#WTF – Etre payé pour se faire percer les boutons, c’est possible

Vous pensiez avoir tout vu sur cette drôle de planète ? Je suis certaine que vous n’aviez JAMAIS imaginé ceci.

Un New-Yorkais a en effet posté une petite annonce, signifiant être à la recherche de cobayes acceptant de se faire percer les boutons. Moyennant rémunération. Bon deal ? Ou proposition vraiment bizarroïde ?

Qui est ce passionné de boutons ?

L’annonce postée sur Craiglist est plutôt mystérieuse… mais l’image associée a le mérite d’être particulièrement explicite. Cet homme dont on ne connait rien, serait un passionné de « l’éclatage de boutons ». Et voici comment il justifie sa drôle de démarche : « Je me suis dit que cette année, je m’offrirais un super cadeau de Noël… et que j’éclaterais quelques boutons. Or, je n’en ai pas. J’ai donc besoin de vous. Si vous avez de l’acné et/ou des points noirs et que vous m’autorisez à me laisser les percer, je serais ravi. »

Se faire payer pour se faire éclater les boutons

Car au-delà de vouloir partager sa passion avec son généreux cobaye, l’auteur de cette annonce a effectivement annoncé être prêt à payer. Il propose 45 dollars pour une heure de perçage de boutons, soit un peu moins de 40€. Mais ne croyez pas que vous vous ferez de l’argent facilement : la sélection risque d’être rude. Car oui, l’annonce le précise : il faut faire parvenir des photos au préalable, afin de savoir ce qu’il y a à percer.

Comment se passe la séance ?

Muni de ses gants en latex, le perceur de boutons garantit une expérience hygiénique. Il « opère » avec des cotons-tiges et une aiguille stérilisée. Et pour les plus flippés, il est possible de se faire accompagner d’un(e) ami(e). Bref… si vous vivez à NYC, voilà une saine activité pour un week-end hivernal…!

CLIQUEZ POUR + DE NEWS BEAUTE

 

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.