Soin de la peau sensible, mes conseils – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Soin de la peau sensible, mes conseils

Avoir la peau sensible peut être un casse-tête : comment avoir le bon rituel de soin de la peau sensible ? Comment être certaine de ne pas l’agresser davantage ? Comment réussir à apprécierde  prendre soin de la peau sensible malgré les désagréments qu’elle nous fait subir ?

Demak’Up s’est intéressé au soin de la peau sensible et a ainsi réalisé une vidéo, permettant d’aborder les préjugés autour de cette sensibilité et de présenter la gamme Demak’Up Sensitive qui permet d’assurer un démaquillage tout en douceur.

Mon process de soin de la peau sensible

A présent que j’ai réussi à maîtriser la relative sensibilité de ma peau, je comprends bien le message que la campagne Demak’Up Sensitive veut faire passer (arrêter de nous faire complexer sur la sensibilité de la peau, essayer de l’apprivoiser pour en faire un truc cool). Mais, pour être honnête, à l’époque où je souffrais de véritables désagréments, j’étais tout sauf capable de faire de ma peau sensible un réel atout beauté… Au contraire, j’avais l’impression que ma vie tournait autour de ces fichues rougeurs, de cette peau qui s’abîme à chaque changement climatique et qui ne s’adapte jamais vraiment à quoi que ce soit.
A cette époque, en plus de cette hyper-sensibilité, je souffrais d’acné. J’avais 19-20 ans et je vivais un véritable calvaire social : je me sentais laide, incapable de sortir sans une couche de fond de teint qui faisait empirer la situation. Et en plus, j’avais de très mauvaises habitudes beauté.

J’ai fini par me poser les bonnes questions – que je vous livre ici car je suis certaine que cela pourra vous aider si vous ne savez plus quoi faire de votre peau :

  • Quel est ton type de peau ?
  • As-tu une routine adaptée à ton type de peau ?
  • Te démaquilles-tu quotidiennement ?
  • Te nettoies-tu le visage quotidiennement, même quand tu n’as pas porté de maquillage ?
  • Manges-tu sainement ?
  • Es-tu stressée en ce moment ?

Au final… J’avais tout faux ! Je croyais avoir la peau grasse ou mixte, elle est en réalité sèche à tendance déshydratée. Je n’avais pas une bonne hygiène de vie, je changeais trop souvent de produits de beauté – ma peau ne pouvait pas prendre le temps de s’y adapter, je gérais très mal le stress, etc… Bref, j’étais à côté de ma peau mes pompes.

Aujourd’hui, j’ai soigné mes problèmes d’acné, malgré une rechute d’acné d’adulte il y a plusieurs mois, et je ne rencontre plus de gros soucis de sensibilité au niveau du visage – sauf quand j’utilise des produits trop agressifs / abrasifs pour moi, ou quand je stresse trop !. Pour le corps, c’est une autre histoire, vive la dermatite atopique ! Mais ça n’est pas le sujet de ce jour alors… ;)

Les leçons que j’ai tirées en matière de soin de la peau sensible

  • Faire attention à mon rituel démaquillage : 

C’est la raison pour laquelle j’adore le lait démaquillant, il est hyper doux et super confortable. Et justement, il m’aide à ne pas avoir de vilaines rougeurs en hiver quand ma peau est exposée au froid. Si j’ai la peau hypersensible (coup de soleil, par exemple), je vais me démaquiller avec la pulpe des doigts et rincer à l’eau thermale. Sinon, le reste du temps, je choisis des cotons démaquillants qui n’agressent pas la peau. Je trouve certaines gammes parfois trop rêches et pas hyper agréables sur la peau, ça la laisse toute triste… La gamme Demak’Up Sensitive est une bonne alternative.
En ce moment, comme j’ai des extensions de cils, je démaquille tout mon visage à l’eau micellaire. Je contre-balance son côté asséchant par de l’eau florale à la rose.

  • Ne plus mettre ma peau en contact avec de l’eau du robinet : 

Je vous l’expliquais en septembre dernier, j’ai banni l’eau du robinet de mon visage. Et depuis, pfiou : révélation ! Ma peau ne semble plus être si sensible que ça, je revis ! J’utilise soit de l’eau thermale, soit de l’eau végétale. Tout dépend de mon rituel du moment.

  • Cesser de changer de routine de soin non stop : 

C’est LA grosse erreur que j’ai commise au début de ce blog, il y a 8 ans. Je recevais des produits, j’étais sur-excitée et hyper honorée que des marques s’intéressent à moi. Alors j’avais envie de tout essayer. Grosse bêtise ! Je me suis dégommé la peau et je l’ai rendue ultra méga sensible, à lui offrir tout et n’importe quoi à n’importe quel moment.

  • Connaître mon type de peau : 

Ca devrait même être la leçon numéro 1. Voire même LA seule leçon beauté qu’une maman transmet à sa fille : lui donner les clefs pour bien se connaître. Car une fois qu’on sait quel est son type de peau, on peut choisir des produits adaptés et ne pas sensibiliser sa peau. Si vous ne savez pas le définir, même en lisant des articles dédiés, vous pouvez toujours demander conseil à votre esthéticienne ou à une bonne conseillère beauté. Sachez que certaines marques proposent aussi des diagnostics de peau en magasin de façon régulière ou ponctuelle. N’hésitez pas à vous renseigner pour prendre rendez-vous !

