Sèche-cheveux de voyage : inutile ou vraiment pratique ?

Le sèche-cheveux de voyage : pratique ou inutile ?

Le cas du sèche-cheveux de voyage : sujet ô combien épineux. Après 10 ans de débat avec moi-même, j’ai enfin tranché.

Voilà bientôt 10 ans que j’ai des échanges houleux avec mon moi profond : le sèche-cheveux de voyage est-il REELLEMENT utile ? Ou s’agit-il d’une invention diaboliquement marketing ? Alléchée à l’idée d’alléger ma valise cabine, j’en ai acheté un. C’était il y a sept ans, et ce fut un échec cuisant : nul, nul, nul et… archi-nul. Près d’une décennie plus tard, le sèche-cheveux de voyage s’est-il amélioré ? Ou mérite t-il que je l’oublie pour de bon ?

sèche-cheveux de voyage ghd

Qu’est-ce qu’un sèche-cheveux de voyage ?

Ai-je vraiment besoin de vous faire un dessin ? Ca me semble pourtant clair. Mais pour ceux qui débarqueraient d’une autre galaxie (d’ailleurs, vous croyez aux extra-terrestres, vous ?!), un sèche-cheveux voyage n’est autre qu’un sèche-cheveux en format compact. Souvent rétractable, il a la capacité de se glisser facilement dans une valise ou un sac de voyage… et surtout : il pèse beaucoup moins lourd que son grand frère, le sèche-cheveux traditionnel.

Quelle(s) différence(s) avec un sèche-cheveux traditionnel ?

S’il se démarque par sa taille plus compacte, il a cependant une puissance beaucoup plus faible : ce qui en fait un outil bien plus difficile à manier. Le séchage est évidemment moins rapide qu’avec un sèche-cheveu professionnel à la puissance plus forte. Et au-delà de ça, les technologies ioniques d’habitude intégrées aux sèche-cheveux ne le sont pas nécessairement sur les formats compacts. Idem pour les embouts : le sèche-cheveux de voyage bénéficie d’un diffuseur de chaleur moins précis : cela rend entre autre plus compliqué le coiffage des franges, par exemple.

sèche-cheveux de voyage ghd

Le seul sèche-cheveux de voyage que j’apprécie

Pour en avoir acheté plein en dix ans (je vous ai dit que j’étais obsédée des cheveux ?!), le seul qui a su trouver grâce à mes yeux est le Sèche-Cheveux de Voyage ghd Flight. Il est vendu avec une pochette dure (qui prend de la place et que je n’emporte pas) et possède des fonctions tout de même intéressantes :

  • deux réglages de température, ce qui est assez rare sur ce type d’appareil.
  • une fonction double-voltage (120 VS 240) qui permet à l’appareil d’être utilisé partout où je me déplace à l’étranger.

Le cordon est évidemment moins long que sur mon sèche-cheveux habituel. La puissance est moindre, et ma frange est forcément moins bien domptée (merci l’épi). Mais ça a le mérite de dépanner… et bien mieux que certains sèche-cheveux d’hôtel à la qualité très médiocre.

Le sèche-cheveux de voyage, utile ou pas ?

Alors, verdict ? Honnêtement, j’ai composé pendant des années avec mon sèche-cheveux grand format, tant j’avais été déçue par les formats voyages dont j’avais fait l’acquisition. Mais depuis que j’ai celui de chez ghd, je me surprends à laisser le sèche-cheveux grand format à la maison pour les week-ends. Ca me dépanne bien… et ça me permet d’emporter plus de vêtements (ahah, je ne perds pas le Nord, hein). Ca n’est pas non plus la révélation du siècle, mais si vous recherchez un bon sèche-cheveux de voyage : c’est incontestablement vers celui-ci que vous pouvez vous tourner les yeux fermés. Il est largement au-dessus de tous ceux que j’ai pu acheter en dix ans.

Disclaimer – Cet article a été rédigé suite à l’envoi du produit par la marque, sans que cela n’altère la sincérité de son contenu. Je ne représente aucunement la marque et mes propos n’engagent que moi. Cliquez ici pour en savoir plus.

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

Pas de commentaire.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.