Prurit aquagénique, le retour maudit des démangeaisons

Ô, prurit aquagénique, sous ma douche j’écris ton nom ! Ô toi qui me fait friser l’hystérie en sortant de la baignoire, je te maudis !

peau-sensible-atopique-dermatite-eczema prurit aquagénique
Le prurit aquagénique, kezako ? Un truc pas très très sympa pour ma peau, qui me tombe dessus une fois de temps en temps et qui me rend folle. Je vous en parlais en janvier 2016 dans un article consacré aux démangeaisons après la douche. Eh bien voilà, ça recommence. Et j’avais besoin d’en parler.

Qu’est-ce qu’un prurit aquagénique ?

C’est tout simplement le fait d’avoir des démangeaisons dès que la peau est en contact avec de l’eau. Sympa, n’est-ce pas ?! Ces démangeaisons peuvent être plus ou moins aigües selon l’intensité de la crise : picotements, sensation de brûlure, impression de piqûre… Cela arrive toujours après avoir été en contact avec de l’eau, que ce soit l’eau de la douche évidemment mais aussi de la transpiration et dans le pire des cas… l’eau de pluie.

Le prurit aquagénique est généralement bien présent sur tout le corps sauf la tête, les paumes des mains et la plante des pieds. Personnellement quand ça me prend, c’est surtout sur les bras et les jambes. Et au maximum des crises, le ventre est lui aussi touché. Il m’arrive parfois de souffrir tellement que je bouge dans tous les sens, rien ne me soulage… je me sens alors très irritable.

Je précise que le prurit aquagénique peut être déstabilisant car on ne trouve pas de trace de lésion sur le corps : pas d’apparition de boutons ou de plaies à l’horizon. Evidemment, il n’est pas non plus la résultante d’une prise de médicament, et la peau ne présente pas forcément de problème le reste du temps.

Le prurit aquagénique et moi : ce que j’ai remarqué

Voilà des années que j’en souffre. J’ai naturellement consulté des dermatologues qui m’ont tous plus ou moins tenu le même discours : on ne peut rien faire. Ou : prenez des antihistaminiques pour vous soulager pendant une crise. D’autres dermatologues ont plutôt penché pour une dermatite atopique.

En période de crise, je prends un antihistaminique environ 20-30 minutes avant de filer sous la douche. Parfois ça fonctionne et les démangeaisons sont légères. Parfois, c’est une opération succès complètement avortée.

Avec le temps, j’ai constaté que les produits de beauté qui me semblaient être une solution ou un pansement pendant la crise ne fonctionnaient plus. A ce jour : plus aucun produit lavant et hydratant ne me soulage. Je n’ai pas d’autre choix que de subir la crise, d’attendre qu’elle passe. Parfois c’est réglé en 10 minutes. Parfois en 40. Et ce sont alors de longues minutes d’attente, allongée sur le lit en petite culotte à faire des exercices de respiration pour tenter de me calmer et de gérer la douleur. Impossible de m’habiller avant que la crise soit passée : ça ne me soulage pas, et je ne supporte pas le contact avec un linge trop proche du corps.

Enfin, dernier constat : la crise de prurit aquagénique survient systématiquement après un retour au soleil, quand la peau a tendance à desquamer et à être sans doute plus sèche. Je tente en ce moment une cure de gélules pour nourrir & hydrater de l’intérieur, pour le moment ça n’est pas fou fou… J’ai essayé de me gommer le corps la semaine dernière : mal m’en a pris, la crise est devenue tellement aigüe que j’ai failli réveiller les voisins avec mes cris d’orfraie.

Alors, qu’est-ce que je fais contre ce prurit aquagénique ?

Je prends mon mal en patience. J’essaie déjà de travailler sur un point : ne pas angoisser avant d’aller prendre une douche. Car je me dis que le psy peut jouer et booster une crise sans le vouloir. Donc je me calme, j’organise presque une « cérémonie de la douche » en croisant les doigts pour que ça se passe bien. Et j’attends que la crise soit passée au bout de quelques semaines voire même deux mois… Oui, c’est long. Mais c’est comme ça, paraît-il…

#VieDeMerde

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

59 commentaires.
  1. Merde ! Je croyais que t’allais me donner ton remède miracle !!! Mais merci Capucine…je me sens tellement moins seule. .
    Enceinte actuellement, les crises ont disparu ! Mais je redoute les baignades à la mer cet été.
    Le pire pour moi c’est le.rasage sous la douche et la transpiration…
    Que mets tu comme crème hydratante ?? Bisous !

