Skin Illuminator Tom Ford : l’enlumineur de luxe passé au crible – Babillages – Le blog beauté des beauty addicts

Skin Illuminator Tom Ford : l’enlumineur de luxe passé au crible

J’ai testé pour vous le Skin Illuminator Tom Ford, un enlumineur bling mais pas too much, garanti oil-free.

Je connais extrêmement mal le maquillage Tom Ford, sans doute parce qu’il a mis un peu de temps à être dispo en France… mais aussi parce que la marque m’intimide (disons ce qui est, hein…). J’ai cependant été ravie que la marque me propose de tester le Skin Illuminator Tom Ford afin que je fasse sa connaissance. Voyons donc ce qu’il nous réserve…

skin illuminator tom ford enlumineur highlighter
Qu’est-ce que le Skin Illuminator Tom Ford ?

Il se présente comme un produit deux-en-un, qui peut aussi bien s’utiliser comme base de teint, un enlumineur +++ en somme. Mais vous pouvez également l’envisager comme un highlighter si vous l’utilisez un peu différemment. Bref, ce produit est clairement hybride et c’est ce qui fait, je pense, tout son intérêt.

Je dispose du Skin Illuminator Tom Ford n°01 Fire Lust, qui est une jolie teinte corail imprégnée de paillettes. Au départ, j’ai cru que cette teinte corail me jouerait des tours ou ne m’irait pas du tout et en fait…

Comment j’utilise le Skin Illuminator Tom Ford

Pour moi, il y a vraiment 3 manières de l’utiliser. C’est en tout cas comme ça que je l’envisage, aucun pro ne m’a donné de conseil à son sujet. Peut-être que je me trompe, mais ces techniques ont en tout cas bien fonctionné chez moi :

  • Seul, mélangé à une crème de jour comme unique makeup du teint
    Je crois que c’est clairement ma façon préférée de l’utiliser pour l’été. Non seulement cela permet d’apporter de l’éclat à mon teint tout en l’hydratant, mais ensuite je n’ai qu’à mettre un peu de correcteur au niveau des cernes… et le tour est joué !
  • Seul ou mélangé à une crème de jour, avant le fond de teint
    En fait, tout dépend du type de fond de teint que vous allez utiliser derrière. Si c’est pour choisir quelque chose de supra méga hypra couvrant comme le Dermacol, c’est dommage : on ne mesurera pas du tout tout le potentiel du Skin Illuminator Tom Ford. En revanche, si vous optez pour un fond de teint au fini transparent et lumineux, là : ça devient très intéressant.
  • En highlighter, après le makeup du teint
    Après la pose du blush, j’aime beaucoup tapoter un tout petit peu de Skin Illuminator Tom Ford sur le bombé de la pommette. C’est hyper healthy, j’adore !

Peut-on utiliser le Skin Illuminator Tom Ford en guise de blush ?

Forcément, j’ai aussi tenté de n’avoir recours qu’à l’application du Skin Illuminator Tom Ford seul, à la place du fard à joues. Honnêtement, il manque quelque chose.

  • Gardez bien en tête que le produit est certes un poil teinté dans le flacon, mais carrément transparent une fois travaillé. Il apporte de la lumière, mais ne teinte pas votre visage à proprement parler.
  • Du coup, vous aurez beau ajouter davantage de pigments, vous aurez juste plus de chance de vous transformer en jolie boule à facettes : mais la pigmentation ne sera toujours pas au rendez-vous.
  • En revanche, l’association blush corail + Skin Illuminator en guise d’highlighter est carrément canon. Je vous la recommande mille fois.

Mon avis sur le Skin Illuminator Tom Ford

Je dispose de très peu de produits du genre à la maison pour oser faire un comparatif. J’aime cependant son effet hyper lumineux sur la peau. Bien sûr, il contient des micro paillettes : on aime ou ou déteste. Mais je trouve celles-ci suffisamment fines pour que l’on perçoive l’ensemble comme quelque chose de juste lumineux et pas scintillant. Pour moi, c’est donc un sans faute qui m’accompagnera pour mes maquillages d’été.

Skin Illuminator Tom Ford, 40€

Disclaimer – Cet article a été rédigé suite à l’envoi du produit par la marque, sans que cela n’altère la sincérité de son contenu. Je ne représente aucunement la marque et mes propos n’engagent que moi. Cliquez ici pour en savoir plus.

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

Pas de commentaire.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.