour essayer les produits, sinon je suis sûre de me tromper de couleur et d’être déçue…

  7. Bonjour Capucine,

    Comme je comprends ton article.. de formation ventes et animations dans l’esthétique je me suis déjà retrouvée à la place de ces vendeuses..
    J’ai du faire 3 semaines de stage dans une parfumerie : horrible!
    On est obligé d’être sur-maquillé pour ensuite conseiller la cliente et dire qu’il faut y aller léger..
    Sachant que la responsable en question, elle, se permet de venir limite sans rien..
    Obligé d’accueillir le client par des phrases toute faite stupide..
    On passe pour des abrutis.. on doit rester stoïque comme des robots même quand personne n’est là, juste on attend.. et évidemment comme tu le dis, les challenges, le parfumage etc…
    J’ai détesté ! C’est un milieu bien trop superficiel et hypocrite..
    Pour ça que je me suis orientée dans le milieu de la para. Bien plus authentique, avec un rapport à la clientèle tellement different… pas besoin d’être sur-maquillé ou hypocrite..
    Et perso je conseille tjrs les clients en fonction de leur besoin. Même si parfois en tant qu’animatrice je dois vendre la marque X et bien si je n’ai aucun produits qui correspond je ne m’attarde pas et oriente vers la marque Z qui elle a ce qu’il faut… un client bien conseillé et satisfait, reviendra… par grave pour le challenge, on verra avec le prochain.
    Tout ça pour dire que moi non plus je ne mets plus un pied en parfumerie.. aussi bien dans le domaine privé que pro.

    Merci à toi dêtre honnête et de dire vraiment les choses ;)

    Bonne journée

    1. Merci beaucoup pour ton long commentaire ! Au final, c’est triste que nous soyons nombreuses à être déçues parce que nous sommes de véritables passionnées de cosmétiques et que les grands de la beauté ont réussi à nous faire fuir. Heureusement, il reste le web :)))

  8. Bonjour Capucine,
    Je ne commente presque jamais mais là je me suis reconnue dans beaucoup de situation ^^
    Pour anecdote, j’aime beaucoup Clinique. Je me suis rendue chez Sephora pour acheter la BB cream. Et là… alors que j’allais l’acheter, une vendeuse est arrivée. Je lui explique que je suis intéressée par la BB cream et sans que je ne lui demande quoique se soit, elle me déballe tout un speech… Et surtout que « BB » ce sont les initiales du créateur de cette crème, fabriquée par Clinique. Je suis repartie sans rien acheter. :-)

    1. Mais elle est magique cette conseillère !!! Elle a surtout rien compris…. Elle devrait lire Babillages :p
      (et pour la BB Cream Clinique, si tu as l’occasion de l’essayer un jour, n’hésite pas : elle fait partie de mes préférées. Je la rachète très très souvent !)

      1. Et moi c’est la seule que j’ai essayée, elle m’a filé des boutons. Vu le prix, j’étais deg ^^ Mais ma soeur, elle, a été ravie de la récupérer !

  9. Salut Capucine,

    moi aussi j’ai vécu certaines de ces situtations :)
    par contre quand on a sa petite boutique préférée avec une super conseillère c’est aussi très agréable d’aller flâner dans les boutiques cosmésto.
    j’aime bien faire mon repérage sur internet et ensuite aller voir en boutique le produit, pour me rassurer sur la teinte par exemple !

    ton article m’a bien fait rire !

  10. J’en suis au point de ne plus OSER mettre le bout d’un pied dans une boutique style Sephora.
    1- Après le « bonjour » c’est l’interrogatoire assuré: qu’est-ce qu’on cherche? Pourquoi on veut X et pas Y, Y est TELLEMEEEENT tendance ! Et le prix ? Et l’odeur ? Et la texture ?
    Pour les personnes trop polies comme moi qui n’arrivent pas à dire « non » aux conseillers, c’est un Enfer et une bonne demi-heure perdue…

    2- Quand j’ai sauté le pas pour m’acheter mon premier « vrai » fond de teint, la vendeuse de chez Sephora m’a filé un truc qui était facilement deux teintes au-dessus de ma carnation, m’assurant que c’était le truc parfait pour moi. Jeune et naïve, j’ai payé une blinde un fdt HD de chez Make Up For Ever, que je n’ai JAMAIS pu utiliser comme il se doit. Il a fini à la poubelle.

    Depuis, je m’en remets aux sites internet, à ma parapharmacie de quartier et au rayon make-up de mon Leclerc. Au moins, je suis pépère.

  11. Hahaha on a quelques histoires en commun :)

    De plus en plus, quand je vais en boutique c’est parce que je n’ai pas envie d’attendre la livraison via Internet…. Je rempli mon panier toute seule (comme une grande) et ne demande ni d’aide ni de conseils, car je regarde souvent avant sur internet.
    J’ai eu aussi le cas d’incompréhension quand je refuse des échantillons … On te regarde avec des yeux bizarres mais pourquoi ? « Quoi vous ne voulez cette nouveauté parfum » ? « Quoi vous ne voulez pas tester cette crème pour peau grasse ? Non j’ai la peau sèche désolée …

    On navigue souvent entre agacement et barre de rire :)

    Merci pour cet article, j’ai bien rigolé. !

    1. Moi aussi, on me regarde bizarrement quand je refuse les échantillons. Ca m’a tellement fatiguée de devoir expliquer mille fois que ça ne m’intéresse pas que mainteanant, je ne dis plus rien et les jette en rentrant….

