J’ai (presque) 30 ans : dois-je croire à la jeunesse éternelle ?

Toc toc toc, il y a quelqu’un ?! Ca y est, les vacances de Babillages sont terminées, le site reprend du service pour une nouvelle année. J’en profite d’ailleurs pour vous présenter tous mes voeux de bonheur, de réussite et d’éclats de rire pour 2017. Que ces 365 jours à venir soient les plus paisibles pour vous et votre entourage !

30 ans Capucine Piot

Pendant les congés de fin d’année, j’ai eu beau être absente par ici… je suis restée bel et bien présente sur Instagram. Et le 27 décembre dernier, j’ai partagé avec vous quelques clichés de ma journée d’anniversaire. Car figurez-vous que j’ai soufflé ma trentième bougie moins une… bref, j’ai eu 29 ans. Forcément, le changement de dizaine n’étant plus si loin, je me suis amusée à dresser un petit bilan personnel. Et puis, j’en ai conclu que vieillir, c’était pas si catastrophique que ça, en fait. Parce que vieillir, c’est prendre en maturité. Et c’est avoir plus de recul sur les choses, la vie, ses envies… #PhilosophieDeComptoir. Je me suis également surprise à sourire en pensant à ce que je pourrais vous raconter ici en 2017 quand Babillages soufflera sa dixième (!!!!) bougie… et quand moi j’aurai finalement (presque) 30 ans.

En feuilletant des pages de magazines, je me suis dit : « oh la la, si à trente ans t’as pas ton anti-âge, t’as raté ta future vieillesse« . Je suis allée sur Instagram. J’y ai vu pas mal de filles souvent bien plus jeunes que moi gonflées à bloc au niveau des pommettes, du front… Une chose est claire, le business de la jeunesse éternelle se porte visiblement très bien. Surtout dans l’univers féminin. Et je pense comprendre pourquoi…

Aujourd’hui, vieillir quand on est une femme n’est pas socialement acceptable. Ou du moins, pas 100% accepté comme quelque chose d’aussi positif que lorsqu’il s’agit d’un homme. Regardez par exemple, dans les hautes sphères (!!) d’Hollywood : le salaire d’un acteur continue généralement à croître avec l’âge… tandis que celui des femmes baisse à partir de 34 ans. « Le visage d’un homme âgé est censé véhiculer une certaine idée de maturité et de caractère, tandis que le visage d’une femme est plus apprécié lorsqu’il est jeune » avait expliqué le Professeur Timothy Judge qui avait mené une enquête sur l’importance de l’apparence dans le milieu du cinéma américain.
Outre le manque d’équité évident que Jennifer Lawrence avait déjà soulevé en décembre 2015, le constat est accablant. Vieillir, quand on est une femme, ne fait pas rêver Hollywood. Ni même ses spectateurs.

Du coup, on fait comment quand on est à des années lumières d’Hollywood ? Qu’on n’a pas nécessairement les moyens de s’offrir les meilleurs coachs, crèmes et médecins esthétiques ? Qu’on est une femme « normale » avec une vie « normale » ? Qu’on évolue dans cette drôle de société où les diktats d’apparence font rage malgré tout ce qu’on peut vouloir faire croire ? Ou qu’on a tout simplement d’autres priorités ? Vraiment, je me suis posé cette question. Et même si ma vérité à moi n’est pas universelle, je me dis qu’elle mérite peut-être d’être creusée. Et d’être adaptée à chacune.

