L’anti-cernes : Avant ou après le fond de teint ?

L’anti-cerne est un produit indispensable de notre vanity beauté. Il peut être utilisé que l’on ait des cernes ou non, d’ailleurs ! Maintenant, reste à savoir s’il est préférable de l’appliquer avant ou après son fond de teint. C’est une question qui nous a déjà été posée sur Babillages et ça tombe bien car on va (enfin !) y répondre aujourd’hui.

anti cerne

A quoi sert l’anti-cerne, au fait ?

Mais les cernes, c’est quoi ?!
Ils sont la cause d’une mauvaise circulation du sang ainsi qu’un dérèglement des lymphatiques (ceux qui soutiennent les tissus de la peau). Si la lymphe ne draine pas correctement les tissus, elle ne peut pas éliminer correctement les pigments regroupés sous la peau. La peau du dessous de l’oeil étant très fine, 4 fois plus que le reste du corps, elle marque donc très facilement. Les cernes peuvent également être héréditaire, le reflet d’une manque de sommeil, de stress, d’anxiété…

L’anti-cerne permet donc de camoufler tout ça et grâce à ses pigments réflecteurs de lumière, il permet d’illuminer le contour de l’oeil pour donner un teint frais, lumineux, et réveillé. On peut également le détourner de son usage initial et s’en servir pour cacher quelques petites imperfections ou pour accentuer certaines zones de lumières sur notre visage.

Comment choisir son anti-cerne ?

Sa couleur :
Il se choisit généralement un ou deux tons plus clairs que notre carnation et donc que notre fond de teint. Si on opte pour un anti-cernes trop foncé, il fera ressortir davantage vos cernes. S’il est de la même couleur que votre carnation, il n’aura aucun effet sur vos cernes. En revanche, il est important de ne pas le prendre trop clair non plus, ce qui pourrait également amplifier vos cernes par illusion d’optique.

Son type de cernes :
Avant de se lancer, il est également primordial d’identifier son type de cerne, notamment sa couleur. En fonction de leur couleur, vous pourrez adapter celle de votre anti-cernes. Certaines couleurs nécessitent des sous-tons jaunes, d’autres des sous-tons beiges. Si vous n’avez jamais acheté d’anti-cerne avant, je vous conseille vraiment de vous rendre en magasin et de demander conseil à un professionnel pour vous aider à trouver celui qui vous convient le mieux.

Sa texture :
Enfin, faites attention aussi à la texture ! Comme pour un fond de teint, les anti-cernes peuvent être plus ou moins couvrants. Si vous n’avez pas de réels cernes, que vous cherchez juste à les unifier et illuminer votre teint, pas besoin de s’orienter vers un produit trop couvrant. Pour un joli rendu, on adapte la texture en fonction du besoin de couvrance.

L’anti-cerne : alors, avant ou après le fond de teint ?

Je ne sais pas pour vous mais pour ma part quand je me maquille, j’ai mon petit rituel avec chaque étape bien définie. Je respecte toujours un ordre bien particulier. Pour dire, je m’énerve moi-même quand j’oublie une étape car mon rituel est totalement chamboulé. Pour l’anti-cernes, c’est pareil car il s’applique après le fond de teint !

Ce n’est pas non plus une tragédie de l’appliquer avant mais c’est surtout contre-productif si vous estimez avoir le contour de l’oeil marqué. Si vous appliquez un anti-cerne plus clair pour camoufler et illuminer votre regard pour ensuite appliquer un fond de teint plus foncé, tout ce que vous aurez fait avant sera inutile. On met toujours la couleur la plus claire par dessus la plus foncée. En revanche, si vos cernes sont très marquées, vous pouvez toujours utiliser des correcteurs de couleurs avant votre fond de teint pour neutraliser vos cernes. La bonne habitude à prendre est donc d’appliquer son anti-cerne après son fond de teint. C’est là où il sera le plus efficace !

Mes petites astuces :
• Vous pouvez très bien le fondre à l’aide de vos doigts en tapotant, avec un pinceaux ou avec une éponge.
• Vous pouvez utiliser plusieurs anti-cernes. Un premier pour camoufler les cernes et un second par dessus pour illuminer davantage. Tout dépend du rendu que vous souhaitez.
• Il est important de fixer la matière pour éviter qu’elle ne bouge au cours de la journée ou marque vos ridules.
• On le fixe oui, mais séparément du reste du visage. Si on fait tout en même temps, on va mélanger le travail qui a été fait au préalable et le gâcher.

Camille

Je suis étudiante en dernière année à l’ISEG et j’ai rejoint Babillages pour partager ma passion des cosmétiques. Enjoy !

11 commentaires.
  1. L’anticerne se choisit de la meme couleur que sa carnation ! Et non plus clair ou plus foncé. Trop clair il risque d’amplifier et trop foncé cest juste… inesthetique. Il faut le choisir de la meme couleur puis rajouter un enlimunateur ensuite comme le touche eclat d’ysl.

    1. C’est également une façon de faire Wiame. Après comme je l’ai spécifié dans l’article, il est possible d’utiliser plusieurs anti-cernes pour camoufler. Si vraiment, on a un gros problème de cernes, le mieux étant de passer par une palette correctrice avec du vert, du violet, du jaune … pour neutraliser au mieux les couleurs du cerne.

    2. Justement je me disais pareil en lisant l’article. Quand on utilise un anti-cerne trop clair, avec le bleu/violacé en dessous ça donne un genre de gris, ce qui donne pas forcement bonne mine. La même couleur pour corriger le cerne ou de l’orangé puis on illumine avec du plus clair.

  2. J’ai opté pour un maquillage en institut pour un mariage il y a quelques semaines et l’esthéticienne l’appliquait après le fond de teint donc depuis j’adopte cette technique.

    Autre astuce trouvée sur YouTube : j’ai quelques poches sous les yeux le matin (coucou la fatigue !) et je pose d’abord mon fond de teint à ce niveau puis je laisse un peu sécher le temps de faire mes yeux par exemple. Juste après, j’estompe le fond de tient à cet endroit et il se révèle beaucoup plus couvrant. Puis, j’applique mon anti-cernes par petites touches et sur les petites imperfections récalcitrantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.