    1. Ah ah non, je suis comme vous toutes et comme les dermatos que j’ai vus : DESEMPAREE !
      Blague à part, le baume Almond & Milk The Body Shop m’a énormément réussi, je vais le racheter. J’en avais parlé sur Babillages :)

  2. Merci.
    Ce n’est peut-être pas grand chose pour vous mais vous venez d’illuminer ma journée, cela fait des années que par périodes ma peau pique douloureusement après la douche, et que ça s’arrête après une trentaine de minutes.. Vous venez de m’en apporter une raison et cela me fait un bien fou, je devenais folle à essayer de comprendre, à mettre crème sur crème…
    Bref, merci beaucoup :)

  3. J’avais une collègue qui appliquait sur son corps de l’huile d’amande douce avant de prendre une douche ou un bain afin de neutraliser le calcaire de l’eau. Je l’ai déjà fait pour la peau de mon visage en appliquant de l’huile d’abricot puis en le nettoyant sous la douche avec un nettoyant visage doux. Bien sûr je tamponne tout de suite après mon visage avec une petite serviette (Ikea en vend des toutes adaptées à cet usage : http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/40054538/?gclid=COi-3rG2ldQCFQMo0wodwfkMcA&cid=fr|ps|go|IKEA-des-petits|Bebe|Textile_G_S_X_X_P_PLA-{productid}&s_kwcid=AL!204!3!{creative}!{matchtype}!{placement}!{network}!!{keyword}&ef_id=WSw9hgAAAFnyH3fx:20170529153301:s). Il faut en effet toujours veiller à ne pas laisser sa peau trop longtemps au contact d’une eau de préférence pas trop chaude et se sécher en tamponnant le visage (et le corps à la sortie du bain ou de la douche) avec la serviette, sans frotter comme on le conseille dans les cures thermales. Avec cette astuce, la peau est tout de suite plus confortable à la sortie de la douche et on peut bien sûr « ré-appliquer » de l’huile à la sortie de la douche sur peau légèrement humide et se « re-rincer » légèrement (pour pouvoir s’habiller sans trop traîner) puis se « re-sécher en tamponnant. Certaines personnes atteintes d’eczéma le font. Personnellement ce qui m’ennuie pour l’huile avant la douche sur tout le corps, c’est le risque de boucher la baignoire (ou la douche) comme cela peut-être le cas avec les liquides gras.
    Il existe aussi les filtres à chlore (http://www.lecosmetologue.com/comment-se-faire-du-bien-et-avoir-une-belle-peau-avec-un-pommeau-de-douche/). Il faut absolument que je m’en achète un. Comme toi Capucine, j’habite Paris et l’eau est hyper calcaire et chlorée alors que dans l’Ariège par exemple, quand on se lave, on n’a jamais l’impression de s’être vraiment rincé(e).
    Mais je suis preneuse de toutes les autres astuces pour prévenir le prurit aquagénique. Et j’aimerais savoir si vraiment je risque de boucher ma baignoire en appliquant une huile sur le corps avant la douche. Y a-t-il un plombier qui passe par là ? ;-)

    1. Hello Sissi, oh la la merci pour toutes ces super astuces. Moi aussi je cherche à savoir si je vais boucher ma baignoire avec l’huile avant la douche !!!!

  4. Bonjour Capucine,

    Je comprend ton problème car j’en souffre également, ajoute en plus de l’eczéma sur le corps. Je ne te parle même pas de la peau de mon visage…
    Mon salut je l’ai trouvé dans deux produits bio: le savon pur végétal pour bébé (sans parfum) de dr bronner’s. Une merveille de douceur, très déconcertant car très très liquide mais quatre gouttes suffisent, si tu en utilises plus il est difficile rincer.
    Je le fais suivre par la crème reparatrice de pur aloe, qui apaise très bien. parfois, si je ne sens pas ma peau au top, j’applique de l’huile de jojoba avant la douche, cela m’évite trop de brûlure.
    Bon courage capucine,

  5. Je ne connaissais pas… et ça ne donne pas envie !
    Plein de courage durant ces crises… il est tjs bon de tenter de s’apaiser en regardant Ryan Gosling !!