30 ans Capucine Piot

La slow attitude, mon mode de pensée qui a fait toute la différence

« Slow » est aujourd’hui utilisé dans tous les sens. Slow Beauty. Slow Food. Slow fashion. Ca semble très marketing, mais je trouve que cela résume bien l’opposition à « fast ». Fast food, que l’on connaît très très bien. Fast fashion que vous aurez probablement identifiée facilement avec les asos, H&M and co. Fast beauty, que je présente souvent comme une façon de consommer la beauté de façon compulsive, peu exclusive et parfois irrationnelle. Exemple ? On a déjà 4 highlighters à la maison, qu’importe : « il me faut cette nouvelle référence parce que je l’ai vue chez ma Youtubeuse préférée, et qu’il est trop à la mode« . Au final, on a beau être passionnée, on empile les références qu’on ne peut de toute façon pas consommer jusqu’au bout, on change d’envie selon les tendances, et parfois on sature…
Dans la plupart des cas la Fast Beauty est aussi assimilée à une notion d’accessibilité : moins le prix est élevé, plus il y aura de chance de craquer, c’est le cercle vicieux. Pour moi, le prix n’est pas nécessairement un levier décisif dans l’engrenage de la Fast Beauty : il s’agit de pulsion, alors si cela s’inscrit dans un ratio acceptable (= correspondant aux prix habituellement pratiqués dans le milieu pour un rouge à lèvres), il y a des chances que ça fonctionne.

Pour moi, la slow attitude dans le domaine de la beauté, c’est se concentrer sur l’essentiel à savoir… sur soi-même. Quels sont mes besoins ? Mes envies, aussi ? Qu’est-ce qui me préoccupe vraiment sur mon visage ou mon corps ? Sur quoi, au contraire, devrais-je cesser de me focaliser car ça n’en vaut pas nécessairement la peine ?
Au final, la slow attitude c’est faire abstraction de la pression sociale pour prendre conscience de son corps, de sa personnalité. Et trouver la place qui nous semble juste dans le Monde global. Oui, dis comme ça on pourrait (presque) penser que je me prends pour un gourou particulièrement illuminé. Sauf que. Ca fonctionne vraiment.

Ma slow attitude à moi

Je suis convaincue que faire la nique au déterminisme est un combat compliqué au départ, mais salvateur au final. Non, il ne suffit pas nécessairement de regarder sa maman ou sa grand-mère pour se dire qu’on va vieillir comme ci ou comme ça. Bien sûr que la génétique joue, mais nous on peut donner un sens à la vieillesse vers laquelle on souhaite se tourner. Et influer sur notre environnement. Pour moi, ça passe par des postures assez simples, somme toute :

  • faire de l’exercice régulièrement. Je ne suis pas une grande sportive, je déteste ça… Mais je m’emploie à ne pas trop prendre le métro, à marcher tous les jours, à éviter les escalators…
  • prendre le temps de prendre soin de mon corps. Et je ne parle pas là nécessairement de cosmétiques. Juste d’alimentation, d’équilibre dans les repas et dans le rythme de vie. Au final, le terme « hygiène de vie » est assez vrai. Ecouter son corps me semble également très intéressant : le stress se matérialise souvent par des maux de ventre et des problèmes de digestion… alors, je cesse de lutter contre les ballonnements en ingérant du charbon, je travaille sur mon stress. Et là, « bizarrement », tout va mieux au fil du temps…
  • me faire plaisir. La vie est déjà suffisamment chiante comme ça : pourquoi s’évertuer à la compliquer ? J’imagine bien que mes propos semblent délirants pour certaines : « oui enfin, toi tu peux ingérer plein de comfort food, tu ne grossis pas alors…« . Un, c’est faux. Deux, comme presque toutes les femmes j’ai de la cellulite. Trois, ce qui compte c’est que je sois à l’aise dans mon corps. Et c’est le cas alors…
  • cesser de me comparer à la voisine, à la star hollywoodienne (même si elle a plus de 34 ans, ah ah ah !), à  la fille lookée d’Instagram. Franchement, je m’en cogne royalement. Et depuis, ça va beaucoup beaucoup beaucoup mieux. Ca ne me donne plus envie de trop en faire, juste de rester moi-même. Et c’est déjà très très cool.
  • apporter ce que je juge nécessaire à ma peau. Je suis une fan inconditionnelle de certaines crèmes qui sont positionnées comme des anti-âges. Pourtant, je ne les consomme pas nécessairement parce qu’elles vont m’aider à lutter contre les signes du temps. Juste parce que je les trouve bien hydratantes, super confortables, parfaites en guise de base de maquillage… Pour moi, le démaquillage, le nettoyage et l’hydratation sont les 3 clefs indispensables pour une jolie peau. Alors c’est vraiment ce sur quoi je me concentre. A bientôt 30 ans, bien sûr que je me pose quelques questions et que je constate un contour de l’oeil moins frais qu’auparavant ou l’apparition de quelques ridules. Mais honnêtement, j’ai envie de rester assez soft dans ma routine et de ne pas faire entrer un milliard de produits de soin. Donc pour moi : un produit hydratant et anti-âge cool qui ne me fait pas culpabiliser = ok. Un produit anti-âge bien costaud qui me rappelle chaque jour que je vieillis davantage = no way.
    Au final, tout est une histoire de perception, de goût personnel et d’envie, vous voyez ?!

