Le vinaigre de cidre et mes cheveux, une histoire d’amour

Pendant plusieurs mois, le vinaigre de cidre a fait partie de ma routine capillaire. L’heure est au partage de bilan, ici sur le blog !

Si vous suivez Babillages depuis plusieurs années le terme « vinaigre de rinçage » vous dira sûrement quelque chose. Associé à une gestuelle particulière, ce produit aurait le don de faire briller davantage les cheveux (mais pas seulement). Il en existe plein dans le commerce, déjà prêts à l’emploi. Mais j’ai eu envie d’aller plus loin, en opérant cette fois-ci avec un vinaigre de cidre pendant deux mois.

vinaigre de cidre
Toutes les bonnes raisons d’utiliser le vinaigre de cidre

Au tout début, je l’avais simplement choisi pour faire briller davantage mes cheveux… surtout lorsque ma coloration arrivait en bout de course (ah ah, j’imagine que vous voyez de quoi je veux parler : un roux qui se fait la malle, c’est triste !).

Et puis, je me suis également aperçue au fil des utilisations que c’était un bon remède contre les petits désagréments de cuir chevelu, comme les vilaines pellicules cheveux qui vont et viennent en ce moment dans ma vie (grrrr).

Et puis, de fil en aiguille, je me suis davantage renseignée. Et on m’a expliqué que cela pouvait être super pour traiter les cheveux colorés / modifiés via un traitement chimique. Dans mon cas, la porosité des cheveux est assez élevée : j’ai remarqué que c’était parfait pour refermer les écailles.

Comment j’utilise le vinaigre de cidre

C’est bien simple, je l’envisage comme un soin sans rinçage. Après avoir fait et rincé mon shampooing, je bascule la tête en arrière et je renverse ma mixture à base de vinaigre de cidre sur le cuir chevelu. Je la laisse ensuite se propager sur les longueurs. Et je ne rince surtout pas ! L’odeur de vinaigre se dilue ensuite facilement au séchage.

Pour préparer votre mixture à base de vinaigre de cidre à la maison, c’est hyper simple. Munissez-vous d’une bouteille d’eau d’1L vitre. Remplissez-la d’eau froide (oui oui, j’insiste ! C’est important !). Ensuite, ajoutez-y 3 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre. Mélangez le tout et voilà, c’est prêt !

Si vraiment l’odeur de vinaigre vous incommode comme ce fut le cas pour moi les premières fois, vous pouvez tout à fait y ajouter des gouttes d’huiles essentielles. Attention, les huiles essentielles se choisissent de façon très méticuleuse : n’achetez pas n’importe quoi n’importe comment… que vous mélangerez à n’importe quoi… et que vous appliquerez sur n’importe quoi. Vraiment, j’insiste : demandez conseil à votre pharmacien.

Où acheter son vinaigre de cidre ?

Personnellement, je vous recommande de vous tourner vers un produit biologique. Ce n’est pas au rayon cosmétique vous pourrez le trouver, mais bel et bien… en cuisine ! Celui de chez Bonneterre (marque bio) est très bien et coûte environ 3€ les 50 centilitres. Mais je suis certaine que vous en trouverez facilement un peu partout au supermarché, en magasin bio ou pourquoi pas au marché.

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 7 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

6 commentaires.
  1. Merci pour le tuyau ! J’ai les cheveux decolorés en partie et un lissage brésilien alors ça pourrait leur faire du bien en effet ! Bonne semaine !

  2. Va falloir que je teste ça !
    Petite question : le vinaigre contient quand même un peu d’alcool, est-ce que ça n’asséche pas les cheveux ?
    Merci pour ta réponse

    1. Je n’ai pas ressenti ça… mais il faut dire que je fais des lissages brésiliens assez régulièrement alors je triche !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.