Le maquillage des pores dilatés ou comment les camoufler en secret

Depuis plusieurs années, l’offre en matière de maquillage des pores dilatés s’est développée.

Et elle s’est tellement bien développée qu’on en serait presque perdues ! Personnellement, je me maquille très peu. Mais s’il y a bien une chose que j’apprécie plus que tout c’est de procéder au maquillage des pores dilatés : car cela fait tout de suite une différence, l’avant-après est généralement waouh.

Pour vous donner un ordre d’idée : j’ai la peau sèche et déshydratée, avec quelques pores dilatés au niveau du front et des ailes du nez. Rien de catastrophique, mais selon l’état de ma peau : ça se voit plus ou moins. Un jour, mon mec m’a même dit : « oh, quand tu n’est pas maquillée tu as des trous sur la peau ». Charmant… Alors, pour maquiller ces fameux « trous sur la peau » (ah ah !), j’ai trouvé la parade.

capucine piot maquillage des pores dilatés
La petite histoire du maquillage des pores dilatés

Le principe est vieux comme mes robes Hérode (ah ah, pardon !). Les maquilleurs de cinéma et de studio photo avaient déjà l’habitude de camoufler les pores apparents pour les tournages. Et l’arrivée des caméras HD a forcément poussé les makeup artists à trouver des solutions… mais aussi pousser les marques à optimiser leurs produits.

A Hollywood, au début du 20° siècle, le combleur de pores prenait la forme d’une pâte bien épaisse qui, vous vous en doutez, ne laissait pas beaucoup respirer la peau. C’était inconfortable au possible – mais plutôt efficace pour l’époque, si l’on fait abstraction des effets secondaires comme l’apparition d’acné d’adulte, un grain de peau irrégulier à la longue, des rougeurs… Depuis, les formules ont été largement optimisées : surtout depuis que les marques de cosmétiques ont décidé de vulgariser ce type de produit en le mettant à la disposition du grand public.

Le maquillage des pores dilatés, c’est quoi ?

Vous l’aurez compris, le but est de donner l’illusion d’un grain de peau plus lisse, avec moins d’irrégularités. C’est donc avec une base de maquillage que l’on va corriger ce petit problème, après l’application de votre routine de soins, et avant l’application du fond de teint.

La base de maquillage pour pores apparents peut prendre diverses appellations : blur, primer, base de teint, combleur de pores, base comblante, unificateur de teint, primeur flouteur, pore eraser, base perfectrice, etc… En fait, chaque marque a ses propres codes, à vous de vous y adapter pour trouver votre bonheur.

Pour résumer très grossièrement, je dirais qu’une base makeup dédiée est généralement faite à base d’eau et de silicones fortement plébiscités pour leur effet « toucher doux ». Parfois, on y ajoute d’autres ingrédients comme des poudres minérales pour matifier le teint le plus longtemps possible. Certaines bases ont des spécificités bien particulières et ont intégré une dimension « soin de la peau » à leur formule. Parfois, la base de maquillage n’est quasiment composée que de silicones (je schématise encore), pour optimiser le côté douceur du toucher.

capucine piot maquillage des pores dilatés
Est-ce que le maquillage des pores dilatés donne des boutons ?

La question pourra faire sourire celles qui ont la chance d’avoir zéro imperfection. Mais elle concernera toutes celles qui ont la peau mixte à grasse / ayant tendance à souffrir de boutons ou d’acné de manière générale. A cette fameuse question, donc, ma réponse est : « p’têtre bien qu’oui, p’t’être bien qu’non ». Une réponse de Normande qui ne vous avancera pas beaucoup, j’en conviens. Mais laissez-moi développer !

En fait, certaines bases de maquillage se revendiquent comme étant non comédogènes tandis que d’autres le sont par élimination. Il vous suffit ce regarder sur l’emballage si la mention « non comédogène » est inscrite. Cependant, tout n’est pas si limpide que ça. Selon les ingrédients utilisés dans ladite base et selon la façon dont réagit votre peau : vous pourrez ou non avoir des boutons. Par exemple, certains silicones sont plus occlusifs que d’autres. Dans tous les cas, je préconise d’avoir une bonne gestuelle démaquillage le soir.

