Mes 5 (petits) mensonges de blogueuse beauté - Babillages - Le blog beauté des beauty addicts

Mes 5 (petits) mensonges de blogueuse beauté

En 2017, Babillages fêtera ses 10 ans. Dingue !!!!!! En dix ans d’aventures sur le web, ma façon de travailler ici à beaucoup changé, me poussant à vous mentir par omission. Je me suis dit qu’il était temps de rétablir la vérité. Car faute avouée, à moitié pardonnée… n’est-ce pas ?!

babillages office

Abracadabra, AN-TI-CI-PA-TION !

Cela pourrait (presque) être une formule magique, mon petit Wingardium Leviosa à moi. Il y a 10 ans, c’était le grand YOLO dans le backoffice du site : je ne prévoyais rien. J’étais étudiante, je jonglais entre deux cursus scolaires, un stage, un blog. Alors je faisais ce que je pouvais… Surtout, les attentes des lectrices étaient vraiment différentes : vous souhaitiez me lire pour ce que je suis, pour mon avis perso sur plein de trucs, et ça n’était pas grave si c’était à 100% pile poil dans l’actu du moment.
Aujourd’hui, vous êtes devenues supra méga exigeantes. Sans doute car les sources d’informations beauté se sont démultipliées entre Youtube, Instagram, Snapchat et plein d’autres sites. Alors il est hors de question que Babillages vous parle d’un truc mille ans plus tard.

Et puis, aussi… Babillages est devenu mon métier à temps plein. Alors, certes j’ai 100% de mon temps à consacrer à ce joli bébé de bientôt 10 ans. Mais comme c’est une entreprise, il y a plein d’autres tâches plus ou moins drôles qui se sont ajoutées. Je suis donc contrainte d’organiser mon temps afin de jongler entre l’administratif, le rédactionnel, la prise de photos, l’animation des réseaux sociaux, la réponse à vos commentaires sur le site, la commercialisation du site, les relations avec les attaché(e)s de presse…
Je n’arrive plus au bureau chaque matin en me demandant de quoi la journée sera faite. La plupart du temps, le contenu du jour est déjà écrit depuis plusieurs jours… voire même plusieurs semaines. J’ai choisi de m’inspirer de ce que j’ai pu voir lors de mes précédentes expériences professionnelles dans le milieu de la presse en mettant en place un planning éditorial pour Babillages.
Nous publions 2 « gros » sujets ainsi que 3 news beauté chaque jour du lundi au vendredi. Alors, forcément, ça demande un minimum d’organisation. Les « gros » articles peuvent être des tests produits, des tutoriels, des décryptages de tendances / ingrédients, un billet d’humeur… Ils demandent du temps de test, de la réflexion, un parti-pris… Alors, on se met en « ordre de bataille » pour pouvoir vous livrer ces 2 contenus-ci chaque jour, sans faute. Les news, quant à elles, sont plus légères et vous sont proposées pour vous tenir informées rapido du monde de la beauté, rien de plus. Avant, on les écrivait au jour le jour, mais c’était assez embêtant car ça prenait du temps… Aujourd’hui, j’ai pris le parti de vous livrer des nouvelles peut-être un poil moins fraîches à l’instant T… mais nous programmons tout avec 4 jours d’avance.

Pour vous donner un petit exemple : ce billet que vous lisez est mis en ligne le 22 novembre. Je suis actuellement en train de l’écrire le 31 octobre. Et à l’heure où vous êtes en train de me lire, vous pensez probablement que je suis au bureau en train de publier l’article de demain. Que nenni, je suis actuellement en vacances à l’autre bout du monde… heureuse d’avoir toujours des semaines de contenu d’avance pour sembler être à Paris tout en étant ailleurs à la fois.

Moi en vrai, sans retouche

Je vous en parlais déjà dans l’article intitulé mission Selfie Réussi… Je retouche mes photos. Je ne m’affine pas le visage, je ne me transforme pas. Non, je reste moi-même… Et de toute façon vous l’auriez bien vu depuis longtemps si je trichais VRAIMENT à ce point : je passe ma vie démaquillée sur Instagram Stories…

Non, je retouche simplement la luminosité. J’enlève parfois un bouton lorsqu’il est trop imposant et gâche la qualité du make-up proposé ou de la photo (l’objectif macro ne pardonne pas, parfois…. Dans la « vraie vie », personne ne nous regarde d’aussi près !!!). Dans tous les cas, je m’emploie à ne jamais altérer la qualité ou la couleur d’un résultat maquillage, c’est super important.

Je ne vis pas toujours certains moments en même temps que vous

Dans la même veine que le point abordé en tout début d’article, je ne publie pas nécessairement en live sur les réseaux sociaux. Parfois, j’ai des photos d’avance qui me permettent de nourrir un fil Instagram quand je n’ai pas le temps d’être là avec vous dans l’instant présent sur les réseaux sociaux. Ca n’empêche pas que le moment a déjà été vécu et que j’ai envie de partager tout ça avec vous. Ca me frustre, mais à ce jour je n’ai pas encore trouvé de solution pour tout animer en même temps de façon qualitative.

