Eclat visage : j'ai testé le soin ThalgkoSkin Expert, c'est bluffant !

Le rituel de soin waouh qui (re)donne de l’éclat

En matière d’éclat visage, je suis très exigeante : pour moi, c’est ce qui est primordial. Une peau qui semble en pleine santé a automatiquement ce petit « glow » naturel qui la rend si fraîche. C’est la raison pour laquelle je suis très portée sur les soins, pour préserver mon épiderme et essayer d’entretenir mon capital jeunesse. Dernièrement, j’ai eu l’opportunité de tester le Soin ThalgoSkin Expert, l’un des soins thalasso et spa proposés à la thalassothérapie Thalazur Port-Camargue. Autant vous dire qu’en matière d’éclat visage, j’ai été comblée !

capucine piot

La microdermabrasion au service de l’éclat visage

Cela sert à re-donner de l’éclat, mais aussi dans le cadre de ce soin spécial, à travailler sur l’apparence des ridules et des rides. Dans mon cas, je ne cherche pas nécessairement à lutter contre les premiers signes de l’âge. Mais plutôt à cibler quelques imperfections (boutons) et à apporter davantage de luminosité à mon teint un peu fatigué.

La machine utilisée vient de chez Thalgo. Vous êtes allongée sur une table de massage. On vous démaquille et nettoie la peau. Et puis, place au gommage ! Très honnêtement, la sensation est assez bizarroïde : on a l’impression qu’on vous passe un papier de verre assez light sur la peau. Ca n’est pas douloureux, ça n’est pas non plus le moment le plus agréable de ma vie. Mais on sent que ça gomme, et que des sortes de « grains de sable » semblent rester sur la peau. Le procédé prend plusieurs minutes, afin que l’on s’occupe bien de toutes les zones du visage et du cou.

A aucun moment je n’ai pu ressentir de vilaine sensation d’échauffement, malgré ma peau sensible qui a parfois tendance à rougir pour tout et n’importe quoi. Ayant la peau sèche et déshydratée, ce soin a tout de même pu m’être prodigué. Preuve que franchement, on peut foncer les yeux fermés ! Une fois la microdermabrasion en elle-même terminée, on vous rince la peau pour enlever tous les « grains ».


A lire :
Micodermabrasion : pour qui ? Pourquoi ?


Les LED au service de l’éclat visage & contre les imperfections

éclat visage thalgoVoici la machine !

Ensuite, place à l’utilisation d’un appareil à LED sur la peau. Pas de panique, vous portez des petites lunettes de protection afin de ne pas vous abîmer les yeux. Pour ma part, c’est le moment que j’ai choisi pour roupiller légèrement. L’utilisation de diodes électroluminescentes dans le domaine de la cosmétique aide à calmer les inflammations et a aussi une action sur les rides (pour les LED rouges).

Pour ce qui est de l’utilisation sur les boutons, c’est assez bluffant car cela aide vraiment à calmer la rougeur ou la sensation de douleur liée à l’imperfection. Quelques jours après le soin, la plupart de mes boutons ont disparu sans laisser de cicatrice.


A lire :
Free Skin Talika : la baguette magique anti-imperfections


Je valide l’effet « éclat visage » et je recommencerais bien !

Moi qui suis une aficionada des soins en cabine, je peux vous assurer avoir été plus que conquise par ce soin et par son efficacité. J’aime la sensation de ma peau plusieurs jours après : douce, avec des pores resserrés et des imperfections qui ont quasiment toutes disparu. J’aime également le fait de ne pas avoir de rougeur, comme si ma peau était juste fraîche et assez lumineuse au naturel. Résultat ? Je ne me maquille presque plus depuis…

Bien sûr, en sortant du soin, je n’étais pas jolie jolie à regarder. Ma peau était bien rouge, comme échauffée. Et puis, le soir-même, tout s’est estompé. Je vous recommande de ne pas vous exposer au soleil pendant une bonne semaine après une microdermabrasion et de porter un indice solaire 50 pour bien vous protéger, même en ville.

Conclusion ? Foncez, l’effet avant/après est assez bluffant, les 45 minutes de soin passent vite et offrent un joli résultat en une seule séance.

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.