30 ans Capucine Piot

Tout ça pour dire que…

Je ne me trouve pas vieille. Ni excessivement jeune. Mais que je suis hyper en phase avec moi-même et mon apparence (que je vois tous les jours zoomée x10 quand je retouche les photos de Babillages, vaut mieux être à l’aise alors !!!). Que je refuse d’être fataliste et d’entrer dans le jeu du « à 30 ans, IL FAUT utiliser de l’anti-âge », mais plutôt rester fidèle à ma ligne de conduite. Autrement dit, ne jamais m’obliger ou vous forcer à quoi que ce soit, explorer le champ des possibles, prendre soin de moi, vous aider à prendre soin de vous sans envisager que ce que je trouve cool l’est nécessairement pour vous.

Je préfère qu’on continue à parler de produits de beauté, bien sûr : on est sur un blogzine beauté et ça va faire 10 ans que ça dure. Mais qu’on soit lucides, comme on l’est déjà ensemble depuis que Babillages ressemble à un magazine et que certains articles relèvent davantage du décryptage que de l’avis personnel façon « j’ai testé pour vous ».

Je vous écris ça parce que je m’apprête à passer tranquillement « le cap de la trentaine » dans un an. Qu’il y a plus de chances qu’aujourd’hui on m’approche pour présenter un anti-âge qu’un anti-acné.
(Quoi que je trouve cela assez réducteur et même dommage, le coeur de cible de Babillages étant des femmes de 18-34 ans : moi, je veux continuer à parler de tout et continuer à faire de Babillages un blogzine beauté généraliste et pas sectaire. C’est marrant d’ailleurs, cette sensation de sortir lentement de la case « blogueuse boutonneuse et prépubère« … Bref, passons…)
Je souhaitais juste vous dire que je vieillis. Que non, je ne crois pas à la jeunesse éternelle. Que oui, on peut trouver des coups de pouce sympa pour avoir confiance en soi ou aider la peau à mieux affronter tout ça. Mais… que ce n’est pas une fin en soi. Du coup, en 2017, je souhaiterais que l’on parle aussi des à côté qui sont important. Du développement personnel – sans pour autant me transformer en coach de vie, je dois déjà gérer la mienne alors… -, du lâcher-prise, de l’hygiène de vie… Et puis, en parallèle on testera ensemble plein de produits pour l’acné, contre les rides, pour la peau sèche… bref, on continuera à faire ce qu’on a toujours fait de cool sur Babillages, vous et moi.

Pour moi, la beauté est un tout. C’est quelque chose d’assez global qui n’est pas limité au produit en lui-même. J’aimerais explorer ce champ-là à vos côtés en 2017. Après tout, vieillir mûrir, ce n’est clairement pas se rapprocher de la jeunesse éternelle… Mais peut-être juste poser les bases d’un « vivre mieux en accord avec soi-même » ? Qu’en dites-vous ?