Parfois, je ne porte un maquillage qu’une seule fois

Celles qui me suivent ici ou sur Instagram Stories le savent, je ne porte pas beaucoup de maquillage au quotidien. Alors quand j’essaie un look make-up (quand je teste une nouvelle collection par exemple), je m’amuse au bureau ou à la maison. Je porte le tout… je me prends en photo si je trouve l’ensemble chouette et c’est tout.

Avec le temps, j’ai suffisamment d’expérience pour savoir d’emblée si un produit est bon ou pas. J’ai la chance d’avoir accès à tellement de produits que la comparaison se fait facilement et rapidement, afin de vous guider au mieux dans vos achats et le tout de façon objective. Bien sûr, certains produits nécessitent davantage de temps de test, je pense par exemple aux soins : c’est la raison pour laquelle je parle très rarement de routine de soins ici… j’en change peu et je souhaite rester honnête là-dessus. Tester une crème une seule fois et donner son avis : impossible. Tester un fard à paupières sur une journée entière ou une soirée endiablée en boîte de nuit : carrément jouable pour savoir si c’est qualitatif.

Je ne suis pas toujours de bonne humeur

Mais je le garde pour moi ! Je considère Babillages comme un média professionnel. Bien sûr, j’y livre mon opinion, il existe donc une dimension tout à fait personnelle à cette aventure… et j’y tiens, d’ailleurs ! Mais, comme c’est un job : je pense que mes petits tracas personnels ne vous concernent pas. Je m’emploie à vous apporter des choses constructives, parfois mignonnes ou marrantes ici chaque jour afin de vous sortir de votre train-train quotidien. Alors si c’est pour entendre quelqu’un se plaindre la vie, hein… c’est pas drôle !

Néanmoins, je ne suis pas un robot. Et je reste très humaine. Ce n’est pas parce que je considère que ma vie privée et mes humeurs ne vous intéressent pas des masses que je ne partage rien. Il y a des moments où c’est plus fort que moi. C’est davantage sur Instagram Stories que je vais m’exprimer sans filtre, relatant tantôt un coup de mou ou une petite déception de la journée. Dans tous les cas, je refuse de laisser Internet s’adonner au voyeurisme me concernant. Je délivre tout ce que je souhaite délivrer, sans que cela puisse déranger mon entourage qui ne souhaite pas s’exposer sur le web. Mais passer ma vie derrière mon téléphone à tout filmer, hmmm… non, ça ne colle pas avec ma personnalité ! Tant mieux : vous ne connaissez donc pas le côté obscur de ma force, je vous épargne ça, ah ah ah !

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

19 commentaires
  1. Sache que tes investissements et tous les efforts que tu mets dans ton travail pour ce blog sont récompensés par ce compliment : ce blog est génial ! Je ne lit pas forcément tous tes articles (le plus souvent possible quand même hein !) mais dès que j’ai une information à chercher sur un produit, une new ou une tendance, c’est ici que je viens. J’apprécie beaucoup ton avis (qui est rarement faux) et j’aime aussi ton écriture.
    Soit dit en passant je te trouve aussi très jolie ;)
    Des bisous à toi ma jolie et continue comme ça (desolee d’être aussi exigeante …)

  2. Merci pour cet article intéressant mais du coup je me pose des questions que je n’avais jamais envisager avant :)
    Dans l’article tu parles de « nous » ou « on » ???
    « Nous publions », « on les écrivait au jour le jour »
    ça veut dire que Babillages est plusieurs personnes ?
    Bonne journée

    1. Bonjour Kathy, je ne suis pas seule à écrire sur Babillages.net depuis 2014, effectivement :) Pour info, il y a toujours la signature de la personne qui a écrit l’article en fin d’article. Si c’est rangé dans « la rédaction », c’est que c’est moi ou quelqu’un d’autre mais qu’on n’a pas souhaité le signer :)

  3. Ce ne sont pas vraiment des mensonges car tu es transparente et honnête et c’est tout à ton honneur. Bisous et belle vie à ton joli blog si inspirant Capucine.

  4. Joli billet sincère, chaleureux et inattendu ! tout comme ton blog que je consulte très régulièrement mais aussi dès que je veux une info particulière, Bravo pour tout !

  5. Et moi je lis cet article fin décembre… (un train de retard pour ma part)

    J’ai découvert ton univers cette année et cela me plait beaucoup. J’aime beaucoup ta marque de fabrique.

    Ces petits mensonges sont vraiment petits un peu comme de la poudre libre. Je ne les vois déjà plus.

    Bonnes fêtes de fin d’année et à l’année prochaine sur ton blog.

  6. Fautes avouées complétement pardonnées ! Tu es humaine et on le sait ! Rien ne m’étonne dans cet article, pas d’inquiétude Capucine :) Bisous

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.