  6. Tellement contente que tu parles de ce calvaire ! Mes amies et mon mec m’ont longtemps prise pour une dingue quand je hurlais pendant 30 min apres avoir pris une douche, incapable de tenir en place …

    A ce jour, tout comme toi, je n ai pas trouve de produit « miracle », tout ce qui fonctionne finit par ne plus marcher au bout d un moment … Derniere déception en date : xera calm AD … L’huile lavante m a empêché de trop souffrir cet hiver mais le printemps venu, elle n est plus efficace ! Tu peux peut être essayer cela dit, moi ca a marché pendant quelques mois…

    De mon côté j ai remarqué que dés que j étais un peu bronzée, les crises s atténuaient jusqua disparaître complètement… Idem avec les bains de mer, j ai l impression que ca me fait du bien. Et bien evidement eviter tout gommage ou agression de la peau ( tu as du tellement douiller ma pauvre). Ce qui facilite enfin : être le plus zen possible en sortant de la douche, musique douce, ne pas se presser, tamponner delicatement la peau sans la frotter comme un bourrine… C est clair qu il y a un melange de psy et de physique dans ce phénomène pénible… Pour info, maintenant quand je deviens dinguonavec une crise particulièrement aigue, je prend un doliprane…. Ca fait passer la douleur, je ne suis pas fan de la sur medication donc je reserve aux pires crises, mais ca evite de devenir complètement barge…

    En tout cas suis preneuse d update si tu trouves d autres solutions !

    Biz

    1. Moi aussi, Xeracalm a fait des miracles au départ, pour ne plus du tout fonctionner après pendant une autre crise :/
      Si je trouve, promis je partage les updates ! Merci pour ton témoignage et bon courage :)

  7. Bonsoir,as tu essayé de te tourner vers des produits plus naturel et moins cra cra. Je pense que tu connais le mouvement slow cosmetique. Bon courage

    1. Bonjour, le problème en soi ça n’est pas le cosmétique. Mais l’allergie de contact à l’eau. Evidemment, les cosmétiques peuvent empirer ou améliorer un poil les choses, mais à date même les dermatos me le disent : pas vraiment de solution :/ C’est vraiment chiant :(

  8. Et bin quelle grosse galere… je te comprends un peu car pour moi la douche est aussi une ennemie… j’ai des plaques d’eczéma un peu partout sur le corps et des que je prends une douche , tout le monde se réveille et s’enflamme… mes plaques me grattent et sont rouge… avec les années j’ai remarqué qu’il ne fallait plus que j’utilise des produits classique ou même de pharmacie. J’ai opté pour l’option savon en pain, saponifié a froid avec la composition la plus simple possible (exemple de marque:clémence et vivien). Et je peux pas dire que c’est miraculeux mais c’est quand même beaucoup moins irritant que les autres gel douche. As tu déjà essayé les savons saponifiés à froid??

  9. Bonjour Capucine,
    Je n’ai pas pour habitude de laisser des commentaires mais je suis exactement comme toi avec ces démangeaisons ! J’ai comme toi essayé TOUTES les crèmes possibles et imaginables et j’en ai une bonne en ce moment que tu peux peut-être tester si tu ne l’as pas déjà fait, je l’utilise depuis au moins un an maintenant et elle me soulage bien, c’est la SVR topialyse sensitive Anti-Irritation et Anti-Grattage… clairement tous les produits de cette gamme sont top pour ma peau qui est assez sensible et qui a déjà testé pas mal de chose… Il y a aussi tous les produits au lait d’avoine, une super crème que j’ai utilisé quelques temps et qui n’est quasiment plus trouvable en France, la gamme Aveeno (que j’avais retrouvé avec plaisir lors d’un voyage en Californie!), il y a aussi un lait pour le corps tout simple à l’avoine chez Yves Rocher, qui fait le job…
    Pareil pour les gels douche… J’ai à peu près touuuut testé et dès que je change (en vacances ou lorsque je ne suis pas chez moi) c’est pire! J’utilise un Cadum sans savon à l’huile d’amande douce bio… Et pas de secret je pense que tu l’as déjà remarqué, plus la douche est express et moins ça gratte non?!
    Une dernière chose, as tu essayé l’acupuncture? C’est hyper efficace sur l’eczéma et tous les problèmes de peau. J’en fait de temps à autre et cela me coute le prix d’une consultation chez un généraliste, ça peut valoir le coup d’essayer!
    En tout cas ça fait plaisir de trouver quelqu’un qui vit la même chose! Ça rendrait fou ce truc!!!