      1. Pareil….
        Bon cela dit, l’exception qui fait la règle, j’ai rencontré une super vendeuse qui est une vrai passionnée par le maquillage, le soin, comme moi … du coup au détour d’un achat, on est devenues amies. Et dès que j’ai un besoin je l’appelle même si 500km nous séparent. Parfois on réfléchit à faire un blog aussi… allez savoir qui nous inspire :)

        Merci à toi
        Bérangère

  12. Bonjour Capucine,
    Moi aussi j’évite de plus en plus les achats en magasins, précisément à cause des conseillères: j’aime bien regarder, prendre mon temps, comparer…et là impossible: dès que tu t’attardes tu as immédiatement une vendeuse sur le dos…qui veut absolument te vendre absolument autre chose que ce pour quoi tu étais venue. En même temps je me dis que cela ne doit pas être facile pour elles: pas ou peu de formation dans le domaine de la beauté, un salaire qui ne doit pas être mirobolant, une pression accrue sur les ventes avec les challenges…et parfois sans trop savoir comment, on tombe sur la conseillère passionnée, qui prend le temps de te conseiller . Je ne vais en magasin que pour le fond de teint et le parfum quand je veux changer, et pour le reste c’est internet. Je pense que les grandes enseignes type Sephora et autre oublient malheureusement le côté humain de la vente de cosmétiques, aussi bien pour les clients que pour leur personnel…pas étonnant du coup que la cliente se tourne vers internet. Bonne journée à toi. Cécile

  13. Ah le FAMEUX vigil qui te suit partout !!! Merci, je pensais être la seule, je me suis souvent demandé si j’avais une tête ou une attitude de voleuse qui faisait qu’on me surveillait autant…
    Ça met vachement mal à l’aise et c’est limite humiliant… Des fois j’ai envie de leur dire qu’ils feraient mieux de s’occuper des vrais voleurs plutôt que de me courir après !

  14. Entièrement d’accord avec toi, je cherchais un jour un rouge à lèvres rouge (je voulais sauter le pas que je n’avais pas osé sauter toutes ces années). Chez une enseigne « bien connue » j’ai dû demander à plusieurs conseillères de m’en faire tester avant que l’on daigne me maquiller. Ne s’appliquant pas, elle m’a barbouillé les lèvres n’importe comment en me disant « bon, voilà, c’est pas très bien mis mais vous voyez l’idée!  »
    Euh… non, justement.

    J’ai reporté ma clientèle chez des parfumeurs indépendants. Ils vendent des cosmétiques, prennent le temps de te conseiller, te maquiller, te proposer différents produits: un vrai service que je ne connaissais plus ! Et le pire dans l’histoire, c’est que les bons conseils font vendre (je ne repars jamais avec une facture de moins de 50€ quand je vais chez eux) donc qu’attendent ces grandes enseignes pour être aimables et professionnels ?

    A bientôt ! :)

  15. Je me suis vraiment reconnue dans cet article, c’est fou! Je n’achète presque plus en boutique, entre l’éclairage, les mauvaises conseillères, l’odeur (non parce que ça cocote pas mal là dedans), la foule et l’hygiène douteuse, j’angoisse plus qu’autre chose. A la limite, je vais au Galeries Lafayette, nettement plus fiable et propre.
    Je comprends que les vendeuses aient des objectifs mais de là à me suivre partout pour me vendre quelque chose vraiment pas fait pour moi, je suis dégoutée. Les fonds de teint « beige doré » quand on a visiblement la peau très, très clair, les rouges fuchsia alors que je porte un nude, la crème très riche « mieux adaptée » au lieu du gel crème que je regardais et j’en passe. Maintenant, je n’y vais que pour m’acheter des vernis et du parfum et je leur dit très clairement, « non merci, ça va je regarde ».
    Bref, les conseillères en parfumeries sont juste des vendeuses la plupart du temps, point. J’hallucine quand je réalise que j’en connais plus qu’elles sur leur job. A croire qu’elle pense que leurs clientes sont toutes ignorantes en matière de soins et de maquillage …
    Cela dit, lors de mes derniers passages au Nocibé du coin, j’ai eu la très agréable surprise de recevoir les conseils d’une jeune vendeuse très, très sympa. Elle m’a vendu le bon soin, pas hors de prix comme j’avais précisé, elle connaissait visiblement ses produits quand je lui ai demandé la différence entre deux soins pours les lèvres, m’a gentiment demandé si je voulais être parfumée, le rêve! J’avais presque envie de lui faire un câlin tellement j’étais contente :D

  16. Olalala je compatis tellement ! Surtout pour les éclairages horribles qui changent les couleurs des fonds de teint. Même si le pire c’est encore les vendeuses … Surtout ce moment paradoxal où une femme au gout douteux dispense des conseils encore plus douteux !
    Mais je trouve que ça fait des aventures et je continuerai à aller en grand magasin ^^

  17. Salut !
    Je commente rarement, mais la j’ai bien envie de réagir à cet article :) C’est marrant parce que je comprend très bien tes critique j’ai beaucoup de mal moi aussi avec ces techniques de ventes très très limite, c’est d’ailleurs pour ça que maintenant je me renseigne un maximum sur ma nature de peau ma carnation ou autres (parce que c’est marrant mais en fonction des enseignes ou de la conseillère on peut avoir tout et son contraire comme conseil et j’ai souvent fait des réactions aux produits qu’on m’a conseillé). Bref ce que je voulais dire c’est que souvent et c’est très malheureux les vendeuses de ce genre de point de ventes n’ont pas vraiment le choix. Etants vendeuse moi aussi (chaussure donc un peu différent) je suis assez confronté à ça, les phrase d’accroche, interroger le client, l’ammener à regarder les opérations commerciales … Bref ce que je veux dire c’est que en tant que vendeur on a une pression immense de la part de la direction/manager la dessus. Notamment parce que de plus en plus de gens delaissent les points de ventes pour internet … Bref c’est un gros cercle vicieux et je trouve ça dommage dans tout les sens : que les vendeurs soit forcé à agire de la sorte et que les gens delaissent les points de ventes pour ces même raison … Enfin bon voila c’est tout ^^’
    Désolé pour le roman, j’adore ce que tu fais ;)

    1. Je suis bien d’accord avec toi Lyvane, au final je pense que c’est à la direction de ces grandes enseignes de se remettre en question pour répondre aux besoins de leurs clientes.

  18. Moi aussi, j’achète moins en magasins ou alors lorsque je vois qu’il y a une vendeuse que je connais, qui me connais et qui m’obligera pas à acheter ce que je ne veux pas ou ne me correspond pas.
    Pour preuve l’autre jour, je regardais les palettes Nudes de Urban Decay, une vendeuse qui me connaissais savais que j’avais la 1ere et m’a dit que ce n’étais pas la peine d’avoir la deuxième, cela ferai doublon.Mais si je vois qu’il n’y a personne que je connais, je fais juste du repérage de couleurs, produits et j’achète en ligne.

