#NailFail – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

#NailFail

Parce que ma vie à moi est faite de poisses, de petits bonheurs et d’ascenseurs émotionnels, je me sens souvent à des années lumières des vies parfaites et sublimées de certaines blogueuses / instagrammeuses. J’avais envie de vous raconter mon dernier #NailFail, histoire que vous puissiez rire avec moi de mes aventures.

starlight opi

Mercredi dernier.

Voilà bientôt trois semaines que j’ai fait poser mon vernis semi-permanent chez Souchka. D’habitude, j’attends 2 semaines avant d’enlever mon semi-permanent pour en faire re-poser un tout nouveau, tout propre et tout net. Sauf que. Les fêtes de fin d’année ont chamboulé mon emploi du temps, comme tout le monde. Et puis, Souchka est partie en vacances, je suis donc condamnée à attendre patiemment son retour.

Je lui envoie un texto pour prendre rendez-vous. Damned !!! Nos agendas ne se croisent pas avant… 10 jours !

Je vais faire la vaisselle pour me changer les idées. Mon semi-permanent commence à tirer la gueule, un petit morceau se fait la malle. « C’est le signe qu’il faut refaire ta manucure« , me dit Souchka par texto (parce que oui, je lui envoie des MMS de mes mains ! Je crois que je la saoule, mais ne le lui dites pas !).

Je pense au rendez-vous hyper important du lendemain matin, et à ce contrat qui me tient à coeur que j’aimerais vraiment signer. Je jette un oeil à mes mains. J’ai honte. Mes ongles poussent tellement vite qu’on voit bien la délimitation de mon vernis semi-permanent. Et je viens de m’abîmer l’ongle. Je cherche une solution en urgence.

J’envoie un texto à Maria chez Les Cils de Marie. Car en plus de faire des extensions de cils, les filles posent aussi du vernis.

Maria me sauve. A 23 heures (la honte d’embêter les gens si tardivement !), j’ai rendez-vous pour le lendemain matin 9h, soit 2 heures avant mon rendez-vous super important. Je souffle. Je me relaxe. Et je me dis que j’ai quand même un sacré grain : remuer ciel et terre pour des ongles, pfiouuuu !

Jeudi matin. 

9h05, ça commence bien j’ai 5 minutes de retard, je déteste être en retard ! Je m’excuse platement et je me laisse manucurer. On m’enlève ce vernis permanent : ça fait un bien fou ! On me lime les ongles, on s’occupe parfaitement de moi. On me pose un très joli nude rosé comme j’aime. La manucure est nickel et faite rapidement, pile dans les temps pour mon rendez-vous.

On a même pris soin de me faire enfiler mon manteau avant la pose du vernis car on sait que je suis pressée. On ne se doute pas que je suis aussi TRES maladroite. Et que j’ai LA GROSSE POISSE. Je rigole intérieurement, en me disant « ahahahahahahah, ils ont eu raison de me faire mettre mon manteau, ça me permettra de limiter les dégâts et de laisser sécher ma manucure dans le métro en filant vers mon rendez-vous« . J’ai même pris soin de payer avant et de sortir mon ticket de métro, histoire d’être sûre que je ne ruinerai pas ma manucure en 10 secondes.

Bref. ON A MIS TOUTES LES CHANCES DE MON COTE. On a cru en moi. Et même moi, j’ai un peu cru en moi pendant 10 minutes, pensant que mon bad karma me ficherait la paix.

10h20. Je sors de chez  Les Cils de Marie. Il pleut des cordes. J’ouvre mon parapluie.

ET MEEERDE !!!! J’appuie complètement un ongle contre la poignée de mon parapluie. Manucure ruinée. Je marche vers le métro République. Je descends les escaliers, je sature car mes collants descendent beaucoup trop à mon goût au niveau de l’entrejambe. J’oublie que ce qui reste de ma belle manucure parfaitement réalisée sèche encore. Et je remonte mes collants.

ET DOUBLE MEEEERDEEEEEE !!!! Je colle du vernis sur mes collants. Je me mets à rire nerveusement en regardant mes ongles : on dirait une manucure marbée cheloue. Je doute que mes interlocuteurs de 11h apprécient.