    PS : un petit coucou de Normandie où j’habite !

    1. Hello Blandine et passe le coucou à la Normandie :)))
      Merci pour ce long témoignage plein d’astuces et de références que je vais m’empresser de noter. Je suis comme toi, je constate aussi que plus la douche est courte, mieux c’est. Mais bon, il y a des jours où je souhaite me laver les cheveux ou me raser et là… c’est pire !!!!

  10. quelques pistes
    la douche le soir uniquement 1 jour sur 2 voire sur 3 (le reste du temps, toilette de chat) avec des savons à froid très simple.
    pas de crème ensuite.
    Dormir sans rien permet de mieux reconstituer le film hydrolipidique de la peau je trouve.
    côté nutrition : miser sur poissons gras (EPA, DHA) et également huile onagre, bourrache (omega6)
    bon courage

    1. Merci pour ces pistes ln22. Je t’avoue que pour moi c’est inenvisageable de ne pas me laver sous la douche chaque jour :/

  11. J’en souffre et mon amoureux aussi, c’est insupportable…
    Ce qui fonctionne un peu chez nous (un peu hein) c’est quitter la salle de bain très vite après la douche, pour ne pas rester dans une ambiance humide qui décuple la crise… Donc exit le maquillage dans la salle de bain !
    Et pour ma part, plus je garde les jambes à l’air plus ça démange…. donc j’essaie d’enfiler mes vêtements très vite, parfois ça jugule la crise.
    On a testé le pommeau de douche anti calcaire également, impression d’un petit mieux au départ, mais rien de transcendant non plus.

    1. Je me suis posé la question aussi du pommeau de douche anti-calcaire :/ Courage à vous deux en tout cas !

  12. Bonjour,

    Je suis peut-être le premier homme qui témoigne sur le site, mais je suis également touché par cette maladie, preuve qu’elle respecte la parité ^^ !

    Blague à part, cela fait maintenant 11 ans que j’ai cette maladie et elle m’en a fait voir de TOUTES LES COULEURS !
    A l’époque où mes crises étaient les plus intenses (2 à 5h après chaque contact, que ce soit pluie, sueur ou autre), j’ai même dû arrêter les cours pendant 2 ans car je ne pouvais plus me doucher, plus supporter l’humidité, plus dormir… J’ai même pris 50 kg durant cette période, et j’ai fait une dépression dont je croyais ne jamais me relever.
    Heureusement, j’ai réussi à atténuer mes crises grâce à des anti-histaminiques (Aerius, Polaramine), mais aussi grâce à un médicament contre les maladies auto-immunes : le Plaquenil.

    Aujourd’hui, j’ai toujours des crises, j’évite d’aller à la mer ou à la piscine, et je suis le même cérémonial que vous lorsque je dois me doucher. Mais j’ai repris mes études (j’ai eu un Master en environnement en 2016, et je ne compte pas m’arrêter là) et j’ai retrouvé une vie à peu près normale.
    Je n’ai pas encore trouvé le remède miracle, mais je ne désespère pas, car oui c’est cela qui m’a permis de remonter la pente : L’ESPOIR !!

    En espérant que mon témoignage puisse aider un maximum de personnes :) !

    1. Bonjour Laurent et bienvenue sur Babillages. Pour être tout à fait honnête, ton témoignage m’a fendu le coeur et m’a beaucoup émue. Je ne pensais pas que ce « putain » de prurit aquagénique pouvait gâcher la vie d’autrui à ce point. Quoi qu’il en soit, tu as l’air d’être une personne forte et pleine d’espoir, je suis admirative de ton parcours et te remercie d’avoir pris le temps de poster ton témoignage ici. Plein de belles choses pour toi.

  13. Essaie les sachets à l’avoine de la marque aveeno a mettre dans le bain, tu verras c’est fantastique !! Ca m’a sauvée! Sinon une crème préparée en pharmacie avec 10% d’urée ça fonctionne aussi tres bien. Moi aussi j’ai des séances de grattage intenses et démoralisantes…

  14. Hello Capucine, Je ne souffre pas de cette maladie, mais ton témoignage me peine.. J’espère qu’il y aura une solution un jour pour vous !! Je croise tes fort les doigts en tout cas.. !