    Et par exemple, aujourd’hui, je suis passée à Nocibé me prendre l’ombre fusion Diorshow hypnotique que je cherchais, et en essayant de trouver un gloss qui allait avec, la vendeuse m’a sortie un rose un peu pâle mat, qui ne me va pas du tout en m’assurant que c’était joli sur moi (je soupçonnais un avantage dessus), du coup, je n »ai pris que l’ombre à paupière, et cherche toujours un gloss lol

  19. Le coup des vendeuses qui te sautent dessus CHECK, le coup de la vendeuse et de son parfum CHECK, etc. mais celui du cafard.. Really? BEURK!
    Bonne soirée Capucine, merci pour cette touche d’humour ;)

  20. Bonsoir,
    Je vois que nous vivons toutes les mêmes aventures en allant en boutique :-) J’ai failli me faire avoir (encore très récemment) en allant dans une enseigne très connue où une vendeuse m’a « abordée » de façon très souriante. Au début, je l’ai trouvée attentive et puis j’ai compris qu’elle n’avait qu’un but me fourguer (désolée mais c’est le terme exact) la totalité d’une gamme de luxe !!
    Comme j’aime choisir mes produits de maquillage en magasin, j’ai développé 2 astuces :
    – pour le fond de teint, j’ai mis sur une feuille de papier blanc une touche des 3 ou 4 fonds de teint que je possède et que je sais me convenir ; une fois en magasin, je dépose un peu de celui que je veux tester sur la feuille à côté des autres, je sors du magasin et là je vois tout de suite si ça matche ou pas !
    – pour échapper aux vendeuses trop entreprenantes, je fais mine de regarder le produit qu’elle vante et je demande à voir la compo et là à haute voix je m’étonne de tous les produits chimiques contenus … je ne suis ni une pro des compos ni une bio à tout prix mais ce petit truc marche à chaque fois : la vendeuse me fiche la paix très très vite !!
    Merci pour ton blog et tes articles

  21. C’est malheureusement monnaie courante maintenant. Ca fait quelques semaines que je cherche un fond de teint, j’ai eu le malheur de vouloir faire confiance aux vendeuses, en changeant de magasin plusieurs fois et en priant pour que la prochaine soit plus agréable/compétente, résultat, on m’a conseillé soit le plus cher, soit la mauvaise teinte, en refusant d’écouter mes demandes. (pour la petite histoire, j’ai fini par trouver comme une grande la teinte parfaite, enfin!) Dorénavant c’est achats par internet et en parapharmacie, les paradis des cosmétiques!

    Et je suis une habituée du vigile parano qui te suit comme si tu allais voler tout le magasin s’il ose cligner des yeux à plus d’un mètre de toi …

  22. La dernière fois que j’ai mis les pieds chez Sephora ça s’est bien mal passé. J’ai osé demander un produit à une vendeuse pour compléter mon panier déjà très très rempli. La fille voulait absolument me maquiller pour me « donner des couleurs » avec un fond de teint trop foncé pour moi. J’ai refusé, elle a insisté. J’ai de nouveau refusé, elle est partie vexée comme un pou en me laissant en plan sans mon produit… Super l’accueil…

  23. Je continue à aller dans ce type de magasins pour certains produits (correcteurs, fdt, blush..) car j’aime voir la texture, si c’est irrisé.. Par contre je me renseigne bcp sur internet avant sur la compo, si c’est adapté pour moi : en gros je m’entraîne avant d’affronter le magasin afin d’y passer le moins de temps possible ! En général c’est 5 min top chrono, et j’arrive à esquiver les vendeuses gentillement. Par contre pour les échantillons j’ai également laissé tomber ^^.

    Sinon, petit hors sujet : je rêverai d’avoir un article sur les boutiques au Japon, où faire du shopping pour les fringues (il paraît que c’est le paradis pour les petites tailles) et la beauté ?! Tu accomplirais mon rêve pour Noël ? ^^

  24. Bonsoir.
    J’ai déjà vécu le coup du fond de teint trop foncé, la vendeuse de Sephora qui ne veut pas que tu achètes un produit Sephora (!!!), celle qui se moque de toi parce que tu te trompes dans la prononciation du nom (alors qu’elle ne prononce pas mieux), celle qui te dit que ton produit n’est plus fabriqué (alors qu’il est juste en rupture) et mieux celle qui te fait traverser toute la ville pour récupérer le produit qui vient de sortir mais qui refuse ensuite de te le vendre car le prix n’est pas rentré dans le logiciel…
    Mesdames les vendeuses, l’erreur est humaine, mais l’agressivité est un défaut qui aura bientôt vidé tous les magasins.
    Signé : une gentille qui doit trop se laisser faire mais qui pense qu’en laissant 2 à 300 euros par mois en produits de beauté, elle mérite plus d’attention!

      1. Ah, je pourrais écrire un roman sur ce sujet…

        Moi aussi j’ai eu droit à la vendeuse qui ne voulait pas vendre (c’étaient les nouveaux blush Too Faced, elle me soutenait qu’il n’y en avait qu’UN qui pouvait m’aller alors que presque toutes les teintes m’intéressaient (j’ai le teint clair et je pense pouvoir en porter pas mal… pourquoi m’en dissuader si j’étais prête à en acheter plusieurs ? n’est-elle pas là pour vendre ? je n’ai pas tout crompris !)
        Une fois quand j’étais ado j’ai eu le malheur de tester un gloss un peu lourdement sur le dos de ma main : « Sachez que ça ne s’étale pas, mademoiselle, ça se pose ! » fut la réponse cinglante de la vendeuse.
        Pareil pour un duo NARS, je me suis fait réprimander car je ne le swatchais pas « correctement » sur ma main : « il FAUT mélanger les 2 teintes » – mais non, laissez-moi faire comme que je veux, aaaaargh !