  • Gérer mes émotions : 

Avant, j’étais une grosse stressée ! Mais ça… C’était avant ! Depuis 2014, je pratique la méditation de pleine conscience qui m’a permis d’apprendre à gérer mes émotions, à être consciente que certains stress du quotidien ne méritent peut-être pas qu’on les encaisse aussi fort, à lâcher prise, etc… Beaucoup de dermatologues sont formels à ce sujet : le stress peut avoir des répercussions sur la peau. Je crois d’ailleurs que mes plus grosses crises d’atopie correspondent à des moments où j’étais vraiment à fleur de peau. Comme quoi…

Au final, qu’est-ce que ces apprentissages en matière de soin de la peau m’ont permis de réaliser ?

RE-LA-TI-VI-SER !!! Et prendre du recul ! Aujourd’hui, il m’arrive encore d’avoir des soucis de peau ou de faire des réactions en cas de stress, de mauvaise alimentation ou de produit qui ne me correspond pas. Eh bah… c’est pas la fin du monde ! J’essaie de comprendre comment transformer ça en chose « positive », autrement dit en apprentissage, en leçon, pour ne pas reproduire les mêmes faux-pas la prochaine fois.

Au final, je crois qu’avoir la peau sensible à différentes périodes de ma vie m’a permis de parfaire ma culture cosméto en matière de soin de la peau sensible et… à mieux me connaître. Et ça n’est pas plus mal, non ?!

Publi-rédactionnel

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

23 commentaires
  1. Bonjour Capucine, j’ai grâce à toi découvert Aquaphor de Eucerin et je l’adore ! C’est un véritable coup de coeur pour un produit pas cher. Au top et merci Babillages !

  2. supers conseils j’en avait trouvés certains par moi même déjà et ils marchent, hâte de tester les autres!

  3. Hello Capucine et merci pour cet article très instructif !
    Comment as tu abordé la méditation de pleine conscience ? Lectures, ateliers, rencontres … ? Cela m’intéresse fortement ! Merci beaucoup à toi

    Bises

  4. Je suis mais, complètement d’accord avec toi ! Dommage que je ne sois pas tombée sur cet article il y a 10 ans ˆˆ La vraie révélation je crois que c’est de déterminer ton type de peau. J’ai toujours plus ou moins su que j’avais la peau mixte et je voyais bien qu’elle était sensible mais, je la traitais surtout comme un peau mixte. Comme ça ne marchait pas toujours, je l’ai parfois traitée comme une peau grasse avec tout le lot de soins abrasifs et d’agressivité ! Depuis que je prends soin de ma peau d’abord pour sa sensibilité, j’ai enfin une belle peau ! C’est tellement l’astuce que j’aimerais répéter à tous les ados !

  5. Oui exact la routine soin ne doit pas être cassée, sauf allergie. Je faisais la même erreur, je changeais de crème pour un oui pour un non ( si je collectionne le maquillage c’est pareil pour les soins ou les parfums^^ ), aujourd’hui j’utilise toujours les mêmes soins et je les termine. Pour le stress oui absolument, la peau est un bon indicateur, on parle de réaction épidermique, c’est tout à fait ça. Je pense que boire beaucoup aide la peau, 2 litres d’eau par jour c’est pas mal disons .

  6. Merci, merci de partager ces bons conseils. Même souffrance pendant de longues années, solitude face aux multiples conseils inappropriés des uns et des autres (faut changer souvent de produits, rohhhh non t’es mixte comme peau etc…).
    Je ne connaissais pas le « bannissement eau du robinet », je vais tester!

    Toujours un plaisir de lire tes posts.

  7. Coucou,

    merci pour cet article !
    ma pharmacienne m’a dit de bannir l’eau du robinet mais difficile sous la douche…j’aime me tremper! lol
    pour le reste, je suis déjà mais sans effets….

  8. Bonjour Capucine!
    J’espère que ta semaine en thalasso a été reposante.
    Je te prie de m’excuser car ma question n’a pas grand rapport avec le contenu de ton article mais… Je me demandais si tu connaissais et/ou ce que tu pensais des produits de la gamme Léa Nature, marque Floressance. J’utilise depuis quelques semaines le « Serum protecteur de jeunesse » aux superfruits, et je ne connais pas la qualité cosmétologique de ces produits… Si jamais tu as un avis sur le sujet, je serais ravie de l’entendre!
    A bientôt et merci pour ton blog très enrichissant et toujours agréable à lire.

    Bien à toi,

    Léna

      1. Merci Capucine pour ta réponse,

        Si jamais tu as l’occasion de tester, ou si tu en entends parler, je serais heureuse de savoir ce que tu en penses :)

        Belle journée à toi!

        Léna

  9. Bonjour Capucine
    J’ai des rougeurs sur les joues depuis toute petite je cherche un fond de teint qui couvre très bien as tu une petite idée ? :)

  10. Bonjour,
    Merci pour cet article. Il m’est vraiment utile avec ma peau sensible.
    Sinon, une petite collaboration vous tente ? Merci de me contacter en privée.
    Cordialement,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.