  15. Mais c’est terrible !!! Je ne connaissais pas du tout l’existence de cette pathologie. Chez moi seule la peau du visage réagit mal à l’eau calcaire, mais le corps non. Bon courage à toi et à toutes celles (et ceux) qui doivent supporter ça :(

    Et il n’y a pas de traitement possible (même temporaire) du genre « désensibilisation » par voie interne ? (comme pour les allergies aux acariens par exemple)

  16. Je ne connaissais pas du tout ce problème qui n’est pas marrant du tout … Je souhaite que tes crises s’espacent et disparaissent ou du moins qu’elles ne te fassent pas trop souffrir … Chanter du Céline Dion ça aide à calmer les crises non ? Bisous

  17. Mon dermatologue m’a dit surtout pas de douche tous les jours maximum tous les trois jours je me lave au lavabo avec un savon doux et quand il fait trop chaud et donc plus de transpiration douche mais avant le pommeau pour rester moins sous l’eau j’emploie de huile lavante et depuis que nous avons un adoucisseur d’eau cela va beaucoup mieux j’ai surtout cela en hiver

    1. Mon ancien dermatologue trouvait aussi que je prenais trop de douches (une par jour). Mais je t’avoue que je n’arrive pas à envisager de zapper la douche !

  18. Bonjour
    merci pour cet excellent article .je souffre du prurit aquagenique depuis que je m’en souviens j’ai 49ans …. le seul remede que j’ai trouve pour moi j’ai de prendre des douches tres chaudes et surtout courtes !!! quelques secondes mais avant je me savonne toutes les parties sensibles :) pas de prurit à ses endroits là….
    et pour mes tres rare baignades je prend 1h30 avant ……un anxiolitique Bromazepam (lors de la baignade ca pique come d’habitude mais je ne ressent rien…)

    je souffre autant que vous et c’est quotidien car moi aussi je me douche tous les jours !! et l’ete c’est pire….car la sueur c’est de l’eau aussi donc ca creer du prurit…. (mais en mettant systematiquement uen chemise sur moi et un pantalon je dors mieux)

  19. Bonjour,
    Merci mille fois pour votre article, tant je me reconnais dans votre parcours similaire en tout point au mien. Et c’est un tel réconfort de se sentir moins seule à vivre ce calvaire et de partager avec des personnes qui traversent les mêmes crises que vous avec la même intensité de douleur ; certes mon entourage à qui j’en parle est compatissant mais j’ai parfois l’impression de n’être pas comprise, eu égard notamment au fait qu’aucun traitement ne puisse venir à bout de ce fléau durablement.
    Par contre quand je suis sur la côte l’été, je peux me baigner moi autant que je veux dans l’eau de mer sans problème ; et le problème de la douche est moins violent et s’estompe même parfois au fil des jours ! et je reviens chez moi et cela repart ! J’adopte moi aussi la méthode de la douche 1 j sur 3 , le shampoing souvent à part, la toilette au gant qui me fait aussi souffrir mais moins longtemps.
    J’ai 64 ans et j’en souffre depuis une dizaine d’années ; j’ai pensé un temps que cela était peut-être lié au stress, mais je suis maintenant retraitée depuis 1 an, je n’ai pas de stress particulier et ce mal perdure. J’en arrive à penser que c’est un problème psy, puisque c’est en fait l’action de « se laver, comme se débarrasser de quelque chose … » qui est le déclencheur ; mais je ne vois rien dans mon vécu qui puisse faire un lien.
    Lassée moi aussi des antihistaminiques qui marchent de façon aléatoire, des tas de crèmes appliquées sans succès, (il y en a quand même quelques unes citées que je ne connaissais pas et que je vais essayer), et je vais tenter l’acupuncture .
    Bon courage à toutes et tous,

  20. Vraiment c’est un truc terrible moi même j’en souffre tellement au point où quand ça survient je me déteste j’imagine des trucs du genre je viens d’être plongé dans de la merde par conséquence l’eau parfois deviens pour moi un pire cauchemar mais qua cela ne tienne je tiens à préciser que avec de l’eau chaude les démangeaisons sont légères et ya des périodes ou des endroits où quand je me lave c’est coool aucun prurit

