Ce 8 mars, ne m’offrez pas une épilation à moitié prix

Ce 8 mars n’est pas synonyme de « Journée de la femme ». Mais de la journée internationale des droits des femmes.

Est-il nécessaire de rappeler ce que signifie le 8 mars ? Visiblement oui, au vu des offres commerciales douteuses qui fleurissent pour « la journée de la femme » (ahah). Les années précédentes, je n’ai rien dit… pensant qu’il s’agit de maladresses et que ça finirait par se calmer, qu’on avancerait sur la question. Et puis, hier, mon sang n’a fait qu’un tour à la lecture d’un e-mail.

journée de la femme

Objet : « Urgent : offre exclusive XXX.com pour la journée de la femme »

Urgent. Une marque que j’aime beaucoup au demeurant, a eu l’idée brillante de s’engouffrer dans ce type d’opération marketing, via sa plateforme d’affiliation. L’e-mail, quant à lui, hérisse mes poils (je suis très très poilue en plus, imaginez…) :

« Hello,
Quoi de mieux pour la journée de la Femme qu’une Marque Iconique qui te propose -25 % sur tous ses produits pendant 3 jours ? XXX.com célèbre la journée de la femme !!!
En exclusivité, (nom de la plateforme d’affiliation supprimé) te permet de relayer la super offre pour célébrer cette merveilleuse date. Participe au programme exclusivement réservé aux influenceurs et bénificie d’avantages uniques, de test produits et d’invitations aux événements de la marque. Pour relayer l’offre il te suffit de répondre à ce mail et nous te ferons suivre liens et bannières personnalisées pour ta diffusion.
Détails de l’offre :-25% sur le site pendant 3 jours et 3 miniatures offertes dès 80€ d’achats
Pour information, une rémunération au CPA de 10% sera associée à ta diffusion.
Dans l’attente de te lire. Bonne soirée. »

Cet e-mail me choque sincèrement. Le ton. L’appellation « journée de la femme ». Les points d’exclamation niais à souhait. La simple pensée que parce qu’on est une femme et qu’on parle à des femmes, on va vouloir leur re-fourguer du makeup à tout prix ce 8 mars. Et la petite carotte, un pourcentage sur les ventes sympathiques pour donner aux femmes d’acheter des trucs pas chers pendant leur journée. LOL.

Je décroche mon téléphone, j’appelle l’auteur de cet e-mail. Un homme. Je lui explique que je suis dérangée par cette offre commerciale, ainsi que par le ton de l’e-mail. Sa réponse ? Un rire gêné, un « ok on remontera votre remarque à la marque », et un « oui oui… euh non…! » quand j’ai dit « vous allez sûrement penser que je suis une féministe dérangée ». Charmant. Le monsieur n’était pas méchant, mais il m’avait l’air d’être totalement inconscient de ce que je lui racontais. Pour lui, ça semblait normal de proposer des promos pour « la journée de la femme ». J’ai eu l’air de l’ennuyer quand je lui ai expliqué que le 8 mars, c’était la journée internationale pour la lutte des droits des femmes. Et il ne s’est absolument pas soucié des explications que je lui ai fournies.

Non, je ne veux pas de promo pour ce 8 mars

Cela me semble pourtant simple : ce 8 mars marque l’importance à lutter pour les égalités hommes. Et en fait, vos promos et autres cadeaux : je m’en fous royalement. Non, mieux : je trouve ça insultant, à vrai dire. A quoi bon faire une récupération commerciale de bas étage, le jour où plus que les autres je veux clamer haut et fort que je veux des droits ?! Pas des cadeaux. Ce 8 mars, je n’ai pas envie que l’on me rappelle mon statut d’objet sexuel en m’offrant des promos en tout genre sur l’épilation, les soins minceur ou la manucure. Je n’ai pas envie qu’on brade des trucs au nom de la féminité mal placée : vous avez déjà les soldes, le Black Friday et les ventes privées pour faire votre beurre. Pourquoi nous faire subir ça ? Pourquoi véhiculer des clichés sexistes ? Je suis convaincue qu’il y a plein d’autres façons de prendre la parole en cette journée si particulière. Et des façons intelligentes, vraiment. Pensez-y.

