Alors, cette palette Naked Heat Urban Decay ?

La palette Naked Heat Urban Decay est sortie depuis un petit moment. L’heure est au bilan.

A chaque sortie de palette Naked Urban Decay, beaucoup de beauty addicts ne se contrôlent plus. C’est l’hystérie totale, le cerveau droit est en alerte et j’imagine que des milliers d’achats sont réalisés spontanément sans réel besoin. Seulement, d’autres femmes préfèrent attendre la publication de revues, aller en magasin pour jauger la bête et se poser une vraie question : ai-je besoin d’une énième palette ? Alors, avons-nous besoin de la palette Naked Heat Urban Decay ?

palette naked heat urban decay avis
Présentation de la palette Naked Heat Urban Decay

Je vous l’avais déjà présentée succinctement en juin dernier, peut-être n’étiez-vous pas au rendez-vous. Alors, hop, petit récap’ pour celles qui ont raté l’événement ! Au total, ce sont donc 12 teintes totalement exclusives qui ont été développées par Urban Decay – les fans de la marque ne possèdent donc pas encore l’une des couleurs listées ci-dessous :

  • Ounce: une teinte ivoire
  • Chaser: un mat nude et lumineux à souhait
  • Sauced: une teinte façon terracotta et matte
  • Low Blow: un marron mat
  • Lumbre: une teinte cuivrée
  • He Devil: un rouge mat
  • Dirty Talk: un rouge métallique
  • Scorched: un autre rouge métallique, avec des reflets
  • Cayenne: une teinte façon terracotta et matte, plus foncée que la teinte Sauced
  • En Fuego: un mat burgundy
  • Ashes: un marronné mat
  • Ember: du burgundy en version métal

Comme à son habitude, la marque a intégré un grand miroir ainsi qu’un double-embout à sa palette Naked Heat.

palette naked heat urban decay avisMon test de la palette Naked Heat

Contrairement à d’habitude, je ne souhaitais pas réaliser un tutoriel maquillage. Tout simplement car je trouve que la palette Naked Heat est vraiment différente de ses grandes soeurs. Et qu’elle semble beaucoup moins abordables que des simples fards neutres déjà présentés lors des éditions précédentes.

Les couleurs de fards à paupières
Tendance oblige, la Naked Heat propose une large dominante de fards à paupières au fini mat. Pour les fards restants, il faudra compter sur une proposition irisée et métallisée. Est-ce bon ? Est-ce mauvais ? Pour le coup, il s’agit vraiment d’une histoire de goûts et de couleurs…

Quid de la pigmentation des fards ?
Soyez assurées qu’elle est amplement au rendez-vous : c’est d’ailleurs autant un point fort qu’un point faible, à mon sens. Pourquoi donc ?! Tout simplement car cette proposition de palette de maquillage a franchement de quoi provoquer des dégâts chez celles qui débutent en makeup. Disons que cette palette-ci est beaucoup plus clivante que les précédentes. 

La tenue est-elle bonne ? 
Je vous recommande d’opter pour une base de maquillage afin d’optimiser la tenue et l’intensité des pigments sur votre paupière. Mais dans tous les cas, je trouve qu’Urban Decay a réalisé un très joli travail sur le point de la tenue globale de ces fards-ci. En revanche, je constate qu’après des années, la marque n’a toujours pas amélioré le souci de chutes. Car oui, certains fards sont particulièrement poudreux et provoquent de vilaines chutes de pigments sous l’oeil, grrr….

palette naked heat urban decay avis

Mon avis sur la palette Naked Heat Urban Decay

Alors, doit-on absolument craquer ? Bon… déjà… vous faites ce que vous voulez, ah ah ah ! Blague à part, je suis beaucoup plus mitigée sur cette proposition, qui risque de moins faire l’unanimité :

  • Le concept de « Naked » (neutre, nude…) n’est pas au rendez-vous. Mais c’était déjà le cas avec la Naked Smoky – dont la marque arrête d’ailleurs la production.
  • Les tons chauds doublés d’une proposition à forte dominante mate ne correspondent pas à toutes.
  • Les fards étant extrêmement pigmentés, je dirais qu’ils sont réservés à des femmes qui savent déjà se maquiller. Et aussi à celles qui ont envie d’un maquillage plutôt voyant. Les quatre premiers fards sont bien sûre passe-partout : mais les autres, quant à eux, se remarquent bien sur la peau !

