Dimpleplasty : la chirurgie des fossettes est tendance aux USA

Connaissez-vous la dimpleplasty ? Probablement pas. C’est le nom Américain pour désigner la chirurgie des fossettes.

Et saviez-vous que l’on pouvait créer des fossettes de toute pièce avec cette fameuse dimpleplasty ? Probablement pas non plus. En tout cas moi, je découvre cette technique pour le moins étonnante.

ariana grande dimpleplasty chirurgie esthétique chirurgie des fossettes
En quoi consiste la dimpleplasty ?

En fait, il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique visant à créer des fossettes artificielles… et temporaires. Non non, vous ne rêvez pas : on vous propose de passer sur le billard pour obtenir des fausses fossettes qui durent environ deux mois : ce sont donc ce qu’on appelle des fossettes semi-permanentes. Aux Etats-Unis, cette tendance est inspirée de plusieurs stars américaines qui n’ont pas eu recours à cette technique… mais qu’importe, les fans veulent leur ressembler à tout prix.

Le prix pour une telle opération ? Bien plus cher que de se faire poser du vernis semi-permanent chez la nail-artiste du coin, évidemment. Il vous en coûtera la bagatelle de 690 euros si vous tombez sur un chirurgien sympa. Mais les prix tournent généralement autour des 2000 euros. Ca fait cher l’éphémère, n’est-ce pas ?!

Quels sont les risques de la dimpleplasty ?

En soi, le chirurgien va faire une incision dans la bouche pour que le muscle de la joue et les muqueuses de la zone aient une certaine adhérence. Le tout est ensuite travaillé pour que la fossette ne soit pas apparente en permanence (ça serait con quand même…) mais uniquement lorsque le visage s’anime et plus particulièrement quand vous souriez.

En soi, les chirurgiens ne font pas état de risques hyper graves en pratiquant la dimpleplasty. Mais ils mettent en garde sur un pont : si la chirurgie des fossettes est mal réalisée (ce qui peut arriver), vous risquez d’avoir des fossettes bizarroïdes et mal placées. Bref, un résultat tout sauf naturel et carrément asymétrique en somme… Cependant, au Royaume-Uni, un cas extrême a fait parler de lui. Il s’agit de celui de Cherelle Campbelle, une fan de Cheryl Cole, qui a voulu procéder à cette opération de chirurgie esthétique en 2014. Résultat ? Deux trous indélébiles : elle est marquée à vie.

CLIQUEZ ICI POUR + DE NEWS BEAUTE

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.