La base de maquillage peel-off, idéale contre l’acné ?

Une base de maquillage m’a interpellée ces derniers jours : il s’agit d’un peel-off qui serait efficace contre l’acné.

En matière de base de maquillage, je crois qu’on est très bien servies : impossible de ne pas trouver chaussure à son pied, si je puis dire. Seul hic ? La plupart des produits sont comédogènes et ne sont pas sans risques sur les personnes sujettes à l’acné. Une marque Coréenne a eu l’idée d’inventer une base de maquillage peel-off, qui ferait « barrière » contre les imperfections. Mais cela vaut-il le coup ?

base de maquillage peel-off

Qu’est-ce que la base de maquillage peel-off ?

Véritable OBNI (objet beauté non identifié), cette base de maquillage a tout pour plaire. Le Direcsil Face Shield Patch de Farmermaker a un credo : « protéger le visage du contact direct avec le maquillage et des agents polluants ». Ce sont des Youtubeuses qui ont commencé à parler de cette drôle de base de maquillage en 2017, et depuis… le produit semble cartonner sur Amazon. Je n’ai pas souhaité l’acheter, puisque je ne souffre pas d’acné d’adulte. Mais, je me suis dit qu’un décryptage en bonne et due forme ici-même pourrait vous orienter.

Comment utiliser la base de maquillage peel-off ?

Il s’agit ni plus ni moins d’une sorte de gel transparent, qu’il est d’usage d’appliquer sur l’ensemble du visage après votre rituel de soin, et avant l’application du maquillage. Ainsi, la marque assure que vous serez protégée et surtout, que vous n’aggraverez pas votre acné. Le soir, il vous suffit de l’enlever tel un masque peel-off : en prime, ça démaquille sans avoir à utiliser de soin démaquillant. Mais ça ne vous dispense évidemment pas de laver votre visage. Intriguant, n’est-ce pas ?! L’utilisation de cette base de maquillage n’exclue apparemment pas l’application d’un filtre solaire par la suite.

La composition de cette base étonnante

Très difficile de trouver la liste INCI complète du Direcsil Face Shield Patch Farmermaker sur Internet, qu’est-ce que ça m’agace ! D’autant plus lorsque la marque clame haut et fort auprès de ses revendeurs que tout est hyper naturel : j’aimerais pouvoir le vérifier en un clic. J’ai finalement trouvé la supposée-composition chez un revendeur un peu plus précis, la voici :

Water, Alcohol Denat, PVP, Polyvinyl Alcohol, 1,2-Hexanediol, Schizandra Chinensis Fruit Extract, Melaleuca Altemifolia(Tea Tree) Leaf Oil, Centella Asiatica Extract, Portulaca Oleracea Extract, Artemisia Vulgaris Extract, Allantoin, Dipropylene Glycol, Glycerin, Butylene Glycol, Ethyhexylglycerin, Tromethamine, Polyglyeryl-10 Laurate, Phenoxyethanol, Disodium EDTA

Nous ne sommes pas dans du soin 100% naturel comme le fait délicieusement croire la marque à ses revendeurs. Notons la présence de plusieurs ingrédients comme l’alcool, le butylene glycol ou le phenoxyethanol peuvent irriter la peau. J’imagine et j’espère que le phenoxyethanol est dosé à moins de 1% (ou 1% max) dans la formule, comme l’indique l’ANSM ici en France, mais comme le produit n’est pas vendu officiellement en France : difficile de savoir si ça entre dans les clous..

A lire : 
Maquillage non comédogène : démêler le vrai du faux

Cette base de maquillage est-elle efficace ?

Pour avoir découvert plusieurs revues sur le web, force est de constater que cette base de maquillage peel-off est à proscrire : dans 95% des cas, le maquillage bouloche, et le résultat n’est franchement pas au rendez-vous. Beaucoup d’internautes ont remarqué que l’application du fond de teint n’était pas chose facile : un coup de pinceau, et le peel-off s’active ! Seul le Beautyblender (ou alors l’éponge classique) était recommandé : hyper limitatif. Bref, beaucoup de contre-indications et d’effets nuls qui, personnellement, auraient vite fait de me faire fuir.

Je vous invite d’ailleurs à lire la revue (en anglais) du blog Little Things à son sujet : c’est très détaillé, et vous comprendrez le pourquoi du comment de ce drôle de bazar.

(Crédit photo : Roxxsaurus)

CLIQUEZ ICI POUR + DE NEWS BEAUTE

Babillages

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

Pas de commentaire.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.