        J’ai souvent eu affaire au vigile qui me suivait comme une voleuse, ça me rassure de savoir que je suis loin d’être la seule ! Une fois même une vendeuse m’a invectivée : « Montrez-moi ce que vous avez dans la main ! » (euh, le produit que je comptais acheter ? mais plus maintenat). J’ai écrit une lettre de réclamation et j’ai reçu des excuses de la part de Sephora…

        Ah oui, la vendeuse qui m’a affirmé que j’avais la peau grasse parce que je ne me démaquillais pas correctement (!!!!) = super la technique de vente de l’insulte aux clientes…

        malgré tout cela, je continue à frequenter Sephora & Co, mais je répète comme un disque rayé « Non merci » lorsqu’on me propose de l’aide, voire je m’éloigne du stand… ou je pars si on ne me laisse pas tranquille. C’est quand même le principe de Sephora en particulier, l’aspect libre-service…

        Il y a de bonnes conseillères qui font bien leur métier, mais ce n’est malheureusement pas le cas de toutes !

  25. Plutôt d’accord même si parfois ça m’arrange d’avoir une vendeuse pour me conseiller comme la dernière fois chez Sephora où je cherchais un joli bois de rose. Je suis beaucoup de blogs beauté mais à part Coline qui a peu près la même teinte que moi vous êtes généralement plus claire donc j’ai du mal à me faire une idée ^^ Et aussi, j’ai du mal à ne pas tester un produit même si la dernière fois que j’ai acheté un fond de teint pour moi il était trop foncé alors que j’avais pris soin de sortir du magasin pour voir ce que ça rendait :/

  26. Mouahahaha mais c’ est tellement ça…. Tu rentre dans le magasin tu fais 5 pas, il y a déjà 5 conseillères différentes qui t’ ont demandé « vous avez besoin d’ aiiiiide?!! », tu t’ attardes dans un rayon la même conseillère vient te voir 2 fois en moins de 5 minutes AAAAARRRGH mais laissez-moi tranquille, je déteste qu’ on soit sur mon dos, si j’ ai besoin d’ un conseil ou une question je vais demander comme une grande !
    Quand on insiste en général j’ ai tendance à virer pitbull :)
    Le magasin reste quand même un passage obligé si tu veux essayer un nouveau produit, voir des teintes, sentir, hélas….

  27. Je comprends la majorité de tes faits et c’est aussi pour cela que je préfère internet.

    Personellement, en magasin je suis hyper stressée pour toutes ces raisons (plus le fait que ya trop de monde au point de plus pouvoir bouger) du coup au lieu de passer un moment agréable c’est tous le contraire. Au moins en supermarché, on est surveillé par des caméra mais pas par une armoire à glace qui te dévisage d’un air méchant durant tous le long.
    Dernièrement je voulais acheter un fond de teint et une vendeuse m’a proposé un ‘colorprofil’, naive que je suis je dis oui comme je n’y connais rien. Elle me propose un fond de teint de marque sans rien me demander de ce que je cherche et me l’applique sur une moitié du visage en me disant qu’elle a plus la teinte indiqué. Je lui dis gênée que c’est à mon sens trop foncé et que j’aimerais bien voir plus clair, du coup elle me réponds sèchement que pour elle non. J’insiste. Elle me change la couleur visiblement pas contente. Je suis septique mais je dis que ça va pour que cela s’arrête. Elle me le met sur le reste du visage grossièrement (sur les sourcils comme ça j’avais une tête bizarre lol) et je lui dis que je préférerais commander sur internet pour avoir une promo. Et là, elle me sort que non ya pas de promo (alors que si) et que si j’achete pas pour mini 30e de produit je devais payer 10e pour un maquillage du teint (WTF ?! Ça un maquillage du teint ? Lool pour 10e en plus…)… Du coup je me suis fais avoir… En plus pour être sûre que je m’enfuit pas sans payer au moins les 10e elle reste avec moi jusqu’à être pris en charge en caisse…

    Bref, moi aussi j’en ai marre des enseignes qui se foutent un peu de notre jolie minoie lol. Je sais que ya que les marges qui compte mais bon ils s’en feront sans doute tous autant voir plus avec plus de concideration pour leurs clientes/clients. Quand on se sent bien on se lâche sûrement davantage ^^

    1. Maye, s’il n’y avait aucune indication concernant la prestation de maquillage du teint, je pense que tu peux clairement te retourner contre le direction du magasin qui te « vole » 10€ en te forçant à te maquiller en appelant ça une « prestation de maquillage du teint ». Ces gens s’en mordront les doigts un jour….

      1. Je n’ai rien osé dire sur le moment, mais les personnes de mon entourage m’ont dit la même chose que toi ^^’

        En lisant les commentaires ici, c’est hallucinant tous ce qui se passe dans les boutique :o en fait c’est même plutôt aberrant…

  28. Moi j ai la peau couleur morte depuisc3 semaines ^^ et bien il n est pas rare qu on tente de me vendre un fdt orange des plus classe .
    Sinon le pire du pire quand je demande une creme en precisant bien d ignorer mon acné car soigner autrement on veut ABSOLUMENT me filer des produits qui me crame la peau deja bien esquinter.
    Bref je n aime pas internet mais les boutiques sont parfois nazes

  29. Hello ! Je te suis complètement sur ce que tu dis. Et pourtant je suis dans ce milieu en stage pour une marque en ce moment.. J’ai été fortement déçue que le côté  »conseil plaisir » soit enlevé jusrep pour faire du chiffre. On nous met tellement la pression qu’on est obligées d’aller vers les clients qui s’attardent sur le stand. Je porte beaucoup de temps et d’attention et aux clients pour les remercier de me consacrer du temps à m’écouter. Ma marque étant ciblée sur les fond de teint je ne peux par contre pas me tromper mais il est difficile pour nous aussi de voir le véritable rendu.. Je comprend les clients agacés des »bonjour je vous aide? » et c’est un système qui entraîne l’un et l’autre contre lequel on ne peut pas faire face. En tout cas, pour moi ça doit être un vrai conseil les parfumeries et non une usine à produits et à fric..

    1. Je suis entièrement d’accord avec toi Aurore Na, aujourd’hui les consommatrices veulent de la recommandation personnalisée et des conseils pertinents…. dommage que certains géants de l’industrie ne l’aient pas compris.