Si votre produit est comédogène, je vous recommande de ne pas l’utiliser au quotidien : privilégiez l’utilisation pour des occasions particulières comme des soirées, un mariage, un moment où vous avez besoin d’avoir confiance en vous…

>>> A LIRE :
Maquillage non comédogène : démêler le vrai du faux 

Eviter certaines mésaventures avec le maquillage des pores dilatés

De manière générale, j’applique mon « blur » avant le fond de teint. MAIS, il m’est déjà arrivé d’observer un fond de teint qui « glisse » ou un maquillage qui ne parvient pas à se fixer à cause de la base trop siliconée. Voici quelques conseils :

  • Combiner une base & un fond de teint de la même marque permet d’éviter les interférences de formules. Ainsi on a moins de chance de voir son fond de teint migrer ou pelucher à cause d’une incompatibilité d’ingrédients.
  • Pour autant, si vous souhaitez mixer des produits de maquillage de marques différentes, ça n’est pas impossible ! N’envisagez pas un nouvel essai le jour d’un événement important, cela vous évitera une mauvaise surprise. De manière générale, testez toujours au préalable : c’est en essayant qu’on apprend.
  • Parfois, certaines bases de maquillage se combinent mieux avec un fond de teint poudre. Là encore, à vous de voir.
  • Si le blur vous semble trop « glissant » sous le fond de teint, tapotez-le par petites touches par-dessus le fond de teint uniquement sur les zones à améliorer.
  • Certains perfecteurs de peau sont spécifiquement développés pour les peaux mixtes à grasse – car on considère souvent à tort que pores dilatés = peau mixte à grasse. Faites attention si vous avez la peau sèche : ne prenez pas de base avec agent matifiant intégré, il risque d’être trop costaud et de marquer les zones de sécheresse.

Le maquillage des pores dilatés et moi, alors ?

Il s’agit ici de mon retour d’expérience personnelle et de références qui conviennent bien à ma peau. Comprenez par là : ce qui me va à moi ne vous ira peut-être pas à vous. Ces conseils sont donc à mettre en perspective avec tout ce que je vous ai expliqué plus haut, votre peau, vos habitudes et vos envies.

POREfessional Benefit :
Celui-ci, je vous en parle depuis 2010. Voilà donc 7 ans que je l’utilise au gré de mes envies : il y a des périodes où je ne l’achète pas, et d’autres moments où je ne jure que par lui. Il n’est pas garanti non comédogène, c’est la raison pour laquelle je ne l’utilise pas au quotidien : mais pour les grandes occasions ou porté seul sans makeup, il fait grandement la différence.

VOIR LE PRODUIT

Base Lissante Sephora : 
Elle aussi fait partie de mes grands chouchous en la matière. Je la trouve pourtant moins subtile que le POREfessional (elle est plus épaisse), mais elle fait parfaitement le travail. Cependant, je trouve qu’elle fait moins bien tenir le maquillage qui a tendance à glisser un poil au fil de la journée. En clair, je l’aime beaucoup même si elle n’est pas parfaite. Attention, cette base n’est pas du tout matifiante : passez votre chemin si vous rencontrez le problème de peau qui brille.

VOIR LE PRODUIT

Lisse Minute Base Comblante Clarins : 
Un petit produit magique que j’ai beaucoup utilisé il y a quelques années. Le produit est très facile à utiliser mais un conseil : n’ayez pas la main trop lourde sous peine de galérer à appliquer votre fond de teint… et de vous transformer en boule à facettes au fur et à mesure de la journée !

VOIR LE PRODUIT

Sérum Idéalist Estée Lauder : 
Je vous l’avais déjà présenté en 2011, comme un soin du visage. Aujourd’hui, je fais le choix de détourner ce produit et je l’utilise comme une base de maquillage, après ma routine de soins habituelle et avant l’application de ma BB Cream. Comme il y a du silicone dedans, cela floute les imperfections sans trop en faire, et en plus le produit traite la peau. Que demander de plus ?!

VOIR LE PRODUIT

Pfiou, cet article était long, n’est-ce pas ?! Enfin, vous savez ce qu’on dit : long à lire, rapide à écrire long à écrire, rapide à lire ! Blague à part, sachez qu’en ce moment je teste de nouvelles bases de maquillage Benefit. N’ayant pas encore suffisamment de recul sur la chose, je ne les ai pas intégrées ici… mais vous me connaissez : je ne manquerai pas de vous faire un retour dans un article dédié !

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

6 commentaires.
  1. Coucou,
    J’utilise de temps en temps la base de Benefit, mais je préfère généralement laisser mes pores visibles … En ce moment en tout cas je m’en moque.
    Il fait tellement chaud, que je ne porte qu’une BB crème en plus de ma crème hydratante. J’essaye d’éviter de faire étouffer ma peau. Déjà qu’elle doit subir la pollution de Paris 5 jours sur 7 …

    Merci de ce partage en tout cas, je garde sous le coude les autres bases pour les tester à un moment ;)

    Bonne soirée

  2. Je te suis depuis plusieurs années, et je surfais sur ton site en regardant d’anciens articles… et je te trouve de plus en plus belle ;) Avec des articles toujours de qualité. J’apprécie beaucoup ton professionnalisme. Merci pour cet article détaillé qui a répondu à toutes mes questions!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.