Pourquoi le baume démaquillant est mon meilleur ami

Le baume démaquillant est un format de démaquillant très en vogue en ce moment. Ca n’est pas forcément nouveau mais allez savoir pourquoi, je m’y suis mise sur le tard. J’en ai testé plusieurs dont je souhaiterais vous parler afin que vous compreniez bien à quoi sert un baume démaquillant et surtout comment s’en servir. J’espère que ce post récap’ vous guidera comme il faut !

baume démaquillant cliniqueQu’est-ce qu’un baume démaquillant ?

Je ne vous apprendrais rien en vous disant que ça sert… à démaquiller chaque soir avant de vous nettoyer le visage. Ok, mais quel est l’avantage d’un baume comparé à un lait démaquillant ? La texture diffère, tout simplement : tout est donc une histoire de goût et de confort.

Les + du baume démaquillant :
– La texture hyper enveloppante – c’est généralement de l’huile solidifiée.
– Le fait qu’on puisse masser le visage avec, pour se détendre.
– L’élimination parfaite du maquillage le plus tenace.
– Cela ne nécessite pas de coton, les doigts suffisent.

Les – du baume démaquillant : 
– Ca n’est pas le mode de démaquillage le plus rapide.
– On a parfois tendance à en mettre partout : impossible de se démaquiller rapido dans le lit quand on a la flemme…!
– Il est nécessaire de rincer / laver le produit par la suite car… c’est de l’huile !
– Le démaquillage des yeux n’est pas des plus agréables.

A lire : 
Démaquillage : quelle texture est faite pour moi ?

Comment utiliser un baume démaquillant ?

C’est exactement le même principe que le démaquillage à l’huile, à ceci près que vous êtes ici face à une texture baume compacte :

  1. Prélevez un peu de baume entre les doigts.
  2. Chauffez légèrement la matière entre vos doigts.
  3. Appliquez le tout sur le visage sec.
  4. Procédez à un petit massage doux sur le visage.
  5. Rincez le tout avec de l’eau tiède. Vous pouvez également humidifier une serviette si vous souhaitez être moins encombrée.

Et après avoir rincé le baume démaquillant ? 
Personnellement, je ne peux pas me passer d’un tonique pour enlever toute trace d’huile ou de maquillage. Sinon je passe directement au savon doux si besoin.

Quel baume démaquillant choisir ?

Forcément, vous allez me demander quel baume démaquillant est le meilleur de la Terre de l’Univers. Je vous vois venir ! J’en ai essayé plusieurs et j’ai sélectionné ceux que j’ai préférés. Suivez le guide !

Mon préféré : Baume nettoyant Advanced Night Repair Estée Lauder
La texture est fondante à souhait, l’odeur est divine et le démaquillage est garanti zéro défaut. Le visage est parfaitement net après une session démaquillante : à tel point que je parviens à passer directement à la lotion en zappant le savon. Bref, un produit aussi sensoriel qu’efficace.
47,50€ chez Sephora

Ma deuxième référence préférée : Baume nettoyant Take the day Off Clinique 
Je me demandais si celui-ci et celui d’Estée Lauder étaient vraiment différents… vu que ce sont deux marques du même groupe. J’ai été agréablement surprise : la sensation est assez différente. La texture est fondante, un poil moins enveloppante mais tout de même très agréable : elle ne laisse aucun film gras sur la peau une fois rincée. Le démaquillage est tout aussi nickel, il n’y a rien à signaler !
32,50€ chez Sephora 

Le – cher : Beurre Sublime à la Camomille The Body Shop
Je l’ai essayé il y a très très très longtemps, à l’occasion de sa sortie. Dans mes souvenirs, ce produit est évidemment intéressant en raison de son prix tout à fait accessible. Mais aussi grâce à sa sensorialité non négligeable : peau de bébé assurée ! Rien à redire sur le démaquillage waterproof —> ça fonctionne parfaitement.
14€ chez The Body Shop

Intéressant mais imparfait : Baume Nettoyant Aromatique Darphin 
Celui-ci avait tout pour me plaire : des huiles essentielles (attention, l’odeur peur surprendre), une texture très très riche et une couleur qui attire l’oeil. En soi, oui il démaquille très bien. Mais lorsqu’on a testé ses concurrents, on reste sur notre faim en terme de démaquillage des yeux.
Environ 29€ en pharmacie & parapharmacie

Fabriquer son baume démaquillant, c’est possible ?

Je commence à vous connaître… Et je sais que certaines d’entre vous risquent de râler en disant « mais c’est de la pétrochimie » ou encore « pfff, trop facile à faire soi-même ce genre de produit ». Ok ok les filles… Zen… Chacune est libre, hein ?!

Blague à part, je ne me suis pas amusée à reproduire la recette. Mais je partage à tout hasard celle de chez Aroma-Zone qui saura peut-être trouver écho chez certaines d’entre vous.

Disclaimer – Cet article a été rédigé suite à l’envoi des produits testés par chaque marque, sans que cela n’altère la sincérité de son contenu. Je ne représente aucunement la marque et mes propos n’engagent que moi. Seul le post Instagram relayé ici a fait l’object d’un sponsoring par la marque Clinique – uniquement sur Instagram. Je me suis permis de le relayer ici pour illustrer mes propos au sujet de la gestuelle. 