  30. Alors moi ma dernière mésaventure : Je m’étais rendu en magasin pour un produit vu sur leur site, ce à quoi la vendeuse m’a dit de laisser mon numéro et qu’elle me rappellerai s’ils le recevaient, quelques jours plus tard message sur mon répondeur en me disant que le produit est arrivé en magasin. Je me lève tôt le lendemain pour aller voir comme j’avais une journée bien chargée, j’arrive et explique à une vendeuse qui me dit que le produit ne lui dit rien, mais d’attendre un peu sa collègue qui arrive, du coup je patiente je fais mon tour tout en envoyant des sms. Le vigile qui me suivait partout et je le vois quand je m’arrête pour écrire un message, qu’il reste planté à côté de moi, et là il se permet de venir m’accoster en me disant « c’est interdit de prendre des photos des produits » ce à quoi je répond « oui d’accord mais je ne prends pas de photos là » et il me rétorque « non mais c’était pour prévenir » euhhh oui oui bien sur?!! et en plus de ça, la vendeuse qui vient après me dire qu’il y a eut une erreur et que le produit n’est pas disponible. Merci bien!

    1. MA-GI-QUE ton histoire !!!!! Il y a quelques jours, à Londres, chez The Body Shop : je prenais en photo un coffret pour le poster sur mon compte Instagram. Une vendeuse arrive et m’explique : « vous avez interdiction de prendre les produits en photo, vous n’avez qu’à aller sur le site Internet si vous voulez retenir quel produit acheter ». Euh. Ok.

  31. Bonjour Capucine!
    je partage ton point de vue! Ras le bol d’aller dans un magasin où les vendeuses ne connaissent même pas leurs produits et n’ont pas été formées alors qu’on est passionnées. J’ai l’impression d’en savoir plus qu’elles alors que ce n’est pas mon métier!
    Dernière absurdité en date, j’ai un anti-cerne Clinique que j’avais terminé, je retourne dans le même magasin pour en racheter et sournoisement je demande un anti-cerne avec les même propriétés que celui que j’avais mais sans préciser la marque (soit compact, en pot et pas en stick). Et là catastrophe de la vendeuse… Et va y que je te propose ceux en stick, ou alors carrément du fonde de teint parce que « le rendu final est le même » (si si! véridique)… Elle partait dans tous les sens, demande à 3 collègues mais aucune ne connaissait non plus le produit, fait les stands de toutes les marques… Bref une vrai girouette complètement paniquée. Jusqu’à ce que je lui dise « et sinon chez Clinique…? » ah ben oui voila.
    Bref, je n’y retourne plus depuis, terminé! Ca ne sert à rien d’embaucher du personnel qui ne connait pas l’existence des produits qui sont vendus dans le magasin! Je précise que la boutique est petite, avec 4 ou 5 marque de luxe mais c’est tout, on était loin du Sephora des Champs Elysées.

  32. Je suis globalement d’accord avec toi. J’ai horreur des vendeuses qui te sautent dessus et débitent leurs arguments sans jamais rebondir sur tes remarques. En plus, je vise les cosmétiques éthiques, et ça on trouve difficilement en boutiques…^^ J’ajouterais aussi que j’ai du mal à me concentrer pour faire un choix en boutique, car je fais les magasins comme beaucoup, le samedi, et que c’est bruyant. Je préfère prendre mon temps sur le net. :)

  33. Je ne sais pas si c’est parce que je suis plus agée (60), mais les vendeuses ne viennent pas trop m’embêter. En général je ne demande rien sauf deux fois où j’ai vraiment été super bien conseillée (une démonstratrice Clarins et une autre fois où je voulais changer de parfum).
    Mais ce que je ne supporte mais alors absolument pas c’est d’être pistée presque collée par le vigile. Je dois avoir un tête de voleuse !!!
    Mais cela c’est odieux !!!

    1. Etre pistée par le vigile est insupportable, ça m’arrive très souvent et j’en rigole avec mes amies en disant : « le mec croit vraiment que je vais voler des cosmétiques… vu mon métier, c’est impossible, mon bureau c’est Sephora ^^)

  34. Alors c’est simple, tes arguments je les reçois et j’éprouve souvent le même sentiment dans certaines enseignes. Mais pas partout, dans certains magasins je me sens presque chez moi ( véridique ^^ ). Ceci dit, je commande aussi en ligne bien que je déteste attendre, surtout UPS parce qu’en cas d’absence 2 fois de suite pas évident de récupérer son colis. Idem avec d’autres transporteurs : SMS contradictoires, la Poste qui n’a pas le colis etc… Donc, oui attendre est un problème récurrent chez moi. Mais quand je veux un produit Korres je suis bien obligée de commander, ouf Colissimo Expert aucun souci. MAC là honnêtement je redoute parfois, c’est en Colissimo simple. Avant, certaines enseignes étaient très bien tenues, il me semble que l’on n’avait pas accès aux produits. C’était beaucoup plus classieux. Les temps changent, les manières aussi. Les vols sont très fréquents ici, clairement il y a 2 populations : les clientes et ce qu’il faut bien appeler la zone qui sévit notamment pendant les soldes. Quant au personnel des enseignes ( pour certaines car il y a des conseillères vraiment adorables et d’une patience d’ange, il y a du progrès à faire, c’est dommage car une part du rêve s’envole..

  35. Merci pour cet article, je voudrais juste mettre un peu de positif dans tout ça : effectivement j’achete beaucoup en ligne quand je suis sure de ce que je veux acheter.
    Par contre, j’ai eu la chance de rencontrer une conseillère vraiment super qui, pour le coup, fait vraiment bien son job !
    Alors ne les mettons pas toutes dans le même panier… il faut relativiser… on dirait le bureau des plaintes les commentaires !

  36. Hello Capucine, Je suis esthéticienne et j’ai travailler dans plusieurs grandes parfumeries. Et oui tout est vrai! On nous oblige à faire tout ce que tu décrit dans ton article. Et c’est d’ailleurs pour ces raisons que j’ai démissionné et changer complétements d’univers dans mon nouveau boulot. Récemment je me suis rendue dans une boutique, j’ai du demander à une vendeuse qu’elle me sorte ma crème de son tiroir. une stagiaire en étude de vente,aucunement qualifiée pour analyser un type de peau. ) Cette demoiselle a tenté désespérément de me refiler une autres crème, qui selon elle serais adaptée à ma peau, contrairement à celle que j’utilise depuis 5 ans…Qu’elle joie j’ai ressentie à ce moment la, ou je lui ai dit que j’étais esthéticienne, diplômée depuis 7 ans, et que je pensais pouvoir être en mesure de savoir ce qu’il me convenait ou pas ! J’étais vraiment passionnée par ce milieux. c’est dommage, ca m’en à dégoutée.

