Masque noir : attention, il peut être mauvais pour la peau

Le masque noir contre les points noirs serait dangereux

Le masque noir dédié au traitement des points noirs et des imperfections en général est plus que tendance. Pourtant, il ne serait pas si bon que ça…

Si vous traînez vos guêtres sur la planète Youtube et Instagram, vous n’avez forcément pas échappé au phénomène du soin anti points noirs favoris des influenceuses : le masque noir.

Le buzz du masque noir, ça vient d’où ?

Il y a un an, les youtubeuses Américaines et Asiatiques ont commencé à partager un drôle de secret de beauté : un masque noir étonnant permettrait de dégommer les points noirs en deux temps trois mouvements. Tout droit venu d’Asie, ce drôle de masque noir a ensuite été décliné : chacune y est alors allée de sa petite recette maison, à base de charbon et de colle.

Il vous suffit de filer sur Youtube pour constater le nombre impressionnant de vidéos au sujet du masque noir ou « black mask » en anglais. Le constat est quasiment toujours sans appel : ça « arrache » la peau, ça fait hyper mal mais c’est diablement efficace.

En France, de nombreux youtubeurs se sont également prêtés au jeu du crash test comme EnjoyPhoenix ou Alexandre Calvez. Marie a effectivement acheté le célèbre Deep Cleansing Black Mask Shills, déjà reconnu sur le web comme étant un masque très douloureux à l’utilisation. L’expérience de Marie n’a visiblement pas été des plus désagréables, rien qu’en regardant sa vidéo je souffrais pour elle ! Alexandre Calvez, quant à lui, a proposé une recette DIY qu’il a ensuite remise en question via un edit sous sa vidéo :

« Suite à vos recommandations dans les commentaires et à des informations que je n’avais pas, je me vois dans l’obligation de changer ma note finale concernant ce masque au charbon contre les points noirs. Alors oui le masque fonctionne, l’utilisation du charbon végétal est une bonne chose et même si la colle pour enfants est vendue comme sûre et non toxique, il semblerait que ce masque soit une fausse bonne idée. En effet cette dernière, comme précisé dans la vidéo peut provoquer des réactions et des allergies, mais également décaper la barrière cutanée qui nous protège des allergènes et des microbes. Ce qui n’est évidemment pas une bonne chose. Du coup, vous l’aurez compris, même s’il ne m’est rien arrivé, je préfère écouter l’avis des spécialistes et je ne peux que changer mon verdict : je ne valide donc PAS ce CRASH TEST et je déconseille ce masque. Si vous avez des solutions alternatives et moins à risque, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires. »

La polémique autour du masque noir

Acheter un masque noir décapant est aujourd’hui très facile, notamment grâce à Internet. Du coup, beaucoup de consommatrices, incitées par ses vidéos avant / après effarantes, ont souhaité en acheter. Seul hic ? De nombreux cas d’irritations, de brûlures et même d’allergies ont été signalés auprès des autorités.

La FEBEA, le syndicat professionnel du secteur de la cosmétique, a publié un communiqué ce jour pour alerter des dangers que peuvent représenter l’achat de certaines références de masque noir. Les experts de la FEBEA ont effectivement acheté certains masques noirs en ligne (le communiqué ne précise malheureusement pas quelles références) afin de décrypter les ingrédients de chaque soin. Ces ingrédients n’ont pas été testés en laboratoire, la FEBEA s’est contentée de lire la liste INCI de chaque produit, afin de « vérifier la conformité des étiquetages ».

La FEBEA explique ceci :  « Aucun des produits reçus n’est conforme à la réglementation européenne en ce qui concerne l’étiquetage. De plus, des incohérences ont été relevées entre la liste des ingrédients et les informations portant sur la durée de vie du produit. Enfin, aucun de ces produits, pourtant achetés sur un site français, ne sont étiquetés en français, ce qui est pourtant obligatoire. Ces trois produits seraient fabriqués en Chine. »

masque noirComment bien choisir son masque noir ?

La FEBEA a rédigé quelques lignes pour guider les consommateurs dans leur achat de masque noir :

  • Vérifiez que les infos sur l’emballage sont en Français.
  • Assurez-vous que la liste des ingrédients est bien inscrite sur l’emballage.
  • Vérifiez le numéro de lot du produit ainsi que le nom & l’adresse de la personne responsable (qui est généralement une entreprise).

 

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

5 commentaires
  1. J’ai testé le masque noir de Shills il y a quelques années, une vrai galère à utiliser…
    Et je le trouvais moins efficace que les patchs pour le nez.

  2. Je fais moi même mon masque, avec du charbon activé acheté en poudre je le mélange Avec de la gélatine.Effectivement, ça tire un peu lorsqu’on le retire, il faut juste l’appliquer sur la zone T je pense.

    1. Par des ingrédients plus sains et safe. Je t’invite à rechercher dans les archives de Babillages, il y a 11 ans d’archives à ce sujet :)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.