Par quoi remplacer les cotons-tiges en plastique ? - Babillages - Le blog beauté des beauty addicts

Par quoi remplacer les cotons-tiges en plastique ?

Les cotons-tiges en plastique représentent plus d’un million de tonnes de déchets chaque année.

Je vous en parlais en 2016, la loi bio-diversité impose une mutation dans le secteur hygiène-beauté-santé. La dernière en date ? La suppression des microbilles de plastique dans les gommages visage et corps. Le décret d’application de la loi bio-diversité indique que les cotons-tiges en plastique seront interdits dès le 1er janvier 2020.

coton-tige en plastique cotons-tige en plastique biodégradable écologique

Pourquoi supprimer les cotons-tiges en plastique ?

Déjà dans le collimateur de certains professionnels de la santé, les cotons-tiges en plastique provoquent non seulement des traumatismes de l’oreille mais polluent les océans. En effet, les consommateurs ont la fâcheuse habitude de jeter leurs cotons-tiges dans la cuvette des toilettes. Ensuite, ils font un voyage vers les stations d’épuration qui n’ont pas la capacité technique à traiter ces corps flottants. Résultat ? Nos fameux cotons-tiges se retrouvent dans les rivières et dans la mer. Là, ils libèrent des substances chimiques et sont ingérés par des poissons ou des oiseaux.

 

Cotons-tiges en plastique VS biodégradables

Tout dépend à quoi vous servent les cotons-tiges au quotidien. A laver les oreilles ? A parfaire votre maquillage ? Les utilisations peuvent être multiples, et certaines alternatives ne correspondront pas nécessairement à tous les cas de figure.
Rassurez-vous, les cotons-tiges biodégradables existent : à ce moment-là, nul besoin de changer vos habitudes. Il existe des cotons-tiges fabriqués à base d’amidon de maïs qui se dégradent intégralement dans l’eau. Mais aussi des cotons-tiges 100% coton bio, à condition que cela ne soit pas blanchi au chlore. Ou sinon, d’autres solutions s’offrent à vous, avec une tige en papier biodégradable. Bref, il y a largement de quoi satisfaire les inconditionnels du bâtonnet.

Les autres substituts

Pour nettoyer le pavillon de votre oreille, il y a d’autres solutions que vous ne soupçonniez peut-être pas. La première qui me vient en tête est la bougie d’oreille. LA QUOI ?!!!! Allez-vous me dire. C’est une bougie spéciale (n’utilisez pas n’importe quelle bougie, hein !!!) dont l’extrémité (à l’opposé de la flamme, hein) se pose dans l’oreille. Vous allumez la mèche, et la chaleur va faire remonter le cérumen. Bien qu’il s’agisse d’une technique ancestrale amérindienne, je ne sais pas si elle est validée par les ORL. Et puis, soyons honnête, il est impossible d’utiliser une bougie d’oreille seul : risques de brûlure assurés !
Vous pouvez aussi vous inspirer des rituels japonais, avec l’oriculi. Il s’agit d’une tige en bambou qui est ré-utilisable à l’infini. Enfin, vous pouvez vous contenter de nettoyer le pavillon de l’oreille avec une serviette sèche : cela fonctionne très bien également.
Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

3 commentaires
  1. Je suis choquée de lire que des personnes peuvent jeter leur coton-tige dans les toilettes, ça ne me viendrait pas à l’idée. Je ne connaissais pas du tout la bougie d’oreille, c’est bon à savoir. Je vais faire mes recherches. Merci !

  2. Pour les conduits auditifs, pensez au bain d’eau oxygénée (oui oui directement dans l’oreille). Rien ne lui résiste. Et aucun risque!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.