  21. Bonjour à tous et à toutes ! Je suis apparemment le 2ème homme à témoigner. Je souffre de cette « maladie » depuis quelques années et comme vous j’ai été voir beaucoup de dermatologues qui ne savent rien faire. Alors j’y ai été de mes expériences : ne plus s’essuyer, crème hydratante, savon spécial et j’en passe…
    Mais depuis quelques temps, j’ai enfin trouvé une solution qui réduit le nombre de grosses crises à 2 ou 3 sur l’année !
    Tout d’abord, j’essaye de rafraîchir au maximum la salle de bain (ventilateur, aération,…). Ensuite je prend ma douche et j’évite l’eau chaude, je sors et me tape devant le ventilateur (ou l’air conditionné) et j’attend de sécher sans m’essuyer.
    Quand je suis sec, j’enfile vite mes vêtements et le plus souvent, je n’ai que de courtes sensations de piqure pendant 5 minutes !
    Mais cette technique à changé ma vie !
    Malheureusement, côté couple, pas de séance câlin dans la douche au risque de me gratter après…
    J’espère que ça vous aidera !

  22. Hello !
    Une partie de moi est toujours contente de lire des témoignages aussi proches de ce que je vis depuis de nombreuses années (l’entrée dans l’adolescence, par là), et une autre est toujours plus triste et révoltée de voir que nous sommes si nombreux à souffrir sans solution.
    En ce moment, avec la chaleur je pense (on établit tous nos petites théories puisqu’aucun expert ne semble pouvoir nous aiguiller), les crises reprennent et avec elles l’angoisse d’aller sous l’eau, mêlée au besoin de se laver ou simplement à l’envie de se rafraichir… chaque année j’espère que tout ça est terminé, mais chaque année je désespère un peu plus.
    Courage à toi, à nous, à tous ceux et celles qui partagent ce même fichu problème.
    & merci pour ton témoignage… *

  23. Bonjour à toutes et à tous,
    Souffrant du même mal, j’ai aussi développé quelques stratégies! Prendre mon anti-histaminique le matin comme je me douche le soir (c’est bien plus efficace que de le prendre un peu avant la douche mais il y a un côté aléatoire que je ne m’explique pas). A la fin de la douche passer de l’eau glacée sur mes jambes et si j’ai une crise mettre directement une série sur mon ordinateur ou quelque chose qui retient l’attention et la crise passe vraiment vraiment beaucoup plus vite!

    Je me demandais si suite à l’épilation laser les symptômes ne s’étaient pas un peu calmés (sur les jambes)? Comme j’ai tendance à avoir des poils incarnés, je pensais que c’était peut-être lié aux pores et aux poils.

    Très bonne journée,

  24. Bonjour à tous
    J’ai le même problème depuis plus de 30 ans. J’ai vu médecins, dermato, homéopathe qui m’ont rit au nez, où m’ont dit que c’était dans la tête.
    Une crise peut rendre dingue, envie de se balancer par la fenêtre ou de s’arracher la peau. C’est par période et là au moment où j’écris c’est ma sueur au réveil qui me gratouille ( mais tres supportable) et j’appréhende la douche que je vais devoir aller prendre.
    Alors après avoir tout essayé durant toutes ces années, voici mes conseils pour atténuer la crise :
    Vite quitter la salle de bain et son taux d’humidité élevée et fuir dans une autre pièce plus sèche ( éventuellement j’ouvre une fenêtre ). Ne rien appliquer sur la peau et se mettre devant un ventilateur ! Voilà moi c’est comme ça que je calme : je me passe les mains sur les jambes ( sans frotter et sans gratter) devant un ventilo et ça marche !
    Il y a 15 ans j’avais trouvé un gel à l’aloe verre aux Antilles, qui devait être très concentré et faisait des miracles. Hélas jamais retrouvé en France ( ils doivent être plus légers), mais je pense que c’est une piste.
    Bon courage à tous !

  25. Bonjour,
    Je suis un homme et cela fait pres de 7 ans que je souffre de ce prurit aquagenique et c’est un grand plaisir de vous voir en parler. J’ai eu droit à des médocs contre l’urticaire et essaye différents gel, savons et crèmes mais les démangeaisons revenaient peu après plus intenses, à la maison c’était devenu comique car plusieurs fois je mettais à danser ou à sautiller un peu partout pour faire passer la crise.
    Maintenant j’évite l’eau chaude, je reste le moins longtemps possible dans l’eau, je me sèche rapidement à l’aide d’un éventail ou d’un ventilo pour éliminer l’humidité et surtout je reste tranquille pas de stress. C’est tout ce que j’ai trouvé pour réduire de manière considérable les picotements qui disparaissent au bout de 10 à 15mn et au lieu de me gratter je me caresse là où ça pique.
    J’ai donc fini par l’accepter pour pouvoir avancer
    Merci pour vos partages, j’espère qu’un traitement sera trouvé car c’est dur pour nous qui en souffrons de ce prurit aquagenique.