Tout ça reste assez ironique car Babillages, tout en prenant en maturité (en même temps que moi !) est actuellement en train de s’offrir un énorme lifting en coulisses. Promis, le chirurgien est précis et travaille discrètement… J’ai hâte de vous montrer tout ça !

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

23 Comments
  1. Je trouve que tout ça est… futile en un sens. On vieillit inéluctablement. Mais si c’est pour nous parler bien-être, alimentation plus saine et conseils pour une bonne hygiène de vie, alors oui ! Tu le dis,  » vivre mieux en accord avec soi même « , voilà c’est ça. Quant aux actrices, oui c’est vrai mais il y a des femmes mythiques comme Helen Mirren, Meryl Streep et d’autres qui résistent au temps. Ou plutôt non qui s’accommodent extrêmement bien du temps qui passe. Socialement acceptable ou non, c’est une question délicate à l’ère du zapping express. A titre personnel, je dirais que chaque âge a ses plaisirs sauf à un âge avancé où la vie perd tout son sens. Sinon, on vieillit donc on engrange encore plus d’expérience, on voit la vie sous un autre angle ( et pas forcément mauvais ), les perspectives ne sont simplement pas les mêmes.
    Sur ce j’en profite pour te souhaiter une belle Année 2017, avec si je comprends bien un… lifting ;) concernant le design du site ! Hâte de découvrir ça !

    1. Merci Dominique pour tes réflexions toujours intéressantes (je me répète, oui je sais… mais bon, tu es toujours dans le juste :p). Je te souhaite une très belle année !

  2. tout à fait pertinent. PLus on vieillit et plus on s’approche de l’essentiel et moins on a de stress. Ouf! bon, je viens de me tendre copte que je ne suis pas dans le coeur de cible à 47 ans passés mais j’aime bien te lire. Tu parais tellement sage et lucide, c’est fou ! juste une remarque, j’aimais bien tes idées de look et même si je comprends bien et que je partage ton mode de vie no buy, cela donnait un côté plus personnel de te voir porter tes tenues préférées (et nous donnait des idées de look). J’aime moins le côté « j’ai testé la thalasso » car en famille c’est inabordable !
    mais bravo à ton blog, à ta maturité et à ta 29èmebougie, tu es resplendissante

    1. Oh tu sais, le coeur de cible c’est un truc marketing. En soi, je sais que Babillages est également lu par pas mal de femmes qui ont plus de 34 ans et justement ça me va très très bien. J’ai coutume de dire aux marques avec lesquelles je travaille : « au moins chez Babillages, on est entre adultes, on a du recul sur les choses ». Et qu’est-ce que c’est plaisant !!!!! :))))
      Blague à part, merci beaucoup d’avoir pris le temps de poster et de me donner tes impressions. Je t’avoue que depuis quelques temps je m’achète encore moins de vêtements qu’avant. Je préfère privilégier les jolies pièces… du coup, les achats se font assez rares en général. Je vais essayer de m’y remettre, au moins sur Instagram de temps en temps : pendant une balade en famille ou en amoureux, avec l’iPhone, hop c’est réglé ! Promis, je garde ça dans un coin de ma tête !

  3. Bonjour Capucine,
    Avant toute chose très belle année à toi, la santé, la joie et le bonheur.
    Je suis une lectrice de l’ombre, qui lis pourtant chaque article de Babillages. J’utilise mon clavier ce soir pour te féliciter pour la qualité de ton travail, mais aussi pour ta sincérité et ta transparence non voyeuriste qui malheureusement devient trop rare sur la blogosphère. Et en plus sans fautes d’orthographe! Le luxe!!! :-) Je ne suis pas une beauté Addict, j’ai peu de produits de beauté/maquillage mais j’essaye toujours d’utiliser de bons produits, qualitatifs. Je dois avouer qu’aujourd’hui, avant d’acheter un produit quel qu’il soit je jette toujours un petit coup d’œil pour trouver un conseil ou un avis sur Babillages. Je suis fan de la ligne éditoriale et des vastes domaines abordés. Bref, tout ce bla-bla pour te remercier de cette petite bulle de futilité et d’évasion que tu m’offres au quotidien. Je souhaite le meilleur à Babillages en 2017, plein de beaux et fructueux projets. Le blog me réconcilie avec une blogosphère que je trouve de plus en plus éloignée de la « vraie vie » des lectrices, de plus en plus artificielle. Je t’embrasse ainsi que Camille et reste comme tu es, tes 29 ans te vont à ravir, tu es radieuse.