    1. Je me retiens systématiquement d’expliquer aux conseillères qui conseillent mal que je travaille dans l’univers des cosmétiques et qu’à ce titre, je suis bien informée… et relativement peu en phase avec leurs conseils. Je me contente de sourire et de passer mon chemin :p

  37. Moi ce que je déteste ce sont les clientes qui ne disent pas bonjour lorsqu’elles rentrent dans un magasin .
    Ce que j adore se sont les clientes qui repartent heureuses parce qu elles se sentent bien avec le maquillage que j ai réalisé. Qu elles retrouvent enfin le sourire qu elles avaient perdu…. voilà pourquoi je suis une conseillère et non une vendeuse !!! Merci de nous dire bonjour Et merci ;)

  38. Bonsoir Capucine,
    Je comprends que certaines enseignes donnent envie de faire son shopping sur Internet. Pour ma part, je préfère me tourner vers les petits instituts indépendants dont un en particulier où je me rends tous les mois. Je ne dis pas que toutes les esthéticiennes indépendantes ont des partenariats avec des marques intéressantes mais certaines oui. Cette solution ne donne par contre par un choix aussi large.
    Il faut de tout pour faire un monde et il y aura toujours le bon cliché de la commerciale voulant te refourguer un produit pour son propre intérêt, heureusement il y a aussi des personnes consciencieuses et professionnelles qui savent conseiller avec justesse. Je dirais qu’il faut bien choisir son enseigne et que les grandes franchises ne sont pas forcément stratégiques et puis après il y a le facteur chance: tomber sur la bonne personne.
    Pour rebondir sur une des anecdotes que tu as cité, je pense que « Babillages » est parfaitement fiable et je n’ai jamais été déçue des produits que tu m’as donné envie de tester. Ton honnêteté transparait dans ton écriture et c’est pour ça que c’est toujours un plaisir de te lire (même si je ne commente pas toujours^^).
    Passe de bonnes fêtes de fin d’année :)
    Marie

    1. Hello Marie, merci d’avoir pris le temps de partager ton retour d’expérience avec nous. C’est vrai qu’il y a des instituts de quartier qui valent le détour, malheureusement dans le mien je ne suis pas hyper gâtée sur ce point :((( Je te souhaite de belles fêtes à toi aussi !

  39. Tellement vrai ! Heureusement que des blogs comme Babillages sont là pour rétablir la vérité et faire de nous des consommatrices averties (ou presque!). Pour ma part, ma parapharmacie est devenu mon lieu shopping chouchou pour les soins !
    Bonne journée et merci pour l’honnêteté de ton travail !

  40. bonsoir
    je suis bien d’accord avec tout ce qui a été écrit sur les magasins multi-marques , mais concernant les magasins des marques (une et une seule marque) il y en a qui sont très bien et c’est bien de pouvoir sentir, essayer ou voir les « vraies » couleurs quand il s’agit de maquillage.

  41. Ton article .. résume parfaitement la situation en magasin. Un périple fort désagréable.
    J’avais un jour décider de prendre un fond de teint clinique (première fois que je déboursais autant pour un fdt, budget d’étudiante tout ça, c’etait un jour de fête !!) J’avais fais mes recherches sur internet donc plusieurs blogs cosméto avant d’en sélectionner un qui conviendrait à mon type de peau. En arrivant la vendeuse me saute dessus, je lui explique quel produit je veux. La nana a refusé de me donner ce fdt sous prétexte que je me trompais dans le type de peau, que ce n’était absolument pas pour moi etc… D’habitude je suis un peu têtue et je fonctionne à l’instincts, mais cette fois je me suis dis « bon elle doit quand même connaitre son métier la dame ».
    J’ai bataillé pendant 10 bonnes minutes pour réussir à avoir un échantillon (hors de question de débourser 30€ dans un produit sans que je sois sure qu’il m’aille). Au final elle m’avait refiler un truc complètement à l’opposé de mon type de peau avec une couleur bien trop jaune pour moi.
    Du coup quand je vois le coup du « Babillages n’est pas un site très fiable » ça me fait bien marrer.
    Je préfère mille fois suivre tes conseils ainsi que certains autres blogs beauté que j’affectionne.
    Bien plus fiable à mon sens que !!!

    Longue vie à Babillages !!!!!!! <3

    1. Bonjour Zoey, oh la la quelle mésaventure : il me semble que le choix d’un fond de teint en parfumerie est parfois bien compliqué, je suis désolée que tu aies vécu un tel parcours du combattant ! Merci pour les encouragements qui font chaud au coeur.

  42. Pour y avoir travailler en tant que conseillère et animatrice je connais que trop bien tout ca …
    J’aimerai pouvoir y revenir et vendre ce que bon me semble, ce dont la cliente à réellement envie ou besoin, hum mise à part me franchiser je vois pas de solution, dommage

  43. Salut,

    Je viens de lire ton article et je suis déçue par tes propos…
    En effet je suis Conseillère beauté et je me sent insulté… tu fais une généralité et pousse tes lectrices à faire leurs achats sur internet… mort aux commerces !!!!
    Je te rejoint sur certain points… mais il faut en vouloir aux management et aux recrutements des responsables qui est de plus en plus tourné vers des profils ventes et non esthétique. …
    Je travail en province je suis conseillere avant d etre une vendeuse … je suis fière des conseils que je donne a mes clients car pour moi une cliente satisfaite c’est une cliente fidèle !
    Qu’importe l’enseigne mais a vous de choisir votre conseillère c’est le plus important… il faut pas oublier vous avez des bons et des mauvais comme dans tout metiers ….