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

10 commentaires
  1. Pourtant, d’apres l’ONU, il s’agit bien de la Journée internationale des femmes (http://www.un.org/fr/events/womensday/history.shtml), donc la marque n’était pas completement a coté de la plaque….

    (Mais je ne veux pas non plus d’une épilation gratuite ! Dans le meme genre, une marque de biere assez provoc’ au Royaume-Uni a lancé une biere rose « speciale filles », vendue a -20% du prix normal http://www.bbc.co.uk/news/newsbeat-43300969 : publicité inspirée ou marketing ehonté ?!)

  2. Merci!!! Merci pour ton article!
    Cela fait une semaine, en tant que consommatrice de base, que je reçois des e-mails promotionnels pour « se pomponner » à l’occasion de la « journée de la femme ». Je trouve désespérant qu’une marque cherche à gagner en popularité grâce à ce genre d’offres commerciales. Je pense vraiment que si les marques veulent marquer ce jour, elles devraient proposer d’autre chose (ex: % des ventes reversés à une association luttant pour le droit des femmes…).
    Bref…. Je te remercie encore une fois pour cet article !

    #TeamFeministeDerangee ^-^

  3. Quand j’ai vu ta story, j’ai trouvé cela honteux. Et j’ai ouvert les mails. Bien entendu, j’ai reçu plusieurs offres similaires.

  4. Je suis TELLEMENT heureuse de lire cet article. Ça fait du bien. Moi aussi, ça me rend dingue. Je suis à moitié italienne, et là-bas, c’est devenu acquis que c’est la « fête de la femme », on se souhaite meilleurs vœux, on offre des fleurs à sa femme, on fait des soirées au resto avec ses copines, on fait des après-midi spa… Bref, « on » a brillamment dévié le véritable sens de cette journée vers une fête ultra-commerciale à la Saint-Valentin. Je dis « brillamment », parce que ça arrange sans doute bien du monde que ce ne soit plus une véritable journée de mobilisation. Et je voyais cette récupération commerciale arriver à grand pas en France et ça me faisait vraiment peur et horreur. C’est à nous de faire comprendre que ça ne se fera pas, soit en décrochant ton téléphone comme tu l’as fait, soit en refusant d’utiliser ces codes promo. Ne nous laissons pas avoir ! Ce n’est pas une fête, il y a bien peu à fêter quand on ouvre les yeux sur la situation des femmes partout dans le monde ! Bravo Capucine !

  5. Merci pour cet article, j’ai envie de dire AMEN.
    Je trouve que le 8 mars est tellement détourné que justement c’est pire que les autres jours. C’est presque  » chérie c’est la journée de la femme tu ne feras pas la vaisselle  »
    Rappelons à ces gentilles marques que la journée de l’homme existe aussi le 19 novembre.
    Merci Capucine !!

  6. Bonjour Capucine ! MERCI pour ce message ! Je m’énerve toute seule devant mes mails ou la radio dès que j’entends « des promos sur les chaussures/soins/make-up/N’importe quoi d’autre pour la journée de la femme ». Sans oublier les gens autour qui disent « aujourd’hui je t’embête pas c’est la journée de la femme ». NON. Merci de remettre les choses au clair et de ne pas participer à cette avalanche de codes promos stupides. Je remarque quand même que les marques évoluent légèrement, et plusieurs profitent de cette journée pour parler de la place des femmes dans leur entreprise ou de leurs engagements.
    Bonne journée !!
    Clémence

  7. Aaaaah je suis tout à fait d’accord, d’autant plus que le matraquage publicitaire a commencé depuis plusieurs jours..La palme revient quand même à une marque de garage qui propose des réductions aux femmes si elle prenaient rdv le 8 mars..On nous prend vraiment pour des gourdes!!J’espère que toutes ces offres ont été largement boycottées

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.