  4. Coucou Capucine et bonne année!

    Je te suis dans cette évolution! ;-)
    Vu la vie qu’on mène c’eet clair que le lâcher prise est important!

    Encore meilleurs vœux à toi et Camille!

  5. Hello Capucine,

    Tout d’abord très bonne année à toi et Camille. Merci pour cet article par forcement beauté dans le fond mais il y touche quand même car pour moi « la beauté » ne se résume pas seulement au maquillage.

    Oui j’ai quelques années de plus que toi (en 2019 je ne serai plus dans le coeur de cible de Babilage snif snif), et comme toi je suis ni hyper jeune ni hyper vieille… mais j’ai appris à vivre avec mon corps, mon cœur et mon esprit et pour moi c’est THE solution pour rester « jeune » ou en phase avec son âge….Je me sens pas vieille mais je n’ai plus 20 ans non plus et pourtant on me donne encore 25/26 ans et ce n’est pas seulement à cause de ma taille.

    Donc oui SLOW à fond!!!!!!

  6. Voilà un article mûr et les seules ridules qui marquent sont mes plis au coin des lèvres car tu m’as fait sourire. 30 ans c’est aussi l’âge vers lequel je tends cette année. J’ai cédé au fast beauty et je m’en suis lassée. C’est vrai que savoir ce qui nous convient vraiment est tellement mieux.
    Je pense que comme le bon vin avec l’âge on se bonifie.

  7. Bonne année à Camille et à toi!
    J’ai 42 ans dans quelques jours, et je te lis avec plaisir, même si je commente rarement.
    Tu abordes ta future trentaine avec sérénité ; tant mieux!
    Rien à voir, mais tu as coupé un peu tes cheveux, non? Je trouve que ça te va très bien!

  8. Bonjour Capucine

    dèjà je te souhaite un bon anniversaire et une bonne année ;)

    Ensuite, je trouve ton article excellent et il fait réfléchir. Comme toi je me préfère me tourner vers des produits que j’aime plutôt que le « il faut ». Je me sens mieux dans ma peau et celle-ci me le rend bien. 2017 sera mon année slow cosmétique!

  9. Bonjour, j’ai 50 ans, jamais utilisé de crème ni de protection anti-UV jusqu’à la ménopause. Et j’ai toujours fait ma toilette à l’eau et au savon. Même les dermatologues me croient plus jeune d’une bonne dizaine d’années : au scan on ne voit aucun signe de déshydratation, pas d’hyper-pigmentation, pratiquement pas de rides. Il faut croire que même si personne n’a le secret de la jeunesse éternelle, tant que les hormones font leur travail ne rien faire du tout est bien suffisant héhé! Bonne nouvelle année :)

  10. Nouvelle lectrice de Babillages depuis quelques mois, j’ai 43 ans et je suis ravie d’avoir franchie ce pas ici…pas specialement adepte des blogueuses beauté pour cause de manque d’intérêt, le bouche à oreille à fait son effet, ma curiosité a été titillée…et me voici ! en plus on se marre bien ! Franche, simple, charmante et intéressante. Bref merci et bonne année 2017 mesdemoiselles !

    1. Bonjour Valmo07, merci pour tous ces encouragements qui font du bien au moral <3 Plein de belles choses pour cette nouvelle année !

Leave a Reply

Your email address will not be published.