 

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 7 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

22 commentaires.
  1. En ce qui me concerne, je suis hyper adepte des baumes/huiles démaquillants! C’est pas compliqué, sur moi, y a que ça qui marche et j’adore l’impression de vraiment « propre » et « hydratée » sur ma peau après! Personnellement, pour être sûre de bien avoir tout enlevé, je passe une éponge Konjac douce sur mon visage et ça marche plutôt pas mal! Mon chouchou est aussi le baume TAKE THE DAY OFF mais,j’avoue que pour des raisons d’économie, entre deux pots j’alterne avec de l’huile de coco…. Ca fait le job aussi même si ce n’est pas parfait!

  2. Merci pour cet article, car J’ai testé l’huile démaquillante de la meme gamme.
    J’aime beaucoup la texture, l’usage etc mais c’est définitivement trop long pour le quotidien.. Je me disais que le baume c’était peut être mieux. Enfaite je vais peut être passer mon tour aussi ^^

    1. Ce que j’apprécie avec le baume démaquillant, c’est la texture carrément enveloppante et réconfortante. On n’a pas la même sensation avec de l’huile ^^

  3. Super billet! Merci Capucine! Je n’ai découvert que récemment le baume démaquillant à la camomille de the body shop, suite à un voyage en Sicile et J’ai adoré! Le format est beaucoup plus pratique à transporter qu’une huile démaquillante. Personnellement, je rince le baume à l’aide du gant démaquillant Glov, je trouve que c’est plutôt pas mal, c’est une alternative au gant. Je note les infos à propos du baume de chez Estée Lauder qui me fait de l’œil depuis un moment. Tout comme celui de Sunday Riley. À tester!

  4. Et oui on ne le dis pas suffisamment, démaquillant et nettoyant 2 étapes pour éliminer parfaitement particules fines de pollution poussière impuretés et maquillage et encore mieux démaquillage puis nettoyage avec une brosse électrique

  5. Amoureuse des huiles, j’ai voulu le tester, et j’ai vraiment adoré sa texture, qui se transforme en huile, .Il est super pour les peaux sensibles et sèche. Je pense que j’y reviendrais car je l’ai fini, mais j’ai commencé son petit frère qui est l’huile de la même gamme et top aussi

  6. J’utilise le baume Clinique – découvert grâce à Babillages – et je suis surprise par ce produit : il démaquille super bien, n’agresse pas la peau grâce à son aspect fondant,… J’apprécie qu’un tout petit peu de substance suffisse à démaquiller tout le visage, c’est assez économique! A noter qu’il n’y a pas d’odeur, c’est assez surprenant mais appréciable. Belle découverte!

  7. Je suis tombée par hasard sur ton article car je cherchais une alternative à l’huile démaquillante (qui a ruiné ma valise lors d’un weekend…) j’étais passée à la mousse démaquillante + lotion micellaire mais j’ai eu des boutons… Du coup, je me suis laissée tenter par TAKE THE DAY OFF de Clinique après lecture. Et bien MERCI franchement en 15 ans j’ai pas trouvé plus efficace ! Je ne trouve pas du tout que ça prend du temps. Avant je mettais huile démaquillante + nettoyant + lotion et parfois mon coton n’était pas niquel et là je mets que le baume ! Au début, je passais de la lotion pour être sure d’avoir tout retiré et incroyable aucune trace. J’ai arrêté car en plus je perds le coté doux et nourrit que laisse la texture du baume. Je ne mets même plus de crème de nuit et mes imperfections ont disparu ! Il est certes un peu onéreux mais l’utilisant tous les jours depuis 2 semaines j’ai même pas utilisé un tiers… J’envisage un pot tous les 2/3 mois

    Je suis conquise je me devais d’écrire un message ce que je ne fais jamais.

    1. Hello Marine, merci beaucoup d’avoir pris le temps de témoigner ! Je suis ravie que Babillages ait pu t’aider et que ce démaquillant te plaise :)

  8. pour moi c’est le baume polysensorielle de pomarium à l huile de pépin de pomme et huile de pomme c’est bio ,ecocert bref parfait et rapport qualité prix nickel 21 EUROS LE TUBE DE 150 g mm principe baume se transforme en huile au contact de la peau et en lait au rincage ne pique pas laisse une peau nickel et sent divinement bon qd on l’applique chose non négligeable pour moi ,mm si j »aime repasser derriere avec un tonique clarifiantet pour ma peau grasse et de la brume florale ,ce démaquillant est top bien plus pratique que les huiles types ghd acheté en premier dt j m pas l’odeur d huile d olive prononcé et la texture pas des plus pratique !!!et en tube je trouve çà parfait car plus hygiénique encore qu’en pot

  9. Hello Capucine,

    Je viens de tomber sur cet article par hasard, alors que je suis normalement assez assidue ^^
    Merci en tous cas pour cet article, en ce moment je teste une routine démaquillage, le kit Layering de Païma, tu connais ? J’adore et je pense que ça te plairait !

    A bientôt !

    Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.