Comment tester du maquillage en magasin sans attraper d’infection ?

Tester du maquillage en magasin est la chose la plus aisée pour se décider. Sauf que. Cela peut avoir son lot de problèmes.

Et c’est en tout cas ce qu’une cliente Californienne de Sephora USA affirme : tester du maquillage en magasin l’a amenée à contracter un herpès. Alors qu’elle n’était pas sujette à ce genre de maladie, c’est après une virée beauté qu’elle aurait ensuite été victime d’herpès labial. Action, réaction : la cliente aurait poursuivi Sephora en justice pour cause de « détresse émotionnelle ». Selon ses médecins et elle, l’enseigne beauté aurait dû avertir que tester du maquillage pouvait représenter des risques pour la santé. Mais alors, comment faire pour ne pas attraper de maladie ?

Babillages Comment analyser la composition d'un produit de beauté ? 3
Tester du maquillage en magasin : risqué ?

Sur le papier, l’idée est pourtant très bonne. Et c’est d’ailleurs ce que toute personne sensée et/ou professionnel de la cosmétique vous conseillera : rien de mieux que d’essayer un produit afin de savoir s’il nous va. Et cela s’avère particulièrement vrai pour choisir son fond de teint, notamment.

Soyons clairs : oui, tester du maquillage en magasin peut vous amener à attraper des infections ou des maladies. Un magasin de cosmétiques est visité par des centaines ou des milliers de consommateurs/trices chaque jour. Vous vous imaginez bien qu’il est impossible de poster un(e) conseiller(e) devant chaque testeur pour le nettoyer après chaque essai. Même si le magasin s’emploie à faire tous les efforts du monde : il y aura toujours des testeurs qui passeront entre les mailles du filet. Alors : attention !

Comment tester du maquillage en magasin ?

A titre personnel, je n’applique JAMAIS un testeur sur des zones sensibles comme les yeux et la bouche. C’est ma règle d’or pour être certaine de limiter les dégâts au maximum. Voici quelques autres directives que je suis à la lettre :

  • Je me lave les mains avant d’essayer un produit sur le dos de la main – merci le gel hydro-alcoolique.
  • Je désinfecte le rouge à lèvres avec de l’alcool pour le « swatcher » sur le dos de ma main uniquement.
  • Je désinfecte le rouge à lèvres avec de l’alcool après mon essai sur la main, histoire d’avoir une pensée pour la prochaine qui aura envie de l’essayer.
  • Concernant les mascaras, je ne les essaie jamais. Et lorsqu’une maquilleuse me maquille en magasin (après une épilation des sourcils, par exemple), je demande systématiquement à ce qu’elle utilise un goupillon à usage unique.
  • Si le testeur semble vraiment vieux : je n’y touche absolument pas.
  • Je vérifie que les maquilleuses désinfectent leurs pinceaux avant qu’ils touchent mon visage. Sinon, je m’en vais.

Et enfin, dernier conseil : je vérifie systématiquement des revues sur Internet avant de me rendre en magasin. Vous allez dire que je prêche pour ma paroisse. Mais franchement, depuis que je fais ça : je ne teste quasiment plus aucun produit sur le dos de ma main. Merci les blogueuses, ah ah ah !

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

3 commentaires.
  1. Coucou, très interressant! En revanche quand tu parles de désinfecter le rouge à lèvres avant de le swatcher, l’alcool, tu le demande aux vendeuses? Bises

  2. Il y a quelques années, j’ai attrapé une grave infection des yeux lors d’un cours de maquillage payant chez Mac Rue de Rennes Paris. J’ai traîné cette infection pendant quatre mois. Il ne faut jamais se maquiller les yeux même si on vous dit que les pinceaux ont été nettoyés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.