Ceci dit, je trouve que cette palette s’utilise aussi bien sur des carnations très claires que sur des carnations foncées. Idem pour les yeux, même si j’avoue avoir un gros faible pour l’ensemble makeup chaud + yeux verts. Mais bon… on ne choisit pas sa couleur d’yeux, ah ah ! Globalement, le produit est une très belle réussite de la part d’Urban Decay, et je pense qu’elle fera probablement des heureuses à Noël.

Mais de mon côté, j’ai toujours du mal à l’appréhender. Je ne parviens pas à réaliser de maquillage correct sans faire de vilain pâté de matière, ou sans obtenir quelque chose de plus doux. Je continue de m’entraîner…
Dans un autre domaine, je préfère la palette de maquillage Sweet Peach Too Faced (car oui, la palette Naked Heat UD est la concurrente de Too Faced, selon moi !). Les fards sont plus poudreux et moins pigmentés : donc moins de faux-pas makeup assurée sur mes paupières !

VOIR LE PRODUIT

Disclaimer – Cet article a été rédigé suite à l’envoi du produit par la marque, sans que cela n’altère la sincérité de son contenu. Je ne représente aucunement la marque et mes propos n’engagent que moi. Cliquez ici pour en savoir plus.

 

 

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

16 commentaires.
  1. Ça fait plaisir de voir que toutes ne sont pas fanes de cette palette.. je voyais sur les réseaux sociaux tellement d’engouement pour cette dernière et pas une critique ..
    Peut être suis je trop basique..

    En tout cas merci pour ton avis sincère

  2. Je suis comme toi, j’ai craquée sur la palette, mais j’ai encore un peu du mal à l’appréhender, bien que je sache me maquiller. J’utilise pour l’instant les tons clairs ou fait de petit mélange avec les foncés pour donner une touche irisé. je pense qu’elle sera parfaite pour l’hiver, et avec le temps cela viendra
    .J’aime beaucoup aussi celles de Too faced, la chocolate est vraiment bien

  3. Très intéressant que tu compares avec la Sweet Peach de Too faced, je n’aurai pas pensé à comparer les deux.
    J’adore la Sweet peach !! Alors je vais acheter la Naked pour Noël et je verrais bien :)

  4. Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le problème des chutes de matières sous l’œil! Quel dommage pour une marque comme urban decay ???? La seule solution que j’ai trouvé c’est de maquiller mes yeux avant mon teint car même les bases de paupières ne retiennent pas la matière.

  5. Hello Capucine !
    J’ai aussi la palette Naked Heat, je la trouve top mais je ne trouve pas qu’elle soit similaire avec la Sweet Peach je trouve.
    J’ai essayé de comparer les couleurs et il n’y en a que deux ou trois qui sont similaires.
    Cependant je trouve que la Sweet Peach est plus adaptée pour les moins aguerries en maquillage !
    Merci pour ton article j’aime pouvoir confronter les différents avis entre eux :)

    1. Non, elle n’est pas similaire. Mais elle propose le même type de teintes assez chaudes de façon très globale, et je trouve comme toi la Sweet Peach plus adaptée au commun des mortels. La Naked Heat, quant à elle, peut pousser à beaucoup de drames makeup ^^

  6. Je n’arrête pas d’aller à Sephorq pour la prendre et je repars sans elle… je suis toujours a attendre dix milles ans pour me décider. Merci pour ces précisions. Quelle Naked préfères-tu?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.