    Et n’oubliez pas… mon métier est loin d’être facile tout les jours …. moi aussi je pourrais vous en racontez des petites histoires …

    1. Bonjour Rateau, je n’ai jamais fait de généralité, j’explique juste mon expérience et ce pourquoi je fais désormais la majorité de mon shopping en ligne. La faute à qui ? A la politique commerciale et de management de ces grandes enseignes… ;)

  44. Un cafard!? Beurk ! C’est vrai que se faire suivre par les vendeuses c’est hyper chiant. Une des raisons qui me fait hésiter à rentrer dans des magasins cosmétiques. Une fois je cherchais un démaquillant chez Sephora et je suis repartie avec autre chose. Bon OK j’ai pu découvrir la marque Algenist qui j’ai l’impression a fait un miracle sur ma peau mais quand même. Hors budget…

  45. bonjour capucine,

    je suis conseillère de vente et je commence à en avoir assez de ce parfumerie-bashing systématique ! Oui je reconnais les situations décrites dans ton article, mais est ce que pour une fois on pourrais parler de quelque chose de positif ? des gens qui adorent leur métier? qui sont passionnés de tout ce qui touche à la beauté ? qui se tiennent informés, qui adorent les blogs ( d’ailleurs merci bien pour ton merveilleux articles sur sephora il y a quelques années, oui celui avec le cafard. ) et qui ont à cœur de satisfaire leur clients ? oui il y en a des gens comme ça, ça fait 7ans que j’exerce ce métier et j’en ai vraiment assez qu’on dénigre toujours cette profession. Et pour te rpondre au niveau des testeurs, vis-ma-vis ne serait-ce qu’une journée en magasin et on va voir si tu as le temps de les changer toutes les cinq minutes, dès qu’une cliente déboule et se tartouuille avec comme une sauvage. Ben oui, il y a aussi des clientes comme ça, mais ça justement on en parle jamais, c’est toujours de notre faute, ah lala vilaine connseillère ! Voila pour mon message, et je pourrais encore taper quelques lignes mais l’essentiel est là. Tu n’es pas obligée de le publier, je tenais simplement à exprimer ma frustration et ma décéption.

    1. Bonjour Kremer, je n’ai jamais cherché à généraliser mais il faut bien l’avouer : beaucoup de clientes ne sont pas satisfaites des services proposés en magasin par certaines enseignes. Des méthodes de vente jugées agressives aux conseils qui n’en sont pas, en passant par des remarques parfois très déplacées : la plupart du temps, voilà ce à quoi nous sommes confrontées quand nous nous rendons en magasin :((((
      Le problème ne vient pas de la conseillère en elle-même mais de la politique de vente et de ressources humaines de ladite entreprise qui embauche ces conseillères :(

  46. Coucou! J’ai adoré ton article ;-) je pense que nous sommes trèèès nombreuses à avoir déjà vécu ce genre de situations !! :p Moi ce qui m’avait marquée, il y a une dizaine d’année je crois, c’était dans une parfumerie grande enseigne: une nouvelle gamme de fonds de teint Rubinstein venait de sortir, je voulais tester les différentes teintes, il n’y en avait qu’une de présentée. Je demande à une conseillère: elle me dit, c’est parce que c’est une teinte « unique » pour ce produit !! WTF?? (bien évidemment, ce n’était pas le cas ^^). pffff… Bien souvent, j’ai la claire impression d’en savoir plus que les vendeuses sur les cosmétos… (c’est pas faux, je pense ^^) Il y a juste un Sephora dans lequel j’adore me rendre, dans ma ville, où les filles sont compétentes, pas trop pressantes et très gentilles :-) bisous !

  47. Idem, surtout les vigiles mais du coup j’en rajoute un couche et les fait tourner en bourrique :p
    Il y quand même quelques bémols, sans doute que les avantages de la province… quoi que.

    Le principal problème que j’ai c’est que malgré mes 27 ans, les conseillères ne me prennent pas au sérieux, j’en ai souvent pour plus de 100€ chez sephora mais je dois me débrouiller toute seule, bref ça ne donne plus envie!

  48. Justement j’ai eu une petite mésaventure hier au Sephora des Champs-Elysées : des conseillers de vente qui me demandaient ce que je cherchais (jusque là, tout va bien) puis quand je leur répondais que je ne faisais que regarder, ils cherchaient à me vendre absolument un truc .. ce qui saoule très vite ! Je suis donc vite sortie ..
    Par contre, à la boutique Oh My Cream d’Abbesses, je tombe à chaque fois sur une conseillère hyper sympa qui me conseille vraiment. Et c’est très agréable !
    Après il ne faut pas faire une généralité : certains conseillers s’impliquent vraiment et font leur job. D’autres malheureusement ne cherchent qu’à vendre .. ou ignorent même les clients !

  49. Le mélange d’odeurs fait mal à la tête. Impossible d’y rester très longtemps. Et les vendeuses m’ont (parfois) l’air aussi expertes que moi, voire pire.Intérêt 0

  50. Coucou! Tout à fait d’accord, cependant, je tente encore ma chance car une fois de temps en temps on peut tomber sur une bonne professionnelle qui nous cerne mieux que nous même parfois, et nous conduis vers de belles découvertes!

  51. MAIS GRAVE
    j’en peux plus quoi !
    La dernière fois je rentre dans une boutique DE ma ville et j’allais pour un fond de teint ayant fini le mien. J’étais très contente de celui ci MAIS je lui dis QUIL etait peut être un brin trop couvrant et ayant une peau correcte en ce moment je lui dis je veux bien rester chez Clinique MAIS pas aussi couvrant. Elle me propose LE meme alors que deux secondes avant je lui avais dis que c’était le mien (LOL merci de m’écouter) et en plus elle me donne une teinte trop foncée alors que je ressemble à Michael Jackson dans ses derniers jours ahahaha. Juste après l’avoir un peu engueule elle me sort une tablette numérique et me dit qu’elle rentre les caractéristiques de ma peau « sèche déshydratée » alors qu’elle est mixte et plus grasse que sèche lol et elle me fait tester un truc immonde et toujours bien trop couvrant et fonce. J’aurais parlé Chinois ça aurait été la meme merde. Alors NO WAY LES BOUTIQUES !