  26. J’ai presque honte de lire tes souffrances avec le soulagement de celui qui découvre qu’il n’est pas le dernier survivant sur terre… j’en souffre depuis tjs et à 38 ans c’est tjs aussi insupportable. À l’adolescence j’en petais les plombs, une fois je m’étais fouetté avec ma ceinture les jambes pour que la douleur soit plus forte que mes brûlures et picotements. Irritable ? Hum… j’ai juste envie de tout péter autour de moi, mais comme tu dis, on respire de grands coups, je mets une sortie de nuit en satin et je caresse mes jambes ça calme un peu.
    J’ai remarqué que les troubles empiraient lorsque je mangeais bcp de sucre. J’étais qq mois sans sucre mais c’était tjs présent. C’est très intense le matin, les bains le soir c’est quitte ou double. La transpiration idem… ???? adieu les câlins du matin c’est juste pas possible.
    Il n’y a que pendant ma chimiothérapie qui a duré six mois que tout à disparu. Je pouvais prendre un bain le matin, rien! Une bulle de bonheur dans des instants difficiles. Un mois après la fin des traitements c’est revenu… snif….
    Vivre avec ….. haïr les dermatos : check, tester des crèmes inefficaces : check, mille poils sous peau car pas de gommage : check, détester se laver : check. Mais bon, on espère que ça passera. Mon père qui a la même chose (merci hérédité) n’en souffre plus depuis ses 50 ans. Encore 12 ans…. mais bon ça fait une raison de se réjouir de prendre de l’âge !

  27. Depuis maintenant 4ans, je souffre d’un prurit aquagenique. Je fais des réactions à chaque contact avec l’eau chaude ou froide (douche, mer, pluie, sueur…) et ce toute l’année. J’ai eu de nombreux traitement, associant plusieurs antihistaminiques, certains ont marché mais de façon éphémère. L’an dernier un d’eux a marché durant 4mois : 4comprimes d’inorial et 1atarx par jour. Toutefois en octobre dernier il s’est arrete. Je n’en peu plus, surtout que en plus des démangerons insupportables, les médicaments me fatiguent. Je suis allé voir une nouvelle spécialiste qui m’a conseillé de me crémer avant d’entrer dans la douche. J’ai beaucoup moins de démangeaisons mais ca me gratte quand même, ca reste à essayer tout de même. Je vais surement commencer la photo thérapie à la rentree, en espérant que cela marche.

  28. Bonjour, je souffre également de cette sensation après la douche,, la piscine, quand je transpire et que l’air est froid, quand il fait trop humide. Mon père en souffrait aussi mais lu iça s’est arrêté net vers l’âge de 25 ans.
    Du coup j’ai dû chercher des solutions pour calmer les crises car c’est insupportable et qu’à l’adolescence je ne voulais plus me doucher. Il y a plein d’astuces qui marchent chez moi et qui m’ont simplifié la vie.
    J’ai remarqué que l’air froid sur ma peau encore humide était un facteur important. Du coup j’ai arrêté de me mettre en boule et j’ai d’abord utilisé le sèche cheveux sur mes bras et mes jambes. Ca marche sur le coup mais ça gratte aux jambes quand tu chauffes tes bras . A essayer pour calmer pas mal en attendant que ta peau soit à température ambiante; en plus ça diminue la durée de la crise.
    Après je me suis mis à couvrir les zones les + sensibles (bras et jambes) dès que je m’étais séché puis le sèche cheveux par dessus les habits. L’été interdiction de rester en culotte ou en short après le bain. Je me couvre vite,, j’ai chaud mais ça marche. Quand ça va mieux j’arrête tout et je me découvre car la transpiration risque de refaire revenir la crise. Mon père lui c’était le talc qui l’aidait à absorber le reste de l’humidité et le calmait, mais sur moi ça ne marche pas.
    Il y a d’autres petites astuces comme ça; mais le but est de vite enlever l’humidité restante à la surface de la peau sans se gratter et aussi à réchauffer les membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.