Tests sur animaux : vers une interdiction mondiale ?

Tests sur les animaux : vers une interdiction mondiale ?

Les tests sur animaux pour les cosmétiques, bientôt interdits dans le monde entier ? Le Parlement Européen souhaite une interdiction mondiale d’ici 2023.

Depuis 2013, la vente de cosmétiques ayant fait subir des tests sur animaux est interdite au sein de l’Union Européenne. Depuis 2016, la législation européenne s’est renforcée, appliquant cette mesure aux produits importés. Aujourd’hui, les députés de la commission de l’environnement du Parlement Européen veulent aller encore plus loin.

tests sur animaux cosmétiques tests des cosmétiques union européenne interdiction législation

Vers la fin mondiale des tests sur animaux ?

Aujourd’hui, près de 80% des pays dans le monde autorisent l’expérimentation animale dans les processus de tests cosmétiques. Mais, « l’Union Européenne devrait lancée une action diplomatique pour une interdiction mondiale de l’expérimentation animale dans les cosmétiques avant 2023 », a expliqué le Parlement dans un communiqué en date du 20 février 2018. La commission de l’environnement a appelé les dirigeants de l’Union Européenne à s’unir pour lancer une convention internationale aux Nations Unies à ce sujet.

A lire pour aller plus loin 
Tests des cosmétiques sur les animaux : démêler le vrai du faux
Tests cosmétiques sur animaux : la Corée dit stop

Les failles du système européen actuel

Aujourd’hui, bien que l’UE soit stricte sur la question des tests sur les animaux, l’institution a constaté que certains trouvaient des moyens pour contourner les règles : tester sur animaux en-dehors de l’UE, puis proposer des tests alternatifs en arrivant sur le territoire UE. Ainsi, lesdits cosmétiques seraient mis en vente en Union Européenne en toute légalité sur le papier.

Autre façon de contourner l’interdiction formelle de l’Union Européenne ? Utiliser des ingrédients plébiscités dans d’autres industries, et profiter de tests sur animaux « dans un cadre juridique différent de celui des cosmétiques ».

CLIQUEZ ICI POUR + DE NEWS BEAUTE

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

3 commentaires
  1. Hum… c’est une bonne initiative mais l’Union Européenne pourrait commencer par revoir ses lois. Aujourd’hui il existe tellement de dérogations sur les tests avec animaux qu’on ne peut pas du tout certifier que l’Europe n’en pratique plus.

    A commencer par la loi REACH qui oblige les tests en Europe quand les ingrédients sont produits en très grande quantité. Et beaucoup d’ingrédients dans les cosmétiques sont également obligatoirement testés lorsqu’ils sont utilisés dans d’autres secteurs.

    Il y a une vraie désinformation sur ce sujet et des marques malhonnêtes en profitent pour faire croire à leurs utilisateurs qu’elles sont cruelty-free… Ce qui est totalement faux !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.