Heureusement, quand je ne suis pas en retard, je suis toujours TREEES en avance. J’ai donc un bon quart d’heure avant mon rendez-vous. Je suis dans le métro, ça ne capte pas, j’essaie d’anticiper pour géolocaliser un Monop’ près de la station de métro d’arrivée. J’envoie un texto à mon mec pour lui demander de m’aider à distance car j’ai pas la 3G dans ce fucking métro. Mon mec comprend que ce problème de manucure est vital (il est parfait !) et m’envoie l’adresse de magasins Franprix dans les parages.

Finalement, je tombe nez à nez avec une pharmacie en sortant du métro. La pharmacienne me taquine en comprenant l’urgence et m’explique que pour accélérer le séchage de son vernis, elle le passe sous de l’eau froide depuis des années, et que c’est FAN-TAS-TIQUE. J’y penserai pour la prochaine fois.

Je sors de là avec un énorme flacon de dissolvant Mavala et des cotons. Et comme je ne suis plus à ça près, j’enlève mon vernis en plein milieu de la rue, en quelques secondes chrono.

J’arrive dignement à mon rendez-vous. Qui se passe admirablement bien.

Jeudi midi. 

En sortant de mon déjeuner professionnel, je découvre qu’un ongle s’est cassé, ruinant alors la seule harmonie ongulaire qui me restait.

« C’est ce qui s’appelle un beau Nail Fail« , m’a dit Souchka par texto le soir-même.

(Photo non contractuelle – il ne s’agit pas de vernis semi-permanent mais d’une jolie manucure réalisée par Souchka en décembre dernier)

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

20 commentaires
  1. J’aime beaucoup la plupart de vos articles : conseils avisés, découvertes beauté.. C’est toujours intéressant. Mais là ce serait pas un poil superficiel ces histoires de vernis?

    1. Ne jamais oublier qu’il y a plus de 8 ans, Babillages était un blog beauté personnel ;) 8 ans plus tard, si la forme et le fond se veulent plus professionnels, je tiens à ce qu’on n’oublie jamais que ce site est alimenté par un (des) humain(s). Et, on le sait, « nobody’s perfect »… ;)

  2. Hahaha je me reconnais tellement dans ce genre de maladresses / pas de bol en séries !
    Hé Typhaine, il faut se détendre hein ;)

  3. Un gros nailfail mais tellement drole!! (sorry!!:D) J’adore ton blogzine pour tes conseils beauty mais aussi pour tes petites mesaventures raconte avec beaucoup d’humour :P

  4. ben oui, c’est drôle, c’est léger. On a besoin de ça te temps en temps. Continue à nous faire rire, on se sent mins seule avec mes 2 mains gauches !

  5. Bonsoir Capucine

    Heureusement que c’est superficiel
    Je vis du superficiel je suis esthéticienne et prothésiste (un peu comme Souchka que je suis également) et je reconnais bien certaines de mes clientes en toi …
    Les SMS envoyés
    Et c’est souvent les mm qui se ruinent les ongles et qui me lancent un : « ah zut j’ai du bouger et j’ai abîmé mon vernis ? »
    Les huiles post vernis sont très efficaces pour le faire sécher à mettre 5mn après le top coat

    Voilà mes astuces à moi

    Bon courage et vive le vernis semi permanent qui nous sauve bien la vie !!!

  6. C’est pour éviter ce genre de mésaventures que je ne mets plus de vernis à ongles.

    En plus, je fais des économies de temps, d’argent et des prises de tête moins !

  7. oui c’est superficiel, on parle de vernis, c’est pas le truc qui n’empêche de vivre. Mais qu’est ce que c’est drôle.

    Mention spéciale au collant qui glisse,ça nous est arrivée à toutes :D

  8. Ma pauvre… je compatis. :-/ Sinon il y a le Mavadry qui est bien pratique pour faire sécher instantanément une manucure. ;)

Répondre à Gweny Annuler

Votre adresse email ne sera pas publiée.