Dormir 6h par nuit serait l’équivalent de deux nuits blanches … – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Dormir 6h par nuit serait l’équivalent de deux nuits blanches …

Attention, selon une étude, dormir 6h par nuit aurait les mêmes conséquences que de faire une nuit blanche ! Je m’explique :

dodo

Nous sommes en 2003 lors d’une étude menée par l’Université de Pennsylvanie. Cette étude a nécessité 48 adultes, entre 21 et 28 ans, qui ont été séparés en 3 groupes. Chaque groupe devait respecter un nombre d’heures de sommeil précis. Le premier groupe devait dormir 7h, le deuxième 6h et le troisième 8h durant deux semaines consécutives. À un moment de l’expérience, les 48 participants ont du faire deux nuits blanches d’affilées où leurs réactions étaient testées toutes les 2h.

Résultat des courses ou plutôt de l’étude, les personnes ayant dormi 7h et 8h par nuit + les 2 nuits blanches ont eu les mêmes résultats aux tests que les personnes ayant dormi 6h par nuit.

Tout cela signifie que 6h de sommeil ou moins engendre les mêmes conséquences sur nos performances cognitives que deux nuits blanches. Un manque de sommeil, même minime peut nuire à nos fonctions comportementales. Et le pire dans tout ça, c’est que les personnes ayant dormi 6h n’ont pas conscience de leur état de fatigue.

De plus d’autres recherches ont déjà prouvé qu’un mauvais sommeil pouvait causer des problèmes de santé de type maladies cardiovasculaires, obésité, diabète, dépression … Bon bah maintenant il nous reste plus qu’à être davantage vigilantes sur nos heures de sommeil !

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

6 commentaires
  1. Oh je dois faire des nuits blanches alors en ce moment, vu que je me réveille souvent à 5 h du matin ou plusieurs fois dans la nuit.

    Mais bon, je vais essayer de me coucher un peu plus tôt et surtout de ne pas se laisser avoir par la tv.

    Merci de cet article très instructif

    1. C’est corrigé. A notre décharge, la coquille avait été corrigée mais suite à un gros souci de serveur la semaine dernière, nous avons dû restaurer une ancienne version du site qui a modifié nos corrections, et on a zappé celui-ci ^^

  2. Une étude ancienne en fait. Tout le monde ne dort pas 8 h par nuit, il y a les grands et les petits dormeurs^^. La qualité du sommeil par contre c’est ça l’essentiel. Les rythmes circadiens sont aussi à prendre en considération, le sommeil est en réalité un très vaste sujet/débat qui intéresse les cliniciens du monde entier, et pour cause la réparation vient effectivement en dormant ( mais pas que ! )
    L’insomnie comme l’hypersomnie sont de vraies plaies ( alternant les deux hélas je commence à comprendre ), ensuite viennent les pathologies du sommeil souvent méconnues, comme la narcolepsie. C’est certainement très intéressant de participer à une étude sur le sommeil mais c’est assez contraignant .

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.