  52. Ah heureuses parisiennes qui avaient la primeur des belles boutiques mais aussi des usines à gazes(les grandes enseignes).
    Dans ma petite ville de province où Sephora et beauty sucess se partagent la galette des parfumeries multimarques, point de vendeuses trop commercialement agressives ni de vigiles soupçonneux.
    Il y règne un climat général détendu et les conseils sont toujours appropriés.
    Alors un conseil déménagez et vous aurez l’air pur (très bon pour le teint!) et moins de gens stressés.
    Bonnes fêtes à toutes

  53. Oh mon dieu je me reconnais tellement dans cette article xD maintenant quand je vais dans une boutique c’est que j’ai fait mon repérage sur Internet et je vais au plus vite prendre ce qui m’intéresse.
    Le pire qu »une vendeuse m’ai fait c’était lors d’un shopping post exams pour me récompenser. Alors certes j’avais une dégaine pas ouf (mais qui ressemble à quelque chose après une journée d’exam?), je faisais mon shopping tranquille et là une vendeuse vient me voir et sans me demander mo avis enlève un produit de mon panier en m’expliquant que c’est certainement pas dans mon budget et elle part avec me chercher sois disant quelque chose de mieux!!! O.o
    Je suis restée comme deux ronds de flancs avec une forte envie de lui hurler dessus. Résultat j’ai abandonné mon panier et je suis aller voir ailleurs.
    Mais son culot et son impolitesse me scient toujours!

  54. Bonjour Capucine
    C’est la première fois que je poste un commentaire bien que je te suis depuis l’autre bout du monde… Alors oui, les méthodes de ventes des conseillères Sephora sont une généralité. Bien sûr il y a des exceptions, mais elles sont une toute petite minorité. Je te rejoins sur chaque point cité dans ton article et rajouterai ceci. Je vis dans un pays dont la langue principale n’est pas l’anglais et encore moins le français. J’entre dans un Séphora pour acheter la Base Or de Guerlain. J’ignore totalement la vendeuse qui est COLLEE à moi. Je lis la description du produit, écrite en français. Et là elle medit, « c’est écrit en anglais, je vais vous expliquer le produit… il s’agit d’un sérum…bla bla.. » Moi: »Euh, non, c’est une base ». Elle: »Oui une base à mettre sous la crème, un sérum quoi ». Avec une pointe d’énervement dans le ton, je lui dis que non, c’est pas écrit en anglais mais en français, que je comprends ce que je lis et que non ce n’est pas un sérum! » En fait elle cherchait à me vendre le nouveau serum de La Mer. Elle ne me connaît pas, ne m’a pas posé une seule question sur mon type de peau, et me jure que ce serum est fait pour moi. Par chance elles me connaissent maintenant dans ce Sephora du coup à chaque fois que j’y rentre, elles me foutent la paix. Pardon pour la tartine.
    Joyeux Noel Babillages!

  55. Moi aussi j’ai eu droit de me faire suivre par un vigil, car on n’a pas des cents et des milles a dépenser dans un produit de beauté ou un rouge a lèvres ce qui fait que je les swatché sur ma main, et le vigil m’a suivit jusque dehors pour que je lui montre l’intérieur de mon sac, ce qui est un peu humiliant je trouve, et j’ai vécu la même chose au Monoprix, je fouinais trop longtemps près des RàL est le vigil n’a pas aimé, c’est vraiment pas agréable de faire ces achats ou bien du repérage en étant fliqué comme des délinquants. ;) Bonne soirée

  56. je me reconnais vraiment dans ton article, j’ai vécu tout ce que tu as dit. Mais malgré tout j’ai vraiment mais vraiment besoin de voir la teinte, la couleur, le tester pour etre sur de vouloir le produit !!

  57. N’ayant pas Sephora en Belgique, je me tourne souvent vers Di, qui est un magasin de produits de beauté. Parfois vers Mac, très rarement vers les parfumeries. Je ne demande pas souvent conseils car ils sont souvent mauvais (on m’a assuré qu’il fallait que je prenne une BB anti-âge… j’avais 21 ans !) ou ne m’aident pas.
    Même chez Mac, qui est censé être un magasin de cosmétiques Pro. J’ai un jour demandé à essayer un fond de teint hydratant. Le maquilleur me l’a appliqué au pinceau plat, à la manière d’un peintre. J’avis 5 mm de fond de teint humide sur la figure. Il m’a dit trouver ça très joli. Je lui ai fait remarquer que la couleur était trop foncée pour ma peau (parce qu’il ne comptait évidemment pas me le dire) et il m’a alors répondu « Il n’y a pas plus clair »… Mais tu me conseilles quand même ce produit ?! Bref, je suis partie, sans qu’il ne m’ait non plus proposé une lingette pour enlever le fond de teint, et ai frotté le tout avec un mouchoir pour ne pas avoir l’air ridicule en sortant !
    C’est dommage qu’il y ai si peu de bons conseils dans ces magasins… c’est dur d’en trouver !

  58. Pour apporter ma pierre à l’édifice des nombreux commentaires, je tiens à préciser que le service Sephora à Montréal est à l’opposé de ceux que j’ai connu en France. Sans vouloir dénigrer mes conpatriotes francaises (certaines aiment et connaissent leur job), l’accueil et le service de nos cousins québecois est vraiment plus agréable. Les conseillères connaissent leur job et les produits, posent beaucoup de questions sur ce que l’on recherche, prennent le temps pour chaque cliente. On m’a proposé de tester tous mes produits que j’avais sélectionné …sans me faire payer ou forcer a acheter! Je prends plaisir à aller « magasiner » (comme on dit là bas) et me faire conseiller!

  59. Merci pour cet article qui m’a fait sourire en me rappelant certains de ces moments en boutique (vive internet, j’y fais quasi toutes mes commandes). J’ai quand même refait un essai dernièrement et la conseillère m’a informé que je me trompais de teinte de fdt, j’ai fait l’erreur de l’écouter, bim, ça n’a pas raté, beaucoup trop foncé et mauvais sous-ton !
    Le pire, c’est que peu importe la boutique, les conseils ne sont jamais terribles.
    Merci pour ton blog, qui lui, contribue vraiment à -m’- aider niveau choix !

  60. Franchement chapeau je ne peux qu’apprécier ton article car c’est vraiment désagréable toutes ces situations (expériences vécu) ya pas plus insupportable que cela. En lisant ton article j’ai le sourire auX lèvres car je remarque que je ne suis pas la seule à le constater

  61. C’est intolérable le vigile qui suspecte et vous suit, cela ajouté à son commentaire. Il faut partager cette histoire dans les détails, pour aider ceux qui vivent cela au quotidien.

Répondre à Margaux Annuler

Votre adresse email ne sera pas publiée.